Category

Food-wine

Category

Dans ma volonté de découvrir Marseille, je me suis laissée tenter par la découverte du restaurant Gingembre, situé au coeur du quartier Noailles. J’avais l’intuition que ça allait être un chouette moment. Mon intuition fut bonne ! J’ai décidé d’y emmener Laurent aka Monsieur Fraises pour notre première rencontre. Amateur de bonne cuisine et de découvertes, il accepta pour mon plus grand plaisir.

Il faut scruter la rue d’Aubagne pour repérer les bonnes adresses. C’est une rue animée, haute en couleurs, bruits, et contrastes. On y croise des gens venus faire leurs courses ou boire un café, tout comme les personnes qui vous vendent des produits volés (je dois avoir une bonne tête ou une tête de gourmande, parce qu’on a tenté de me refiler du chocolat). Et au cœur de ce quartier populaire, une devanture assez discrète indique “Gingembre”. 

Ce qui frappe en entrant dans ce restaurant, c’est le cadre super-sympa. C’est une déco à la fois pop et douce (du rose pâle, du jaune vif, du vert d’eau) qui se marie aux lampes en paille tressée, éclairant le sol en béton brut. Le restaurant est tout en enfilade. Nous avons déjeuné au premier étage.


Image
Image

Pour la petite histoire, Gingembre a été co-fondé par Tony Hua et Aurélien Lecour, en association avec la famille Sy, bien connue pour leurs magasins Tamky, qui sont une institution dans le quartier.

La carte est petite comme j’aime : 6 entrées, 5 plats et 2 desserts le jour où j’y suis allée.  Au menu ce jour-là, pour les entrées : panier de dim-sum, palourdes citronnelle, bulots soupe coco, soupe wontons, brochettes de poulet satay … Pour les plats, grand pho Ga, pangas au caramel, tofu aux fèves noires, poitrine de porc en ragoût, wok poulet et peanuts … Je me suis laissée tenter par des brochettes de poulet satay en entrée, suivi du pho et du riz gluant sucré à la mangue en dessert, accompagné d’un café.


Image
Image

J’ai passé un excellent moment. Les aliments de base sont frais et savoureux. Les combinaisons de saveurs sont originales et douces en bouche. On sent un mélange de cuisine traditionnelle et de volonté créative. Je pense que la carte doit changer régulièrement (j’ai oublié de demander). Il est donc fort probable que vous découvriez le talent de ces chefs autour d’un tout autre plat lors de votre passage. Bravo à toute l’équipe de Gingembre pour sa cuisine qui a régalé mes papilles !


Image
Image

INFORMATIONS :

  • Restaurant : Gingembre 39 rue d’Aubagne 13001 MARSEILLE
  • Horaires : du Jeudi au dimanche, midi et soir
  • Type de restaurant : bistrot urbain vietnamien
  • Déco : épurée ·  pop · chaleureuse et indus (oui tout ça réuni)
  • Service : aimable, chaleureux et efficace.
  • Prix : Entrée entre 6 et 12 € / plat principal autour de 15€
  • Cuisine : vietnamienne, fraîche et travaillée
  • Autre infos : réservation recommandée · Repas sur place · Vente à emporter · Aucune livraison
  • Les plus : personnel à l’écoute qui prend le temps de vous informer / cadre super sympa 

Cela faisait longtemps que ce restaurant, situé dans une petite rue, au coeur de Noailles, me faisait de l’oeil. Je l’avais vu rapidement lors de l’un de mes déplacements à Marseille. Je n’y étais plus retournée depuis. Et là, lors de l’un de mes passages sur place entre deux rendez-vous pour les travaux de mon futur chez moi et une interview chez France3, je me suis dit « je veux découvrir leur cuisine ». J’ai donc entraîné mon amie Florence, qui n’a pas mis longtemps à convaincre.

Nous sommes entrées dans l’épicerie de Julia Sammut, et c’est assez magique. Les rayons regorgent de bonnes choses, nous les avons parcourus pour nous rendre jusqu’au fond du magasin afin de demander une table. Soyons clair, le chemin est semé d’embuches, on a envie de tout acheter pour composer son garde-manger idéal ! Je suis passée devant un sandwich savoureux, le sourire des personnes qui y travaillent. Puis, j’ai aperçu au fond de la boutique, une dame en train de dresser des tartes aux figues fraîches (peut-être Marine Benayoun). Le ton était donné.


Image
Image
Image

On a pris place sur une petite table en terrasse. Le service commençant à midi, et étant en avance, j’ai décidé de me mettre en jambe avec un petit verre de vin blanc (chardonnay, monocépage) qui m’a bien plu. La carte du jour est arrivée dans nos mains. Ne vous y accrochez pas, elle change tous les jours !

Après un choix pas facile, car l’envie de tout découvrir me tenaillait le ventre, je porte mon choix sur des pompettes de boeuf guanciale, passata de tomates rôties et basilic. Courgettes et aubergines au four, gnochetti et volée de pecorino. J’aime les plats cuisinés, je me suis laissée emporter par les saveurs. Je me suis ruée sur mon plat comme on découvre un petit trésor. Florence qui m’avait accompagnée sur le même plat, a choisi la fameuse tarte en dessert. Je n’ai pas résisté à la gouter. Je ne sais pas ce qu’il y avait dans la pâte à tarte (peut-être un soupçon d’anis ou de badiane), mais l’ensemble des saveurs était séduisant. J’ai terminé sur un petit café accompagné de sablés.

C’est le genre de tables, que j’aime. Je sens que je prends mes repères dans ma future ville ;)


  • Prix compter de 16 à 35 € par personne
  • Horaires : non-stop de 10h à 19h (21h vendredi). Fermé dimanche et lundi.
Epicerie l'Idéal 11 Rue d'Aubagne, 13001 Marseille

Dans l'optique de mon emménagement début décembre sur Marseille, je commence à découvrir des petits lieux sympas pour se restaurer. Au menu aujourd'hui : streetfood, kebab, légumes grillés, produits frais et petits budget. Il est à deux pas de mon nouveau chez moi. Je m'avance peut-être, e mais je pense qu'il fait partie des meilleurs kebabs de Marseille.

On a donc dégusté sur une petite terrasse simple mais sympathique ce kebab garni de légumes frais (concombre, tomate) et grillés (aubergine, poivron, oignon ...), agrémenté de fromage feta frais. C'était copieux, assez léger pour un kebab, bien servi (quantité comme décoration). Les frites sont maisons et parfumées au thym. L'assaisonnement est équilibré et savoureux. Il y a plusieurs versions de kebab (maison, escalope de dinde, falafel, viande hachée). Et plusieurs plats végétariens. Les prix sont très corrects vus la qualité. Un vrai plaisir !


Les points forts : produits frais, Kebab entièrement fait maison (sauces , frites, légumes grillés)

Prix : entre 7 et 8,50 €

Style : streetfood, kebab, cuisine orientale

  • Frisch süßes - Berliner Kebap
  • 53 Av. Robert Schuman, 13002
  • Leur page Facebook ici

Ce week-end, le Jura fête la percée du vin jaune. J'ai eu l'opportunité d'y aller l'an dernier. Le vin jaune est un vin original. On aime ou on n'aime pas. Moi, j’aime ce vin particulier que l’on appelle "le nectar des dieux, l’or extrait de la terre jurassienne". Du coup, j’ai eu envie de découvrir la percée du vin jaune. J'ai pris la route pour en direction de la Franche-Comté. Cette année-là, c’était Poligny qui accueillait les festivités liées à cet évènement.


La percée du vin jaune, qu’est-ce que c’est ?


Une fois par an, des personnes se réunissent le temps d’un week-end autour de l’amour du vin. A l’instar de la route du Champagne, chez nous, les convives se voient remettre un verre puis, arpentent les villages à la rencontre des vignerons jurassiens, pour déguster les productions de la région. La Percée, c’est aussi une fête itinérante, avec plusieurs animations.

Le Jura, ses appellations et son vignoble.


Les AOC du Jura


Je ne connaissais pas les AOC du Jura, je me suis renseignée. Voici ce qu'il faut savoir  : il y a 4 AOC géographiques et 3 AOC produits.

Les AOC géographiques

Arbois  En 1936, Arbois devient la première AOC de France. Avec plus de 800 hectares, c’est la plus grande appellation jurassienne, dont 13 communes peuvent y prétendre. Le Trousseau et le Poulsard y trouvent leurs terres de prédilection.

Côtes-du-Jura  L’ensemble du terroir jurassien peut prétendre à l’appellation Côtes du Jura. Le vignoble établi sur 490 hectares façonne majoritairement des vins blancs floraux ou tradition, du Crémant du Jura ou encore du Vin Jaune et du vin de paille.

Château-Chalon  surplombe la vallée du haut de son éperon rocheux. Les vignes de Savagnin entourent d’une ceinture dorée cette appellation exclusivement vouée au Vin Jaune. Dans cet écrin hors du temps, la pépite jurassienne s’étend sur 45 hectares.

L’Etoile Cette appellation s’étend sur 65 hectares. Ce sont essentiellement des vins à base de Savagnin et de Chardonnay qui y sont produits. Les vins blancs tradition sont les rois sur cette terre. Ce sont des nectars puissants et riches aux arômes de fruits secs.

Les AOC produits

Crémant du Jura La production de vins effervescents dans le Jura remonte au 18èmesiècle, à cette époque les vignerons maîtrisaient déjà la méthode dite traditionnelle. Décrété AOC en 1995, le Crémant du Jura  voit sa côte de popularité augmenter d’année en année.

Macvin du Jura Par un décret de 1991, le Macvin du Jura a rejoint le cercle des AOC jurassiennes. Son succès est grandissant. Il s’agit d’un apéritif vigneron traditionnel connu depuis le 14èmesiècle qui apparient à la famille des mistelles.

Marc du jura C’est la dernière appellation qui a vu le jour dans le Jura, puisque le Marc du Jura est reconnu comme une AOC depuis  2013 seulement.  Le marc vieilli en fût de chêne, développe des arômes de fruits secs qui s’apprécient notamment en fin de repas.


Image

J'y étais !


Image

Dégustation dans une cave de l'un des viticulteurs de Poligny


Le vignoble du Jura


Le vignoble jurassien s’étend sur une bande de 80 km de Salins-le-Bains à St Amour. Avec 1 900 hectares de vignes, il possède une gamme complète de produits aux couleurs éclatantes qui rivalisent de personnalité et d’excellence. On y retrouve 200 exploitations professionnelles. C'est le plus petit des vignobles français.

Côté cépages, on trouve du  Chardonnay, Savagnin, Poulsard, Pinot Noir et Trousseau s’épanouissent sur ce vignoble jurassien, aussi appelé Revermont, pour donner des vins aux caractères bien marqués. 


Image

Les rues du village avant l'arrivée des participants


Image

J'ai beaucoup aimé l'esprit convivial de la partie folklore de l'évènement


Rencontre avec les viticulteurs de la région & dégustation!



Cet évènement, c'est l'occasion de rencontrer les viticulteurs, de déguster et d'acheter ce qui nous séduit. Voici quelques vins que j'ai aimé pendant mon séjour. 


Image

Arbois pupillin chardonnay 2015 (Fruitière viticole Pupillin). C'est un vin qu’on laisse vieillir en moyenne 12 mois en ouillant chaque semaine (remplissage des tonneaux à ras bord). Il est à servir plutôt frais, entre 10°et 12°. C’est un vin blanc possédant un nez très agréable parfois floral (acacia, tilleul) ou parfois fruité (pamplemousse, poire, abricot). Une jolie expression du cépage dans ce vin qui s'alliera avec plaisir sur des crustacés.


Image

Philippe Vandelle - L'étoile vieilles vignes 2014. Cultivé en agriculture raisonnée. Le vin est un assemblage de Chardonnay et de savagnin, bien frais et légèrement "typé' Jurassien (oxydatif). Une belle bouteille pour découvrir les blancs du jura.


Image

Respectueux de la Nature, le Domaine Jean-Louis TISSOT, propose des vins du Jura issus des différents cépages.  Ils ont un grand choix de vins d'Arbois de qualité : Poulsard, Trousseau, Chardonnay, Savagnin, Vin Jaune, Vin de Paille...  


Image

André Bonnot - Côtes du Jura Savagnin - 2014 que nous avons pu déguster à la suite de la visite de la fruitière de Plasne.


Découvrir les secrets de fabrications du comté, du morbier et de la raclette.


Ce voyage était aussi l'occasion de découvrir une coopérative fromagère, la Fruitière les Délices du Plateau située à Plasne, près de Poligny, avec une jolie vue sur le Mont-Blanc. C'est le premier plateau du massif du Jura à 600 mètres d'altitude au cœur de la zone de production des AOP Comté et Morbier. La visite de la fromagerie et de la fabrication du fromage est ouverte sur réservation.

La fruitière réunit 35 exploitants agricoles autour de la fromagerie. Leurs 22 fermes produisent 7.2 millions de litres de lait annuels, sur une surface fourragère de 2300 ha ; 7 d'entre-elles sont en agriculture biologique. Nous avons pu avoir une explication sur l'histoire de ces coopératives. C'était assez passionnant, leur histoire est centrée sur la solidarité et l'esprit collectif. Si vous passez dans le coin, je vous encourage à leur demander de vous en parler.

Nous avons pu suivre les différents procédés de fabrication et l'affinage des comté, du morbier, de la tomme sans oublier la raclette. Les caves d'affinage sont assez impressionnantes (voir les photos). Vous trouverez sur place une boutique, dans laquelle vous pouvez acheter différents produits locaux. Pour ma part, j'ai craqué sur différents fromages et de la charcuterie.

Comment le fromage est né ?  Autrefois, fabriquer du fromage était un moyen de conserver le lait pour s'alimenter en période de faible ou d'absence de production de lait, par exemple pendant l'hiver en montagne. Pour assurer cette conservation, les anciens ont, avec leur expérience, cumulé plusieurs méthodes empiriques de conservation :

  • La diminution de la proportion d'eau, pour le fromage : c'est l'égouttage.
  • L'augmentation de l'acidité : c'est l'acidification.
  • Le blocage de l'eau par le sel : c'est le salage.

Le fromage fabriqué et préaffiné va alors passer en cave d'affinage. Pendant cette période d'affinage, de nombreux phénomènes biochimiques vont se produire et transformer les constituants de la meule pour lui donner sa pâte et son goût caractéristique. Les procédés de fabrication du Comté et du Morbier sont définis dans le cahier des charges de chacune de ces AOP. 


Image

Total look "fromagères" avec Mythily du blog "une geekette en cuisine"


Image

Une des caves d'affinage


Image

Fromages qui laissent le temps leur donner un délicieux goût fruité ...

Image

La preuve que je suis heureuse quand il y a du fromage !

Vendredi dernier, j'étais invitée à passer la journée au manoir Devaux en vue de leur soirée annuelle "Arts-sur-Seine". La maison de Champagne emblématique de la côte des bar, dispose d'un très beau site à quelques pas de Bar-sur-Seine.

Vous ne connaissez peut-être pas cette petite ville de l'Aube, mais elle a connu une certaine notoriété à une époque : on y retrouve la maison familiale des frères Goncourt (les frères Edmond de Goncourt et Jules de Goncourt y firent de nombreux séjours entre 1834 et 1878); Maurice Marinot (1882-1960), artiste peintre et artisan verrier dont j'aime beaucoup l'oeuvre, y fera une partie de son apprentissage ; Jeanne 1ère de Navarre (1273-1305), est née à Bar-sur-Seine, elle fut reine de Navarre de 1274 à 1305 et reine de France de 1285 à 1305 ; ma môman y est née aussi, si si, ça compte ;)

Le manoir Devaux présente outre un très bel édifice accueillant une boutique et des ateliers tout au long de l'année, un agréable parc arboré bordé par un bras de Seine. Nous nous sommes immergés dans l'atmosphère et le savoir-faire de ces viticulteurs avec au programme :

    • Découverte de l’histoire de la maison
    • Canoë sur la Seine
    • Dégustation autour de plusieurs champagnes de la maison : cuvée rosé, millésime 2005, coté des bar et rosé des Riceys, cocktail au champagne .
    • Et le fameux pic-nique bucolique avec des performances artistiques dans les jardins du Manoir : arts-sur-Seine .

    Image

    La Maison Champagne Devaux


    Créée en 1846 par les frères Devaux, la Maison Devaux est ensuite dirigée par trois femmes d’exception qui conduiront leur entreprise avec autant d’énergie que de talent (girl powa'). Depuis 1987, la maison est dirigée par l’Union Auboise (aujourd’hui « Groupe Vinicole Champagne Devaux), à cette époque fournisseur du champagne Devaux « Blanc de Noirs ».

    Cette maison de Champagne, c’est une centaine d’hectares travaillés en viticulture durable ou en conversion biologique pour une centaine de vignerons. Les vignobles sont principalement établis au cœur de la Côte des Bar ce qui confère une identité unique aux champagnes Devaux mais la Maison bénéficie également de parcelles sur la Côte des Blancs et Montgueux où le Chardonnay atteint ses plus belles qualités aromatiques, ainsi que sur Vitry et Sézanne.

    Son paysage vallonné réunit un sous-sol et des conditions d’exposition privilégiés pour la production de pinot noir, l’un des cépages emblématiques de l’Appellation. Le pinot noir est un raisin noir à jus blanc, qui confère aux vins des arômes de fruits rouges et leur apporte corps et puissance. Le Chardonnay, un raisin blanc, est principalement présent dans la Côte des Blancs et à Montgueux. Ses vins, tout en finesse, se caractérisent par des arômes délicats, des notes florales et d’agrumes.  

    Leur travail est marqué par la rigueur du processus processus viticole. Dans les parcelles, ils ont conçu, avec leurs propres conseillers viticoles, une démarche spécifique, la Démarche Qualité Vignoble et la Sélection D (sélection parcellaire), élément-clé de leur vision. Elle implique l’engagement volontaire de chaque vigneron à respecter une charte exigeante qui va au-delà de la discipline pourtant rigoureuse de l’Appellation. Comme par exemple, le pressurage au plus près des terroirs de cueillette.  

    Parmi les incontournables de la marque, nous avons pu déguster  leur« Brut », la « Cuvée D » millésimée ou rosée, et le fameux rosé des Riceys. Le travail d’élaboration répond aux principes suivants :

    • élevage des vins de réserve (vins des vendanges précédentes) principalement en foudres de chêne,
    • assemblages réalisés uniquement à partir de vins de première presse (« la cuvée ») pour les Classiques et de « cœur de cuvée » pour la Collection D,
    • maturation prolongée en bouteille après « prise de mousse », 3 ans minimum pour les Classiques, 5 ans minimum pour la Collection D en bouteille et 7 ans minimum en magnum.
    • habillage posé à la main pour les flacons Sténopé et Collection D. Côté design et image de marque, de nouvelles étiquettes arrivent en juillet pour la plupart des bouteilles.


    Image
    Image

    Image
    Image

    Arts-sur-Seine : le rendez-vous du mois de juin


    Arts-sur-Seine, c'est une façon de fêter l'été autour de l'art en général, de la gastronomie et de la dégustation de la gamme de Champagnes Devaux, chaque dernier vendredi du mois de juin. La pelouse de ce Manoir du XVIIIe siècle, se transforme alors en garden party pour les convives. Pour rester dans une ambiance bucolique et viticole, les sièges sont des caisses de ramassage du raisin.

    Des artistes sont sélectionnés, pour venir performer. Le pic-nique est de qualité. Il était cette année réalisé par le Céladon. Tout était délicieux, et pensé pour s'harmoniser avec le champagne proposé. Seul bémol, l'absence de pic-niques végétariens pour les amis concernés.

    La température était parfaite, les moustiques n'étaient pas de la partie, et j'ai passé une partie de la soirée pieds-nus histoire de profiter de la douceur de la pelouse en guise de dance-floor. Mon coup de coeur de la soirée, c'était le cocktail au champagne rosé ! Je garde un excellent souvenir de cette soirée que je recommande aux personnes ayant envie d'une ambiance campagne chic, dans une bonne humeur générale. Je tiens à saluer l'équipe Devaux, qui est toujours aussi professionnelle, que passionnée !



    Image

    Image
    Image

    Kelly Baking en plein shooting


    Image

    Virginie, ma lectrice qui a gagné une invitation pour la soirée


    Image

    On vient à Solidays, pour la solidarité, pour la musique, pour les associations, les conférences inspirantes mais aussi pour les saveurs. Parce que marcher de concert en concert, écouter et débattre, rencontrer, ça creuse. Suivez-moi, je vous emmène dans la partie gustative du festival !


    Infos principales pour se sustenter sur Solidays


    Voici les infos principales qui vont vraiment vous être utiles sur le festival quelque soit l'année concernée.

    • Les heures pour manger : jusqu'à 21h max sur la partie "village des associations", jusqu'à 1h du matin max sur la partie "terrasses" C'est à dire le haut du festival (là où il y a les restaurant du monde). 4h du matin max sur le bas du festival par ex. les stands vers le César Circus et le Dome.
    • Payer pour manger : c'est mieux . Il faut savoir que le site est souvent saturé en terme de réseau 4G car on est super nombreux. Du coup, pas mal de stands ne peuvent pas prendre la CB car leur terminal ne capte pas. Pensez à prendre du cash sur vous. Il y a un distributeur.
    • Glou, glou : pour boire, vous avez des verres réutilisables et consignés. En dehors des boissons classiques, vous pouvez aussi trouver du thé à la menthe et des jus de fruits frais sur le site.
    • Propreté : il y a des poubelles partout sur le site et elles sont changées souvent. Aidez-nous à maintenir le festival propre.

    Bon app'


    Festival Solidays, cap sur la cuisine du Monde


    Tout en haut sur la mini-coline qui surplombe le festival, sont installés les restaurants du monde. C'est mon moment de pause de la fin de journée. Quand le jour commence à ce coucher, avec cette vue imprenable sur les principales scènes de Solidays. Parmi ces stands de restauration, il y a ceux que l'on fréquente depuis plusieurs années et il y a les petits nouveaux. Je n'ai pas pu aller à tous les stands, si j'ai des infos complémentaires, je complèterai mon article, en attendant voici de bonnes pistes ;)

    • L'Argentine, avec sa viande grillée (saucisses, travers de porc, boeuf, en sandwich ou en assiette).
    • Les caraïbes avec ses fameuses frites de patates douces
    • La thaïlande ...
    • L'éthiopie avec son plat servi dans une sorte de crêpe super fine (attention ce stand a beaucoup de succès. Allez-y assez tôt).
    • Le Mexique avec son tacos maison.
    • Hawaï ...
    • L'Inde ...
    • La Corée ...
    • Le Brésil ... Il me semble qu'ils proposent notamment des boulettes de fromages
    • L' Afghanistan. Que j'ai testé vendredi soir. J'ai pris des boulettes kofta au boeuf et au cumin, dans une sauce avec ce que je pense être des lentilles. C'était accompagné de riz blanc ou de riz parfumé aux raisins secs. Il y avait également, une salade de dés de tomates, d'émincé d'oignons et de coriande. Un régal. Ils vont changer de plats tous les jours. Une partie des recettes sont reversés à une association d'aide aux femmes.

    On a retrouvé le stand camembert rôti !! Il est en face du saut à l'élastique, entre le Césart Circus et le dome. Le stand s'appelle Gaufre (Candi gaufre).


    Image
    Image

    Image
    Image

    Food trucks, cuisine végé et circuit court


    Le festival comprend aussi plusieurs food-trucks. J'en ai testé certains qui m'ont plu. Après comme pour beaucoup, fiez-vous à votre instinct avant de choisir. Il y en a pour tous les goûts.

    • Côté food truck, on retrouve : Pitt’s Barbecue, Bocamexa, Le Réfectoire ou encore Munchies.
    • Côté cuisine traditionnelle, on a : l’aligot-saucisse, le fouée angevin, les galettes de sarrazins ... 
    • Cuisine responsable et circuit-court : les petits producteurs de L‘Usine à Patates et Le Champ des Gamelles vous proposerons des produits en provenance directe du champ et cuisinés par leur soin.
    • Restaurants végétariens : comme chaque année, vous retrouvez une sélection de restaurants qui s’engagent sur le bio, le végétarien, l’équitable, et l’alimentation en circuit-court identifiés par notre "label I feel food". Sur les menus des stands de restauration, faites votre choix grâce à nos quatre vignettes.

    Les photos ci- dessous sont signées par le talentueux https://thomasbl-photo.fr/ attention, vous allez saliver ! 

    Bon app'


    Image
    Image
    Image
    Image
    Image
    Image
    Image

    De son vivant, ma mère m'a appris à apprécier la nourriture, qui plus est quand elle est bien accompagnée. J'ai d'agréables souvenirs de repas conviviaux dans des brasseries parisiennes dans lesquelles nous accompagnions nos plats traditionnels ou revisités d'un verre de Saint Nicolas de Bourgueil. Du coup, quand on m'a proposé d'aller à la rencontre de ces viticulteurs, j'ai saisi cette belle opportunité un peu à la manière de Proust. Me voici donc de retour d'une journée entre gastronomie, viticulture et tourisme sur les bords de Loire. 


    Vins de la Loire : focus sur le Saint Nicolas de Bourgueil


    Située en plein cœur du vignoble de la Touraine,  bénéficiant d'un climat océanique, la région nous offre majoritairement du vin rouge (97% de la production) et du vin rosé (3%). Côté cépages, on en retrouve cabernet franc (dit aussi cabernet Breton) et cabernet sauvignon.  Le cabernet franc domine largement puisque le deuxième cépage peut compléter l'encépagement dans la limite de 10 % seulement. Alors comment faire des vins différents avec un cépage quasi-unique ? Il suffit d'avoir des terroirs très différents, de bien maîtriser les techniques viticoles et d'y mettre beaucoup d'amour pour obtenir des vins d'une grande richesse aromatique.  

    Ici comme ailleurs, les terroirs sont le fruit de la géologie, on trouve : 

    • Des sols sablo-graveleux, à fond argileux. Ils donnent des vins rouges avec une robe de couleur pourpre.
    • Des sols avec graviers donnant des arômes de petits fruits rouges, de violette
    • Des sols avec de la craie de tuffeau qui donnent des arômes de framboise, de mûre, de réglisse et d'épices.

    La culture de la vigne est bien implantée dans la région. Puisque dès le IVème siècle, Saint Martin la développe. En 990, la fondation de l’abbaye de Bourgueil, permet le développement du vignoble bourgueillois. La création de l'appellation Saint Nicolas de Bourgueil date quant à elle de 1937. Depuis 1990, les viticulteurs s'engagent dans une responsabilité environnementale assumée : la quasi-totalité des vignerons de Saint Nicolas de Bourgueil ont initié la fertilisation biologique sur leurs vignobles.


    Image

    Le Saint Nicolas de Bourgueil : accords mets et vins


    Comment le rouge s'accorde ...

    On l'a dit, le gros de la production de cette région viticole de la Loire, c'est du vin rouge. Caractéristique du Saint Nicolas de Bourgueil rouge. Voici quelques exemples d'accords :  

    • Tartes salées & entrées : carbonnade à la flammande, buffet campagnard ...
    • viandes rouges : rôti de boeuf, pierrade, pot au feu ...
    • viandes blanches & vollailes : carré de veau avec jardinière, jarret de porc aux lentilles, cochon de lait, civet de lapin,  chapon poché ou farci ...
    • poissons : poisson de rivière au beure blanc ...
    • Légumes : champignons de Paris farcis ...
    • fromages : crottin de chavignol, camembert rôti, reblochon ...

    Comment le rosé s'accorde ...

    Voici quelques exemples d'accords :  

    • Tartes salées  & entrées : crillettes de Tours, brunch, buffet campagnard 
    • viandes blanches & volailles : filet mignon de porc au curry, poularde à l'angevine 
    • poissons  & crustacés : langoustines ou gambas, à l'armoricaine, poisson blanc au four
    • Légumes : salade de bettraves aux noix 
    • Cuisine du monde : raviolis vapeur de type dimsum, cuisine indonésienne 
    • Dessert : tarte vigneronne 

    Image
    Image
    Image
    Image

    Les vins d'Azel : une vigneronne en herbe !


    Parmi les personnes rencontrées lors de notre journée de découverte, se trouvait Azéline Delarue. Ses parents ont eu 3 filles, son père avait peur que personne ne reprenne le flambeau. Elle le reprend avec passion et en mettant son style et sa touche de modernité. Je vous encourage à aller à sa rencontre et à soutenir sa jeune production en agriculture raisonnée.  Nous avons goûté son Saint Nicolas de Bourgueil rouge. Sachez si vous aimez vivre des expériences, elle organise régulièrement des journées « Un vigneron presque parfait » pour faire découvrir aux clients son métier en les invitant à mettre la main à pâte.

    • Cépages : ici nous sommes sur du 100% cabernet franc issu de vignes qui ont une cinquantaine d'années.
    • Terroir : graviers.
    • Dégustation : je l'ai trouvé très doux, très sympa. Au nez vous sentirez des arômes de fruits rouges, la bouche est fruitée.
    • Conservation (garde) : vous pourrez le conserver 5 ans maximum.
    • Accords mets & vins : à déguster lors d'un barbecue ou en apéritif
    • Service : à servir légèrement frais
    • Infos : http://www.domainedelaperree.fr/ 

    Image

    La cave Bruneau Dupuy


    C'est Sylvain Bruneau Dupuy qui nous a accueilli. L'ensemble de son domaine (20 hectares) est certifié bio depuis son millésime 2016. Les 4/5 ème de son vignoble sont enherbés pour limiter les rendements et ainsi obtenir une meilleure qualité. J'ai découvert pour la première fois de ma vie, les caves de la région. Elles sont souvent installées dans d'anciennes carrières de pierres (le tuffeau) qui ont notamment été exploitées pour construire les maisons de la région. On a pu voir le travail de Sylvain, la cuvée 2018 va à mon avis être très bonne, mais aussi les bouteilles du grand-père dont Sylvain nous a fait le grand plaisir d'en ouvrir une bouteille (attention les papilles !). La moitié de son exploitation est située sur des côteaux plein sud. Les vieilles vignes s'épanouissent dans des terrains argilo-calcaires recouvrant le tuffeau. Les vins issus de ces vignes sont corsés et longs en bouche. Ils développent un arôme de fruits rouges plus ou moins prononcé selon les années. L’autre moitié du vignoble est plantée dans des terrains sableux, ce qui donne des vins fruités plus légers, à consommer jeunes. 

    • Cépages : 100% cabernet franc.
    • Terroir  & vinification : Vignes de 60 ans issues d'un terroir argilo-calcaire (Les Turrelières) Récolte manuelle. C'est une vinification particulière , puisqu'elle est uniquement réalisée par pigeage : 3 fois par jours pendant 3 semaines. Le vin est ensuite elevé , pendant 12 mois , en cuve ovoïde  : cette cuve verticale bénéficie de la micro-oxygénation inhérente à la porosité du béton à base de ciment naturel (calcaire et argile). Dans cet oeuf géant, les lies sont soulevées en permanence par un courant interne en forme de vortex . Cela apporte une fraicheur au vin,  tout en préservant les arômes de fruits rouges. C'est un vin dit "nature" : aucun intrant n'est utilisé (uniquement très peu de sulfite) et il n'est pas filtré. La cuvée est confidencielle car il n'y a que 1600 bouteilles produitent par an.
    • Dégustation : robe pourpre soutenu, reflets violines. Nez épanoui, fruits noirs (myrtille, cassis, mûre), pivoine, note fumée. Bouche veloutée, riche, mûre, sensuelle, encadrée de tanins soyeux, il a de la profondeur, du charme.
    • Accords mets & vins : viandes rouges et blanches , fromages.
    • Prix : entre 14 et 17 €
    • Infos : http://cave-bruneau-dupuy.com/

    Image

    Le domaine des Vallettes (les frères Jamet)


    François Jamet, nous a accompagné toute au long de notre journée de découverte de cette jolie région et il a ri à mes blagues ce qui est un excellent point de départ. Il nous a ammené sur ses terres, avant de nous faire visiter sa cave, puis de nous faire goûter sa production. Son vignoble est planté en Cabernet Franc s’étend sur 20 hectares à Saint Nicolas de Bourgueil, 3 ha. à Bourgueil et 3 ha. en Anjou. Les vignes de Saint Nicolas de Bourgueil et celles d'Anjou sont situées sur une terrasse alluvionnaire de sables et graviers de la Loire et celles de Bourgueil sont sur des coteaux argilo-calcaires exposés plein sud. Le domaine Les Valettes est une histoire de famille, puisqu'ils sont viticulteurs depuis 8 générations. Ils produisent chaque année environ 180 000 bouteilles. Nous avons notamment goûté son vin rosé au détour d'une agréable balade en bateau à fond plat, accompagnée d'une délicieuse tarte vigneronne (tarte aux pommes, confiture de vin).

    • Cépages : 100% cabernet franc.
    • Terroirs & vinification : ce vin est issu d’un sol de sables et graviers. C’est un rosé de « saignée » c’est-à-dire que nous tirons au bout de quelques heures, après encuvage des raisins, une partie du jus qui commence à se colorer. Ce jus est décanté avant le départ en fermentation à basse température. Tous les travaux se font à l’abri de l’air pour éviter toute oxydation et conserver l’ensemble des arômes. Type de vinification : en cuve inox avec système de thermorégulation.
    • Production : 20 000 bouteilles par an.
    • Vue : rose bonbon, saumon
    • Odorat : nez de fruits exotiques, mangue, ananas ainsi que des fruits rouges.
    • Goût : attaque franche, beaucoup de fruits, sec, gras, rond.
    • Conservation (garde) : il se goûte bien dans les 2 ans.
    • Accords mets & vins : il se sert bien en apéritif, avec des salades, des grillades et vous accompagnera pour tout repas festif et léger.
    • Prix : entre 7 et 10 €
    • Infos : http://www.les-vallettes.com/domaines-les-vallettes.html

    Image
    Image
    Image

    Des idées d'activités & de rencontres à Saint-Nicolas-de-Bourgueil


    J'ai eu l'opportunité de goûter d'autres très bons vins dont ceux de Frédéric Mabileau (Eclipse n°12),  Domaine de la Cotelleraie (Vau Jaumier 2018), Domaine Olivier (Saint-Nicolas de Bourgueil 2018).

    Le repas du midi (buffet campagnard) était vraiment succulent. Je ne résiste pas à vous donner le nom de la personne qui l'a réalisé : Vincent cuisinier de Campagne à Ingrandes de Touraine. Bonus, son fils élève des canards. Soyons honnête, je n'ai pas laissé grand monde approcher le magret de canard fumé !

    Je vous encourage à découvrir la région en week-end ou en vacances et à aller à la rencontre des vignerons du coin, l'accueil était top ! Vous voulez des exemples d'activités à faire dans la région, n'hésitez pas à consulter le site https://stnicolasdebourgueil.fr Voici leur programme dans les grandes lignes :

    • Vignes, Vins et Randos : 1er we de septembre. C’est l’occasion de se balader, de découvrir, de déguster et de s‘amuser. Au programme un itinéraire de randonnée, un live de street art, des dégustations (vins et mets), des explications éclairées de vignerons, un salon lounge, une ambiance guinguette. Pensez à réserver la randonnée.
    • La Saint Vincent : chaque année nous fêtons notre saint patron. Ensemble avec les villages voisins, nous accueillons à tour de rôle l’événement. Saint Nicolas de Bourgueil accueille les années multiples de 5 : 2020, 2025, 2030… Ouvert au grand public, il est conseillé de réserver ses places à l’avance.
    • La Saint Nicolas : cette belle fête familiale, annonciatrice des réjouissances de fin d’année est de plus en plus célébrée. Elle l’est aussi dans nos domaines et avec nos vignerons sur les routes de France. RDV le 06 décembre pour ce clin d’œil à notre appellation patronyme.
    • Les salons de vignerons : ils font partie des us et coutumes de Saint Nicolas de Bourgueil, aller à la rencontre des consommateurs est une évidence pour la majorité de nos vignerons. Rendez-vous partout en France. Renseignez-vous sur les réseaux sociaux.
    • L’accueil sur nos domaines, toute l’année, pas moins de 50 vignerons vous accueillent sur leur propriété.
    • Découvertes de la faune et flores de leurs forêts.
    • Promenade sur les bords de la Loire en bateau à fond plat.

    Image

    J'ai eu l'opportunité d'être invitée à un bel évènement d'oenotourisme : le rallye des baux de Provence. C'était la deuxième édition de cette balade ludique à la rencontre des vignerons qui cultivent avec passion, cet endroit atypique de la Provence. Au menu : un rallye avec des égnimes à résoudre, des dégustations, ponctuées de visites de caves et de moulins à huile.


    Image

    Nous sommes arrivés la veille au soir. En quelques heures de TGV, nous voilà au coeur de la provence. Quand j'arrive en Provence, la première chose qui me marque, c'est l'odeur de la résine des Pins mélangée à la chaleur particulière de la région. J'ai vécu quelques années de mon enfance dans les environs de Toulon, et j'en garde un amour particulier pour ces arbres si odorants. C'est avec cette nostalgie qui touche mon coeur que je découvre une autre bonne nouvelle : mon équipe pour ce rallye est très sympathique. Elle est composée de plusieurs blogueuses culinaires passionnées : Framboize in the Kitchen - Paprikas blog - Geekette Cuisine - Turbigo Gourmandises et Panier de Saison.



    Dégustation au Hameau des Baux


    Notre arrivée est ponctuée par un dîner au hameau des baux en compagnie de plusieurs viticulteurs de la région. Comme c'est une découverte pour moi, j'ai tout le loisir de commencé à déguster les vins des Apilles tout en questionnant ceux qui mettent toute leur énergie et leur amour de la vigne pour les produire.

    Nous sommes tout de suite dans le contexte puisque nous avons le loisir de découvrir du vin, mais aussi de l'huile d'Olive. Goûter une huile d'olive de qualité avec du bon pain, c'est l'un des vrais bonheur de la vie. Au menu, un agneau de 8 heures. Je crois que cela faisait des années que je n'en n'avais pas manger. Quel délice !


    Image
    Image
    Image
    Image

    En route pour le Rallye des Baux !


    Il fait beau mais le mistral nous frappe de plein fouet avec un irrespect total pour mon brushing. Je ne me laisse pas abattre par cette première épreuve et je reste digne (tout du moins, je tente). Notre équipe se présente à l'enregistrement de cette aventure ayant pour but de nous faire découvrir les coulisses de l’AOP Les Baux-de-Provence. Nous devons trouver un nom pour notre équipe. Nous sommes dans un village nommée Paradou. Framboize nous baptise les "Vanessa Paradou". Nous ricanons bêtement (on dit "nicasser" en Champagne), très fières de cette trouvaille. 

    Pour y participer, il faut vous inscrire. Comptez environ 35 euros par personne (ce qui vaut carrément le coup vu la super journée que vous allez passer). Il vous faut une voiture avec un sam (quelqu'un qui vous regardera boire sans succomber à la tentation).  Créez une  équipe est de 2 à 5 personnes. Pendant votre escursion vous allez devoir répondre à un quizz qui porte sur vos connaissances de l’AOP Les Baux-de-Provence / les Alpilles. A la clé, si vous le réussissez  vous pourrez remporter des lots gastronomiques et régionaux liés aux domaines et moulins à huile participants. La remise de prix se fait en fin de journée dans une ambiance très conviviale.


    Image

    Cette chouette photo, a été prise par Framboize


    La découverte de l'AOP des Alpilles, de domaines en domaines ...


    Ce rallye nous a amené à découvrir des domaines viticoles, que vous aimerez sans doute aussi découvrir, suivez-moi !


    L'Affectif par Jean-André Charial


    Jean-André Charial est le Chef cuisinier du restaurant gastronomique l’oustau de Baumanière. Passionné de vin, il produit depuis 2001 son propre vin, l'Affectif, cultivé en biodynamie au sein du Domaine de Lauzières (vins rouge et rosé). C'est une culture 100 % biologique qui bénéficie de la certification ECOCERT. On y retrouve du Grenache, syrah et mourvèdre. Exemple d'accord mets et vins (pour le vin rouge) épaule d’agneau confite, cochon, gardianne de taureau ... Quand je suis allée au domaine, je me suis demandée d'où venait le nom "l'Affectif". Un jour  le dessinateur Wolinski que le dessinateur séjournait à Baumanière, il a à Jean-André Charial dit : « Raffarin, il carbure à l’affectif ». Et hop, le nom était trouvé !


    INFOS :

    L’Affectif de Jean-André Charial
    Mas de Carita
    13520 Les Baux-de-Provence
     
    Tél : 04 90 54 56 52


    Le domaine est situé en plein cœur des Alpilles, entre Mouriès et Eygalières. 


    Image

    Image

    Image

    Le Mas de la Dame :


    C'est l'une de mes meilleurs étapes pour : la qualité de leurs vins, le décor qui nous plonge au coeur de la Provence et leurs autres produits à base d'huile d'Olive ! Ici, c'est une histoire de famille puisque 4 générations ont consacré leur vie à ce fameux domaine qui s’étend sur trois cents hectares dont 57 hectares de vignes et 28 hectares d’oliviers. Ce sont Caroline Missoffe et Anne Poniatowski, les arrières petites filles du fondateur, qui nous ont acceuillis. Le repas se déroulaient dans ce Mas provençal typique construit au 17ème siècle.  Délicieux, simple et convivial, les saveurs s'accordaient parfaitement avec la dégustation de vin.

    Un des avantages de ce domaine, il est situé sur le versant sud des Alpilles, à l’abri de la barrière montagneuse. Les vins bénéficient d’un terroir unique et d’un microclimat bien spécifique. Le vin est cultivé en agriculture biologique. J'ai beaucoup aimé leurs vins, je vous les recommande vivement !

    Pour l'anecdote, le Mas de la Dame, fut cité dans l’une des prophéties de Nostradamus. Il dit que le jour où la mer recouvrirait les terres, celle-ci s’arrêterait à la frontière du Mas de la Dame. Nous voilà rassurés, les vins seront sauvés !

    LE MAS DE LA DAME  : Chemin Départemental 5 13520 Les Baux de Provence  Tél. : +33 4 90 54 32 24 


    Image
    Image

    Image
    Image

    Le Domaine Dalmeran :



    J'ai aussi eu un coup de coeur pour ce domaine et j'ai eu la chance de dîner avec ses propriétaires. Rencontrer les gens, découvrir leur passion, leur dévouement, c'est un privilège. Si vous allez visiter le domaine, allez leur parler ! La rencontre humaine, associée à la découverte du terroir, ça laisse une expérience à part. 

    A l'instar du Mas de la dame, ce domaine produit du vin et de l'huile d'Olive, on peut d'ailleurs admirer les champs d'oliviers à l'entrée du domaine. Situé sur versant nord des Alpilles, le domaine Dalmeran est construit sur une butte peuplée de vestiges gallo-romains, longé par l’ancienne voie Domitienne. Il domine un paysage de collines, de vallons et de bois qui, depuis 1531, respire au rythme de la vigne et de l’olivier. S'y épanouissent le grenache, syrah, cabernet-sauvignon et le cinsault. Le vin est élevé pendant 24 mois en fûts et en foudres de chêne. Il est assemblé, mis en bouteille et patiente quatre années dans leur cave de vieillissement avant d’être vendu. Voilà, un aperçu de ce qui vous attend si vous franchissez la grille du domaine !



    DOMAINE DALMERAN 

    45, Avenue Notre-Dame-Du-Château 13103 Saint-Etienne-du-Grès Tél. : 04 90 49 04 04


    Image

    Image

    J'ai trouvé le domaine, très apaisant. C'est vraiment un endroit où on a envie de faire une pause. De vraiment prendre le temps de faire une dégustation en profitant de la quiétude et de l'authenticité du lieu.


    Image

    Image

    Image

    Nous n'avons pas eu le temps de visiter leur domaine, mais j'ai craqué pour leurs vins bios de qualité, c'est le Mas du Gougonnier. Le mas a été une ferme de l'abbaye de Pierredon, les moines y vivaient paisiblement au rythme de la Provence. La viticulture a commencé en 1950.  Ce domaine se compose de 45 hectares de vignes et 20 hectares d'oliviers qui sont travaillés, sur un sol d' éboulis caillouteux argilo-calcaire, caractéristique du versant sud des Alpilles. Côté encépagement on retrouve : grenache, syrah, cinsault, carignan, mourvèdre, cabernet-sauvignon pour les rouges et du sauvignon blanc, grenache blanc, rolle pour les blancs.

    Mas de Gourgonnier
    Le Destet
    13890 Mouriès


    Ce rallye des baux de Provence était une première pour moi, et c'est une très belle découverte. Je trouve le prix modique par rapport à la qualité de l'expérience. Et c'est une belle façon de découvrir les vins, les domaines et les viticulteurs ! 


    Image

    Je suis une grande amatrice de thé. J'ai un amour absolu pour le thé noir, je me délecte du thé blanc et j'aime le thé vert pour sa fraîcheur (mais à petites doses). Du coup, vous imaginez que j'ai plusieurs sortes de théières avec des systèmes de filtres différents.

    Trouver la bonne théière quand vous êtes un buveur de thé régulier, c'est important. Parce que si cela ne vous convient pas (mauvais filtrage ou difficulté à rincer) vous allez vite vous lasser. J'ai un faible pour les théières en verre (d'ailleurs même ma bouilloire est en verre), je suis donc ravie de tester pour vous aujourd'hui : la théière en verre Akeshia | Nature & Découvertes.


    La théière Akeshia : structure en verre et thé en liberté !


    C'est parti pour le test de cette théière ! Ca tombe bien, nous sommes le matin et on vient juste de me la livrer. J'ouvre donc mes placards pour prendre mon thé noir du matin !

    Astuce valable pour tout type de théière : avant de faire votre boisson, il est important de chauffer votre théière en la rinçant à l’eau bouillante, afin que les feuilles de thé bénéficient d’une douce chaleur humide. La théière peut contenir jusqu'à 1  litre de thé. Pour bien doser votre thé mettez : 2 à 2,5 g (soit une cuillère) par tasse.

    Votre eau doit être, de préférence de qualité (une eau minérale ou filtrée fera très bien l'affaire) pour ne pas altérer la qualité de votre thé. Côté température, versez-là dès qu’elle bout (à 95°C). Côté temps d'infusion, cela va dépendre de votre thé (attention à certains thés verts qui deviennent vite amers si vous ne respectez pas le temps max). En général, le temps d'infusion est indiqué sur la boîte.

    Mon test concernant cette théière est réussi. En suivant ces consignes d'élaboration, j'ai un thé doux, très bien parfumé. Je travaille souvent chez moi et j'ai toujours la théière à portée de main. La question que je me suis posée, c'est notamment : est-ce que le filtre retient bien les feuilles de thé ? La réponse est oui. Il faut juste penser à bien vous verser tout le thé dans la ou les tasses pour éviter une infusion trop longue.


    Image

    Sur cette photo, vous pouvez découvrir le filtre (genre de tourbillon métallique) qui est fixé à l'embout du bec par une tige. On peut donc le retirer facilement.


    Image

    Pour ce premier test, j'ai pris un thé noir semi-fermenté que j'adore (le meilleur thé que j'ai jamais bu). Sa couleur est particulièrement sombre. On voit clairement, les feuilles au fond et les écorces d'agrumes qui restent en surface.


    Image

    Mon avis sur la théière Akeshia : ses points forts.


    • L'esthétique et les composants

      J’ai voulu tester cette théière parce que j’ai eu un coup de coeur pour son design et ses matériaux. Elle est large. Le thé peut donc prendre de la place pour diffuser ses saveurs (possibilité d'utiliser des fleurs de thé par exemple). L’ensemble verre et bois (pour le couvercle) en font une théière esthétique et apaisante (ambiance douceur et moment pour soi).

    • Système de filtre amovible

      Un des points forts du produit est que le système de filtre est amovible. Donc si vous n’accrochez pas avec, vous pouvez le retirer et mettre celui de votre choix.

    • Le prix

      Moins de 20 €, c'est très abordable pour une théière de cette qualité.



    Image

    INFO :


    • Théière AKESHIA
    • Structure en verre / filtre en acier inoxydable amovible / couvercle en bois d’acacia
    • Contenance : 1 litre
    • Prix : 19,95 €
    • Disponible en magasin et sur le site Internet Nature & découvertes
    • Pour commander la théière en ligne (cliquez ici)

    Image

    Image

    J'ai aussi pu découvrir leur thé vert bio au Jasmin (coup de bol, c'est l'un de mes préférés dans les thés verts). Il est préparé selon un savoir-faire traditionnel. En effet, en Chine, le thé au jasmin (Mo Li Hua Cha) serait le plus ancien des thés aux fleurs : il aurait été élaboré sous la dynastie impériale des Song (960-1279). Comptez 9,95 € pour la boite de 100 gr.



    Image

    J'ai aussi pu goûter des gâteaux de leur gamme de sablés. Ils sont bio et une odeur de pain d'épices vous taquine les narines dès l'ouverture. C'est parfait, pour nous réchauffer en hiver !


    Article partenaire avec Nature & découvertes - test de produit (produit offert)

    Vous avez frissonné hier, en regardant "98, le secret d'une victoire". Vous vous apprêtez à regarder cette série de matchs de foot mondiaux qui nous est offerte au mois de juin, entouré d'amis ou de vos familles... Certains commerçants ont pensé à vous faciliter la vie. C'est le cas de l'excellent fromager Pouillot, dont je vous avais déjà parlé ici. Il vous propose des plateaux de fromages conçus spécialement pour vous accompagner pendant les matchs. La bonne nouvelle, c'est qu'il y a deux plateaux à gagner : un que vous allez recevoir directement chez vous (en chronofresh) et un à venir récupérer aux halles du marché sur Troyes.


    Je suis déjà dans l'ambiance, puisque je viens de regarder le reportage "98, le secret d'une victoire". Que vous soyez fans de foot ou pas, je vous conseille vivement ce reportage qui est actuellement en replay.

    Cette équipe  française et son entraîneur Aimé Jacquet, ont entamé ce championnat avec une grosse partie de la presse et des supporters contre eux. On découvre au cours du reportage, comment ils ont évolué, se sont structurés. Comment ils ont affiné leur jeu, dompté les enjeux ou les coups durs (joueurs blessés, expulsés). Je suis impressionnée par la solidarité, l'humilité et la maturité de l'équipe. Soyons clairs, ces mecs ont un mental de fou, c'est incroyable. On termine le reportage avec un seul mot sur les lèvres : "respect".

    Vous allez aimer plusieurs passages. Personnellement j'ai été marquée notamment, par le match contre, le Paraguay qui n'avait rien à perdre et qui a tout donné. Quand Chilavert, relève un à un ses joueurs anéantis par leur défaite, c'est touchant. Les buts de Thuram. Les confidences de chacun. On comprend que le foot, c'est bien plus que de simplement tirer dans un ballon. Du coup, je suis prête pour les matchs de cette année ! 


    20 ans après le sacre de l'équipe de France, les 22 champions du monde, Aimé Jacquet et son staff livrent les secrets de leur victoire de cet inoubliable été 98. Se souvenir 20 ans après, pourquoi ce triomphe a tissé un lien éternel entre les français et la bande à Aimé. Documentaire de Grégoire Margotton et Nicolas Glimois


    Le Président de la République, Jacques Chirac était venu soutenir l'équipe de France aux matchs. Impossible de vous parler foot, sans vous montrer ce clin d'oeil de Jacques Chirac qui galère un tantinet pour retrouver les noms des joueurs ;)


    Je me souviens en 98, d'avoir suivi le match, France - Croatie. Je ne savais pas à l'époque que deux ans plus tard, j'irai y vivre plusieurs mois. A la base, j'étais seule pour ce match. Mais un match de foot, ça ne se regarde pas seul. Alors mon amie Océane, m'a proposé de venir le voir avec elle.  Je suis allée dans l'entreprise dans laquelle elle travaillait. C'était une boîte de comm' nommée "pro deo". Je ne les connaissais pas, mais j'étais la bienvenue. On avait déplacé, la télé et on a regardé le match avec ses collègues en partageant des trucs à grignoter. L'ambiance dans notre salle et dans Paris était folle. C'était un moment à part. Et le foot, c'est un moment, qui se partage ...


    Organiser ses soirées foot, en se faisant livrer ou préparer un plateau de fromages

    Quand, j'organise des soirées entre amis, je n'ai pas envie de tout faire. Ca tombe bien, j'ai trouvé pour vous un fromager qui a eu la bonne idée de préparer des plateaux de fromages déjà préparés en cube pour vos matchs. Vous êtes sur Troyes, commandez et allez récupérer votre plateau. Vous êtes ailleurs, il vous livre en 24h sur toute la France (pour toute commande passée avant 17h). Elle est pas belle la vie ?


    Image

    Les plateaux "spécial Foot"

    On retrouve une sélection de 5 variétés fromages bleu, blanc, rouge mais pas que ;) :

    • Gruyère de Savoie,
    • Gouda à la lavande,
    • Gouda au cumin,
    • Gouda pesto,
    • Feta.

    Au niveau de la quantité, ça va dépendre de votre nombre d'invités, vous pouvez acheter des Cups Apéro-Foot :

    •   500 gr pour 10 €
    • 1 000 gr pour 19 €
    • 1 500 gr pour 28 €

    La livraison à domicile


    • Est gratuite à partir de 49 € d'achat.
    • Votre colis est confié à notre transporteur express CHRONOPOST au travers du service CHRONOFRESH qui garantit la chaîne du froid pendant toute la phase de livraison
    • Chaque fromage est emballé individuellement dans un emballage fraîcheur de qualité alimentaire, comme en magasin de manière « traditionnelle ». Les fromages les plus sensibles sont emballés sous vide afin de préserver leurs qualités gustatives
    • Pour connaître toutes les étapes de la livraison, c'est par ici.

    Deux plateaux de fromage "spécial foot" à gagner !!!

    Lots à gagner :

    • 2 plateaux d'une valeur de 19 € chacun soit 1 kilo de fromage.
    • Lot n°1 : 1 plateau à distance : un plateau directement expédié chez vous (délais moyen 24h pour toutes commandes passées avant 17h).
    • Lot n°2 :1 plateau pour les locaux (Troyes et environs) : plateau à venir chercher au marché (stand Fromagerie Pouillot)

    Participer au concours :

    • Laisser un commentaire sous cet article de blog;
    • En précisant pour quel lot vous participez et avec qui vous allez partager votre plateau de fromages Pouillot lors du match !
    • Il faut être majeur et vivre en France métropolitaine.
    • Vous avez jusqu'au 18 juin minuit pour participer.
    • Le tirage au sort aura lieu 19 juin 2018 dans la joie et la bonne humeur.

    Bonne chance à tous !!!


    Image

    Exemple d'un des plateaux proposés, "la sélection de Julien"


    Vous pouvez bien évidemment commander sur le site les fromages affinés et/ou sélectionné par Julien Pouillot, toute l'année. Ils sont livrés directement chez vous.


    Image

    Je viens de procéder au tirage au sort :

    • Lot n°1 le gagnant est Pontonnier
    • Lot n° 2 : le gagnant est Sajdur

    Bravo. Et merci à tous pour vos participations. A bientôt pour de nouveaux concours !


    Article sponsorisé - Fromagerie Pouillot

    Vous allez faire vos courses de Pâques ? Chez qui allez-vous ? Pour ma part, je vais en général au marché puis dans d'autres magasins pour compléter : Picard, Monoprix ou Carrefour. Là, on m'a proposé de goûter un menu de Pâques entièrement concocté par des produits Leader Price à la Table du Luxembourg, sous l'oeil avisé et gourmand du cuisinier Norbert Tarayre. J'ai tenté cette belle expérience !

    La collaboration entre Leader Price et le chef cuisinier Norbert Tarayre

    On connaît tous le côté authentique et sympathique du cuisiner Norbert Tarayre, découvert grâce à sa participation à l'émission Top Chef en 2012. Il collabore avec la marque sur une sélection de produit et est très méticuleux sur la qualité. Il a en charge le développement de toute l’offre festive ainsi que des recettes du quotidien.

    Il était là, lors du repas pour nous parler des produits. Il est comme on l'imagine, accessible, super pro et drôle. Moi, je me suis faite engueulé direct "mais lâche ton téléphone toi ! Profite, détends-toi et mange !" ah ah Nous avons échangé sur les plats et entrées que nous avions aimés (il y avait notamment un saumon fumé assez dingue).

    Vous pouvez trouver sur le site Internet de leader Price, les recettes de Pâques de Norbert que nous avons dégustés : https://www.leaderprice.fr/norbert-nous-propose-des-recettes-de-paques

    Quelles type d'entrées peut-on réaliser chez Leader Price

    Mini brioches garnies ; Navettes ; Toasts ; Tarte fine chèvre miel ; Pastillas d'agneau à l'orientale ... Vous avez l'embarras du choix ! Tout ce que j'ai goûté était vraiment bons. Leader Price est assez connu pour sa sélection de vins. Et ils nous ont proposé un   champagne Alfred Basely, vraiment abordable en prix (13 € de mémoire) Que j'ai trouvé bien équilibré. Le rapport qualité prix est excellent. 


    Quel type de menu de Pâques peut-on réaliser chez Leader Price ?

    J'ai assez rapidement saisi le menu pour voir ce qui nous attendait  Le programme était réjouissant.  Au menu :

    • Pièce de veau rôtie
    • Morceaux de choux grillé au four, graines de sarrasins taostées
    • Purée de pommes de terre pur beurre
    • jus court relevé au thym et à l'ail
    • Dessert délice de fruits rouges
    • Entremet chocolat mangue passion
    • Pour les chocolats de Pâques : Duo de souris chocolat au lait ; Oeuf marbré chocolat au lait ; Éléphant chocolat au lait

    Globalement, j'ai beaucoup aimé ce repas. Et j'avoue que je n'aurais jamais pensé à faire mes courses chez Leader Price. Le veau était bon. La purée était une vraie tuerie. Et j'ai beaucoup apprécié les vins notamment le vin blanc, que j'irai acheter en boutique parce que c'est mon coup de cœur du repas. Je ne suis pas trop desserts mais par rapport au niveau qualité-prix, j'ai trouvé ça très correct. Je vous avoue que ce repas a changé ma perception de l'enseigne.  Je vous recommande de tenter vous aussi  l'aventure !

    Vins :

    • IGP OC Blanc vermentino Sauvignon les Tuileries 2016
    • AOC Haut Médoc cru bourgeois château Tour du haut Moulin 2013
    • Coteaux bourguignons Moillard


    Oui, c'est Norbert qui m'a découpé mon dessert ;)