Que faire d’un vêtement qui ne nous plait plus ?

Je fais partie de ces gens qui fonctionnent au coup de cœur pour des vêtements. Ajoutons à cela que je vis dans une des capitales françaises du textile (ok avant la délocalisation) : Troyes. J’ai donc accès à de nombreux magasins d’usine. Autant vous dire que mes armoires ne sont jamais vide. Pourtant, je pense que trop d’affaires tue le choix. Quand je trouve mes placards surchargés, j’opte pour plusieurs solutions :

  • Le don de vêtements : à des associations caritatives locales ou à des personnes qui en ont besoin mais qui n’osent pas aller vers ces associations (notamment grâce à ce site recupe.net).
  • L’option custom. Je customise, certains de mes vêtements pour leur donner une seconde vie ou je le confie à une créatrice qui me transforme des vêtements quelconques en pièce unique.
  • L’option vente. Je vends des pièces sur des sites du type Ebay, Le Bon Coin ou sur Vide dressing ou en direct (sur Paris ou en Province) chez Violette Sauvage

Vendre ses anciens vêtements dans les petites annonces

Pratiquant depuis plusieurs années, ces sites de vente, je vous livre ici mes conseils pour bien vendre. Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les mettre en commentaire.


  1. Le titre : vous disposez en général de 55 caractères. Utilisez-les pour en faire un descriptif précis et attractif. Mettez la marque, la référence, la taille de l’article par exemple.
  2. Le descriptif de l’article : mettez-vous à la place du futur acheteur. Soyez précis dans la description du produit à vendre.
  3. L’état de l’article. Soyez honnête sur son état! Précisez s’il est neuf, occasion et son état excellent ou moyen. J’ai déjà vendu des articles un peu patiné mais en précisant cet état et en adaptant le prix. Les articles que je vends sont tous nettoyés et repassés.
  4. La photo : c’est aussi un élément fondamental qui va susciter l’envie. Soignez-là ! Votre article doit être mis en valeur. Pensez à l’éclairage et si possible prenez-le sur fond unis. Une autre option intéressante est de détourer votre image* pour que l’œil soit attiré uniquement par l’article et non par ce qui l’entoure.
  5. Le prix : regardez les autres annonces similaires à votre article pour trouver le juste prix. Vous pouvez aussi recherchez le prix neuf pour vous faire une idée. Selon la qualité et la popularité de l’article, je les mets soit à 1  sur un site d’enchères, soit au prix du marché sur un site d’annonces type vide-dressing. N’hésitez pas à faire des lots d’articles si nécessaire.
  • 6. L’heure de fin. Cette remarque s’applique aux sites d’enchères. Prévoir une fin d’enchères le dimanche est recommandée (plus de personnes seront devant leur écran). Et si possible une heure accessible (et non pas 2h du matin)
  • 7. La relation vendeur – acheteur : répondez le plus rapidement possible aux questions des acheteurs potentiels sur votre article. Action-réaction ;)
  • 8. L’expédition : je les fais le plus rapidement possible. Si je suis en déplacement pendant la vente, je le précise dans l’annonce ou à l’acheteur. A partir du moment où il me paye, je le considère comme propriétaire de l’article. Quand j’en ai sous la main, j’emballe mon article dans du papier de soie (souvent récupéré dans des cadeaux). Ça me prend deux minutes et ça renforce le côté plaisir.
  • 9. Le petit plus, humaniser la situation : je mets toujours un petit mot pour remercier la personne pour son achat.
  • 10. Activer son réseau : n’hésitez pas à diffuser vos annonces sur les différents réseaux sociaux que vous utilisez : Facebook, Twitter, Google + … Ainsi que sur vos sites et blogs. Les pages de ventes sur Facebook (groupes de ventes) prennent beaucoup d’ampleur, ne les oubliez pas !