Le 20 octobre dernier, c’était le Champagne Day, la journée mondiale dédiée à la célébration du Champagne dans le Monde. Je ne pouvais pas rater ça. Le Comité Départemental de l’Aube m’a invité pour fêter dignement cette pétillante journée dans notre contrée auboise. Au programme, du champagne, un peintre célèbre, des vignes avec leur manteau d’automne et de belles voitures.


Mes complices pour ce périple étaient :

La maison des Renoir (Essoyes)

Aujourd’hui, vous avez la possibilité de visiter l’un des lieux dans lesquels le célèbre peintre impressionniste Auguste Renoir (1841-1919) a vécu. Suivez-moi dans sa demeure champenoise.

C’est Aline, la femme d’Auguste, qui était originaire de la région. Posséder une maison dans son village était l’un de ses rêves. Les Renoir passaient en général, l’hiver à Cagnes-sur-mer et l’été à Essoyes. En 1896, Aline Renoir achete de son propre chef, la maison d’Essoyes. C’est elle qui a signé l’acte d’achat à une époque où les femmes ne pouvaient pas faire ce type d’actes d’achat sans l’autorisation de leur mari. Mais ce qu’Aline voulait, Aline l’avait !

Cette maison accueillait de nombreux amis, car les Renoir aimaient ça et car Aline cuisinait à merveille. Après l’acquisition de cette maison, par la ville d’Essoyes, il a fallu lui redonner une âme. Pour la restauration de cette maison, c’est une décoratrice de cinéma qui a été choisie. Elle a parcouru les brocantes, habitée par les détails des biographies de la famille pour recréer un décor de maison qui vit. On s’attend à voir Auguste Renoir, rentrer dans une pièce pour prendre une cigarette, écrire à Claude Monet ou à Emile Zola.

Auguste Renoir a été atteint assez tôt de polyarthrite rhumatoïde, il a donc fini avec les mains déformées et en fauteuil roulant. Il aurait pu marcher s’il avait fait des exercices journaliers. Mais il ne voyait pas l’intérêt de perdre du temps pour ça, alors qu’il pouvait l’utiliser pour peindre. C’est dire la passion et la pugnacité de l’homme a se perfectionner dans son art.

Bien qu’il ait vécu de son art, il arrivait que Renoir troque certains de ses dessins contre des prestations ( visite médicale, viande chez le boucher). Quand vous prenez le temps d’interroger les locaux, vous voyez émerger ce genre d’anecdotes : le boucher qui a refusé un Renoir en lui disant travaille fainéant ou ce médecin qui avait accepté mais qui a fini par les jeter à la poubelle …

Pour moi l’un des avantages de visiter ce village et cette maison, c’est de s’imprégner de ce que voyait, sentait et ressentait Renoir et de rentrer un peu plus dans son univers.


Du Côté des Renoir
9 Place de la Mairie, 10360 Essoyes
Site : https://renoir-essoyes.fr/

Tarif plein : 9€/personne
Tarif réduit (personne à mobilité réduite, moins de 18 ans et étudiants) : 5€
Gratuité pour les moins de 6 ans.

Le Champagne et l’univers d’Auguste Renoir

Nous avons été accueilli par la coopérative Charles Collin pour découvrir, comprendre et déguster le champagne qu’elle a fait en l’honneur de Renoir : la cuvée Gabrielle. Pour nous initier nous avions un invité de choix, l’oenologue Philippe TALBOT. « Depuis toujours, œnologues, chefs de caves et vignerons aiment s’imprégner de l’image du peintre et de sa palette de couleurs pour décrire la magie des assemblages champenois. « Dégustez ce champagne et dites-nous à quel tableau vous avez envie de l’unir ». Elégance, rondeur, féminité, complexité, séduction, harmonie… Nombreux sont les mots qui peuvent décrire aussi bien une œuvre d’art qu’un grand vin ».

Les caractéristiques de cette cuvée Gabrielle : une sélection de parcelle, uniquement composée de cœur de cuvée. 80% Chardonnay, 20% Pinot Noir (dont 10% de vin de réserve vieilli en fût de chêne). Dosage de 10 g/l. Vieillissement en cave de 4 à 5 années. Mais aussi une coïncidence qui fait sourire. Une partie du vin est conservé en fût en bois. Le hasard a voulu qu’au moment de les acquérir chez le dernier tonnelier traditionnel de France, celui-ci venait d’avoir du bois issu des forêts des environs d’Essoyes. Ainsi ce champagne s’imprègne vraiment de l’univers qu’à pu connaître Auguste Renoir.

Accords mets & vin (pour la cuvée blanche) : à l’apéritif, au cours du repas, avec du poisson blanc ou par exemple, une Saint-Jacques poêlée.

Je vous fait un aveu, je connaissais déjà cette cuvée et je l’aime beaucoup. Nous avons eu l’opportunité de découvrir aussi une nouveauté, sa version rosé. Dépêchez-vous de la découvrir la coopérative Collin ne sait pas encore si ce sera une cuvée temporaire ou permanente !

Champagne Charles Collin
http://champagne-charles-collin.com
Boutique « La Belle Gabrielle »
7, Place de la Mairie 10360 Essoyes
Tél : +33 (0)3 25 38 28 74

Bien enracinée sur le territoire de la Côte des Bars depuis 1952 (60 ans d’histoire), notre maison représente plus de 140 viticulteurs dont les vignes sont réparties sur près de 330 hectares. Sur l’ensemble du vignoble Charles Collin, 92% sont plantés en Pinot Noir et 8% en Chardonnay

Dégorger du Champagne à la volée, chez Didier Goussard

Nous avons appris à dégorger une bouteille de champagne dans la maison de Champagne Didier Goussard. « Le dégorgement est une étape du processus de vinification du Champagne qui consiste à provoquer l’expulsion du dépôt de levure concentré présent dans le col de la bouteille sous l’effet de la pression interne… Pour dégorger à la volée, c’est-à-dire sans préparation préalable du vin. On maintient la bouteille verticale ou légèrement inclinée sur l’avant-bras gauche, le culot au niveau du creux du bras et engage la clé (ou la pince à dégorger) sur la fermeture et relève rapidement la bouteille. Lorsque la bulle de gaz carbonique arrive au niveau du dépôt, on arrache vivement la capsule-couronne (ou le bouchon et l’agrafe). La pression chasse alors le bidule (ou bouchon) et le dépôt simultanément. » Cela demande un sacré coup de main. J’ai un peu foiré mon premier dégorgement, mais je suis contente d’avoir vécu cette expérience !

Puis, pour récompenser notre effort, nous avons dégusté plusieurs champagne de cette maison fort sympathique. Didier Goussard est oenologue, récoltant et manipulant autant vous dire qu’il est impliqué de A à Z. C’est une entreprise familiale. Dans les différents champagnes que nous avons eu la chance de déguster, il y en a avec lesquels j’ai moyennement accroché et d’autres que j’ai adoré. Et j’aime ça ! Cela veut dire qu’il y en a pour tous les goûts et que l’oenologue s’est passionné à les faire. Je n’aime pas ce qui est lisse, du coup, j’ai beaucoup aimé cette maison.



Ces passionnés vous expliquent tous les secrets du Champagne et comment ils ont créé leur cuvée. C’est un plaisir autant humain que gustatif. je vous encourage à découvrir leur champagne.

J’ai aimé leur Rêve de Rose (brut) : cuvée de 100% de cépage Pinot Noir. Mon coup de coeur va à leur millésime 2005 et leur Champagne Hommage Héritage Blanc de Noirs Brut.

http://www.champagnedidiergoussard.com/

Parcourir la Champagne en voiture de collection


C’est ce qui nous est arrivé, grâce à la gentillesse de quelques membres de l’association les 48h de l’automobile de Troyes. Cette association de passionnés, organisent un évènement autour des voitures de collections tous les deux ans (la prochaine édition aura lieu en septembre 2018). Des collectionneurs du monde entier y participent.

Chaque année une tombola est organisée (avec une voiture de collection à la clé) et les bénéfices suite aux fonds récoltés sont reversés à une association caritative locale.

Site : http://www.48heures.com/

J’ai eu la chance de monter dans une porsche et dans une jaguar MK2. Merci aux adorables chauffeurs pour leur passion et leur bonne humeur !

Terminer par une vue sur la côte des Bars (Les Riceys)

Pour répondre à une question que se posent souvent les néophytes, oui, on fait du Champagne dans l’Aube. Et vous en avez forcément déjà bu que ce soit avec une petite maison auboise ou une grande marque rémoise. Veuve Clicquot, Möet et bien d’autres achètent aussi du raisin en Champagne.

Dans l’Aube, on cultive principalement trois cépages : le Chardonnay (raisin blanc), le Pinot Noir (immortalisé par Titus dans la série Umbreakable Kimmy Schmidt) et le pinot Meunier (qui sont du raisin noir). On peut trouver aussi de l’arbane, du petit meslier, du pinot blanc et du pinot gris ( ce sont tous des raisins blancs). Mais c’est une minorité (moins de 0,3 % du vignoble).

Les Riceys, commune de l’Aube, possède la plus importante superficie viticole de toute la Champagne (866 ha de vignes). Et autant vous dire qu’à cette époque de l’année, s’y promener était assez féérique. Autre particularité de la région, elle est la seule à détenir 3 AOC viticoles : pour le champagne, les coteaux champenois, et le rosé des Riceys (dont raffolait Louis XIV). Le village est charmant.

En résumé, si vous aimez le Champagne et la culture qui va avec, n’oubliez pas de visiter l’Aube !

Impossible de vous parler de Pinot Noir, sans avoir cette chanson improbable dans la tête !


Retrouvez toutes mes bonnes adresses dans l’Aube et ailleurs ici : articles tourisme
Et vous, avez-vous fêté le Champagne Day, entre amis, en famille, en amoureux ou en solo ? :)