L’hiver autant je trouve que c’est une très jolie saison (elles le sont toutes) mais soyons honnête ce n’est pas la période pendant laquelle je suis naturellement le plus en forme. Si notre société me le permettait, personnellement, j’hibernerais et je vous donnerais rendez-vous au printemps. Alors comment je passe ce cap sans ressembler à un mollusque ? Voici quelques-unes de mes astuces.

Les jus de fruits et de légumes maison !

J’ai investi l’an dernier dans un extracteur de jus Kuvings. Ce modèle est assez cher (mais super). Vous pouvez en trouver des moins chers sur le marché, à vous de comparer et de voir :) Honnêtement, c’est l’un des meilleurs investissements que j’ai faits ces dernières années pour ma santé. C’est un rythme à prendre. Les résultats (chez moi) sont assez incroyables au niveau de la qualité du sommeil et de ma vivacité d’esprit. Oui, mes amis, une Céline encore plus vive d’esprit est disponible sur le marché, merci les fruits, merci les légumes.

L’hiver je privilégie les végétaux de saison : oranges, carottes, pommes, poires etc, .Côté légumes soyons honnêtes, les légumes de l’hiver ne sont pas les plus sexy pour les jus : pommes de terre, choux, topinambours, oignons, mâches, navets … Du coup, j’ai trouvé l’astuce pour continuer à en boire sans tourner de l’oeil : le citron. C’est l’ingrédient qui est présent dans tous mes jus de légumes. Je n’achète plus aucun jus de fruits en supermarché, idem pour les laits végétaux (amandes, soja, noisettes), tout est maison.

La vitamine D

Mon ami pour la vie, c’est la vitamine D. Après avoir été épuisée pendant des années, j’ai changé de médecin pour en trouver un qui faisait des analyses de sang (la base) et si j’étais super contente de voir que j’avais de très bonnes analyses, j’avais une carence très forte en vitamine D. Du coup, à l’entrée de l’hiver, j’en prends et ça me change la vie. Celle qui est la plus efficace pour moi, c’est celle du laboratoire Granions (prix très raisonnable). J’alterne aussi avec les compléments alimentaires du super labo américain Solgar.

La luminothérapie à la maison : les luminettes

Pourquoi a-t-on parfois, le blues hivernal? Car la  » lumière, tout comme l’obscurité, est le principal « marqueur » de notre horloge biologique. Elle agit sur la sécrétion de la mélatonine, aussi appelée « hormone du sommeil ». Le cerveau en produit dès la tombée du jour, pour nous inviter à dormir. Mais dès le lever du jour, en présence de lumière, il interrompt cette sécrétion. Nous nous levons facilement, nous sommes plein d’énergie ». Donc, j’avais le choix entre rester devant une lampe ou me balader avec des lunettes de luminothérapie. J’ai pris la deuxième solution car cela me permet de vaquer à la plupart de mes occupations. Et que c’est facile à transporter.

Mon choix s’est porté sur la « Luminette » c’est un appareil de luminothérapie portable présenté sous forme de lunettes, qui me donne un petit air futuriste non négligeable. Elle émet une lumière blanche enrichie en bleu dont on peut choisir l’intensité lumineuse (500, 1.000 et 1.500 lux). Elle est rechargeable (micro-usb) et se porte 20 minutes par jour de préférence le matin. Ce petit côté arc-en-ciel me plait beaucoup, mais j’avoue que ça manque de licornes. Trêve de plaisanteries, cela me permet de compenser l’absence de soleil et tous les désagréments qui en découle pour notre équilibre physiologique. Si vous voulez plus d’infos, c’est par ici : https://www.myluminette.com/

Et vous quelle est votre recette pour l’hiver ?