Tag

chat

Browsing

Le sport et moi, ça n’a jamais été l’amour fou. J’en suis dispensée depuis la 5ème. Mes derniers souvenirs de sport remontent à des joggings improbables dans un stade parisien porte de la chapelle. Mais aussi à l’apprentissage des barres asymétriques dans une petite salle du fond de la cour du collège Lamartine, où certains d’entre nous  frôlaient la mort. Je suis sur que plusieurs garçons de la classe n’ont jamais pu avoir d’enfant depuis ou chantent désormais dans des aigus formidables.

Les salles de sport et moi.

Un jour, dans un acte de courage insensé, je me suis rendue dans une salle de sport. Toutes celles que j’ai visitées m’ont fait fuir. Je les trouvais impersonnelles, peu esthétiques. Ce jour-là, cette femme insistait pour me faire comprendre l’urrrrgence qu’il y avait à m’inscrire. Or je n’ai jamais aimé la vente forcée. Cela fait tomber en moi tout espoir de professionnalisme de mon interlocuteur et me donne envie de fuir. Alors que Barbie m’expliquait que la clé de mon futur corps svelte et musclé se situait dans cette salle, mon esprit vagabondait dans ce lieu inconnu. J’étais déjà dubitative mais à la vue des photos kitch de la soirée raclette, je me suis dit « stop », et suis partie en courant (comme quoi mon objectif de faire du sport était atteint).

C’est un fait, je n’aime pas faire du sport en salle car je suis aussi à l’aise avec la coordination des mouvements qu’une poule avec une fourchette.  J’aime aller à mon rythme et je ne suis pas fixée sur ce que je veux faire. Et ne nous le cachons pas, j’aime la liberté de pouvoir faire du sport en slip chaussettes, si je le veux, de pouvoir m’arrêter pour aller prendre un verre d’eau. Et de pouvoir courir pour récupérer le chat coincé en haut de l’étagère. Bref, les salles de sport pour le moment, ça n’est pas pour moi.

L’option cours à la carte sur Internet.

C’est en surfant sur le net à la recherche d’un tapis de sol pour faire un peu de yoga chez moi, que j’ai trouvé des cours en ligne gratuits et je me suis dit que ce serait une riche idée de partager cela avec vous. Le net, c’est un bon intermédiaire avant d’intégrer un vrai cours. Mon chouchou en la matière c’est le site Domyos live qui est mis en place par la Décathlon. Le site propose des séances vidéo filmées en direct d’une salle de sport. Après plusieurs semaines de pratique en direct de mon salon et sous le regard ébahit et parfois effrayé du chat, voici mon avis.

 domyos_live

Avantages :

  • 45h de cours à la carte variés (yoga, body training, pilates …) 7j/7.
  • Des astuces pour pouvoir faire les exercices en fonction de son niveau.
  • Des prof vraiment sympa et pédagogues.
  • Un planning clair.
  • La possibilité d’exporter l’horaire d’un cours vers son google agenda.
  • La liberté de faire ce que l’on veut, y compris des pauses dans le cours.
  • La liste des articles de sport qui nécessaires à la pratique du cours (mais beaucoup de cours ne nécessite pas de matériel).
  • Pratique : les cours sont accessibles sur ordinateurs, tablettes, mobiles.

A améliorer : 

  • L’importation vers d’autres types d’agenda (type iCal) et un descriptif plus clair.
  • Développer la partie communautaire.
  • Intégrer la possibilité de voir des cours en replay.

Bon Domyos votre produit est chouette, si vous voulez l’optimiser, je suis votre femme !

Bref, cette option me ravit car le web regorge de vidéos vraiment appréciables. J’en aime particulièrement cette vidéo vintage de Marie Forleo. Et comme je suis toujours à l’affût de nouveautés, dites-moi quelles sont meilleurs vidéo sport.

 

Mesdames, Messieurs,

Comme vous pouvez le voir sur ce cliché, mon chat n’a malheureusement que 3 pattes. J’en appelle à votre générosité et à vos dons afin de pouvoir lui offrir le bonheur d’en avoir une 4ème. Notre projet : lui imprimer une patte grâce à une imprimante 3D.
PS : je n’accepte que l’argent. Inutile de m’envoyer vos impressions de patte par voie postale ou par la fenêtre.

#########################

VOIX OFF :

  • C’est quoi ce bordel ? Il a 3 pattes ton chat ?
  • Non, il a une patte posée sur les livres, mais ça fait illusion, non ?
  • Mouai. Comment t’es venue cette idée d’escroquerie ?
  • J’sais pas, les hommes politiques sans doute. Dès qu’ils font une connerie, ils font un appel au don. Pourquoi je ne le ferai pas, moi ?
  • T’as fait une connerie ?
  • Non, mais j’ai envie d’un nouveau meuble et d’un voyage.
  • Ah bon ?
  • Je veux partir au Costa Rica faire un câlin aux paresseux.
  • Ok, ça a du sens.

 

 

Dans les pré-requis pour savoir pour briller sur « les Internets », il y a un élément fondamental : le pouvoir viral des chats. C’est donc après avoir perdu beaucoup de temps, un dimanche à regarder des vidéos à la con, que je me suis décidée à faire une photo du chat avec une bouche pas-du-chat. J’ai moi-même entrepris de dessiner cette dernière dans un élan artistique sans précédent.

Là, où chacun d’entre-nous pourrait penser que ce genre de réalisation est facile, je clame un NON franc et massif. Parce qu’il y a deux éléments assez antagoniques :

  • Ton idée de photo à la con.
  • et le chat toujours en mouvement.

Imagine-moi avec mon smartphone dans une main, la fausse bouche supposée drôle dans une autre. Ne pensant qu’à : placer la bouche rigolote face au chat, obtenir le meilleur cadrage et si possible une lumière pas trop trop dégueulasse. Sauf que, le chat IL NE RESPECTE RIEN. Il bouge, il bouge. Tu cries. Tu désespères. Il se calme. Tu reprends espoir. Tu recommences. Et le chat re-bouge.

Première tentative passablement ratée.

haiku_siamois-2

La technique ultra-fourbe du chat qui tourne la tête au dernier moment.

haiku_siamois-3

Ces moments où tu sens que tu y es presque !

haiku_siamois-4

haiku_siamois_5

haiku_siamois_6

Pour au final aboutir à cette posture-là …

haiku_siamois_6

Vous avez remarqué, comme parfois le sort s’acharne ? Un peu comme si quelqu’un là-haut tirait les ficelles en se disant « tiens aujourd’hui, je vais me marrer ». L’autre matin, fût l’un de ses matins là.

C’était un vendredi. Ce genre de matin où j’enchaîne 4h30 de cours à l’IUT sans discontinué. Et là, j’étais en retard. Bon non, pas tant que ça, en fait ça va. J’ai encore le temps de faire ça et ça. Puis faille spatio-temporelle, et là, je suis vraiment en retard.

Je me précipite sur mon sac, ferme la porte à double tour, et dévale les escaliers. Je m’apprête à prendre mon vélo garé dans le couloir de l’immeuble et … Oohhh ! Enfer, malheur et damnation : plus de vélo ! L’autre locataire fait des travaux, il l’a mis, par commodité, dans la cour, heureusement fermée à clé. Souci majeur : je n’ai jamais eu la clé de cette cour. Pourquoi ce genre de choses arrivent juste le jour où l’on est en retard? POOOOOOURQUOIIIII !!!!

Je sors de l’immeuble, tambourine à la porte du commerce de l’autre locataire. Il me regarde, me sourit et me dit qu’il va m’ouvrir la cour. Apaisée, je rentre à nouveau dans l’immeuble. Et dans le hall, c’est hyper drôle, il y a un chat. Nous sommes deux locataires dans l’immeuble, lui n’a pas de chat. Je réalise donc assez rapidement que c’est mon chat.

D’ailleurs, il me regarde en se disant, merde, elle m’a vue. Je cours. Il court. Je tente de courir plus vite. Il court plus vite. Je décide de sauter à plat ventre pour le rattraper (ça valait vraiment le coup de se pomponner avant). Je m’écrase au sol. Le chat s’échappe dans le grenier. Je me relève et décide que ma punition sera exemplaire : le chat est au grenier, qu’il y reste ! Par acquis de conscience, je laisse quand même mes clés à l’autre locataire et file travailler.

J’enfourche mon vélo et fais les 25 minutes de route qui me séparent de l’IUT. J’arrive, presque pas essoufflée, j’accroche mon vélo et dispense mon cours. Puis assez apaisée, 4h30 plus tard, je vais reprendre mon vélo. Toujours la même gestuelle : la génuflexion du cycliste pour tendre la main vers l’anti-vol, puis tourner la clé …

La clé, la clé … La clé ? La clé, puuutain !!!! Je l’ai laissé à l’autre locataire. Coucou le bus.

Bienvenu petit chat, adieu kilos superflus

 

Oui avoir un chat, peut vous permettre de maigrir plus vite. C’est assez peu connu du grand public mais pourtant c’est très efficace. Comment faire ?

C’est très simple. Prenez un steak haché de très bonne qualité, que vous aurez pris la peine de surgeler pour les jours « pas eu le temps de faire des courses ». 2h avant de cuisiner laissez-le décongeler dans une petite assiette placée dans la cuisine. Vaquez à vos occupations comme à l’accoutumée. 20 minutes plus tard, alors que le chat plein de reconnaissance, vient vous faire un câlin, vous remarquerez également qu’il se lèche les babines. Rendez-vous alors dans la cuisine pour constater « Oh ! Miracle ! » qu’il manque la moitié du steak.

 

L’efficacité de votre régime va alors dépendre de votre choix.

 

A ce moment crucial, 3 options s’offrent à vous :

  • Option 1 : manger votre steak en tirant le bénéfice de 50% de calories en moins compte-tenu de la viande ingérée par l’animal. Mais également en bénéficiant d’une pré-digestion puisque l’animal aura déjà pré-machouillé une partie de la viande pour vous.
  • Option 2 : ne pas manger le steak du tout (bénéfice 100% de calories en moins). Et courser le chat dans tout l’appartement pour tenter de l’étrangler. Le chat étant plus rapide, nombre de calories perdues : 792.
  • Option 3 (non recommandée) : cuire le chat au four avec un peu de moutarde et quelques herbes de Provence. Puis se faire un col en fourrure avec le reste de l’animal.

Étrangement l’option 3 n’a pas été validé par 30 millions d’amis, j’comprends pas. A bientôt pour de nouveaux conseils diététiques …

Avoir un chat c’est réaliser que bien qu’il soit domestiqué, il reste cependant un animal sauvage. Mettez-le à l’extérieur et rapidement son instinct va reprendre le dessus.

Il saura marcher avec la plus grande délicatesse. Attendre pendant des heures pour surprendre sa proie. La pitié ne fait pas partie de son vocabulaire, c’est sa loi.

Aujourd’hui alors que je le savais sur le toit, j’ai entendu un bruit soudain et étrange. Bien évidemment, je me suis précipitée sur le lieu du crime. Je l’ai vu bondir. Lancer sa proie en l’air. Ne lui laisser aucune chance de survie. J’avais beau être là, rien n’y faisait. La pauvre bête allait succomber entre les crocs acérés de mon chat. C’était son karma. Il l’a prise dans sa gueule et est fièrement venu la déposer à mes pieds.

Ca y est mon chat vient de tuer son premier morceau de mousse végétale.

Si toi aussi tu as un chat végétarien, s’il te plait contacte-moi, histoire que je me sente moins seule.

Alors que nous sommes parfois un peu las des spectacles de pyrotechnique, un chaton sait vous étonner au quotidien. Fini les « ohhh ce feu d’artifice est encore le même que l’an dernier ». Bienvenus les « Oh Mon Dieu ! Comment est-ce possible ? Incroyable ! Mais c’est magique !!! ».

Ainsi ce matin, j’ai assisté à un spectacle d’une rare élégance, alors que je venais de terminer le ménage de tout l’appartement. Le chaton est allé dans sa litière (ce n’est pas cette partie du spectacle qui est étonnante). Il s’est alors mis à miauler. Soucieuse de sa bonne éducation, je lui ai dit qu’on ne parlait pas aux gens quand on allait aux toilettes.

Que nenni, il m’annonçait l’ouverture du spectacle. Après avoir fait, sous mes yeux effarés, de multiples sauts et loopings dans sa caisse (certainement le fruit d’un long entrainement). Il a bondi avec détermination sur le bord de la litière. J’ai alors vu dans une grâce digne du plus beau spectacle de danse synchronisée, la litière voler dans les airs, mêlée à quelques crottes fraîchement déposées.

J’aurais aimé que le temps suspende son vol pour que je puisse courir chercher une poubelle et que tout retombe magistralement dedans. Mais non.

Mesdames, Messieurs, je vous présente mon chat facétieux.