C’est celle que je n’ai jamais su définir. Pourquoi lui ? Pourquoi moi? Pourquoi hésite-t-on dans sa quête amoureuse? Un pas en avant, deux en arrière, et parfois quelques uns de côté. Pourquoi, même sous l’emprise du coup de foudre, on sait par avance que ce n’est pas cette relation-là.

Et puis, un jour, il y a ce « lui ».

Ce jour-là, j’avançais place de l’Hôtel de ville à Paris. Je ne l’avais jamais vu, mais c’était avec lui que j’avais rendez-vous. Sans toute fois le connaître, j’ai deviné son pas. Ne me demandez-pas pourquoi, mais j’ai su que ces pas là, seraient les siens. J’étais derrière-lui, je le regardais. J’aurai pu traverser en même temps que lui. Mais pour le plaisir de l’observation, j’ai ralenti le pas. Parce qu’il faut savoir se délecter de ces moments-là.

Alors, je l’ai laissé traverser, toujours in extremis, comme à son habitude. Le feu est passé au vert, je suis restée plantée de l’autre côté à le regarder.

Un premier rendez-vous c’est toujours un moment de tension, même si l’on ne sait pas ce que cela va donner. Alors pour apaiser cette émotion-là, je m’étais glissée dans ma robe favorite. Cette robe à pois qui me rappelle immédiatement les années 60. Dans ma tenue rétro, je ne regardais que celà. Son attitude. Il a pris un livre (il dévore les livres), il s’est adossé contre le mur du BHV. Je l’ai fixé puis, j’ai traversé.

Les minutes qui ont suivi, je n’ai rien su. Les heures suivantes non plus. Les jours suivants non plus. Mais un soir, j’ai cessé de réfléchir pour me laisser bercer par une envie. Ses lèvres, les miennes, une proximité que j’ai aimé.

Depuis cet instant, il n’y a pas un jour où je ne m’étonne pas de la place qu’il a pris dans ma vie. De la qualité de relation qui nous unit. Alors je ne saurai vraiment jamais pourquoi lui, mais au fond à quoi bon ? :)