Que faut-il faire pour vivre dignement un vide grenier ?

1ère étape :

Se rendre compte que son côté écolo à des limites. Mon vélo années trentes, en sus d’être non polluant, me donne fière allure… Mais l’idée de lui accrocher une remorque pour tracter la tonne d’affaires à vendre, m’a poussée à tendre vers une autre solution :

« Allo mamaaaan ?! » Et voici mon adorable maman, qui à 5h30 du matin, démarre son AX Kway, pour venir m’emmener au vide grenier. Bon autant vous dire qu’elle avait l’oeil des mauvais jours. Se dit-on quand on fait passionnément l’amour, qu’à 35 ans sa fille écolo vous cassera encore les pieds ? Je pense que ce matin là, maman a du particulièrement, en vouloir aux docteurs Ogino (sont farceurs ces japonais) & Knaus d’avoir répandu dans le monde leur méthode contraceptive foireuse :)

2ème étape :

Option girl powa’ : prendre tout un espace avec plusieurs copines. Soit un total de 30 mètres de filles blablateuses et drôles. S’habiller relax et élégante à la fois. S’agirait pas non plus de rebuter le client ! Et prévoir les accessoires qui vont bien : couverture pour siester dans l’herbe, crème solaire pour protéger son teint d’albâtre, et de quoi se restaurer.

3ème étape :

La vente… à l’américaine ! On établit un « code » : Règle n°10 : tu ne diras point « c’est invendable ». Ici tout se vend !!!  Règle n° 9 : face aux relouteurs tu ne baisseras point ton prix. Ce code en cours de construction.

La réalité des faits : un vide grenier nécessite de savoir prendre des choix :

Doit-on vraiment tout vendre ? Suite à une discussion passionnée avec A. et T. nous avons décidé que ce sex toy atypique ne figurerait pas sur notre établi. Bien sur on aurait pu discrètement le coller sur le stand des soeurs de la miséricorde sempiternelle mais on a une morale nous (enfin parfois).

Le standing ou le confort ? Je suis arrivée sur ce vide grenier avec un brushing, un petit débardeur, mon jean qui va bien, ma paire de veja et une élégante ceinture Lancel. J’ai fini avec une casquette TicTac, les cheveux rentrés dedans, un bermuda trois fois trop grand, un bronzage de campeur et mes pieds nus sur le bitume.

Peut-on vendre en dansant, voir plus si affinité ? La réponse est oui ! J’ai chanté à tue-tête. Laetitia nous a esquissé quelques jolis pas de danse. A. et T. ont dansé un slow langoureux.

Doit-on pratiquer l’humour ? Une dame s’approche et regarde un égouttoir à vaisselle. Elle demande à Aline : « il fait combien ? » Aline lui répond : « deux mètres ». Regard figé de la cliente potentielle, puis départ de la dite dame. A. – Elle était nulle ma blague ? TheCélinette – Non elle était super, moi j’ai beaucoup ri :)

Doit-on toujours conseiller les clients ? Alors qu’une adorable vieille dame, regardait une nuisette que je vendais, je la conseille gentiment. Elle me répond : « j’m’en fous j’dors à poil ». Ok bon ben ça c’est fait.

Bref, un vide grenier c’est un peu tout ça : de la bonne humeur, des blaguounettes, et des éclats de rire :) Et vous ? Vous en faites ?