Category

Food-wine

Category

Le 20 octobre dernier, c’était le Champagne Day, la journée mondiale dédiée à la célébration du Champagne dans le Monde. Je ne pouvais pas rater ça. Le Comité Départemental de l’Aube m’a invité pour fêter dignement cette pétillante journée dans notre contrée auboise. Au programme, du champagne, un peintre célèbre, des vignes avec leur manteau d’automne et de belles voitures.


Mes complices pour ce périple étaient :

La maison des Renoir (Essoyes)

Aujourd’hui, vous avez la possibilité de visiter l’un des lieux dans lesquels le célèbre peintre impressionniste Auguste Renoir (1841-1919) a vécu. Suivez-moi dans sa demeure champenoise.

C’est Aline, la femme d’Auguste, qui était originaire de la région. Posséder une maison dans son village était l’un de ses rêves. Les Renoir passaient en général, l’hiver à Cagnes-sur-mer et l’été à Essoyes. En 1896, Aline Renoir achete de son propre chef, la maison d’Essoyes. C’est elle qui a signé l’acte d’achat à une époque où les femmes ne pouvaient pas faire ce type d’actes d’achat sans l’autorisation de leur mari. Mais ce qu’Aline voulait, Aline l’avait !

Cette maison accueillait de nombreux amis, car les Renoir aimaient ça et car Aline cuisinait à merveille. Après l’acquisition de cette maison, par la ville d’Essoyes, il a fallu lui redonner une âme. Pour la restauration de cette maison, c’est une décoratrice de cinéma qui a été choisie. Elle a parcouru les brocantes, habitée par les détails des biographies de la famille pour recréer un décor de maison qui vit. On s’attend à voir Auguste Renoir, rentrer dans une pièce pour prendre une cigarette, écrire à Claude Monet ou à Emile Zola.

Auguste Renoir a été atteint assez tôt de polyarthrite rhumatoïde, il a donc fini avec les mains déformées et en fauteuil roulant. Il aurait pu marcher s’il avait fait des exercices journaliers. Mais il ne voyait pas l’intérêt de perdre du temps pour ça, alors qu’il pouvait l’utiliser pour peindre. C’est dire la passion et la pugnacité de l’homme a se perfectionner dans son art.

Bien qu’il ait vécu de son art, il arrivait que Renoir troque certains de ses dessins contre des prestations ( visite médicale, viande chez le boucher). Quand vous prenez le temps d’interroger les locaux, vous voyez émerger ce genre d’anecdotes : le boucher qui a refusé un Renoir en lui disant travaille fainéant ou ce médecin qui avait accepté mais qui a fini par les jeter à la poubelle …

Pour moi l’un des avantages de visiter ce village et cette maison, c’est de s’imprégner de ce que voyait, sentait et ressentait Renoir et de rentrer un peu plus dans son univers.


Du Côté des Renoir
9 Place de la Mairie, 10360 Essoyes
Site : https://renoir-essoyes.fr/

Tarif plein : 9€/personne
Tarif réduit (personne à mobilité réduite, moins de 18 ans et étudiants) : 5€
Gratuité pour les moins de 6 ans.

Le Champagne et l’univers d’Auguste Renoir

Nous avons été accueilli par la coopérative Charles Collin pour découvrir, comprendre et déguster le champagne qu’elle a fait en l’honneur de Renoir : la cuvée Gabrielle. Pour nous initier nous avions un invité de choix, l’oenologue Philippe TALBOT. « Depuis toujours, œnologues, chefs de caves et vignerons aiment s’imprégner de l’image du peintre et de sa palette de couleurs pour décrire la magie des assemblages champenois. « Dégustez ce champagne et dites-nous à quel tableau vous avez envie de l’unir ». Elégance, rondeur, féminité, complexité, séduction, harmonie… Nombreux sont les mots qui peuvent décrire aussi bien une œuvre d’art qu’un grand vin ».

Les caractéristiques de cette cuvée Gabrielle : une sélection de parcelle, uniquement composée de cœur de cuvée. 80% Chardonnay, 20% Pinot Noir (dont 10% de vin de réserve vieilli en fût de chêne). Dosage de 10 g/l. Vieillissement en cave de 4 à 5 années. Mais aussi une coïncidence qui fait sourire. Une partie du vin est conservé en fût en bois. Le hasard a voulu qu’au moment de les acquérir chez le dernier tonnelier traditionnel de France, celui-ci venait d’avoir du bois issu des forêts des environs d’Essoyes. Ainsi ce champagne s’imprègne vraiment de l’univers qu’à pu connaître Auguste Renoir.

Accords mets & vin (pour la cuvée blanche) : à l’apéritif, au cours du repas, avec du poisson blanc ou par exemple, une Saint-Jacques poêlée.

Je vous fait un aveu, je connaissais déjà cette cuvée et je l’aime beaucoup. Nous avons eu l’opportunité de découvrir aussi une nouveauté, sa version rosé. Dépêchez-vous de la découvrir la coopérative Collin ne sait pas encore si ce sera une cuvée temporaire ou permanente !

Champagne Charles Collin
http://champagne-charles-collin.com
Boutique « La Belle Gabrielle »
7, Place de la Mairie 10360 Essoyes
Tél : +33 (0)3 25 38 28 74

Bien enracinée sur le territoire de la Côte des Bars depuis 1952 (60 ans d’histoire), notre maison représente plus de 140 viticulteurs dont les vignes sont réparties sur près de 330 hectares. Sur l’ensemble du vignoble Charles Collin, 92% sont plantés en Pinot Noir et 8% en Chardonnay

Dégorger du Champagne à la volée, chez Didier Goussard

Nous avons appris à dégorger une bouteille de champagne dans la maison de Champagne Didier Goussard. « Le dégorgement est une étape du processus de vinification du Champagne qui consiste à provoquer l’expulsion du dépôt de levure concentré présent dans le col de la bouteille sous l’effet de la pression interne… Pour dégorger à la volée, c’est-à-dire sans préparation préalable du vin. On maintient la bouteille verticale ou légèrement inclinée sur l’avant-bras gauche, le culot au niveau du creux du bras et engage la clé (ou la pince à dégorger) sur la fermeture et relève rapidement la bouteille. Lorsque la bulle de gaz carbonique arrive au niveau du dépôt, on arrache vivement la capsule-couronne (ou le bouchon et l’agrafe). La pression chasse alors le bidule (ou bouchon) et le dépôt simultanément. » Cela demande un sacré coup de main. J’ai un peu foiré mon premier dégorgement, mais je suis contente d’avoir vécu cette expérience !

Puis, pour récompenser notre effort, nous avons dégusté plusieurs champagne de cette maison fort sympathique. Didier Goussard est oenologue, récoltant et manipulant autant vous dire qu’il est impliqué de A à Z. C’est une entreprise familiale. Dans les différents champagnes que nous avons eu la chance de déguster, il y en a avec lesquels j’ai moyennement accroché et d’autres que j’ai adoré. Et j’aime ça ! Cela veut dire qu’il y en a pour tous les goûts et que l’oenologue s’est passionné à les faire. Je n’aime pas ce qui est lisse, du coup, j’ai beaucoup aimé cette maison.



Ces passionnés vous expliquent tous les secrets du Champagne et comment ils ont créé leur cuvée. C’est un plaisir autant humain que gustatif. je vous encourage à découvrir leur champagne.

J’ai aimé leur Rêve de Rose (brut) : cuvée de 100% de cépage Pinot Noir. Mon coup de coeur va à leur millésime 2005 et leur Champagne Hommage Héritage Blanc de Noirs Brut.

http://www.champagnedidiergoussard.com/

Parcourir la Champagne en voiture de collection


C’est ce qui nous est arrivé, grâce à la gentillesse de quelques membres de l’association les 48h de l’automobile de Troyes. Cette association de passionnés, organisent un évènement autour des voitures de collections tous les deux ans (la prochaine édition aura lieu en septembre 2018). Des collectionneurs du monde entier y participent.

Chaque année une tombola est organisée (avec une voiture de collection à la clé) et les bénéfices suite aux fonds récoltés sont reversés à une association caritative locale.

Site : http://www.48heures.com/

J’ai eu la chance de monter dans une porsche et dans une jaguar MK2. Merci aux adorables chauffeurs pour leur passion et leur bonne humeur !

Terminer par une vue sur la côte des Bars (Les Riceys)

Pour répondre à une question que se posent souvent les néophytes, oui, on fait du Champagne dans l’Aube. Et vous en avez forcément déjà bu que ce soit avec une petite maison auboise ou une grande marque rémoise. Veuve Clicquot, Möet et bien d’autres achètent aussi du raisin en Champagne.

Dans l’Aube, on cultive principalement trois cépages : le Chardonnay (raisin blanc), le Pinot Noir (immortalisé par Titus dans la série Umbreakable Kimmy Schmidt) et le pinot Meunier (qui sont du raisin noir). On peut trouver aussi de l’arbane, du petit meslier, du pinot blanc et du pinot gris ( ce sont tous des raisins blancs). Mais c’est une minorité (moins de 0,3 % du vignoble).

Les Riceys, commune de l’Aube, possède la plus importante superficie viticole de toute la Champagne (866 ha de vignes). Et autant vous dire qu’à cette époque de l’année, s’y promener était assez féérique. Autre particularité de la région, elle est la seule à détenir 3 AOC viticoles : pour le champagne, les coteaux champenois, et le rosé des Riceys (dont raffolait Louis XIV). Le village est charmant.

En résumé, si vous aimez le Champagne et la culture qui va avec, n’oubliez pas de visiter l’Aube !

Impossible de vous parler de Pinot Noir, sans avoir cette chanson improbable dans la tête !


Retrouvez toutes mes bonnes adresses dans l’Aube et ailleurs ici : articles tourisme
Et vous, avez-vous fêté le Champagne Day, entre amis, en famille, en amoureux ou en solo ? :)

Vous préparez un séjour en Champagne ? Voici une sélection de mes meilleurs adresses sur Troyes et ses environs. Il n’y a évidemment pas encore toutes mes bonnes adresses car cette rubrique se complète au fil du temps. Mais voici déjà de quoi vous faire plaisir !

Où se restaurer ?


Bien manger à Troyes ? Voici où je me régale ! Vous pouvez y aller de ma part !

Placeholder

Claire & Hugo


Un bus impérial converti en food-truck avec des burgers de qualité, c’est possible grâce à ces deux passionnés de gastronomie. Les produits sont frais, qualitatifs et régionaux. A ne pas manquer : leurs pâtisseries  maison ! (Hugo est compagnon du devoir en pâtisserie)

Lieu :  généralement en centre-ville de Troyes (consulter leur page Facebook pour connaître leurs emplacements).
Article complet : ici


Placeholder

Bistrot de l’Artot


Envie de découvrir la cuisine Russe ? J’ai l’adresse qu’il vous faut. C’est l’une de mes favorites. Romain et Luda vous accueille au Bistrot de l’Artot. Cuisine familiale et fraîche (que vous pouvez agrémenter de diverses sortes de vodka glacées). Simplicité, convivialité et plaisir des papilles.

Lieu : centre-ville de Troyes.
Article complet : ici


Placeholder

Guiseppino


Parmi les meilleures pizze de la ville. Une pâte fine et un goût incroyable. Mes favorites : la pino et la princesse. Je craque complètement pour leur oeuf cocotte au gorgonzola. Cela fait des années que je suis cliente. La qualité est constante et le service toujours au top. Attention, pensez à réserver !

Lieu : centre-ville de Troyes.
Article complet : ici


Placeholder

Le Darwin


Un bar à chats sympathique dans un style design nordique pour bruncher, manger ou prendre un café. Mon coup de coeur : leurs pâtisseries maison qui sont absolument délicieuses. Le plus : les chats présents dans le bar sont pour la plupart disponible à l’adoption !

Lieu : centre-ville
Article complet : ici


Placeholder

Soon …


Soon …


Placeholder

Soon …


Soon …

Où déguster et acheter ?


C’est ici que j’achète les meilleurs produits (à mes yeux) de la région. En gourmande que je suis, j’ai pisté pour vous de bonnes adresses !

Placeholder

Fromagerie Pouillot


Une bonne adresse du Marché des Halles de Troyes. Affineur de fromages locaux dont le fameux Chaource. Vous trouverez toute une sélection de produits de qualité. Ne rater pas son conté affiné 18 mois ! Possibilité d’avoir ses fromages sous vides.

Lieu : centre-ville de Troyes / Marché des Halles
Article complet : ici


Placeholder

Pascal Caffet


Et si vous profitiez de votre séjour pour faire de la pâtisserie avec un MOF ? Le laboratoire de ce maître chocolatier vous ouvre régulièrement ses portes pour des ateliers pâtisserie ou chocolat. Vous pouvez aussi acheter ses chocolats et autres créations dans sa boutique du centre-ville.

Lieu : centre-ville de Troyes et périphérie (Les écrevolles)
Article complet : ici


Placeholder

Du pain & des images


Une petite boulangerie, un peu excentrée, qui ne paie pas de mine. Et pourtant, c’est pour moi, l’un des meilleurs pains de la région, si ce n’est le meilleur. Cet artisan passionné travaille de manière traditionnelle. Ici tout est frais, pas de surgelé. Je vous encourage à goûter ses spécialités et ses envies du moment.

Lieu : Troyes.
Plus d’infos ici


Placeholder

Le royaume des papilles


Envie de découvrir des produits locaux ou d’autres régions de France sélectionnés par Virginie. J’ai l’adresse qu’il vous faut : le royaume des papilles.

Lieu : centre-ville de Troyes.
Plus d’infos ici


Placeholder

Soon …


Soon …


Placeholder

Soon …


Soon …

Commerces & boutiques


Voici les boutiques où j’aime flâner dans Troyes. Il y a un peu de tout : des chapeaux, de la déco, des vêtements … A vous de découvrir !

Placeholder

Sarah Dollé Modiste


Sarah a tout quitté pour se lancer dans sa passion la création de chapeau et ça lui va bien ! Elle en fait de toutes sortes et sur mesure. Allez la rencontrer, lui demander conseil, vous allez être sous le charme !

Lieu : centre-ville de Troyes
Article complet : ici


Placeholder

Aux Singuliers


Impossible de repartir les mains vide de cette boutique qui associe design et bon goût. C’est la boutique idéale pour un cadeau ou pour donner du style à son lieu de vie ou bureau.

Lieu : centre-ville de Troyes. Article complet : ici


Placeholder

Mine de Rien


La bonne adresse pour dénicher, un bijou, un foulard ou une tunique originale. Sorte de petite carverne d’Ali Baba où l’on trouve toujours son bonheur.

Lieu : centre-ville de Troyes.
Article complet : ici


Placeholder

Mc Arthurglen


Troyes est une ancienne ville de bonneterie et du textile. Elle en conserve encore d’anciennes usines. Et bien sûr des centres de magasins d’usine qui vous assure au minimum -30% par rapport au prix boutique sur la collection de l’année précédente.

Lieu : Pont-Sainte-Marie
Articles complets : ici



Placeholder

Soon …


Soon …



Placeholder

Soon …


Soon …

A visiter


Envie de découvrir les trésors visuels de la région (et ils sont nombreux), suivez-moi !

Placeholder

Sur les pas d’Auguste Renoir


Saviez-vous qu’Auguste Renoir avait passé une partie de sa vie dans la région ? Si vous voulez découvrir les lieux qui l’inspiraient, son atelier et les champagnes qui le ravissaient. Vous êtes au bon endroit. Lieu : Essoyes . Plus d’infos ici


Placeholder

MOPO


Impossible de repartir les mains vide de cette boutique qui associe design et bon goût. C’est la boutique idéale pour un cadeau ou pour donner du style à son lieu de vie ou bureau.

Lieu : centre-ville de Troyes. Article complet : ici


Placeholder

Soon …


Soon …

Soyons honnête, autant j’adore faire du vélo, autant je ne suis pas branchée course cycliste. Du coup, quand l’équipe Cochonou m’a proposé de participer à une étape du Tour de France à leurs côtés, c’était l’aventure ! Je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait. Je suis donc venue rejoindre l’équipe la fleur au fusil. J’avais quand même prévu de mettre une robe rouge pour rester dans le dresscode cochonou. Désolée, je n’avais pas de robe vichy rouge, mais j’ai pensé que celle-ci ferait très bien l’affaire. Mais quand Thibault m’a vu, il m’a dit « ah mince, tu es en robe ». J’ai compris qu’il y avait un malaise. En tant qu’invité, j’avais la chance de faire l’étape dans la 2CV limousine de l’équipe (la 2CV allongée) et j’allais pouvoir enfin avoir mon moment de gloire en faisant un salut papal debout dans la voiture. Mais pour cela, il fallait que je mette un harnais, pas facile quand on est en robe. J’ai vite compris que le mot d’ordre était la convivialité. Au diable l’élégance, on était surtout là pour passer une super journée !



L’organisation du Tour de France, c’est super impressionnant. Tout est pensé et efficace. On est tout de suite dans le bain. J’ai d’abord rejoint les caravanes publicitaires du Tour. Là, c’est la stupéfaction dans mon esprit novice. Les caravanes, ce sont : 170 véhicules festifs, 600 personnes et 18 millions de goodies distribués. C’est un peu comme un carnaval ambulant. C’est vraiment très impressionnant (je vous mets un lien vers l’infographie réalisée par le Tour de France sur le sujet).

Avant de partir, ça ne rigole pas. Les chauffeurs de toutes les caravanes se soumettent à un contrôle d’Alcootest. Ici, c’est tolérance 0 (et non 0,5 comme sur la route). J’ai le temps de chiper des madeleines chez Saint-Michel et hop, on est parti pour plus de 200 kms en 2CV. Le timing est serré. Nous partons 2 heures avant les cyclistes mais ils gagnent vite du terrain. Tout est chronométré, tout est cadré, rien n’est laissé au hasard. On a un rang, un rythme et on doit le tenir. Cette organisation m’a vraiment impressionnée.

C’est parti, pour une vadrouille de sur les routes de France (entre Troyes et Nuit Saint-Georges) avec distribution de saucisson et du fameux bob à carreaux rouge et blanc. En piste, l’artiste !

 

Dans cette vidéo, vous pouvez m’apercevoir partagée entre mon salut à la foule et la volonté de retenir mon bob cochonou qui tentait de se faire la malle !

Nous avons sillonné les routes de France. Et j’ai découvert un public adorable enthousiaste. J’ai même vu des infirmières et leurs patients sur le bord de la route pour nous saluer au passage ! 



J’ai passé une super journée avec une équipe de passionnés de leur métier et du Tour de France. C’était incroyable. J’ai fini sur les rotules complètement crevée. Il y avait un soleil de plomb. Quand j’ai réalisé que des types faisaient notre trajet en vélo, je me suis dit : « c’est sur-humain, ce truc ». Je me suis imaginée qu’un jour on nous apprenne « bon, en fait, les cyclistes du Tour de France, ça n’a jamais été des humains, ce sont des reptiliens ». Ah ok, c’était ça. J’comprends mieux. Je me disais aussi !

Sur la route, les gens sont adorables. Ils sont là, tout le temps, partout. Ils vous sourient, vous saluent et parfois vous offrent des cadeaux. Alors bien sur, on croise parfois (mais vraiment rarement) des gens un peu à cran. Comme ce passionné de saucisson qui m’a crié « Donne-moi du saucisson, putain de merde ! »  Je n’ai pas cédé. Pas de politesse, pas de saucisson, tel est ma sanction. Mais aussi la personne rebelle qui au milieu de ceux qui crient « du saucisson !!! »,  lance un : « J’veux de la rosette ! » chacun ses combats, mais je salue le geste. On rencontre aussi, les passionnés de 2CV qui sont super contents de voir la caravane « ohhhh, c’est la deudeuche allongée ! ».

La solidarité ne s’arrête pas à la fin de l’étape. Pour ma part, il fallait faire le retour Nuit Saint-Georges Troyes. Avant de partir, j’ai tenté de monnayer un verre de bourgogne (comment peut-on passer dans cette région sans se délecter du vin local ?). Mais, ce n’était pas possible. Le timing était super serré, on était tous assez crevé et la navette de retour m’attendait. Je suis repartie avec mes saucissons en trottinant vers mon bus. Et là, dans cette navette, j’ai rencontré 4 hommes passionnés de vélo avec qui j’ai dîné sur Troyes, autour d’un petit verre de Gevrey-Chambertin, pour quitter cet étape sur une note tout aussi festive.

Bref, le Tour de France, c’est une aventure que je vous souhaite de vivre !




Côté cheveux, c’était l’enfer avec le vent. Et impossible de faire tenir mon bob sur ma tête manifestement trop petite pour celui que j’avais à ma disposition. Je me suis dit, je vais finir à Nuit Saint-Georges avec des dreadlocks ! Mais je ne regrette rien, c’était fun !

Cochonou est une marque française de saucisson. La plupart des produits Cochonou sont originaires du village de St Symphorien sur Coise, dans les Monts du Lyonnais. C’est Victor Alves qui crée la marque en 1971. Cochonou participe à la caravane publicitaire du Tour de France depuis 1997 et devient fournisseur officiel en 1999. La marque est représentée par ses incontournables 2CV décorées de motif vichy blanc et rouge.

En gourmande que je suis et amatrice de produits frais, je fais régulièrement mes courses au marché, c’est mon plaisir quotidien. Parce que j’y trouve d’excellents produits et que la proximité avec les commerçants me permet d’en savoir plus sur ce qu’ils proposent. Je suis une grande fan de fromage et dans la région, nous avons la chance d’en avoir une belle variété : Chaource, Soumaintrain, fromage de Troyes, Mussy, Champ-sur-Barse et bien d’autres … Parmi mes bonnes adresses, je vous fais découvrir aujourd’hui le fromager affineur Pouillot installé au marché des Halles de Troyes. Je suis allée à la rencontre de cet artisan.

Ma rencontre avec Julien Pouillot, fromager – affineur

Julien est un homme dynamique et passionné, facile d’accès et à l’écoute. C’est avec le regard pétillant, qu’il me fait découvrir sa première boutique sédentaire, installée dans un lieu incontournable des gourmands de Troyes : le marché des halles. Ses produits je les connais déjà. Je suis venue incognito pour les découvrir et me familiariser avec l’accueil de la boutique. Mais aujourd’hui, j’ai envie d’en savoir plus sur son parcours et sur ce qu’il propose.

A 18 ans, il a déjà envie de devenir entrepreneur, mais prudent, il sait que passer par l’étape du salariat et du terrain, c’est primordial. Il rentre comme stagiaire puis salarié chez l’excellent fromager Ozérée en boutique, puis sur les marchés. Plus tard, il reprendra plusieurs fromageries dont la célèbre fromagerie Morel qui existait depuis 30 ans (oui mon fromager s’appelait Morel ;) Aujourd’hui cela fait 6 ans qu’il est installé au marché. Reprendre un commerce installé depuis des années, c’est une étape difficile. Les clients ont leurs habitudes, Julien a dû imposer sa patte notamment sa volonté, miser sur la qualité plutôt que sur le volume. Il aurait pu s’en tenir à vendre des fromages, mais pour pouvoir proposer de la qualité, il a décidé de devenir affineur. Il a récemment suivi une formation avec le M.O.F (meilleur ouvrir de France) Gérard Petit.

C’est avec un oeil pétillant qu’il me parle de sa passion, son métier. J’ai aimé son dynamisme qui fait qu’outre le fait de vendre comme il sait déjà le faire, il s’adapte aux clients. On peut via son site, soit réserver (et payer) des plateaux de fromages à venir chercher en boutique. Mais si tu es à l’autre bout de la France et que tu veux goûter ses fromages et découvrir son savoir-faire tu peux opter pour le colis de fromages.

Je me suis demandée ce que les clients commandaient le plus. « Alors Julien, vos best-sellers, c’est quoi ?  Evidemment, le produit-phare c’est le chaource qu’on affine. Mais on vend aussi beaucoup de comté, notamment car on propose 4 affinages différents 12 mois / 18 / 24 / 36 mois ». A l’heure où je vous parle, je déguste mon toast au chaource (voir première photo). J’ai également goûté le comté, je vous préviens, il est succulent !!

Julien a aussi dans ses futurs projets, l’ouverture d’une boutique dans la région. Affaire à suivre !

Est-ce que tu peux déguster les fromages Pouillot même si tu ne vis pas sur Troyes ?

La bonne nouvelle, c’est que c’est possible et vu les chouettes fromages que l’on a dans la région, se serait dommage de t’en passer. J’avoue que je me suis posée pas mal de questions sur les colis. Je me suis demandée comment un fromager pouvait se lancer dans les colis et box de fromages avec les contraintes qu’il y a.

Evidemment, Julien envoie des colis dans toute la France depuis 4 ans. C’est beaucoup de préparation. Les fromages sont soigneusement emballés dans une boîte isotherme et sont accompagnés d’une poche de glace pour les maintenir au frais. Le système fonctionne bien et les clients sont contents.

Petite astuce, comme ce sont des produits frais et que Julien veut assurer un maximum de fraîcheur. Il fait toutes les expéditions le mardi et le mercredi. Passez votre commande avant pour être sur de recevoir votre assortiment dans les temps. Par exemple, vous commandez dans le week-end et le jeudi matin, vous avez votre assortiment de fromages chez vous !

Concours fromages Pouillot (2 lots à gagner)

  • Lot n°1 pour les locaux : un assortiment de fromages sélectionnés par Julien Pouillot (valeur d’environ 40 euros / bon valable 2 mois) à venir chercher à Troyes au marché des Halles.
  • Lot n°2 pour le reste de la France : un colis avec un assortiment de fromages sélectionnés par Julien Pouillot (valeur d’environ 40 euros / bon valable 2 mois) envoyé directement chez vous !
  • Comment participer : liker la page fan de la fromagerie Pouillot et me laisser un commentaire sous cet article en me disant quelle est votre façon favorite de consommer du fromage. N’oubliez pas de me dire si vous jouez pour le lot n°1 ou le lot n°2 :)
  • Résultat du concours : le 30 avril 2017 sur le blog.

Des idées de recettes avec nos fromages locaux :

Où déguster les fromages de Julien Pouillot ?

  • Boutique sur Troyes : au marché des halles de Troyes. Horaires :  du mardi au jeudi (8h/12h45 – 15h30/19h) : vendredi au samedi (7h/19h) et le dimanche (de 9h à 13h).
  • Drive fromager  : commandez en ligne
  • Sur les marchés dans la région : Aix en othe (mercredi et samedi matin) ;  Rivière de corps (jeudi toute la journée).
  • Dans les restaurants qui s’approvisionnent à la fromagerie Pouillot : le café de la paix (Troyes) ; le valentino (Troyes) Le comptoir des halles (Troyes) et l’auberge de Nicey (Romilly) …
  • Site internet : http://www.fromage-pouillot.fr/
  • Coordonnées tél. pour toutes infos : 03 25 73 32 50

Bonne dégustation !

==================== CONCOURS TERMINÉ ===========================

Merci pour vos participations, vraiment j’ai été bluffée par le nombre de participations. Je n’ai pas pu tous vous répondre, par contre,  je vous ai tous lu ! Vos commentaires m’ont fait saliver, j’ai trouvé ça super ! Merci pour ce partage. Bon dans le lot, il y a eu des étourdis qui n’ont pas indiqué le lot, je n’ai donc pas pu les prendre en compte pour la participation. Il y a eu beaucoup de participation pour le lot n°2, vous avez été séduits par le principe de la box fromages. Il est temps d’annoncer les gagnants tirés au sort :

  • Gagnant pour le lot n°1 : Nadia H, la fan de comté !
  • Gagnant pour le lot n°2 : Jade l’accro du fromage !

Article sponsorisé 

Les beaux jours sont là, on commence à s’habiller plus léger, on profite enfin des premiers rayons de soleil. On profite des terrasses. Le bonheur pointe sérieusement le bout de son nez.  D’humeur bucolique, je serai bien tentée par une balade en dehors de la ville.

La maison de Champagne Devaux, fondée en 1846 à Bar-sur-Seine possède un très joli manoir (à quelques kilomètres de Troyes). Et pendant une certaine période, il est ouvert au public. J’ai déjà eu l’occasion de le visiter lors du champagne day pour un atelier dégustation qui reste gravé en ma mémoire. Aujourd’hui, je vous offre la possibilité de vivre la même expérience, suivez-moi !

Et si on fêtait le printemps autour d’un atelier dégustation de la maison de champagne Devaux ?

Vous allez voir, le manoir est divin. Je ne sais pas qui sera l’heureux/se gagnant, mais c’est un très chouette moment. Voici les détails du concours :

A gagner : 1 atelier dégustation et découverte  de La Collection D (valable pour 2 pers.) au manoir Champagne Devaux.

Les ateliers dégustation Champagne Devaux fonctionnent de la façon suivante : chaque atelier débute par une visite guidée du Manoir, au cours de laquelle vous apprendrez l’essentiel sur l’Appellation d’Origine Contrôlée Champagne et la champagnisation. Accessibles à tous, ces ateliers ont pour maîtres-mots simplicité et convivialité. Venez savourer la complexité et le charme des trois flacons de La Collection D « 5 ans d’âge ». Notre œnologue partagera avec vous l’identité de cette collection haut-de-gamme et les spécificités de chacune de ces cuvées. Personnellement, j’ai beaucoup aimé le fait d’avoir la présence d’un oenologue, à qui j’avais pu poser mes questions de novice. L’atelier que j’avais fait, proposait une dégustation en verre opaque. C’est assez troublant de devoir évaluer un champagne sans s’aider de la vue. Bref, vous allez aimer :)

Détails : sur réservation, valable pour 1 an.  Les ateliers sont accessibles lors des horaires d’ouverture du Manoir :

  • Le manoir est ouvert toute l’année du lundi au vendredi de 10h à 18h
  • Et en supplément le samedi de mi-avril à fin septembre

Tirage au sort : vous avez jusqu’au dimanche 9 avril 2017 pour participer. Je donnerai le nom du gagnant le lundi 10 avril.

Pour participer, répondez (en commentaire) à la question suivante : combien d’ateliers découverte propose Champagne Devaux ? Citez-le nom des ateliers.

Bonne chance à tous !!

+++ LA GAGNANTE EST RACHEL ! BRAVO +++

Article partenaire – Merci à la Maison Champagne Devaux

Article partenaire – Test de produits

Comme c’est la chandeleur et comme je suis une femme faible, j’ai succombé à la tentation de faire des crêpes assez souvent ces derniers jours. Et ce soir, comme j’avais travaillé sans discontinuer toute la journée, je trouvais que je méritais vraiment des crêpes. Je vais donc vous livrer ma recette maison. Pour cela, il vous faudra :

  • 2 oeufs frais (sinon t’es malade)
  • 1/3 de farine de blé
  • 1/3 de farine de maïs
  • 1/3 de farine de sarrasin
  • du lait
  • Une pincée de sel
  • Du sucre dont un sachet de sucre vanillé

Alors, cette recette ? Est-ce qu’elle fait de bonnes crêpes. La vérité ? Non, ne faites pas ça. Les crêpes avaient le goût du carton. J’en ai mangé deux et je suis calée pour deux semaines (remarque, c’est économique). Alors, pourquoi j’ai fait cette recette à la con ? Parce que je me suis dit « Céline, tu mérites des crêpes ». Je me suis lancée dans la recette et là, j’ai découvert que je n’avais quasiment plus de farine de blé. Comme je suis de nature optimiste, je me suis dit « Céline, la vie te lance un défi, soit créative ! ». Oui, je sais je me parle beaucoup. Je me suis donc lancée dans une recette improvisée avec ce que j’avais sous la main (par chance, je n’avais plus de plâtre). J’ai fait ma recette, je l’ai testé. Ben, la vérité, l’ami, je ne recommencerai plus :D

EDIT : cet excellent lieu a malheureusement fermé subitement pour des raisons que j’ignore … :/

Je continue à remplir ma rubrique « bonnes adresses » pour la ville de Troyes. Dans cette catégorie, je mets bien volontiers le nouveau bar à chat qui a ouvert ses portes, il y a quelques semaines : le Darwin.

Le Darwin, c’est quoi ?

Le nom générique du concept, c’est « bar à chat », mais il s’agit en réalité d’un café. Car non, vous n’allez pas prendre des shots en trinquant avec un matou. Vous allez vous poser dans un bel endroit pour vous détendre et partager du bon temps entre convives.

Donc, le Darwin, c’est tout d’abord un très joli café à la décoration contemporaine d’inspiration nordique. Rien que pour le lieu, cela vaut le détour. Il est tenu par Marion. Elle est jeune, elle a un air bohème et elle est très attentive aux bien-être des clients comme des chats.  Le bar à chat, est un concept très populaire au Japon (neko) et il commence à bien percer en France. Laissons Marion, nous expliquer son concept du Darwin :

« Oui, il y a des chats au Darwin, 8 au total. 6 d’entre eux sont adoptables et 2 ne le sont pas puisqu’ils nous appartiennent, à savoir Maya et Mika. Non, ils ne sont pas malheureux et s’entendent tous très bien ensemble. Nos chats sont là pour qu’une famille les adopte ce ne sont pas des « produits ». Nous avons donc 8 chats qui vivent dans une chatterie de 25m carré interdite au public et située au deuxième étage de notre établissement. Ces chats sont libres d’aller et venir selon leurs envies et leur humeur, en aucun cas nous ne forcerons un chat a descendre s’il n’en a pas envie. Les chats qui viennent à la rencontre du public le font de leurs propres initiatives. De ce fait, si vous venez au Darwin, il est parfois possible qu’il n’y ait aucun chat en salle comme le lendemain ou il peut y en avoir 8. Ne soyez pas déçu, ce sont des animaux qui ont chacun leurs caractères et préférences. Le Darwin vous offre simplement la possibilité de boire un café, un chocolat chaud ou déguster un repas en leurs compagnies. Nous vous remercions donc de bien vouloir respecter leurs choix de descendre ou pas. »

Le logo du Darwin est un W. Il a été conçu sur mesure pour pouvoir être aussi un arbre à chat. Les pensionnaires l’ont vite compris ;)


On y vient pour quoi ?

J’aime vraiment ce nouveau lieu. On y vient pour :

  • une pause-café dans la journée ou la matinée
  • dîner ou pour bruncher (je vous conseille de réserver)
  • câliner les chats ou jouer avec
  • travailler sur son ordi  (il y a une partie bar avec des prises de courant, des prises usb et le wifi)

Mon avis sur l’aspect « restauration » du Darwin. Je suis conquise. Les cafés sont bons, les cookies maison aussi (c’est là que je réalise que j’ai vraiment déjà goûté pas mal de trucs dans ce café). La nourriture et le brunch sont très fins. Vous allez peut-être être un peu surpris par les quantités en vous disant qu’il n’y en a pas assez. C’est la sensation que j’ai eue. Et en fait, non, c’est très bien équilibré et c’est frais, recherché et bon. Bravo au chef cuisinier du lieu !

Le concept, du frais et de l’original. La carte comprend : 3 entrées, 3 plats et 3 desserts et elle change régulièrement. Il y a aussi des plats végétariens (bien vérifier la carte du moment avant). Voici une série de photos pour vous mettre en appétit !




Gros coup de coeur pour les brioches maison qui accompagnent le brunch sucré ! J’avais personnellement opté pour le brunch salé. J’espère qu’il y aura un supplément brioche à la carte car elles sont à tomber !


Le fameux café des chats au kit-kat ! (existe aussi en version chocolat et en version Oréo)

Quel est mon chouchou parmi les chats ?

J’ai eu la chance de pouvoir découvrir la chatterie. Mon chouchou, c’est Gérard. C’est un matou blanc avec deux gros yeux jaunes et la queue tigrée. J’ai eu un coup de coeur pour ce chat. Mais le coup de coeur, n’était hélas pas réciproque car Gérard était intimidé et a alors décidé de se cacher, ce que j’ai respecté. J’ai hâte qu’il prenne confiance et qu’il descende nous voir au bar. Pour le moment, il est plus souvent dans sa chatterie puisque l’organisation de l’espace le lui permet, respectant ainsi ses envies.


Est-ce que le concept du bar à chats fonctionne (côté adoption) ?

Les chats à adopter proviennent d’un refuge local. Bien que lors de mon « partenariat » avec la SPA j’avais envie d’adopter tous les animaux, j’avoue que les chats en cage sont souvent apeurés (et c’est bien normal). Là, ce qui est super, c’est qu’ils évoluent naturellement et qu’on peut avoir une idée de leur comportement.

Donc, oui, le concept fonctionne ! La première semaine, il y a déjà eu deux adoptions : celle de ficelle (chatte écailles de tortue) et Fax (mâle noir et blanc). J’ai eu l’occasion de rencontrer la famille qui a choisi d’accueillir Fax. C’est un adorable couple avec deux enfants dont un assez petit. Si les refuges savent bien que les vieux chats « séduisent » moins les adoptants que les chatons, ici c’est l’inverse qui a eu lieu. La famille voulait un chat déjà adulte, sociable et calme avec les enfants. Ils sont venus plusieurs fois au Darwin avec leur petite famille et un jour, ils sont repartis avec Fax !


Infos :

  • Le Darwin
  • 23 rue Urbain IV 10000 Troyes
  • Tél. : 03 25 42 91 03
  • Page Fan Facebook le Darwin (si vous avez des questions, vous pouvez les contacter via leur MP de la page fan, ils sont très réactifs).

Ca y est, le groupe Seb travaille sur les appareils de cuisine connecté ! Voici leur robot de cuisine connecté : le i-companion (diffusé sous la marque Moulinex). On m’a proposé de le tester, la curieuse et la gourmande que je suis n’a pas pu résister. Autant j’aime cuisiner, autant je ne suis pas familière des robots ménagers cuiseurs. C’était donc pour moi, une vraie découverte. Sous les consignes du chef cuisinier, nous avons réalisé un risotto de blé aux légumes croquants (que nous avons auto-rebastisé blésotto), un boeuf stroganoff et deux desserts. Un dont j’ai oublié le nom mais qui c’était ‘achement bon et un dessert à base de pommes caramélisées et de fruits secs qui était succulent.

Mon avis sur le robot de cuisine connecté i-companion Moulinex

Autour de la table plusieurs personnes avaient d’autres robots. J’ai donc eu des échanges sur les avantages et les inconvénients de chacun. Pour ma part, je suis plutôt néophyte en la matière mais j’ai été séduite par ce robot et j’ai eu la sensation que les autres convives l’étaient aussi.


  • J’aime l’idée d’avoir un robot qui fait tout plutôt qu’une myriade de robot d’un point de vue de stockage.
  • La simplicité de l’utilisation. J’ai réussi à prendre en main l’appareil super vite (avec deux trois indications du chef cuisinier).
  • Le côté tout en un : il cuit, il hâche etc, …
  • L’écran de contrôle qui est assez grand et intuitif
  • Last but not least Les plus : l’application i-companion. Qui vous fournit une myriade de recettes. Bon là, vous allez me dire, Céline, tu es gentille mais des sites de recettes, il y en a pléthore sur Internet. C’est vrai et ils sont très bien. Mais là, les recettes sont adaptées à l’appareil. C’est visuel, pédagogique et pratique. On a la liste des ingrédients, les étapes et … votre i-companion se connecte en bluetooth à votre appareil (tablette, ordi ou smartphone) et peut donc être programmé depuis votre application. Il suit vos étapes avec le programme et le temps de cuisson adapté. L’application permet aussi de surveiller l’avancement de votre recette en vous envoyant des notifications en fin de cuisson ou lors d’une phase intermédiaire (pour pouvoir rajouter des ingrédients). J’avoue avoir fait deux recettes et c’était super facile.

Caractéristiques du i-companion :

  • Prix : à partir 849 € environ
  • Capacité du bol 6 à 8 personnes
  • L’appareil est connecté en BLE (Bluetooth Low Energy) à votre smartphone ou tablette. Il peut donc être programmé directement depuis l’application. L’app est gratuite et contient plus de 500 recettes. Elle est disponible en version iOS et Android
  • Produit fabriqué en France
  • Si vous avez acheté le précédent modèle, sachez que vous pouvez transformer votre companion en i-companion
  • Il existe un club d’utilisateurs pour partager vos recettes et astuces

Envie de d’essayer le i-companion ?

Vous pouvez bien sur aller le tester chez quelqu’un qui l’a déjà. Mais, le groupe SEB (dont fait partie Moulinex) a déjà mis en place des offres de prêts sur certains de leurs appareils, j’espère qu’ils vont inclure celui-là. Et vous, vous utilisez quoi comme robot de cuisine ?

Article partenaire – test de produit


Comme je suis sur Paris que par intermittence, je ne connais plus la ville comme ma poche et je suis toujours preneuse de bonnes adresses où manger. Alors parfois, j’en teste des nouvelles au hasard, celle-ci fût une bonne pioche ou bonne pêche … Je vous la conseille si vous aimez le poisson et les crustacés : Mobilis in Mobili (rue Saint-Denis au coeur de Paris)

Et c’était bien ! Viens je te raconte. Me voilà trottinant rue du Faubourg Poissonnière : THE rue de mon enfance, mes années collège à Lamartine … Le bonheur en soi. Première découverte : le quartier a tellement changé. Une multitude de jolis bars et de restaurants alléchants m’ont fait de l’oeil. J’étais ravie que mon quartier de coeur prenne un si joli tournant.

Me voilà donc à l’atelier cuisine de 750gr. Nous sommes accueillis par les chefs Christophe et Isabelle et par l’équipe Cuisine Plus (dont nous étions les hôtes). On nous présente la marque Cuisine Plus sans forcing et avec intelligence. J’apprends que c’est une société basée à Quimper. Non en Bretagne, il n’y a pas que du chouchen et des druides, il y a aussi des cuisines et au vu du catalogue, elles sont vraiment sympa. Je connaissais peu la marque mais si demain j’ai besoin d’une cuisine du coup, je penserais à eux.

J’avoue avoir eu peur que le but de l’atelier soit de monter une cuisine, feignant une décontraction totale pendant l’allocution introductive, je cherchais du coin de l’oeil une caisse à outils pouvant soutenir mon hypothèse. Mais non, nous étions bien là pour CUISINER !

Le deal de départ, former des équipes pour tester plusieurs recettes. Mon équipe a été constituée par deux adorables jumelles : Maud et Marine du blog bobos voient double. Puis a surgi de nulle part, telle une héroïne des temps modernes, Johanna du blog les papotages de nana. Johanna, c’est la fille que je vois que lors des bons moments : pour une dégustation de champagne, lors d’une virée shopping à Londres et de fait pour ce cours de cuisine. Elle a donc rejoint ma team après une chaleureuse accolade de retrouvailles. Puis Aurélie du blog La cuisine d’Aurélie, s’est jointe à nous pour un temps.

Une idée originale pour vos apéritifs à base de tomates cerises

Premier défi : préparer une entrée pour l’apéritif. Là, le chef Christophe vient nous voir et nous annonce la couleur : vous allez faire des tomates cerises farcies. J’ai ri à gorge déployée, je l’ai trouvé tellement drôle. Il n’a pas ri du tout, ce n’était pas une blague. Après le rire, l’inquiétude : « chef, y’a vraiment des gens, enfin, je veux dire dans la réalité qui décident de farcir des tomates cerises ? Genre qui se prennent la tête en enlever le haut de la tomate, à légèrement couper le dessous pour qu’elle soit stable, à vider l’intérieur sans la détruire puis à tenter de mettre une farce à l’intérieur ? » Oui. Ok, on y va !

Nous voilà donc affairées à préparer les tomates lilliputiennes en mode chirurgien culinaire, puis à faire une farce à base de lentilles, d’émincé de poivrons, de citrons caviar et de quelques aromates.

tomates_cerises_farcies_1

tomates_cerises_2

La team a donc lié connaissance dans cette épreuve délicate, ça nous a soudé comme jamais. A la fin, nous avions nos jolies tomates cerises qui se dandinaient (c’est pas trop stable ces choses-là) sur un lit de poivron. Temps de préparation : 20 minutes – Temps de miam-miam : deux secondes. L’injustice est totale.

Des bouchées vapeur maison super simple à réaliser

Nous avons ensuite réalisé ma recette préférée (super simple en plus) des bouchées à la vapeur terre & mer (lardons – crevettes).  C’est hyper simple, il vous faut : des lardons (des vrais de chez le boucher), des crevettes, ce genre de petit oignon (cousin du poireau) dont j’ai oublié le nom, de la citronnelle, du citron vert, du sel et des baies de sichuan (ou autres aromates selon vos goûts). Vous passez le tout au mixeur. Vous en faites des petites boules que vous passez à la vapeur. Une feuille de coriandre pour la déco, et le tour est joué !

terreetmer_3

J’ai complètement « failé » en oubliant de prendre la recette finalisée en photo. Par contre, je peux vous dire que c’était super bon :D

Le dessert élégant : les verrines forêt noire

Nous avons évidemment attaqué la partie dessert avec une version forêt noire de verrines. Les ingrédients : une crème vanille, des cerises (à mon avis la version fraise doit être très bien), des copeaux de chocolat (qu’on obtient en rapant sa plaque de chocolat dessert), de la chantilly et des meringues pour la finition.

verrines_foretnoire_4

Au moment du dessert, les filles se sont mises à me reprocher de ne pas avoir participé à la confection de la forêt noire sous prétexte que je les filmais  sur Périscope en ricanant un verre de Lambrusco à la main. Je ne démens absolument pas cette version des faits. D’ailleurs, je remercie ceux qui ont suivi sur Périscope cette recette commentée par mes soins.

Le seul bémol, j’espérai rencontrer Chef Damien mais il était absent. Je rentre donc bredouille chez ma marraine et lui raconte cet atelier sympathique. Là, elle me dit « 750gr ? Mais j’ai deux amis qui travaillent là-bas, Chef Damien et Chef Christophe. Je les ai connu quand je travaillais chez Bragard. Tu les as vu ? ». Voilà, c’est comme ça que tu découvres que ta marraine Ghislaine  (gigi pour les intimes) 73 ans est plus influente que toi :D

ope_cuisineplus_avril2016

Merci à Cuisine Plus, Chef Christophe, Chef Isabelle (tu étais au top) et à l’adorable équipe de l’atelier 750gr de la rue du Faubourg poissonnière.

Article partenaire – Test de produits