Derrière cet innocent sac de voyage se cache un outil insoupçonné de séduction. Bien sur je ne l’ai pas acquis dans un dessin machiavélique, mais j’avoue que je suis assez heureuse des effets secondaires de cet achat providentiel.

Alors comment séduire avec un sac de voyage ?

Premièrement, n’oublions pas d’acheter un sac esthétique. L’homme va donc régulièrement vous congratuler sur votre bagagerie, ce qui lui permet, convenons-en d’engager la conversation. A vous par la suite, d’accepter ou de vous désengager.

Deuxième option : le sac à roulettes. Il a l’avantage de vous rendre autonome la plupart du temps (bénis soit l’inventeur de la roue – sont forts ces sumériens) et de vous rendre d’une fragilité touchante à la vue d’un escalier. Là, plusieurs techniques peuvent être choisies, à vous de laisser court à votre créativité.

Les techniques. J’oscille entre : les yeux de chat (pas besoin de parler, ce mode de langage fonctionne très bien) et une autre technique « l’activation potentielle de courtoisie ». Je prends clairement le temps de saisir mon sac en montrant que je suis capable de le porter mais que quand même, hein, il fait son poids. Les goujats passent, les autres tendent la main.

Clairement, il y a un autre facteur, c’est que je parle régulièrement aux gens dans la rue et que même si je ne dis rien, les gens viennent spontanément me parler. Concrètement, je peux voyager seule sans jamais vraiment l’être. Lors de mon dernier voyage, différentes personnes (hommes et femmes) ont gentiment contribué à m’aider à porter mon sac extrêmement lourd (l’option sac léger, n’existe pas chez moi). Et certains y ont vu une belle opportunité de tenter leur chance. Tout comme cet homme assez élégant, qui avec bonne humeur et classe m’a porté mon sac. Quand je l’ai remercié, il m’a dit « je vous en prie, cela vous coûtera votre numéro de téléphone » ;)

 sacvoyage_lancel_thecelinette