Mes vadrouilles sont la raison de la raréfication de mes notes, mais je vais revenir (asap). Elles ont consisté en :

– Lundi : dispenser des formations dans un professionnalisme exemplaire. J’ai juste dit « ovulation » au lieu de dire « évolution ». Mais ça arrive aux meilleurs d’entres nous, non hein, ah bon :)

J’ai dîné avec mon premier amour. Vous savez celui qu’on guette à la récré, du haut de ses 12 ans, le coeur battant. Son vrai premier émoi, le réveil du coeur. Alors merci Facebook pour ce genre de retrouvailles palpitantes :)

Mardi : je me suis badigeonée avec des produits Mixa dont je vous reparlerai plus tard, en disant des blagues douteuses aux pétillantes Azzed & MH.

Mercredi : accompagnée d’Emmanuelle des ménagères de moins de 50 ans (qui avec MH, a assurément, les plus beaux yeux de la blogosphère) je suis allée chez Courrier International. Autre émoi de jeunesse puisqu’il s’agit de mon vrai premier abonnement à un périodique, un très joli cadeau de ma maman à l’époque :) L’équipe nous a reçu avec convivialité et passion pour leur métier. Tout pareil je vous en reparle asap :) Rassurez-vous Emmanuelle a elle aussi eu droit à mes blagues douteuses (histoire de ne pas faire de jalouse). Larcenette qui était aussi présente m’a assurée qu’on était des vielles bloggueuses, ah bon chic alors :) Bonne nouvelle la miss va très certainement réouvrir son blog écolo ! :)

Jeudi : en scoot avec AmeliMélo nous roulons en direction des solidays, histoire de retrouver les autres bloggeurs bénévoles (cf. blog des solidays) et de repérer les lieux. J’adore ces ambiances ante-festival, quand tout se prépare, quand l’énergie monte. J’ai réussi à faire croire à ma marraine (qui m’héberge sur Paris et qui me voit encore comme une enfant) que j’étais rentrée en stop de Longchamp, véhiculée par Paolo un adorable transsexuel brésilien du bois de boulogne.

– Vendredi / Samedi / Dimanche : c’est aux solidays que vous me retrouverez. Pour me reconnaître suivez le tee-shirt. Trois options, j’aurai soit : celui qui précise « que je ne poke jamais le premier soir » (parce que quand même j’ai de l’éducation, mince); soit un tee-shirt collector d’une Pink Party qui mentionne « Célinette »; soit un tee-shirt laFraise, proposant un ingénieux test pour les daltoniens (des petits lapins formant un 69 ;)