En avril 2006, j’écrivais ma première ligne de blog. Très honnêtement, je ne savais pas ce que j’allais vraiment écrire et combien de temps ça allait durer mais l’idée me plaisait bien. J’écrivais ce que je faisais, mes états d’âme, je recevais des réponses et j’avais l’impression de pouvoir partager des choses avec des gens des 4 coins de la France. Et ça faisait du bien. J’ai aussi découvert la blogosphère de l’époque. Je montais régulièrement sur Paris pour les rencontrer autour de soirées thématiques. Beaucoup d’entre eux, plus de 10 ans après sont encore dans ma vie et sont de vrais amis, des piliers (ils se reconnaîtront).

Ecrire m’a fait un bien fou. D’abord, ne nous leurrons pas, ça a été une forme de thérapie. J’ai pu y poser des problèmes, voir que d’autres les avaient vécus et échanger avec eux pour avancer. Je vous rassure, j’ai aussi fait une thérapie avec un professionnel en parallèle.

Ecrire, m’a rendue curieuse de tout. J’ai découvert que le web et les internautes que je rencontrais étaient disposés à m’apprendre des choses. Et j’avais soif de ça. J’ai appris, appris, appris jusqu’à en changer de métier. J’ai aussi donné, appris des choses aux autres, écouté, aimé et détesté parfois. Bref, ça a été une ouverture sur le monde formidable.


Me lancer dans l’ouverture d’un blog, ça fait partie des belles choses que j’ai faites pour moi. Vous qui interagissez avec moi, qui me lisez en secret, qui avez été sur ma route, je veux vous dire un grand merci !