Ce soir là, j’entendais mes talons claquer dans la rue, ils rejoignaient mon lieu de détente favoris. J’arrive. La porte vitrée, les éclats de rire de mes amies, les vieilles tables en bois, l’ambiance, les gens qu’on serre dans ses bras. Puis la douceur du serveur, nos attentes de « dégusteuses » de petits vins précieux du week-end, nos photos rigolotes, nos échanges.

Un peu plus tard, mes doigts sur le clavier du téléphone, sa voix du fond du lit : « Il est tard, tu exagères »… Ma réponse teintée d’humour sautillant, mes cris de petites filles, ses éclats de rire et son « j’arrive ».

La rue sombre, la porte en verre de mon entrée, ce couloir étroit. Il a toujours été long mais ce soir … L’attente me semble interminable. L’ambiance est un peu lourde, il souffle des « je ne sais pas » qui résonnent dans ma tête, sans que j’en dise un mot. Le silence, un peu hors du temps, d’un couple qui se dit à nouveau « oui ».

Je m’arrête un peu, je le regarde, je me détourne, je le ressens. Je respire. Mes pas arpentent les escaliers… mais je me sens retenue, il me tire vers lui. Ses bras m’étreignent comme jamais. Je me sens toute petite, enlacée… Il tisse des filets, me submerge par cet élan de tendresse qu’il ne m’avait jamais offert aussi spontanément. Ses yeux, la peau de son cou, son odeur. Puis plus tard, son poids sur mon corps.

L’appartement, mes murs blancs, mes meubles d’un peu partout et puis lui. Mes bêtises, mes petites blagues qui pétillent, nos « on voudrait que tout soit parfait, mais on se cogne la tête ». Sa tendresse, sa douceur inhabituelle, ses mains sur mes hanches, les miennes dans ses cheveux.

Et la suite … « du comme jamais avant ». De la douceur suspendue, de la présence à l’autre, du temps qui s’étire … des retrouvailles à la saveur exceptionnelle, des pensées discrètes « c’est si beau ensemble »… des mains qui se serrent jusqu’au bout de la nuit…

23 Comments

  1. c’est boooooooô ma celinette ! ;-)
    quand est ce que tu reviens ?

  2. Huhu ça c’est du jolie texte ! Je pourrai meme dire que l’espace d’un instant c’etait moi dans le couloir tellement c’etait bien ecrit …

    J’ai surtout enfin ma réponse à : pourquoi ya plus de news …???

    Kokine vaaaa … ;p

  3. Ah je comrends mieux pourquoi c’est si difficile de te joindre en ce moment. ;o)

    …et contre un coffret de thé ? C’est négociable ?

  4. @ Frenchmat : Ooohh merci & welcome :-)
    Je sais que tu as toujours raison, lol

    @ Ceucidit : Merci :D Hier j’ai voulu voir tes photos mais je suis à l’hôtel et le wifi ne fonctionnait pas. Je réessaye ce soir :d

  5. wow … woooow … WOOOOOW !!! Que c’est beau ! Que le bonheur t’innonde de plus en plus !!!

  6. Quoi comment ça, le wifi ne fonctionnait pas au Hilton, c’est une honte;) Comme j’ai dit à Katia, j’ai vu les photos de la soirée Nokia et vous êtes très chouette toutes les deux!

  7. @ Ma paula : je ne reviens pas tout de suite je suis bloquée à Roanne… et malheureusement pas chez TroisGros ;-(

    @ BAT : cette situation n’est pas de ce mois-ci ;-)
    Je suis en déplacement en ce moment, et je n’avais pas le net jusqu’à il y a peu. Mais I’m back :D

    @ Dewey : Rhoooo merci :smiley qui rougit:

    @ Ceucidit : c’était chouette de retrouver Katia & les autres :D
    Je suis en mission à Roanne, alors ça aurait pu être TroisGros mon hôtel … mais non ;-)

  8. Pfiou, ça fait du bien de lire ça… On s’y croirait presque. Merci pour ce moment d’évasion, ça fait vraiment du bien ^^

  9. Quelle plume mazette, c’est bô on se croirait dans une photo de Doisneau que tu fais revivre en nous prenant par la main et nous entrainant dans les tourments ensorcelants du désir physique ;o)

  10. Miam Miam encore un joli blog rempli de belles histoires…. et une Célinette en plus! avec l’art pas toujours évident de « montrer » et non dire les sentiments…bravo

  11. M’aligner oui. Ta ligne à toi…

    …tout dépend du volume négocié. ;o)

  12. Normal, c’était la mauvaise, sorry :$
    Erreur réparée :o)

  13. @ Reb : oui il y a des nuits comme ça … Et ça fait tellement de bien ;-)

    @ Jean-Philippe : Merci :D Le travail m’avait emporté dans une mer un peu agitée mais ça y est j’ai un peu de temps le soir pour écrire à nouveau ! Belle journée à toi.

    @ Amaury : j’ai dîner hier avec Ludo (qui travaille pour Ferrero). Tu vas pouvoir t’aligner ? :D

    @ Giao : ou la la ça fait rêver la comparaison à Doisneau. Merci Giao :D

    @ La Bulle : contente de t’avoir fait voyager un peu. Ca m’est souvent arrivée aux détours d’un blog.
    PS : ton adresse ne me permet pas d’accèder à ton blog :-(

    @ Melle E & Miss Sandra : Merci les fllles :smiley ému:

  14. @ LinaLoca : Merci pour ton comm. et ton compliment. Au plaisir de te revoir ici :-) J’aime bien la photo de ton profil sur ton blog ;-)

    @ Amaury : ne parle pas des sujets qui fâchent ;)

    @ La bulle : cool.

    @ Objectif- P : mince, je ne comprends pas chez moi le lecteur marche.
    Petit tour sur ton blog : la vache 5 ans… ! 5 ans que cette femme vit ses idées dans l’enferment des autres…

  15. Serait-ce une des chansons du film de Lars Von Trier « Dancer in the dark » ? J’ai bcp aimé ce film.. et Bjork est fantastique dedans.

  16. @ Wilyrah : je ne peux pas te répondre car je ne sais pas si cette chanson de Björk fait partie de ce film que je n’ai pas vu (la honte… tiens d’ailleurs je vais aller le louer à la médiathèque pour la peine)

Write A Comment