La France t’es malade ou bien ?

Il est 6h00 du matin, je me réveille avec pour la première fois depuis longtemps un ciel dégagé à l’horizon. Cependant notre actualité reste sombre.

 

L’intolérance se banalise.

 

Depuis le début du processus d’adoption de cette loi visant à enfin mettre sur un pied d’égalité les humains, l’appel à l’homophobie (plus ou moins déguisé) et au non respect de notre système législatif bat son plein. Face à cela, notre Président … Ne dit rien. Pas de condamnation ferme de cette atteinte à la dignité humaine ni aux fondamentaux de la République qui dure depuis des semaines. Les gens se sentant dans leur droit commencent ici et là à « casser du PD » puisque leurs revendications semblent ne pas être si graves. Dans un élan de détermination, ils exposent leur violence aux Invalides. Oui, oui. Non pas dans les quartiers chauds de la banlieue parisienne où ces militants d’extrême droite auraient été reçus comme il se doit mais aux Invalides. La prochaine étape c’est quoi ? Se rebeller contre le mauvais temps en allant aux Maldives ?

Face à un Président qui ne défend pas assez son projet, Ségolène Royal, se dit que c’est THE moment pour tenter de marquer le coup et de commencer à se positionner pour les prochaines élections présidentielles contre son ex-mari. Elle qui s’engageait hier en faveur du mariage gay, pense aujourd’hui qu’il faudrait un pacte d’union civile. C’est vrai que choisir un autre terme qui fasse bien comprendre aux gays, qu’ils sont gentils mais que quand même ce ne sont pas des hétéros, donc des gens normaux, c’est tellement délicat. Cette femme est décidément charmante. Ca me rappelle, quand après sa campagne présidentielle, elle avait annoncé qu’elle n’avait jamais cru dans certains aspects du programme qu’elle avait proposé.

En parallèle, d’autres choses pas plus réjouissantes se passent.

 

Contraindre ceux qui tentent de s’en sortir à aller vers les minima sociaux.

 

C’est la décision que vient de prendre Sylvia Pinel, en annonçant une refonte du régime des auto-entrepreneurs. Mais quels sont ces auto-entrepreneurs et quel est ce régime?

Constat : Il y a 900 000 auto-entrepreneurs en France, dont seulement la moitié a une activité. Donc concrètement, il y a 450 000 auto-entrepreneurs actifs en France. Parmi eux 90% sont en dessous du SMIC. Et là, on nous dit que 405 000 personnes qui touchent en dessous du SMIC font trembler la France et qu’il faut développer leur potentiel d’entrepreneur. Ah bon? Comment ?

Pour les autres, j’imagine qu’ils avoisinent le plafond des 32 600 autorisé par an. Concrètement comment ça se passe ? Si au mieux vous gagnez 32600 euro par an. Vous allez y retirer vos charges et impôts. Soit aujourd’hui 24,5% (donc 7987 euro). Il vous reste donc 24 613 euro pour un an. Pas mal mais pas la folie non plus, mais …

Les charges et frais courants : contrairement à d’autres régimes vous ne pouvez pas déduire vos charges. Je suis par exemple formatrice, je ne peux déduire ni électricité, ni achat d’ordinateur, frais de repas ou de déplacement. Tout cela est à ma charge.

Indemnisations en cas d’inactivité temporaire : vous n’avez pas d’assurance chômage, si vous n’étiez pas inscrit au chômage avant.

Les impôts : j’ai pour ma part, opté pour le paiement de mes impôts à la source. C’est à dire que chaque mois, je paye mes impôts. Donc, un an à l’avance. Que se passe-t-il si en fin d’année, j’ai si peu gagné que je suis en dessous du seuil pour lequel je devrais payer un impôt sur le revenu? Et bien rien, l’État encaisse mais ne prévoit pas de crédit d’impôt.

Alors, oui ce régime me convient quand même, mais qu’on vienne pas me parler des auto-entrepreneurs comme on nous parlerait de milliardaires se gavant sur le dos des pauvres gens. Si ce statut est si idyllique pourquoi tout le monde n’y adhère pas ?

Certains voient dans ce statut une concurrence déloyale. Diverses plaintes ont été émises par les représentants du bâtiment (notamment en matière d’obligation de sécurité). Ce régime est nouveau, il est peu étonnant qu’il faille y apporter des améliorations afin de réguler le marché de l’emploi.

Ce que propose le gouvernement : contrairement à l’avis de l’IGF et de l’IGAS et de concitoyens, qui préconise de ne pas limiter ce statut dans le temps. Le gouvernement pense qu’il faut laisser ce régime sans limitation dans le temps pour les gens qui ont déjà un travail. Donc si vous avez déjà un travail vous pourrez augmenter vos revenus de 10 000 euro par an (nouveau plafond). Mais si vous êtes précaire et que vous tentez de vous en sortir face à un chômage qui atteint des taux records vous pourrez obtenir ce régime seulement pendant 2 ans et a priori (difficile d’avoir une info stable sur le sujet) toujours dans avec un seuil de 32 600 euro.

Et bien-sur, cette réforme songe également à mettre fin à l’exonération de CFE pour les AE. Les AE sont aujourd’hui exonérés de Cotisation Foncière des Entreprises (ex-taxe professionnelle) pendant 3 ans. « La mission d’enquête préconise de les assujettir. Le calcul de la taxe serait alors adapté au fonctionnement du statut auto-entrepreneur, c’est-à-dire calculée en pourcentage du chiffre d’affaires et réglée au mois ou au trimestre » (source ECL).

Alors cher lobbying du bâtiment, je te dis bravo ! Grâce à toi, tu vas pouvoir ré-embaucher ces auto-entrepreneurs qui te gênent (ou des gens venus de pays européens où la main d’oeuvre est moins chère). Mais ces employés pourront quand même te concurrencer à hauteur de 10 000 euro par an. Et je te souhaite du fond du cœur, qu’il le fasse en te détournant des clients mais aussi du matériel.

Cher gouvernement (pour qui j’ai voté et je m’en mords les doigts, que j’ai de fort jolis par ailleurs), je te dis aussi bravo ! Tu arrives au pouvoir et tu as sous la main un régime automatisé (déclaration électronique) qui tous les mois te verse de URSSAF, RSI et des impôts, soit un milliard d’euro par an. Mais toi, tu mets en place une réforme (qui ne satisfait personne d’ailleurs) qui vu le taux de chômage actuel va contraindre des gens qui tentent de survivre économiquement et humainement, à se tourner vers les minima sociaux (RSA). Tu transformes donc une rentrée financière en une charge pour l’État. Superbe ! J’oubliais que va pouvoir éviter que certains perçoivent le RSA. Ce sont le cas des AE en couple. Si l’AE était leur activité principale, ils n’ont surement plus de droit au chômage. Mais s’ils sont en couple, ils n’auront pas le droit au chômage. Ils n’auront le droit à rien : ni à travailler, ni à être indemnisé. Belle idée de la justice sociale. Tu es aussi en train de créer une souche formidable pour accroître le travail au noir. Tu viens de me prouver une chose : moi aussi demain, je peux être ministre.

Et pendant ce temps-là, la Suisse a voté la limitation des salaires et grands patrons et prépare un texte sur le revenue de base inconditionnel.

infographie_AE
Pour aller plus loin :

 

45 Responses to “La France t’es malade ou bien ?”

  1. Olivia

    Tu viens de trouver les mots pour exprimer à la virgule prêt ce que je ressens face à cette injustice.Je suis dégoûtée…
    Merci Céline pour ces mots que je m’empresse d’aller partager…

    Répondre
    • TheCélinette

      Merci à toi d’être venue commenter. Si seulement les gens pouvaient davantage se mobiliser pour notre cause plutôt que pour l’intolérance …

      Répondre
      • domenge

        moi je touche une a.a.h. depuisma majorité et je suis en formation pour voir dans quoi je pourrais travailler et justement je voulais vraiment ouvrir un petit commerce quelle misère !!! je ne comprends plus rien je suis perdu !!!

        Répondre
      • Annabel

        Bravo pour ce commentaire qui est juste VRAI ! Rien d’autre à dire !
        C’est triste de voir que les français ne sont pas solidaires entre eux…. Je partage sur facebook, mais pas grand monde se bouscule pour signer la pétition…. Pour ma part si ces changements ce font je change mon statut en EI. Je ne veux pas fermer mon entreprise.
        Honteux de voir aussi qu’un gouvernement va être responsable de la supprétion du gagne pain de centaines de milliers de français, elle est où la logique ???
        Ils y en a qui suggèrent, de continuer de travailler et de déclarer toujours le CA et payer les cotisations, pourquoi pas ? mais la radiation dans le cas d’une activité principale ce fera je crois automatiquement, alors je ne sais pas…. Les médias nous ignorent trop….
        Ne baissons pas les bras !
        BIen à vous et merci pour ce commentaire ! Annabel

        Répondre
    • jean

      très vrai, rien à dire mis à part que pour les remboursements sécu on est comme tout le monde (même taux de remboursement). Le lobby du bâtiment ne met en avant que nos avantages mais pas les inconvénients que l’on a. Je suis autoentrepreneur, je gagne vraiment ma vie de cette manière sans être à découvert en fin de mois et sans demande d’aides sociales, ce régime me convient et le gouvernement veut me faire passer sous un autre régime qui ne tient pas en compte de mon CA: je ne le souhaite pas, cette décision est mauvaise pour l’esprit d’entreprendre et pour la liberté en général.
      C’est très bien de dénoncer la situation des autoentrepreneur, car on a pas beaucoup de voix à faire entendre, on est pas des gros bras qui font de la pub à la télé comme les artisans.
      courage!
      jean

      Répondre
      • TheCélinette

        Bonjour Jean,
        A il me semblait qu’on était moins remboursé niveau sécu. Pardon pour cette erreur alors.
        Tout comme toi, je crains que nos voix ne se fassent pas entendre.
        Mobilisons-nous et mobilisons nos proches !

        Répondre
  2. Mephileas

    Je rajouterais que l’accompagnement fiscal des TPE est aussi efficace qu’un ventilateur en plein désert. Ce n’est pas sur 1 an qu’il faut « aider » les TPE mais sur 3 ans. De façon à leur laisser une micro chance de souffler et développer leur entreprise, chercher des financements, embaucher….
    Taxer au prorata des bénéfices , et nous savons bien que trèèèès rares sont les entreprises qui font du bénéfices les 3 premières années.
    Quant au RSI et son système idiot de forfait , pôle emploi et sa désinformation (exemple ils sont complètement largués sur les nouveaux métiers et les formations) il est grand temps de dépoussiérer toutes ces aberrations administratives.
    Oui la France est malade par ce qu’elle se soigne à base de placébo !
    Bel article mamzelle :)

    Répondre
    • TheCélinette

      Merci pour ta contribution. C’est vrai que quand on voit la qualité de certains accompagnements, il y a de quoi se poser des questions.

      Répondre
  3. la femme de George

    j’avoue…c’est uniquement grace à toi que j’ai su pour le statut d’AE. Merci pour ça ma caille, pour le reste je ne sais plus, je ne comprends pas non plus. Enfin si je comprends que trop bien. Et si tu rajoutes à cela le fait que l’Etat a aussi baissé sa culotte (félicitations aux lobbies bancaires) sur le projet de loi concernant la séparation des activités bancaires spéculatives séparées des activités de crédits aux entreprises et aux particuliers.

    Bisous

    Répondre
    • TheCélinette

      Tiens, je n’étais pas au courant de ce dernier fait.
      Donc en résumé, gouvernement de gauche ou de droite, c’est celui qui a le plus d’argent qui domine, même en dépit du bon sens. Triste monde …
      Bisous ma belle.

      Répondre
  4. chali

    Je suis de très près les modifications mais je dois dire que plus rien ne m’étonne avec ce gouvernement comme avec les autres. Je vais peut-être devoir arrêter mon activité du coup car je ne vais pas pouvoir suivre et c’est bien dommage car j’étais en train de m’en sortir … c’est triste

    Répondre
    • TheCélinette

      Je te comprends. Il est fort probable que je sois aussi contrainte d’arrêter mon activité si la réforme telle qu’elle est pensée passe.

      Répondre
  5. nyse

    merci pour ce joli post pour soutenir notre cause :)
    oui pauvre France où il n’est pas bon d’entreprendre et où on préfère tirer par le bas… en s’entourant d’assistés…
    je ne gagne pas ma vie, juste de l’argent de poche, mais je fais qq chose qui me passionne et je concilie ça à ma vie de maman :) je veux garder mon statut et je refuse que l’on m’impose des choses alors que je suis réglo avec l’état …!
    merci :)
    biz
    Nyse

    Répondre
    • TheCélinette

      Merci pour ton témoignage. Je connais aussi d’autres mères au foyer, qui contribuent ainsi aux charges de famille et qui en sont fières. Et oui, nous sommes réglos et pourtant on nous pousse vers l’assistanat. C’est ubuesque !

      Répondre
  6. Céline

    Que dire de plus, chaque mot est juste !!
    Pour ma part, je vis avec la peur au ventre de ne pas savoir de quoi mon (notre) avenir sera fait (et septembre, c’est loin !!). Si le régime s’arrête, je ne suis pas sur de pouvoir continuer, dans mon domaine, la clientèle est difficile à trouver, et pour eux, les temps sont dur aussi…. alors, bientôt le chômage ???
    Merci pour ton article,
    Céline

    Répondre
  7. HOUSSAY

    Concernant l’homophobie ambiante, les média n’ont de cesse que d’attiser les crispations et font des gorges chaudes d’un phénomène qui concerne uniquement quelques extrémistes isolés qu’il convient, naturellement de dénoncer, et non la majorité de ceux qui s’opposent, pacifiquement, à la loi légalisant le mariage pour tous.
    Concernant l’auto entreprise, je suis entièrement d’accord sur le fait qu’il faut se battre pour défendre notre outil de travail et qu’il y en a marre de se voir coulé chaque fois qu’on essaie de s’en sortir.

    Répondre
    • TheCélinette

      Oui tu as raison, on met les projecteurs sur des extrémistes qui ne représentent pas la majorité des français.
      Concernant l’auto-entreprise, c’est fou que le gouvernement ne salue pas notre volonté de s’en sortir !

      Répondre
  8. Eskat

    Merci pour ton écrit, je m’empresse de partager. Étant moi même très concerné par les agissements politiques en cours, je suis ravis de trouver l’expression de ce qui me taraude ! Bon coup de gueule !

    Hugo

    Répondre
  9. Sophie

    Bonjour Célinette,
    Très bel article très bien écris, je suis AE depuis 4ans et je n’aie jamais atteins les 32000/an tout juste 24000 au mieux c’est dire…mais je m’en sors quand même et surtout je peux aussi m’occuper de mes 2 enfants ce qui n’est pas rien! Je risque fort d’arrêter également mon activité je le savais avant même que la gauche ne soit au pouvoir pour avoir par le passé fait l’expérience de leur inexpérience ! Et surtout de leur EGO mal placé car PINEL se bat pour elle! Ce ne sont que des guerres d’Ego et rien d’autre malheureusement et nous ne sommes pas une force assez représentative juste un fœtus de paille. Les couches moyennes devaient soit disant être protégées que nenni ce sont elles qui vont payer…
    Sophie

    Répondre
    • TheCélinette

      Bonjour Sophie. Merci pour ton témoignage. Je suis dans les mêmes conditions financières que toi. Oui beaucoup d’ego dans tout cela, sinon elle aurait écouté l’avis de l’IGF et de l’IGAS et surtout le nôtre !

      Répondre
  10. isa-monblogdemaman

    Vers les minima sociaux ? Pas forcément !

    A- L’auto-entrepreneur a souvent déjà utilisé ses droits au chômage au moment du lancement de son activité. Donc, pas de minima sociaux, hors RSA

    B- Sauf que l’auto-entrepreneur en couple ne touchera pas le RSA si son coinjoint un a un travail « normal ».

    Femme au foyer c’est pas mal aussi non ?
    Non, t’as raison… pas quand on aime ce qu’on fait.

    Répondre
    • TheCélinette

      Bonjour Isa,
      Oui les minima sociaux, je pensais au RSA, pas de chômage dans mon cas.
      Mais comme tu le souligne, je n’avais pas pensé au cas que tu cites : les personnes en couple qui n’y auront du coup même pas le droit.
      Il serait temps que les politiques comprennent aussi que travailler est aussi une question de motivation, et d’envie.

      Répondre
  11. François

    Bonjour,

    Je ne m’exprimerai pas sur le fond du sujet que vous évoquez à propos des auto-entrepreneurs (je l’ai déjà fait sur mon blog), par contre il y a un point qui m’intrigue: vous indiquez n’être remboursé qu’à hauteur de 5,90 € sur une consultation de 23 € ? Il doit y avoir quelque chose qui cloche car logiquement la sécurité sociale (à laquelle vous cotisez par le biais de votre entreprise) vous rembourse 70 %, le reste étant payé par votre mutuelle.

    Bon courage pour la suite de vos activités et ne vous laissez pas abattre.

    Répondre
  12. urban

    Rien ne sert de pleurer, ni baisser les bras. Le meilleur système de défense c’est se servir de la législation : il n’est pas interdit aux auto entrepreneur de s’inscrir à pôle emploi, sans pour autant continuer son activité. S’inscrire à pôle emploi avec un coef demultiplicateur, vu le nombre d’auto entrepreneur c’est mettre la pression par le chiffre : le chiffre du chômage, hollande rêve de le faire baisser… avec 200000 autoentrepreneurs inscrit cela va de soi il perdra son pari. c’est le meilleur moyen de pression. c’est legal et ça ferra du bruit. C’est simple tapez pôle emploi sur google, inscrivez vous en ligne, cela prend trois minute. Validez votre action par un rendez vous pris directement sur le site, et allez au rendez vous comme tout bon candidat à l’emploi…moi c’est fait. je vous assure si cette forme de protestation s’emplifie gros bras ou pas, c’est perdu pour eux. Appuyez là ou ça fait mal : les statistiques. c’est comme lorsqu’on veut en informatique faire derailler un site : envoi d’une multitude d’information : ca c’est le deuxième effet de cette demarche, effectivement rien que 200000 autoentrepreneurs qui passent la porte de pôle emploi, croyez moi ils ne sont pas organisé pour…

    Répondre
    • TheCélinette

      Très très bonne initiative !
      Tu devrais l’écrire sur les pages Facebook des auto-entrepreneurs (il y en a plusieurs) pour partager cette idée !

      Répondre
  13. Dominique

    Je remercie la rédactrice pour son engagement pour sauver les auto entrepreneurs. (je dis auto entrepreneurs, parce que sous « l’auto entreprise », il y a des gens, des êtres humains qui peinent à s’en sortir, et qui sont dégoûtés qu’on puisse leur enlever leur fierté)
    C’est ce statut qui m’a permis de faire quelque chose de ma vie après avoir élevé mes enfants. A 45 ans, allant m’inscrire pleine d’énergie et d’enthousiasme à l’ « ANPE » de l’époque, (de leur avis) je n’étais plus bonne à rien sur le marché du travail… et pourtant, j’avais tant de choses à donner ! En 2003, je commence à chercher quoi faire et comment pour mettre à profit mes capacités et possibilités.
    RIEN RIEN et RIEN n’existait pour mener une toute petite activité et gagner quelques sous..Il fallait tout de suite faire une CREATION D’ ENTREPRISE avec des démarches très compliquées, et surtout, s’attendre à payer des charges à l’URSSAF avant même d’avoir gagné un seul centime !
    Enfin arriva le SAUVEUR, le régime auto entrepreneur 2009, j’ai sauté sur l’occasion, j’ai démarré à tout petit pas, quand j’ai eu gagné 100€ j’étais très fière de moi ! et aujourd’hui j’ai une activité à temps complet dans le domaine de la création et je fais ce que j’aime sans porter préjudice à qui que ce soit, et ne fais pas de concurrence déloyale, je verse des charges sociales à l’état et mes impôts depuis 5 ans et je leur en donne de plus en plus
    Sans ce régime, je n’aurais jamais tenté ma chance, mais pour ne pas me sentir inutile, j’aurai probablement travaillé au noir, puisque l’état ne laissait pas le choix aux gens de travailler dans la légalité. J’aurai été prête à défendre mes droits au travail devant un tribunal face à l’absence de loi.
    Personnellement, je n’ai pas envie de créer une ENTREPRISE, je tiens juste à conserver MON EMPLOI, celui que j’ai eu la force et la motivation de créer sans rien demander et attendre de personne.
    C’est à croire, qu’en France, on n’a pas le droit de gagner de l’argent et surtout !!! il ne faut pas en gagner trop !
    Pour moi, la réforme voudrait dire aux nombreux autoentrepreneurs ces 3 mots :
    MARCHE OU CREVE !

    Répondre
    • TheCélinette

      Ton témoignage me touche beaucoup Dominique, parce qu’en tuant notre statue, le gouvernement, tue notre ressource mais comme tu l’as si bien exprimé notre dignité. Car c’est bien de cela dont il est question.

      Tout comme toi, des milliers d’auto-entrepreneurs, dont je fais partie, se sont battus pour monter un projet sur plusieurs années. Et il va être balayé en quelques mois par une ministre qui n’a aucun sens des réalités.

      Je suis démoralisée par cette situation.

      Répondre
  14. Lebertil

    Je suis entièrement d’accord avec ton article Céline. J’ajouterai que ce qui m’inquiète également en ce moment et ce surtout depuis que je suis maman, c’est certes l’état dans lequel se trouve la France mais aussi le comportement de ses concitoyens dont on remarque de plus en plus les incivilités quotidiennes, l’égoïsme et la dangerosité dont certains font preuves aussi…

    Répondre
    • TheCélinette

      Oui. Et j’avoue que je ne pensais pas voir ce genre de violence en France. Et je pense que la crise économique est un terrain propice à ce genre de comportements.

      Répondre

Laisser un commentaire

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS