… C’était l’idée qui était la base de ce blog : le blog battle. J’ai du mal à me souvenir qui en était l’auteur. Le principe était que deux personnes créent un texte (chacune un autour d’une liste de mots données au hasard). Je ne sais pas ce que ce blog est devenu mais j’en aimais le principe. Comme le disent les papous (de l’émission les papous dans la tête) : la culture sans gaiété n’est que ruine de l’âme !

Voici le texte que j’avais produit à l’époque et la liste de mots imposées :

  • Assemblée Nationale.
  • Cliquetis métallique.
  • Arcane,
  • Astrologie chinoise.
  • Anatocisme.
  • Schéma moléculaire
  • Interpolation.
  • Exfoliation.
  • Cacahuète au paprika,
  • Obscure gestation.

Elle aimait réfléchir dans son bain.
Cet antre, temple de l’eau, dans lequel elle étalait sa féminité de tout son être…
Elle aimait y découvrir son corps, le regarder vivre, respirer. Comme elle avait fort caractère, elle jurait qu’il n’y avait qu’une unique méthode adéquate pour l’exfoliation de sa peau de Diane : un gommage à la cacahuète au paprika. La cacahuète pour la chaleur pesante des pays chaud, et le paprika pour le mystère des pays de l’est.

Tout avait un sens pour elle, ses gestes, ses choix. Elle voyait sa vie comme un schéma moléculaire, changeant, chatoyant, et représentatif de qu’elle était, de ce qu’elle vivait.

Son métier, c’était la voyance.
Elle plongeait ses mains dans les arcanes majeurs du tarot de Marseille, en pénétrant son regard dans celui de ses clients exclusivement membres de l’Assemblée Nationale.

Elle aimait, les débats, les violences des idéaux, tout ce qui naissait d’une obscure gestation pour donner des échanges furieux. Bien sur des sénateurs, avait tenté s’immiscer dans sa clientèle. Mais elle les refusait implacablement. C’était comme de faire de l’anatocisme clamait-elle ! C’est lucratif mais tellement acquis, statique et sans vue sur l’avenir.

Pour suivre la mode elle s’était mise à l’astrologie chinoise, mais les ouvrages de références, trop rigides à son goût subissaient son interpolation chronique.

Elle voulait la vie surprenante, vivante, avec un lit propre à celui des rivières… Celui qui sait être doux comme un petit cliquetis métallique, puis qui grossit  pour se gorger d’une force fiévreuse … Elle l’a voulait comme ça sa vie. Atypique, à son image !

Une pensée pour toute l’équipe de l’émission des Papous dans la tête

qui enchante mes dimanches depuis des années :)


« DES PAPOUS DANS LA TETE » à la CITE DES SCIENCES… par franceculture