Tag

photo

Browsing

[cs_content][cs_element_section _id= »1″][cs_element_row _id= »2″][cs_element_column _id= »3″][cs_element_text _id= »4″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »10″][cs_element_column _id= »11″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »13″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »19″][cs_element_column _id= »20″][x_gap size= »70px »][cs_element_text _id= »22″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »23″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »25″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »30″][cs_element_column _id= »31″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »33″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »35″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »43″][cs_element_column _id= »44″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »46″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »52″][cs_element_column _id= »53″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »55″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »63″][cs_element_column _id= »64″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »66″][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][/cs_content]

Ewa Cieszkowska est une photographe de talent … Mais, c’est aussi une réalisatrice, une cadreuse passionnée par la féminité, les défis personnels, le sport et la cuisine diet. Je vous conseille de faire un tour sur son compte Instagram qui traduit bien sa joie de vivre et son dynamisme. Entre deux shooting mode, elle propose des ateliers Pin Up.

Un des clichés d’Ewa, que j’aime particulièrement

Capture d’écran 2015-02-21 à 09.22.40

L’envie d’être sublimée pendant un après-midi …

J’ai toujours été attirée par le rétro car c’est une ode à la féminité. Dans les années 80, toute petite je m’imposais fermement face à ma mère. Ma vision du quotidien était très claire : je voulais porter des robes dorées pour aller à l’école, m’appeler Dalida et pouvoir chanter et passant mes mains dans mes cheveux. Pour des raisons obscures, ma requête n’a jamais été entendue. Peu importe, dès que j’ai eu l’âge d’atteindre les tiroirs du guéridon de ma grand-mère, il suffisait que quelqu’un tourne le dos pour que je revienne quelques instant plus tard, maquillée comme une voiture volée. Ma maîtrise du maquillage était à l’époque assez proche de l’art abstrait, mais en moins reconnu. Il faut dire qu’il fallait se maquiller vite avant qu’on ne m’arrache ces nouveaux petits trésors des mains et faire un trait droit à l’époque, c’était ‘achement dur !

Me voilà donc, des années plus tard libre de céder à l’appel de la féminité. C’est pourquoi, je me suis plongée avec délice dans cet atelier destiné à nous à faire voyager dans le temps. Au programme, des professionnelles ! Ewa d’une part et deux formatrices de l’école de maquillage profesionnel Flavia Palmeira, d’autre part : Oulfa à la coiffure et Dita MakeUp aux pinceaux.

Comment se déroule un atelier Pin up  ?

L’ambiance est très conviviale et tout est bien orchestré. Il y a d’une part l’atelier maquillage, puis l’atelier coiffure et enfin LA séance photo pour immortaliser cet après-midi destiné à se chouchouter.

Côté maquillage. J’ai appris de vraies astuces liées au look que je voulais faire mais aussi (surtout) lié à ma carnation, à la forme de mes yeux (de biche) etc,… Mille merci à Dita MakeUp ! Un conseil : venez avec votre maquillage personnel. Même s’il y a du matériel sur place, l’idée est de pouvoir refaire ce look chez vous. Prenez vos fards, vos poudres etc, … Et surtout, venez avec vos pinceaux ! Cela va vous permettre de faire le point sur ce que vous avez et sur ce qui vous manque. Vous êtes en rade de pinceaux ? Pas de panique, des pinceaux Flavia Palmeira sont en vente sur place. J’ai eu l’occasion de les tester, ils sont top.

atelier_pinup_2015_1

Côté coiffure. Ici, aussi pensez à prendre vos brosses, pinces et appareils type lisseur, même s’il y en a sur place. Oulfa a été une patience d’ange car je suis aussi à l’aise pour faire des boucles avec un fer à lisser, qu’une poule avec une fourchette. Pas de doute à avoir, cette femme ira au paradis !

Côté tenue : pensez à prendre quelque chose d’original, d’accessoirisé et … qui vous ressemble. Vous hésitez ? Prenez plusieurs choses, vous verrez bien sur place. J’ai choisi une robe Zara que j’adore, un collier de perle chiné dans un vide grenier et un « bibi » réalisé par ma modiste préférée Sarah Dollé.

La séance photo Pin Up

Je suis comme tout le monde, ravie d’avoir de belles photos de moi. Par contre, je déteste poser. Ca m’intimide terriblement. Oui, oui, je peux parfois être timide, derrière cette femme rigolote, il y aussi aussi un petit coeur qui bat. Ewa est un amour et vous met à l’aise instantanément. Quelles minutes plus tard, vous êtes en train de choisir vos futurs clichés. J’avoue, c’est assez magique.

Voici le résultat. Si ma mère était encore de ce monde, elle aurait dit « elle est beeeelle, ma fille ! » et elle aurait fait une affiche 4×3 ; )

MG_2570

MG_2580

 

Si un atelier Pin Up vous tente, vous pouvez suivre l’actualité d’Ewa sur sa page Facebook ou son compte Instagram. Pour un shooting photo voici son mail : ewacieszkowska (at) gmail.com

BREAKING NEWS :

Vous avez décidez de commencer le week-end en fêtant le #Champagne Day 2014 ? A vos clichés !

Le département organise un chouette concours photo avec la clé un survol des vignes du département en Montgolfière.

  • Vous pouvez relayer vos photos sur vos réseaux sociaux préférés : Instagram, Facebook, Twitter, Pinterest …
  • N’oubliez pas les hashtags #ChampagneDay et #AubeChampagne pour pouvoir participer. 
  • Attention ! Le concours se finalise sur Facebook à l’adresse suivante : http://goo.gl/8IXHgs   

 

J’ai hâte de voir vos participations. Bon, je file fêter le Champagne Day !

CouvertureFacebook_02

Un jour, je suis entrée dans la boutique BCBG Maxazria du centre McArthur Glen de Troyes. Autant, j’étais attirée par l’originalité des créations, autant je ne connaissais pas du tout la marque. Piquée par la curiosité, j’ai commencé à découvrir les rayons quand une femme a surgi de nulle part, euh si en fait, d’un autre coin du magasin, pour m’aider. Un grand merci au dévouement de l’équipe de ce magasin qui a autant appris sur l’univers de la marque que sur la diversité des modèles. J’ai donc pu rapidement trouver mon bonheur dans un style assez bohème.

La photographe Aline Lunau s’est empressée de prendre en photo ces 1ers rayons de soleil, je n’ai pas pu lui résister ! Oui, j’ai parfois des pauses improbables, mais la bohème attitude, c’est comme ça ;)

alineluneau_thecelinette_2014_1

 


IMG_2232-Modifier-Modifier

 

alineluneau_thecelinette_2014_4

 

 

alineluneau_thecelinette_2014_5

 

alineluneau_thecelinette_2014_6

 

Plus d’infos sur cette photographe de talent ? C’est par ici !

 

Dans les pré-requis pour savoir pour briller sur « les Internets », il y a un élément fondamental : le pouvoir viral des chats. C’est donc après avoir perdu beaucoup de temps, un dimanche à regarder des vidéos à la con, que je me suis décidée à faire une photo du chat avec une bouche pas-du-chat. J’ai moi-même entrepris de dessiner cette dernière dans un élan artistique sans précédent.

Là, où chacun d’entre-nous pourrait penser que ce genre de réalisation est facile, je clame un NON franc et massif. Parce qu’il y a deux éléments assez antagoniques :

  • Ton idée de photo à la con.
  • et le chat toujours en mouvement.

Imagine-moi avec mon smartphone dans une main, la fausse bouche supposée drôle dans une autre. Ne pensant qu’à : placer la bouche rigolote face au chat, obtenir le meilleur cadrage et si possible une lumière pas trop trop dégueulasse. Sauf que, le chat IL NE RESPECTE RIEN. Il bouge, il bouge. Tu cries. Tu désespères. Il se calme. Tu reprends espoir. Tu recommences. Et le chat re-bouge.

Première tentative passablement ratée.

haiku_siamois-2

La technique ultra-fourbe du chat qui tourne la tête au dernier moment.

haiku_siamois-3

Ces moments où tu sens que tu y es presque !

haiku_siamois-4

haiku_siamois_5

haiku_siamois_6

Pour au final aboutir à cette posture-là …

haiku_siamois_6

Le sujet n’est pas grave, mais il n’en reste pas moins agaçant. Dimanche 27 janvier, je suis allée avec des amis à l’Institut du Monde Arabe, pour y découvrir leur exposition consacrée aux « Mille et unes nuits ». La guide conférencière était passionnante, l’exposition intéressante, je vous recommande d’y aller.

Le timing était parfait puisque notre visite terminée, la manifestation en faveur du mariage pour tous passait devant l’IMA. Mon couple d’amis m’a proposé de monter sur la terrasse panoramique. Et là devant l’émotion de ce cortège en faveur de l’égalité, j’ai voulu immortaliser cet instant en faisant une photo que j’ai diffusée sur mon compte Instagram, puis sur Facebook et enfin plus tard (soucis de réseau) sur Twitter.

2394268038

N’étant ni influente, ni célèbre, ni photographe, les clichés de ma vie personnelle n’intéressent en général pas grand monde hormis mes proches et mes lecteurs. Sauf que dans la soirée une amie m’a dit « tiens tu as la même photo que Morandini ». Me disant qu’elle fait erreur, et qu’elle doit confondre avec la photo d’une autre personne, je vais regarder la timeline du journaliste, sans grande conviction. Et voilà ce que je découvre :

866295523

Dame Clotilde Courau a partagé ma photo. Soit, elle est sur les réseaux sociaux, c’est un peu le but. Mais au lieu de me retweeter, elle a hébergé ma photo sous pic.twitter et a oublié de préciser que le cliché n’était pas d’elle, laissant (volontairement ou involontairement) penser qu’elle en était l’auteur. De nombreux followers l’ont félicité. Elle n’a évidemment pas réagi.

Bien qu’ayant contacté via Twitter Mr Morandini et Mme Courau, je n’ai reçu aucune réponse. Ce matin, dans son article consacré au mariage pour tous, Rue89 publie le tweet de Mme Courau et la félicite pour ce cliché. Des personnes que j’ai contactées seule la rédaction de Rue89 et l’association STOP Homophobie (et non pas homéophobie comme je viens de le dire à un ami…) ont réagi et m’ont crédité.

333691345

Quand on est dans une thématique comme celle de l’égalité, il serait bien quand on a la possibilité de connaître l’auteure d’une photo (ce qui était très facile en l’espèce) de la mentionner et de lui demander une autorisation. Ca ne coûte rien et ça s’appelle le respect.

EDIT : Lundi 28/01 vers 21h :  Mme Clotilde Courau répond, pas directement à l’un de mes tweets mais à un internaute qui lui précise qu’il est très moyen de recevoir des louanges pour un travail qui n’est pas le sien. La réponse :

2691304482

Plus important, elle a aussi RT mon article. L’affaire est close, mais cela me donne sans doute une nouvelle idée : proposer une formation sur les fondamentaux des réseaux sociaux aux célébrités ;)

PS : si vous avez vu ma photo sur d’autres sites n’hésitez pas à me le dire. Merci par avance.

Un grand merci à ceux qui avait diffusé ma photo sans crédit ou avec celui de Mme Courau et qui m’ont gentiment contactée pour me demander l’autorisation et me créditer :)

Dans le cadre de l’opération de Passage Piétion pour la campagne duracell, j’ai gagné une campagne d’affichage en 4×3 sur les murs de la capitale.  C’était chouette comme tout. On a eu le droit à une séance photo … Sauf que j’étais à Troyes et que pour des raisons obscures la séance était sur Paris. C’est dans ces moments là, que je doute affreusement du rayonnement international de ma ville champenoise.

Du coup vent de panique … Comment faire pour avoir une photo en 300 dpi quand on a un petit lumix et que l’on n’a pas envie de se prendre en photo à portée de bras ?!
1/ Mettre une annonce sur lense.fr (avec l’affreux doute qu’eux non plus ne viendront pas jusqu’à Troyes).
2/ Prier Sainte Rita (mais je lui ai demandé tellement de trucs ces derniers temps ;)
3/ Appeler de toute urgence le type en or du coin : Matthieu !

La dernière option fût la bonne. Pour immortaliser ma séance photo maison j’ai filmé Matthieu entrain de travailler. Bon comme ça sur le film on dirait que j’en fou pas une et que lui fait tout tout tout… Mais que voulez-vous j’étais un mannequin pour un soir alors ;)

Concernant l’affiche, je suis en présence du délicieux Amine et du dynamique Benjamin.
L’emplacement de mon affiche est le : 91 BD NEY PARIS 18eme

Les autres emplacements des affiches sont les suivants :

126 RUE ST MAUR PARIS 11eme
65 AV DES TERROIRS DE FRANCE PARIS 12eme
84 RUE DE L’AMIRAL MOUCHEZ PARIS 14eme
63 RUE DE VOUILLE PARIS 15eme
186 RUE CARDINET PARIS 17eme
20 AV PTE DE LA VILLETTE PARIS 19eme
37 RUE DE LA COUR DES NOUES PARIS 20eme
3 RUE DU FER A MOULIN PARIS 5eme
57 BOULEVARD ROCHECHOUART PARIS 9eme

Si vous trouvez lesquels correspondent à mon affiche, vous gagnez le droit de venir repeindre mon appart sur Troyes. Je sais c’est énorme mais c’est comme ça ;)