Ce soir là, il y avait de l’ambiance.

J’étais dans le bar branchouille de la vie, papotant gaiement avec tout un tas de personnes à découvrir, riant avec des amis… Bref, profitant de la vie. Dans un élan festif, mon sac est rentré en collision avec un autre sac à main… Et là, au lieu d’un élégant bruit de sac à mains distingués, nous entendîmes un bruit de … verres…  Nous nous sommes regardées, droit dans les yeux … Et nous avons éclaté de rire, comprenant en un instant que nous partagions le même « hobbi » : le dérobage de verres des bars branchouilles. Nous avions environs 19 ans : une amitié était née !

Caroline, c’était (dans sa prime jeunesse) le genre de fille à répondre à un type qui la drague, ces propos là… Lieu boite de nuit estivale…

  • Un dragueur en herbe : « ben dis donc t’en fait une tête tes parents sont morts ou quoi ? Ha ha ha !!! »
  • Caro : « Oui ils sont morts »…
  • Le type (du coup hyper gêné) : « je suis désolé je ne savais pas … Ils sont morts comment ? ».
  • Caro : « Le yacht de l’ambassade a explosé » suivi d’une mimique faciale appropriée…. Bien sur elle a continué a lui narrer sa nouvelle vie d’orpheline d’ambassadeur, digne du meilleur soap opéra.

A l’époque ma technique pour faire fuir les post-pubères ascendant boulet, c’était de me dire étudiante en taxidermie… Alors forcément, ça aussi ça nous a rapproché.

Caro, c’est aussi celle qui m’a fait chanté mon premier karaoké dans son salon.

Décor : 1er janvier … Changement de lieu impromptu … retour chez les parents de Caro … Deux absents : Pierre et Jérôme … (perdu en route ???) … alors que les 12 coups de minuits allaient retentir. Pour patienter, Caro et moi, massacriions gaiement diverses chansons de cette cassette ramenée de Chine, par papa Caro. Je me souviens qu’une invité m’avait crié dessus parce que je massacrais une chanson d’Elton John… Et pourquoi, il serait épargné lui, ?!

On se disait, c’est quand même idiot, on va se faire la bise et Pierre et Jérôme ne sont toujours pas là … Pfff on peut pas compter sur eux … Bon … en fait … ils étaient derrière la porte depuis 20 minutes … mais comme on beuglait comme des génisses … On les entendait pas sonner …

Caro aujourd’hui, elle est toujours pareil. Elle a un humour qui me correspond bien, une vraie pudeur, et un regard toujours très humain sur la vie. C’est le genre de personne qu’on peut ne pas voir pendant 2 mois et que vous retrouvez comme quand on s’est quitté la veille.

La dernière fois que je n’ai pas eu de ses nouvelles pendant un peu plus d’1 mois, je ne me suis pas inquiétée. Sauf que la Caro, elle était entourée de militaires en blouse blanche, un stéthoscope autour du cou, dans les environs de Paris. Ils l’avaient accueillie pour lui dire que ses globules, ils étaient pas au top… et que ce dysfonctionnement avait un mot : Cancer.

Ma Caro préférée, elle se bat tous les jours pour garder la pêche, pour avancer dans la vie, pour rire encore. Moi j’ai arrêté de chialer après l’avoir eu au téléphone… Bon j’arrive pas encore à ne pas paniquer quand elle rentre à l’hôpital, pour une intervention …

  • Célinette : « Hein comment ça ils vont te piquer ?! » « Du sang ? T’as pu assez de sang ? »
  • Caro : « T’inquiète pas c’était prévu, c’est normal !».
  • Célinette : « ah bon ok » … p’tain j’ai encore paniqué, merde, merde, merde.

Tout ça pour vous dire que donner votre sang, ses plaquettes, son plasma et tout le tintouin c’est hyper important ! Pour les infos, c’est par ici Moi j’ai trouvé hier des cop’s pour y aller avec moi… Et vous ?