[cs_content][cs_element_section _id= »1″ ][cs_element_layout_row _id= »2″ ][cs_element_layout_column _id= »3″ ][cs_element_text _id= »4″ ][/cs_element_layout_column][/cs_element_layout_row][/cs_element_section][/cs_content][cs_content_seo]J’en suis là ! Les pieds dans cette aventure. Face à cet appartement que je veux être un nid douillet et un lieu de réconfort. Pour le moment, c’est une grande pièce avec des murs cassés, des tuyaux qui pendouillent comme sortis de leur cachette. A chaque visite, je découvre de nouvelles choses. Je prends des infos auprès de gens plus expérimentés que moi. Je change mes plans.
Ca me semble énorme et un sacré engagement financier (le plus gros de toute ma petite vie). Mais je me sens prête. J’accueille l’imprévu. Je sais que je vais travailler comme une dingue ces prochains mois pour faire rentrer l’argent nécessaire à ces travaux. Mais j’avance. J’ai moins peur qu’avant et j’apprends à mettre un pied de l’avant.
Je viens de passer une partie de ma matinée dans cet appartement, à tenter de le découvrir sous toutes ses coutures, pendant que les mouettes courraient sur la vitre du hall, en s’embrouillant sévère. Avec un courtier en travaux, on a découvert qu’il y avait un plafond avec des moulures qui avait été recouvertes avec un faux plafond. On va voir si on peut le récupérer. Je pense que ce sont les proprio d’avant, d’avant qui ont saccagé, à mon sens, l’appart en virant les tomettes provençales et en virant, ou masquant les moulures et les soubassements. On va faire ce que l’on peut pour lui redonner du charme.
Entre Troyes et Marseille, Ces prochains mois, vont être sollicitants. Hâte de vous montrer les différentes étapes ![/cs_content_seo]

Write A Comment