Tag

Voisin

Browsing

5:27 du matin, ça sonne six fois chez moi.

Une paupière ouverte, une activité cérébrale qui tente de reprendre vie. Une vague réflexion. Qu’est-ce que c’est ?

Là, je repense à un ex qui a plusieurs fois sonné chez moi au milieu de la nuit. Nous étions sortis ensemble deux jours (donc suffisamment pour savoir qu’échanger des références musicales, serait plus constructif que des activités buccales et nocturnes). Et à qui j’ai toujours dit non par la suite.

Mais lui ce n’est pas un homme de 5:27 c’est plutôt un homme de 4:00 du matin, tu vois. Et il vient tous les ans après noël. Un peu comme un cadeau, mais en fait non. Bon vu que la dernière fois, je lui ai hurlé dessus lui promettant des tortures retraçant dignement l’histoire du droit pénal français (ordalies mes bonnes amies). Il n’est jamais revenu.

Il faut préciser que je suis un peu la VIP de cet immeuble ancien, car il y a trois sonnettes dont deux sonnent chez moi. Ca vous donne une certaine notion de la cohérence des propriétaires. Donc quand un incongru veut jouer avec ses doigts et des sonnettes, il a deux chances sur trois de sonner chez moi. Oui je sais, c’est le bonheur.

Toujours profondément comateuse, je referme avec une facilité déconcertante ma paupière, pour rejoindre Morphée. Ca ressonne. Ouverture immédiate des deux paupières ! Je me lève d’un bond. J’ouvre la fenêtre. Moi en débardeur, eux en doudoune. Et j’hurle.

  • « Oui on sait M’dame mais on a oublié nos affaires chez V. »

V. c’est mon voisin. Je reconnais alors dans mon interlocuteur, l’individu qui des mois auparavant avait escaladé la façade de l’immeuble pour tenter de récupérer son sac. Je l’avais retrouvé accroché à l’enseigne du loto n’étant pas bien sure qu’il gagne à tous les coups.

  • « J’mmmmmmm’en fous, vous vous démerdeeeez !!! »
  • « M’dame s’vous plait ».
  • J’hurle « Nnnnnnnaaan mais vous croyez quoi ?!! Que ma passion dans la vie c’est d’ouvrir la porte à des mecs bourrés ?!!!!’
  • M’dame s’vous plaît, on a pas nos affaires, ouvrez-nous ».

Silence. Réflexion intense. J’ai culpabilisé et je suis descendue en continuant de leur gueler dessus. Un jour je serai une vraie méchante. Dans une autre vie ;)