Je ne résiste pas à l’idée de vous déposer ici une dépêche de l’AFP, concernant un fait divers arrivé à la SNCF…
Ayant pris le train tous les jours pendant plusieurs mois, j’ai toujours pensé que la notion de relation-clients étaient relativement étrangère à cette société … Cette anecdote, le confirme ;-)

« PARIS (AFP) – Un adolescent a passé une nuit au commissariat de Toulouse début juillet après avoir raté sa correspondance à cause du retard de son train, a-t-on appris auprès de la SNCF vendredi.

Conformément à ce que fait la SNCF dans de tels cas, les passagers qui avaient raté leur correspondance ont été logés à l’hôtel, à l’exception du jeune homme.

Mineur, il ne pouvait en effet, selon la SNCF, passer la nuit seul à l’hôtel. Cela serait revenu à « abandonner un mineur sur la voie publique », a indiqué une porte-parole de la compagnie ferroviaire, confirmant une information du site internet de la chaîne LCI.

La SNCF « avait obligation légale de le remettre aux autorités » et « a fait ce qu’elle avait à faire », a ajouté la porte-parole.

Selon LCI.fr, la police ferroviaire a pris en charge l’adolescent à 20h30 avant de le remettre à une patrouille à 22H30, qui l’a alors emmené au commissariat central de Toulouse. Selon le témoignage du jeune homme, il aurait alors passé la nuit sur un banc, sans manger, sans couverture avant d’être mis dans un train pour Bayonne le lendemain matin.

La présidente de la SNCF, Anne-Marie Idrac, a téléphoné à la famille du jeune homme pour témoigner de sa « sollicitude », mais n’a pas présenté d’excuses, a ajouté la porte-parole de la société ferroviaire.

L’entreprise publique affirme également qu’elle n’a pas ouvert d’enquête interne. »

C’était quoi le slogan déjà ?
« A nous de vous faire préférer le train » ? Mouarf !