Il y a quelques mois j’achetais une place pour le concert de Mika.
Les places s’étant vendues en une journée, je sautillais pendant plusieurs jours pour manifester ma joie à toute la contrée. Bien sûr, j’arrêtais de sautiller au travail, parce que faut pas déconner non plus. Il y a quelques jours, je re-manifestais ma joie d’aller à ce concert, par des petits cris et des mouvements des bras.

Un seul bémol à cette soirée explosive : la première partie. Alors … comment vous dire… Voir Yelle en concert, c’est un peu comme si on m’écrasait les doigts avec un marteau : c’est long et très douloureux.

Personnellement, j’ai cru crever. Hegemon quant à lui était inerte, comme si la vie était subitement partie de lui. Jo s’est figée, puis s’est mise à prendre des médicaments. Je me suis jetée sur elle pour l’arrêter Bien que moi aussi j’avais pensé à mettre fin à mon supplice .. mais c’étaient des médicaments pour le rhume, alors je l’ai laissé faire.

Comme face à tous les moments terrifiants, les masses se rassemblent dans un but commun. Nous avons donc tous prié très fort pour que le seul rappel de Yelle reste le DTPolio. Et Sainte Rita nous a exaucés, amen.

Que vous dire de Mika sur scène ?
Il sait créer une ambiance. Il s’agit d’un vrai spectacle, entre chanson et cabaret. C’est comme sa pochette d’album: un ensemble acidulé et plein de vie. Mika est un jeune homme est simple qui dégage un véritable amour de son métier. La scène décuple son album. J’aurai aimé que le concert soit plus long. Si vous avez aimé son album (ce qui est impressionnant c’est que toutes les chansons sont bien, y’a rien à jeter) … Allez le voir sur scène, vous allez vraiment vraiment vous faire plaisir.