Tag

don

Browsing

Je fais régulièrement du tri dans mes armoires, et le changement de saison est l’occasion idéale pour faire le point sur ce que je mets et ce que je ne mets pas.

Le tri des armoires made in TheCélinette

Quand faire son tri ?

Quand on a du temps pour soi ! Pour ma part, je le fais pendant le week-end ou des jours de congés. Le changement de saison, c’est LE moment idéal. J’ouvre mes placards, je procède à l’inspection et je fais l’inventaire. Et là, je sais rapidement, ce que je veux garder, ce que je veux revendre et ce que je veux donner.

A qui faire ses dons de vêtements ?

Faites-les en fonction de vos idées et de vos envies : proches, personnes en difficulté, associations caritatives ou entreprises privées…

la_fibre_tri_chaussettes

Où faire ses dons ?

Logo_Point-EcoTLCDans des PAV (point d’apport volontaire) identifiés dans la filière par le logo repère ci-dessous. La bonne nouvelle, c’est qu’ils peuvent bien évidemment accueillir vos vêtements en mauvais état (recyclage) mais aussi ceux en bon état (reportables).

Pour trouver un lieu de dépôt (PAV), rendez-vous sur la carte interactive du site la fibre du tri. Il en existe plus de 35 000 sur toute la France. Le nom de l’opérateur s’affiche et les couleurs vous permettent de choisir le type d’acteur auprès duquel vous irez déposer vos affaires.

carte_fibre_tri_1

Vous allez pouvoir trouver des PAV sur des endroits très divers : la voie publique, les parkings de magasins ou d’entreprises, les locaux d’associations ou des boutiques « repreneuses », des sacs de collecte mis à disposition dans les halls d’immeuble, les espaces réservés aux TLC en déchèterie ou dans un local communal…

Recommandations pour le tri de vêtements :

Que peut-on mettre dans le PAV :

  • Tous les vêtements peuvent être recyclés : vêtements, linges ou chaussures.
  • … s’ils sont propres et secs ! Les vêtements humides détériorent l’ensemble des dons.

Pourquoi, c’est vachement bien de mettre ses anciens vêtements au tri ?

C’est une bonne action. Sachez que 175 000 tonnes de vêtements, linge et chaussures sont collectées chaque année et permettent :

  • De réduire le volume des déchets, préserver les ressources naturelles et limiter les pollutions
  • D’éviter de re-fabriquer des matières déjà disponibles grâce au recyclage
  • De créer de l’activité produisant de l’embauche dont des emplois pour des personnes en difficulté.
  • De développer des produits innovants, et redonner de la valeur à ce qui, sinon, serait détruit.

Vos petits vêtements que deviennent-ils ?

Dans le milieu, ils ont un petit nom, on les appelle, les TLC (Textiles, Linge, Chaussures) „ Quand vous les déposez dans les antennes locales d’association :

➢ Une partie des TLC en bon état est donnée aux plus démunis ou revendue à prix modique. Certaines associations peuvent être amenées à réparer les produits, génèrant ainsi de l’activité.

➢ Les TLC usés sont revendus à des négociants, ce qui génère des revenus pour l’association et permet de financer d’autres projets : logement, éducation, nourriture, santé, etc.

Quand vous les déposez dans des conteneurs, boutiques, en déchèterie ou en local communal :

➢ Les pièces en bon état seront revendues en friperies en France ou à l’étranger.

➢  Les articles non réutilisables seront recyclés.

fibretri_recyclage_chiffres2014

Vous n’avez plus d’excuses, à vos armoires !

  • Site : http://www.lafibredutri.fr/
  • Applications disponibles sur App Store et Google Play.
  • Adresses des points d’Apport Volontaire sur le site.

Déjà, j’ai adoré le titre. Méfiez-vous des gens ordinaires.

A l’heure où une partie du monde est en repli sur soi, où une partie des gens deviennent de plus en plus conservateurs, intolérants, s’enferment dans la peur de l’autre « méfiez-vous des gens ordinaires » était un excellent choix pour lancer une campagne de soutien à l’association Emmaüs.

J’ai toujours pensé que l’entraide était vivifiante. Non, pas pour se donner bonne conscience, mais parce que je crois fondamentalement au collectif. J’y puise sans doute des racines dans mon enfance. On ne choisit pas l’environnement dans lequel on naît. Le mien était instable, insécurisant, et dangereux à certains moments… Bref, pas l’environnement idéal, pour qu’une enfant puisse y vivre normalement.

J’aurais pu faire mille choix destructeurs pour trouver une raison de vivre. Mais j’ai eu cette chance-là. Celle de trouver sur ma route, des gens ordinaires qui n’ont pas vu en moi « une pauvre gosse » mais une enfant avec du potentiel. Chacun d’entre eux m’a appris à sa façon qu’il existait autre chose que cet environnement, que j’avais des ressources, que oui en dépit de ce que j’avais vécu et de ce que je continuais à vivre, je pouvais compter sur les autres. Ca a changé ma vie.

Bien sur, il me reste des séquelles, des objectifs que je n’ai pas encore atteints. Mais j’en ai atteint tellement que je ne pensais pas pouvoir atteindre un jour, que ça me galvanise et me motive au quotidien.

Alors, depuis toujours à ma façon j’essaye d’aider les autres. Parce que c’est un moyen de redistribuer la bonté que l’on m’a donné un jour.





Bravo à ces gens qui ne se résignent pas et qui dépassent leurs limites ou celles que l’on leur impose pour marquer à leur façon le monde qui les entoure.

  • Le site Emmaüs pour découvrir cette belle campagne : http://les-extraordinaires-emmaus.org/site/accueil.html … sur lequel vous pouvez découvrir d’autres portraits mais aussi savoir comment agir et devenir un extraordinaire.
  • La très belle lettre de Thierry Khun (Président d’Emmaüs France).
  • Lien pour soutenir Emmaüs de différentes façons : http://www.emmaus-solidarite.org/devenir-partenaire/

Cette campagne a été réalisée par l’agence de communication LaSecte.

Mesdames, Messieurs,

Comme vous pouvez le voir sur ce cliché, mon chat n’a malheureusement que 3 pattes. J’en appelle à votre générosité et à vos dons afin de pouvoir lui offrir le bonheur d’en avoir une 4ème. Notre projet : lui imprimer une patte grâce à une imprimante 3D.
PS : je n’accepte que l’argent. Inutile de m’envoyer vos impressions de patte par voie postale ou par la fenêtre.

#########################

VOIX OFF :

  • C’est quoi ce bordel ? Il a 3 pattes ton chat ?
  • Non, il a une patte posée sur les livres, mais ça fait illusion, non ?
  • Mouai. Comment t’es venue cette idée d’escroquerie ?
  • J’sais pas, les hommes politiques sans doute. Dès qu’ils font une connerie, ils font un appel au don. Pourquoi je ne le ferai pas, moi ?
  • T’as fait une connerie ?
  • Non, mais j’ai envie d’un nouveau meuble et d’un voyage.
  • Ah bon ?
  • Je veux partir au Costa Rica faire un câlin aux paresseux.
  • Ok, ça a du sens.

 

 

Si les médias se plaisent à relayer les affres du net, ils en oublient consciencieusement d’en dévoiler les bonnes initiatives : le site recupe.net en est une.

Comme certains d’entre-vous, je prends cette fin d’année comme un bilan : qu’est-ce que j’ai accompli dans ma vie et qu’est-ce que j’ai encore envie d’entreprendre? Recréer un environnement de vie qui me ressemble faisait partie de cela.

Alors j’ai décidé de faire un tri chez moi. Parce que quand on a trop de ressources (livres, vêtements et tutti quanti) loin de vivre l’abondance, on oublie tout simplement de les utiliser. J’ai donc décidé de ne garder que l’essentiel, ce qui me ressemble, ce qui me vivifie et ce que j’utilise.

S’est alors posée la question suivante : que faire de ces biens dont je ne veux plus. Les jeter m’a paru une bien mauvaise idée pour plusieurs raisons :

  • Car ils ont fait mon bonheur fut un temps.
  • Car j’ai connu des périodes de vaches maigres pendant lesquelles 5 francs était pour moi une énorme somme. Alors pour ces gens là, et pour faire un peu la nique à la société de sur-consommation. J’ai décidé de donner.

Au cours de mes recherches, j’ai trouvé plusieurs sites pas forcément super bien conçus techniquement mais bon, mais parmi ce lot j’ai choisi le site recupe.net. Car c’était le seul qui affichait une véritable éthique et à mon sens, une vraie démarche sociale et philanthropique. J’ai demandé quelques avis via Twitter, et c’est là que Charles Liebert m’a dit utiliser ce service depuis 2005. Il est toujours en avance sur tout ce Charles, il m’énerve ;)

J’ai mis hier en ligne mes premières annonces et j’ai déjà un gentil receveur qui vient chercher mon four cet après-midi. Dans l’aube, nous ne sommes que 4 donneurs, un moustachu et moi … Mais ce site est très réactif.

Et vous la démarche vous en pensez quoi ?

PS : ce site est administré par des particuliers de manière bénévole

alors si vous voulez les soutenir en faisaint un don c’est par ici !