Une amie qui vient de passer un an en Australie a eu la bonne idée de m’offrir en cadeau le fameux baume australien Lucas’ Papaw Ointment. Je ne connaissais pas ce baume à la « carica papaya » et moi qui ai vite les lèvres aussi douces que du papier de verre en hiver, j’avoue que j’ai surkiffé ce baume sauveur. Bon perso, ce que je voulais comme souvenir, c’était un koala, mais j’avoue que je suis ravie de découvrir ce produit que je ne connaissais pas. Et puis, j’avais un doute sur l’entente entre mon chat Haïku et le Koala.

Et la papaye sauva mes lèvres gercées !

lucaspapaw-3Alors ce fameux cadeau, c’est quoi ? C’est un baume à base de papaye fermentée, il a une texture assez proche de la vaseline. C’est un peu le cousin australien de notre homéoplasmine. Super nourrissant, avec une odeur très discrète (enfin, je l’ai testé alors qu’un rhume m’a séquestré l’odorat) c’est un produit phare en Australie. Il est multi-usage, c’est pourquoi, c’est souvent LE baume du voyageur et j’ai vite compris pourquoi. Il a des propriétés anti-bactériennes et anti-microbiennes et peut être appliqué pour toute une série de petits tracas : brûlures ; coup de soleil, blessures ouvertes mineures , érythème fessier, irritation,  piqûres d’insecte (dont moustiques), dermatite et eczéma … « . J’ai la version tube en 25g et il ne quitte plus mon sac à main !

L’histoire du fameux baume Lucas’papaw :

Pour la petit histoire, le créateur de ce baume est écossais. Né en 1843, Thomas Pennington Lucas a développé dès son plus jeune âge un amour pour l’histoire naturelle et la médecine. Il devint par la suite médecin généraliste avec une passion pour la botanique. Au cours de ses recherches, l’arbre de la papaye et son fruit ont fortement impressionné le Dr Lucas. Il le décrit comme « le plus grand agent de guérison du monde ». Du coup, hop virage à droite, toutes voiles dehors, le docteur a décidé de consacrer toutes ses recherches autour des applications de la papaye dans la médecine moderne.

Comme, le Dr Lucas, c’est pas le genre de bonhomme à faire les choses à moitié, il a décidé d’ouvrir un hôpital à Brisbane, dans lequel, les patients sont traités uniquement traités par des remèdes à base de Papaye. Un genre de papaye land quoi. D’ailleurs, le visuel de « l’Hôpital de Papaye de Vera » est encore aujourd’hui présente sur les produits de la marque.

Toutes bonnes choses ayant une fin, le Dr Lucas est mort. Mais, mais, mais il  a laissé à sa veuve les formules complètes de ses préparatifs et avec les consignes pour les composer. Mme Lucas, n’a pas pu continuer l’hôpital, mais elle a crée ainsi le fameux baume !

Où trouver du Lucas’ Papaw sans passer par l’Australie ?

Je n’ai pas fait des recherches de fou-fou, mais j’ai vu qu’on pouvait en trouver sur Amazon. Ouf, car je pense que ce baume va vite faire parti de mes indispensables. Il existe plusieurs versions, tube, pots à vous de choisir !