Category

Animaux & Mon chat

Category

Je suis en train de préparer la maison car je vais aller chercher avec des amis chers à mon coeur, mon petit chat, dimanche prochain. Je suis en train de réorganiser la maison pour que son espace de vie soit le plus agréable possible pour lui. La cuisine a été montée entre-temps. Je dispose les affaires de mon ancien chat, je nettoie au maximum pour retirer son odeur. Et c’est un moment vraiment spécial. Car chaque objet me rappelle à lui.

C’est vraiment un moment étrange la mort d’un animal de compagnie. Ce n’est pas juste une bestiole, c’est un membre de son quotidien, un membre de la famille que l’on choisit. Je ne pensais pas que cela me ferait mal à ce point. Tout simplement parce que l’on sait à peu près la durée de vie d’un chat (même s’il est mort un peu plus tôt que prévu), alors du coup, on tente de s’y préparer. Enfin, moi je tentais de m’y préparer depuis que des calculs urinaires avaient failli l’emporter quand il avait deux ans. Faites attention à cela, les propriétaires de chats, surtout les mâles. Ça peut vous tuer votre chat en quelques jours.

La mort, je connais, je n’ai plus de membres de ma famille proches. Je pensais être prête, pour mon chat, mais non. Perdre Haïku ça a été avoir des symptômes de dépression, comme on tombe d’une chaise. Le jour même, j’avais la sensation d’être dissociée de mon corps. Puis est venue cette sensation, comme un trou dans le cœur. Les choses vont mieux, je n’ai plus de douleurs physiques dans la poitrine, mais putain qu’il me manque.

Perdre un animal, c’est aussi un moment un peu honteux. Car ce n’est pas un humain. Du coup, on souffre, mais on a aussi honte de le dire. Je remercie du fond du cœur tous les gens qui ont été là pour moi. Dont mon adorable Chérazad qui m’a courageusement, accompagnée pour l’incinérer. Je remercie du fond du cœur tous ceux qui m’ont envoyé des messages pour me soutenir ou pour partager comment ils ont vécu la perte de leur animal. Ça m’aide tellement, si vous saviez. Ne négligez pas les petits gestes que vous avez pour les autres, ça porte tellement (que l’on se connaisse bien ou pas). Faites des câlins à tous ceux que vous aimez pour moi ;)

[cs_content][cs_element_section _id= »1″ ][cs_element_layout_row _id= »2″ ][cs_element_layout_column _id= »3″ ][cs_element_text _id= »4″ ][/cs_element_layout_column][/cs_element_layout_row][/cs_element_section][/cs_content][cs_content_seo]Tu crois toujours que tu manques de souplesse, jusqu’à ce qu’un pigeon qui s’est niqué une aile atterrisse dans ta cour.
Alors, là tous tes retenues s’envolent ! En quelques secondes, tu réalises que ton chat, censé être myope comme une taupe, sort en trombe. Sans réfléchir, tu enjambes la fenêtre telle une gymnaste dopée à l’adrénaline en essayant de ne pas faire tomber la jardinière, puis tu traverses la cour en hurlant et faisant de gros moulinets avec les bras, en tentant d’une part d’éloigner le rat volant, et d’autre part de chopper ton chat prêt à en faire son quatre heure.
Mission accomplie. J’étais gracieuse, enfin je crois.[/cs_content_seo]

[cs_content][cs_element_section _id= »1″][cs_element_row _id= »2″][cs_element_column _id= »3″][cs_element_text _id= »4″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »6″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »13″][cs_element_column _id= »14″][cs_element_text _id= »15″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »16″][cs_element_image _id= »17″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »22″][cs_element_column _id= »23″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »25″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »27″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »28″][x_gap size= »70px »][cs_element_text _id= »30″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »35″][cs_element_column _id= »36″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »38″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »40″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »46″][cs_element_column _id= »47″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »49″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »51″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »53″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »55″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »57″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »63″][cs_element_column _id= »64″][cs_element_headline _id= »65″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »67″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »74″][cs_element_column _id= »75″][cs_element_image _id= »76″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »78″][cs_element_image _id= »79″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »85″][cs_element_column _id= »86″][cs_element_image _id= »87″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »89″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »91″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »99″][cs_element_column _id= »100″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »102″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »104″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »110″][cs_element_column _id= »111″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »113″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »115″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »117″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »122″][cs_element_column _id= »123″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »125″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »131″][cs_element_column _id= »132″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »134″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »135″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »137″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »142″][cs_element_column _id= »143″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »145″][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][/cs_content]

[cs_content][cs_section parallax= »false » separator_top_type= »none » separator_top_height= »50px » separator_top_angle_point= »50″ separator_bottom_type= »none » separator_bottom_height= »50px » separator_bottom_angle_point= »50″ style= »margin: 0px;padding: 45px 0px; »][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »]Pour ses prochaines portes ouvertes les 7 et 8 octobre prochain, la SPA a lancé une campagne de sensibilisation sur l’adoption appelée Belle histoire. Laissez-moi vous contez mon histoire avec mon chat Haïku et plus généralement mon histoire avec les chats.[/cs_text][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Les chats & moi[/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]J’ai toujours grandi avec des chats. On trouvait toujours des chats sur notre chemin : dans la rue, sur un parking en allant faire des courses, dans une casse automobile … Ou ces chats nous trouvaient, on ne saura jamais bien. Mais ils faisaient partie de ma vie comme un autre membre de la famille. On en avait en général deux à la fois.

J’ai toujours été fascinée par les animaux. Je suis le genre de personnes qui aurait pu vivre dans une grande maison isolée avec une myriade d’animaux. Etant citadine, je compensais cette situation en ramenant toutes bestioles « égarée » à la maison : un chat, un papillon un peu blessé, des oiseaux blessés (ma mère était douée avec les oiseaux), des vers à soie, des hamsters … Des têtards qui pour le plus grand malheur de ma mère nous ont permis d’avoir une vingtaine de grenouilles fringantes à la maison. Une cérémonie a été organisée pour les relâcher en milieu naturel. Bref, je suis une fille à animaux.

Mais les chats faisaient partie de mon environnement. Je dormais avec mes chats. Je prenais parfois mon bain avec mes chats (enfin, quand ils tombaient dedans). Je jouais avec eux. Je me souviens de nos grands moments de tristesse quand ils mourraient. Mais nous finissions toujours par en reprendre un, qui pointait le bout de son nez.[/cs_text][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Haïku & moi[/x_custom_headline][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »]Puis, j’ai pris mon indépendance et je suis restée plusieurs années sans chat. Mon métier de formatrice faisait que j’étais très souvent en déplacement loin de chez moi. Et je ne voulais pas que mon animal soit seul trop souvent.

Puis, il y a eu des circonstances. J’ai perdu ma maman et un an plus tard, je vivais une rupture particulièrement difficile. L’avantage des situations difficiles, c’est qu’on lâche prise. J’ai réalisé que depuis des années, je voulais un chat, que je avais marre de vivre sans cette présence que j’aimais tant. J’avais envie d’un chat avec une bonne trombine. Je me suis mise à parcourir les petites annonces et j’ai trouvé une famille qui avait deux petits chats. Quand j’ai vu la photo de ce chaton, j’ai su que ça allait être mon chat. Il avait une mine un peu dépressive mais c’était lui.[/cs_text][x_gap size= »20px »][cs_text class= »cs-ta-justify »]Si vous voulez-vous aussi faire votre photo #BelleHistoire et la partager aller sur le site : http://bellehistoire.la-spa.fr/[/cs_text][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_gap size= »30px »][x_image type= »none » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/10/thecelinette-haiku-bellehistoire-spa.png » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]L’adoption responsable[/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]Ce chat-là, je ne l’ai pas « adopté » à la spa, je l’ai acheté (pas cher, mais je l’ai acheté). N’empêche que d’adopter un animal, c’est une vraie responsabilité. Je m’occupe beaucoup de mon chat. Je le considère comme un colocataire qui lui ne m’aurait pas vraiment choisi. Je fais attention à son bien-être et à son comportement. Quand les chats sont petits, il ne faut pas se mentir, il faut être vraiment à l’écoute. Et quand ils sont adultes, on doit modifier certaines de ses habitudes pour les inclure et qu’ils se sentent bien.

Ca fait 5 ans que j’ai Haïku. Et honnêtement, j’ai une relation extra avec mon chat. Pas un jour, je ne regrette cette adoption. Oui, oui, parfois, il est un chiant. Parfois, je me précipite dans la cour pour sauver un pigeon qu’il est en train de manger. Mais il reste pour moi, le plus chouette chat de la galaxie. En fait, je ne sais pas comment j’ai fait pour vivre sans chat pendant plusieurs années ![/cs_text][x_gap size= »20px »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/3″ style= »padding: 0px; »][x_image type= »thumbnail » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2013/11/IMG_2986.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][cs_text]Haïku a quelques mois. Il passe beaucoup de temps dans la boîte qui me sert à ranger mes papiers[/cs_text][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/3″ style= »padding: 0px; »][cs_text]Le seul autre animal qu’Haïku tolère vraiment : la lampe licorne.[/cs_text][x_gap size= »10px »][x_image type= »thumbnail » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/10/haiku-licorne.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/3″ style= »padding: 0px; »][x_image type= »thumbnail » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/10/haiku-couette.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][cs_text]Une des activités principales d’Haïku : dormir emmitoufler dans ma couette. Il s’est pris de passion pour cette fausse peau de mouton.[/cs_text][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Adopter un animal de compagnie à la SPA[/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]Vous pouvez adopter plusieurs type d’animaux à la SPA (chien, chat, NAC) :

Ambassadeur SPA

[/cs_text][/cs_column][/cs_row][/cs_section][/cs_content]

[cs_content][cs_section parallax= »false » separator_top_type= »none » separator_top_height= »50px » separator_top_angle_point= »50″ separator_bottom_type= »none » separator_bottom_height= »50px » separator_bottom_angle_point= »50″ style= »margin: 0px;padding: 45px 0px; »][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »]Avez-vous vu passer ce chouette documentaire sur les chats diffusé récemment sur la 5 : « les super pouvoirs des chats ». On y apprend des choses surprenantes qui me permettent de mieux comprendre mon chat. Par exemple, pourquoi n’arrive-t-il pas tout de suite à trouver la croquette que je lui pose par terre ? Il semble ne pas la voir et la chercher à l’odorat. La réponse est dans ce documentaire : tous les chats sont hypermétropes.[/cs_text][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Anecdotes & astuces pour mieux comprendre les chats[/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]J’ai pour ma part, fais de vraies découvertes dans ce documentaire.

L’influence de la température sur la couleur des siamois

J’ai un chat siamois thaïlandais depuis plus de 4 ans, blue point. Ce sont des chats blancs aux yeux bleus avec les extrémités grises. J’avoue ne jamais m’être posée la question du pourquoi de la couleur de son pelage. Et bien, j’ai eu la réponse dans ce documentaire. Les chats siamois naissent blancs. Puis, les endroits où ils ont froid se pigmentent. Je découvre donc qu’Haïku a eu froid au museau, aux oreilles, aux pattes, à la queue et à ses (feu) testicules. Leur lieu de vie va donc avoir une vraie influence sur leur couleur. « La couleur d’un chat siamois est influencée par la température de son lieu de vie. Contrairement aux autres chats, sa couleur ne lui est pas transmise que par ses parents mais dépend aussi du climat de la région où il grandit : s’il vit dans une région froide, il aura tendance à être plus foncé et inversement. » J’ai voulu en savoir plus. « Les chats siamois possèdent une protéine responsable dans la production de mélanine (qui donne la couleur à la peau et aux poils). Seulement, cette protéine est inactivée à une certaine température (au-delà des 37°). Ainsi, seules les régions du corps du chat les moins chaudes seront colorées parce que cette protéine y existe. Comme vous vous en doutez, les extrémités (nez, oreilles, queue et bout des pattes) sont les zones où la température corporelle est inférieure aux 37°. » Alors de quelle couleur est le vôtre ?[/cs_text][x_gap size= »20px »][cs_text class= »cs-ta-justify »]

Comment les chats aveugles se repèrent dans leur environnement ?

On voit dans le documentaire des chats aveugles avancer avec facilité, grimper à un arbre. Comment font-ils ? Ils se servent notamment de leurs poils spéciaux : les vibrisses. Ce sont des poils « tactiles », épais et raides, effilés à leur extrémité et en général recourbés. On en connaît certaines : la moustache, ceux présents au niveau des sourcils. Mais les chats en ont d’autres au niveau des pattes. Elles sont ancrées plus profondément que les autres poils, dans les muscles et elles sont reliées à un groupe de terminaisons nerveuses ultra-sensibles.

« Les vibrisses sont indispensables au chat car elles lui servent à recueillir des informations sur l’environnement et à se déplacer. Elles peuvent détecter les plus infimes mouvements d’air causés par un objet ou une proie. Elles permettent de déceler les obstacles, de juger de la force et de la direction du vent avant un saut, de mesurer la largeur d’un passage. C’est grâce à tous ces éléments que le chat « voit » si bien dans l’obscurité. Les vibrisses sont également très utiles pour la chasse. Elles permettent de localiser l’origine d’une odeur et de s’assurer que la proie est bien morte sans avoir à la lâcher. Elles sont aussi un indicateur de comportement et de communication :

  • moustaches en avant, dans un contact amical
  • en éventail pendant l’exploration
  • en arrière en cas de menace, d’intimidation ou d’offensive » source : le blog eurothaï 

Ce donc grâce à ses vibrisses qu’un chat aveugle peut continuer à explorer son environnement ou à chasser.[/cs_text][x_gap size= »20px »][x_line style= »border-top-width: 1px; »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/3″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Documentaire :[/x_custom_headline][cs_text]

  • Le super pouvoir des chats (The Secret Life of Cats)
  • Documentaire de Luke Wiles (2014)
  • Durée : 50 min

[/cs_text][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »2/3″ style= »padding: 0px; »][x_raw_content][/x_raw_content][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_line style= »border-top-width: 1px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »]

Comment les chats ont-ils des informations sur la météo avant nous ?

Ici aussi, leurs vibrisses leur sont utiles puisqu’elles leur permettent de ressentir les moindres fluctuations de la pression atmosphérique. Ce qui lui permettra de découvrir l’arrivée d’un orage bien avant nous et de se mettre à l’abri avant qu’il n’éclate.[/cs_text][cs_text class= »cs-ta-justify »]

Le polyamour chez les chats on en parle ?

Vous avez déjà vu une chatte avoir une portée de chatons avec des couleurs très différentes. Il est fort probable qu’elle ait été fécondée par des pères différents. Les scientifiques ont découvert que dans les zones urbanisées, les 3/4 des femelles donnent des portées qui ont plus d’un père. Cela enrichit le patrimoine génétique des chatons.[/cs_text][x_gap size= »70px »][x_raw_content]




[/x_raw_content][/cs_column][/cs_row][/cs_section][/cs_content]

Je ne sais pas vous, mais moi, je n’ai pas toujours le temps de parcourir les animaleries pour découvrir les nouveautés pour mon chat Haïku. Du coup, j’ai décidé de (re)testé le concept de box pour chat avec la Miaoubox de février. Le verdic est tombé : Haïku et moi, on est content !

Miaoubox, le principe un petit prix pour 40 euros de cadeaux !

J’ai beaucoup aimé le principe (la surprise, la découverte) et les produits que j’ai trouvé bien choisis et qualitatifs. J’ai découvert des produits sympa que mon chat (un peu chiant) a aimé (ohhh! joie, ohhh! bonheur).

Que contient cette box ?

  • 6 produits adaptés au profil de votre chat livrés chez vous une fois par mois !
  • Friandises, jouets, accessoires, hygiène : l’équipe ne lui séléctionne que le meilleur !
  • Des économies : la valeur de la box est largement supérieure au prix de l’abonnement !

Ma Miaoubox de février contenait : 

  • Le magazine MiaouMag (avec plusieurs articles dont un focus sur le devon rex et sur celui de la superbe Dita Von Teese)
  • Des friandises au poulet (Natural Nosh) déjà entièrement dévorées par Haïku
  • Des friandises au saumon et à la truite en bâtonnet de chez Leaps&Bounds
  • Une souris en tissus (Purina Friskies) Haïku a sauté dessus avant que je la déballe
  • Un autre petit jouet à grelot (Friskies)
  • Un collier à grelot « outdoor » (Purina Felix) Haïku a absolument voir ce que c’était. Je lui ai mis, il a flippé (il flippe tout le temps) et est parti en courant avec le collier autour du coup. 10 minutes pour l’attraper. On a perdu 50 calories.
  • Croquettes naturelles – « ideal balance « (Hills) + un bon de réduction de 10 euros. J’aime beaucoup cette marque ! Elle est sans céréales, sans conservateur et sans arômes artificiels.
  • Après-shampoing élaborés par des vétérinaires (Beaphar)

Pour vous faire une idée vous pouvez découvrir le contenu des box des mois précédents : https://miaoubox.com/boxes J’avais déjà testé une miaoubox, l’an dernier l’article est ici. Le prix va dépendre que de la formule que vous aller choisir : compter entre 14,90 et 19,90 €.

Le cadeau du blog : 5 euros de réduction pour la Miaoubox ou la Woufbox.

Spécialement pour les lecteurs du blog, voici un code promo qui vous permet d’obtenir une réduction de 5 € que vous ayez un chat (miaoubox) ou un chien (woufbox). Quand vous vous laisserez tenter, venez me donner votre avis en commentaire :)

Code promo : amb117relq  (valable jusqu’en décembre 2018 youuuhouuu !)

Article partenaire – Test de produits

Un petit mot pour vous présenter une association d’adoption des animaux qui s’appelle Sauvade (SAUVetage d’Animaux en DEtresse). C’est une association qui sauve les animaux à la Réunion, les soigne et les rapatrie en métropole afin qu’ils soient adoptés. Car sur place les refuges sont saturés et les possibilités d’adoption quasi nulles. Elle propose à l’adoption des chats et chiens en France et/ou à la Réunion.

« Ne disposant pas de refuges en propre, Sauvade confie les animaux à des familles d’accueil, qui s’occupent des animaux le temps qu’ils prennent l’avion, puis soient adoptés. Et lorsque les familles d’accueil sont saturées en métropole, les refuges de Morée (41) et d’Hermeray (78) viennent nous prêter main forte ».

Comment l’association Sauvade fonctionne ? Par petite annonce avec un descriptif et une photo de l’animal. Les frais d’adoption sont de 150 euros, comme en général à la SPA dont je vous avais déjà parlé ici. Les animaux à adopter sont appelés les sauvadiens :)

sauvade-association-animaux-2

Les combats de l’association :

  • « Augmenter le nombre de sauvetages et d’adoptions, mais aussi de stérilisations d’animaux remis sur site à la Réunion (quand ils sont trop sauvages, donc non-adoptables) ou appartenant à des personnes en grande précarité.
  • Communiquer auprès des adultes et des enfants de l’île sur les besoins vitaux d’un animal de compagnie : nécessité de mettre de l’eau à disposition, de la nourriture, d’avoir une attache suffisamment longue, importance de l’identification aussi, de la vaccination et de la stérilisation.
  • Obtenir des pouvoirs publics une généralisation des campagnes de stérilisation sur toute l’île, afin de réduire les naissances, plutôt que d’euthanasier en masse.
  • Faire comprendre aux organismes touristiques que des animaux mieux traités, mieux soignés, moins nombreux, redoreraient l’image de la Réunion bien plus certainement qu’une campagne de communication classique. »

Comment aider Sauvade ? De plusieurs façon :

  • En adoptant un animal ;
  • En devenant famille d’accueil ;
  • En parrainant un animal (10 euros par mois) ;
  • En faisant un don (66% déductible des impôts) ;
  • En aidant à la faire connaître.

Mais la vie avec un chat, ça donne quoi ?

 

L’association ne fonctionne qu’avec des bénévoles (bravo à eux !) C’était mon coup de pouce du jour, longue vie à cette association !sauvade-logo

 

 

Hello ! Je reviens avec un nouveau partenariat Feliway qui vous propose de gagner un kit Feliway pour apaiser votre chat dans ses moments de stress. C’est parti !

J’ai déjà utilisé les spray Feliway, car mon chat Haïku, est un flippé de la vie. J’ai beau le réconforter, en prendre soin, il est toujours sur le qui-vive, en mode « on ne sait jamais ce qui peut se passer ». Et comme c’est un oriental (siamois thaïlandais), il est très fusionnel et ne supporte mes déplacements que si je m’absente 2 ou 3 jours. Du coup, quand je pars plus longtemps, je le prends. Mais autant il est super cool en voyage, autant changer de lieu c’est pas trop son truc. Du coup, hop du spray sur sa couverture de sa caisse de transport et hop, il est plus serein. Je couple bien évidemment cette méthode avec un surplus de câlins !

IMG_1040

 

Le concours Feliway – TheCélinette  :

J’ai la chance de pouvoir vous faire gagner, ce petit kit qui me dépanne super bien !

  • Lot : un kit FELIWAY Classic d’une valeur de 45€ comprenant un starter kit (diffuseur + recharge) et un spray Voyage 20ml.
  • Durée d’aujourd’hui au 23 octobre 2016 minuit (tirage au sort effectué par mon chat)
  • 1 seule participation par personne. Réservé à la France Métropolitaine et aux personnes majeures
  • Comment participer ? Laissez un commentaire sur cet article en me citant une anecdote sur votre chat.

Si vous voulez doublez vos chances, Feliway propose aussi un concours sur son site : le blog des chats heureux. Règlement du jeu ici : http://bit.ly/ReglementJeuOpeTV Si vous voulez en savoir plus et avoir des astuces, vous pouvez aussi vous abonner à la newsletter FELIWAY® ici : http://bit.ly/NewsletterFeliway

Bonne chance à tous !

>>>> Je viens de procéder au tirage au sort sous la supervision de Me Haïku (chat-huissier depuis plusieurs générations) et MissCarolyn est l’heureuse gagnante du kit Feliway !

 

 

Article partenaire

J’ai toujours grandi avec des animaux. Parce que d’autant que je me souvienne, j’ai toujours adoré les animaux. J’essayais de ramener tous les animaux que je croisais à la maison, du coup maman a fini par céder. J’ai eu des  nouveaux copains dans ma chambre : des hamsters, des poissons rouges, des tortues, un chien, un furet abandonné et une myriade de chats pour la plupart trouvés dans la rue : des tigrés, des gris, des noirs …

Et puis stop, je n’ai plus eu de chats pendant des années. Mais fin 2012, j’ai eu envie de sauter le pas. J’étais dans une période pas super facile de ma vie (un deuil de moins d’un an et une rupture dans les dents). J’ai décidé de suivre mes envies et là-dedans, il y avait un chat. Je me souviens de sa trombine sur l’annonce. Il avait l’air apeuré ne sachant pas trop quoi faire, mais j’ai eu un coup de foudre direct ! Il était dans une famille des environs de Lille et une amie qui était sur place pour le week-end a eu la gentillesse de se lancer dans l’expédition pour me le ramener. Et depuis, c’est le bonheur !

alinelunau_thecelinette_chat1

C’est le chat que je voulais. On se ressemble au niveau du caractère (pas des poils évidemment) et l’entente est excellente. C’est une idée assez commune, mais l’amour que vous donne un animal, c’est comme une source d’énergie pour regonfler ses batteries ! Il dort dans mon lit. Il miaule quand je prends mon bain. Il se couche sur mon Mac. Il me mord parfois le coude parce que je travaille à la maison et qu’il a décidé que c’était le moment de jouer. Parfois, il croque des oiseaux malgré ma vigilance. Je le regarde, je gueule un coup. Il me regarde et il va manger des croquettes en laissant l’oiseau mort au milieu du salon. Il me fait la fête quand je rentre (oui, oui, c’est bien un chat quand même). Et il « discute » beaucoup avec une voix éraillée, digne d’une alarme d’Opel Vectra (ceux qui ont des siamois savent ;).

La SPA vient de lancer une opération #lanimalquimeressemble visant à vous sensibiliser à son week-end portes ouvertes du 30 au 2 octobre. En attendant, vous pouvez :

  • Prendre une photo de vous et de votre animal
  • La poster sur les réseaux sociaux avec le hastag #lanimalquimeressemble
  • La poster sur le site http://lanimalquimeressemble.la-spa.fr/ et devenir un ambassadeur SPA.
  • SPA : Site Internet –  Twitter – Page fan Facebook

Si vous avez envie d’adopter, c’est le bon moment pour aller à la rencontre de la SPA proche de chez vous !

ambassadeur-spa-2016

spa-animalquivousressemble

Article partenaire (SPA)

France5 a diffusé un intéressant documentaire de la BBC réalisé par Helen Sage en 2013, sur la communication féline. Il est encore disponible sur pluzz pendant quelques jours et je vous conseille de le regarder si le sujet vous intéresse.

On y apprend des choses très intéressantes :

  • Les chats s’entendent bien surtout quand ils sont issus de la même lignée et qu’ils vivent ensemble depuis tout petit (sinon, dans la majorité des cas, ils se tolèrent seulement).
  • Le miaulement des chats sert à appeler la mère quand ils sont petits puis s’arrête (quand la mère ne réagit plus car ses ados la saoulent). Les chats entre eux ne miaulent donc quasiment pas. Mais comme ils s’aperçoivent que les humains communiquent entre eux par des sons, du coup, ils font pareil.
  • Les chats sont plus sympas avec les humains qu’avec leurs congénères (je pense que la réciproque est vraie chez certaines personnes d’ailleurs).
  • Les pubars et les marketeux vont être contents d’apprendre que le fait de visionner des photos de chatons génèrent chez la plupart d’entre nous (surtout chez les femmes) plus de concentration (donc capte notre attention) car cela nous apaise.
  • La forme de la tête des chats nous rappelle instinctivement celle d’un enfant et génère spontanément chez nous des instincts parentaux. Je me suis donc interrogée sur le moment où l’on choisit d’adopter un chat. Ce moment correspond t-il d’une certaine façon à une envie d’enfant ou pas du tout ? Je serai ravie d’avoir votre avis sur la question en commentaire.

Je me suis donc revue au moment, où j’ai fermement décidé de prendre un chat. Que se passait-il à ce moment-là dans ma vie ? Est-ce qu’au final, inconsciemment, j’avais envie d’enfant ?

J’avais perdu ma mère depuis un peu moins de deux ans. Quand on est en train de perdre un parent, pendant nos visites quotidiennes à l’hôpital, en sus de la souffrance (et de l’impuissance à agir) nous sommes assaillis par une myriade de questions. Ai-je réussi ma vie pour qu’elle soit fière de son enfant ? (d’ailleurs ça veut dire quoi réussir sa vie?). Est-ce que ma mère va partir sereine en se disant qu’elle m’a élevé comme il faut et qu’elle peut me quitter en toute quiétude ? Et parmi, toutes ces questions bien sûr, je me suis dit que cette femme qui adorait les enfants et qui aurait fait une grand-mère formidable n’avait pas eu la chance d’avoir des petits-enfants, parce que je n’en n’ai pas eu l’opportunité.

Quelques mois après sa mort, je réussis à créer le couple dont je rêvais. Je me dis que la fin d’une situation est souvent le berceau de la naissance d’une autre. J’étais contente, j’avançais d’un pas léger. Un an plus tard, je prenais une rupture dans la face bien comme il faut. C’est là que j’ai décidé de prendre un chaton. Alors, est-ce que cet animal est au final un « objet transitionnel » ? Est-ce que j’avais besoin de développer des instincts parentaux ou simplement d’avoir une compagnie ? Certainement oui. Et est-ce que ça m’a fait du bien ? Est-ce que cette bestiole qui me piétine une bonne partie de la nuit et qui le jour veut dormir sur mon clavier m’a équilibrée émotionnellement ? Encore oui.

Et vous à quel moment de votre vie avez-vous pris un chat et pourquoi ?

Parmi les expert présents dans la vidéo on retrouve :

BBC_cat_2013_Sage

Dr John Bradshaw – probably the UK’s leading expert in the behaviour and welfare of domestic cats; he is Visiting Fellow in Companion Animal Behaviour at the University of Bristol.

Dr Sarah Ellis – a leading expert in feline behaviour and welfare, Currently a Research Fellow in the School of Life Sciences at the University of Lincoln.

Professor Alan Wilson – head of the Structure & Motion Lab at the Royal Veterinary College and expert in mechanics of animal locomotion. Alan specialises in developing and apply highly innovative GPS and inertial measurement equipment to track and measure the performance of athletic animals ranging from racehorses to wild cheetahs and lions in Africa and understanding the links between anatomy and athletic performance.