J’étais sur le trottoir d’en face. J’allais traverser la rue. Elle marchait avec peine, en s’aidant de sa canne. C’était une veille dame. J’avais envie de prendre le temps de la regarder. Elle avait des cheveux gris, frisés et assez courts. Un petit chapeau en feutre assorti à son manteau vert foncé. Elle semblait être là, sans être là. Dans une société où tout va vite, ou la jeunesse prime, elle semblait savoir qu’une femme comme elle ne suscitait pas l’attention. Elle se avançait dans le paysage sans vraiment s’y fondre. Je l’ai regardé et je l’ai trouvé terriblement élégante, avec sa petite taille, son dos voûté, son pas hésitant et son côté apprêté. J’ai hésité, puis je me suis décidée et j’ai avancé vers elle. Je l’ai interpelé avec douceur en lui prenant le bras :

  • « Madame, excusez-moi de vous déranger » …
  • Elle me regarda avec une certaine méfiance.
  • « Je voulais juste vous dire que je vous trouve belle, vraiment. J’aime votre élégance. Je ne voulais pas passer sans vous dire ça. »

Alors que ses yeux étaient plongés dans les miens, tout son visage s’est illuminé. Son sourire à pris toute la place. Puis nos chemins se sont séparés. Mais son pas me semblait plus léger. Plus guilleret aussi. J’aime ces instants de vie. J’aime ces surprises, et le projet #breathebeauty de la  jeune photographe de Chicago, Shea Glover qui a voulu capter la réaction des personnes quand on leur annonce qu’on les trouve belles. Posez-vous respirez et laissez vous porter !