Je suis ce genre de femme qui aime d’un simple regard. Vous pouvez poser les mots que vous voulez, des jugements hâtifs ou fondés sur une théorie, socio-éthologique… J’aime au premier regard, c’est comme ça.

Parce que je vis parfois des moments, au creux desquels le temps suspend vraiment son vol.
Quand je pose mon regard sur un homme, j’arrive à savoir, s’il va être un ami ou un amant.

Dans ces moments-là, le temps s’arrête. Je n’entends plus les gens. Parfois le sol se dérobe. Ces instants vous paraissent une seconde, ils m’apparaissent une éternité. Je vois l’autre transparent : ses joies, ses peurs, ses attentes, ses envies. Alors souvent, il me fixe, étonné de mon regard qui s’attarde. Moi je lis. Puis je reviens à ce que je vis.

La relation je la laisse libre, elle va suivre son rythme.
Elle se fera dans une heure, un mois, un an … peu importe.
Mais là tout de suite, je sais.
Je sais qu’on va s’aimer, que ses bras vont s’ouvrir pour accueillir mon corps, que ses yeux vont s’étonner, quand vraiment je vais rire, que son souffle va s’accorder au mien.

Il ne me faut pas plus de temps que ça : poser mes yeux sur lui.

Je ne le cherche pas. Je ne prends pas son numéro.
Je sais, c’est bien mieux.

Quand plus tard la relation vit enfin, je souris.
Je souris à ce qu’on m’a laissé voir.
Je souris de cette singularité.
Et à lui, je tais ces choses-ci.

19 Comments

  1. Hoplà! Toize..je me rapproche du Preum’s ^^

    Il est vrai que certains de ces moments sontmagiques, parfois la personne est interloquée par notre regard…parfois elle comprend..des sourires complices naissent aux coins des lèvres…

    J’adore ce genre de feeling…juste un regard suffit pour dévoiler la pensée de l’autre…un(e) inconnu(e)…son ami(e)…peut importe ce moment est hors du temps, complice.

    Merci pour tes lignes, c’est joliment écrit. Mais oui, Tibo a raison..t’es amoureuse? Montres nous tes yeux :-P

    F.

  2. Aucun regard ce matin au marché…c’est nul ton truc en fait!

    Oo’

    F.

  3. « Et à lui, je tais ces choses-ci…. ».. J’ai croisé ce regard, j’ai vécu ses instants-éternité, j’ai su que c’est elle que j’attendais, moi aussi j’ai entre aperçu : ses joies, ses peurs, ses attentes, ses envies et la vie m’a offert ses quelques heures, quelques jours quelques mois de bonheur. C’est vrai qu’on était diffèrent, c’est vrai aussi que je n’ai jamais su laisser libre la relation ni su suivre son rythme, mais je l’aimais tant. Je sais qu’elle est là quelque part mais aujourd’hui j’ai mal à mon attente, mal à mes désires de ne pas avoir su partager et je garde encore en moi cette croyance que c’est elle malgré tout. Alors je te le dis ; partages tes mots-silence et laisses prolonger en lui un peu de cette présence, tu multiplieras tes chances par deux.

  4. un pouce en l’air !

    je comprends ce que tu veux dire… toute ma vie, j’ai toujours tout décidé en un regard, en une impression…
    Toute petite, je disais sans complexe : je n’aime pas cette personne! On me faisait taire très vite, indiquant que j’étais dans ma période où je détestais tout… cette période a duré longtemps dure toujours !! Mais avec le temps, j’ai appris à ne plus rien dire, juste à m’éloigner des personnes que je n’aimais pas juste en les regardant, ou alors éviter ou écourter les situations que je ne sentais pas…

    Lorsque ma soeur nous a présenté son ex-mari, je me suis de suite dit : je le hais! je sais que c’est très fort et très dur… Mais c’était ainsi et il m’était impossible de lui parler sans être agressive tellement cela était fort ! Je suis allée à son mariage habillée de noir car je savais que ma soeur « signait son arrêt de mort » en quelque sorte… les années se sont écoulées et j’ai eu raison… ma soeur a vécu, très vite après son mariage, un calvaire avec harcèlement moral et …

    Donc, je te comprends Célinette lorsque tu dis qu’en un regard tu peux savoir ce qui va se passer ou pas avec un homme… pour ma part, en un regard, je sais si la personne sera un ami ou pas, si elle me fera du mal ou pas et si je vais l’apprécier ou la détester…

    encore bravo pour cette magnifique note… j’en attends une suite… clin d’oeil ;)

    bibis

  5. Sur l’ensemble de ton oeuvre, …merci!
    J’ai bien rigoler (mon dieu que j’aime ce mot). Ce petit dimanche matin un peu gris dans mon appartement un peu silencieux vient, pendant cette lecture, de se remplir de rires (les miens) et de quelques rayons de soleil…
    Je laisse là ma lecture… mes amis m’attendent (avec d’autres rire) mais je reprendrai le cours de tes aventures avec délice.
    Pour ce dernier texte, je crois en effet qu’au delà des mots (petite bavarde que tu es!!! hi hi hi), chacun sait ce que l’autre ne dit pas, ne conçoit pas encore ou ne verbalise pas encore. D’une grande lucidité il est néanmoins nécessaire d’être pourvue. Mais chez toi cette lucidité est une évidence.
    A plus Célinette… merci encore

  6. Alors figure toi que je me reconnais bien dans ton texte. Mais en beaucoup plus impatiente: alors si je lis les belles choses qui vont arriver dans les yeux d’un garçon, j’ai dû mal à attendre.
    Très joli texte en tout cas!

  7. @ TiBo : c’est tellement triste de ne pas être amoureuse, non ?

    @ Sandra : :D

    @ Cirrius : Oui oui aux instants magiques !!!
    Cirrius, les instants magiques se cachent au creu du quotidien… Pour qu’on les déniche :)

    @ Capri : il y a des relations qui sont tellement belles !!!!

    @ Carine : moi je me souviens de notre belle rencontre amicale :)

    @ Pierre : j’aime tellement faire rire. C’est l’un des compliments que je préfère. Alors merci ! Et bienvenu ici :)

    @ J2S : ça rend la vie encore plus douce :)

  8. attrayante vision des choses ..je suis plus angoissé que toi face à une nouvelle relation , une multitude de questions se posent. sans doute devrais je moins m’en poser et , tout comme toi me laisser aller à aimer …tout simplement . merci pour ce billet qui me remet les pendules à l’heure .

  9. Bonjour, j’ai oublié de payer ma séance d’hier, Docteur.

    Merci de tes conseils

  10. @ Serge : merci :)

    @ Chloé : ah attendre! Je le gère plus ou moins bien selon les situations !

    @ Jean-Philippe : laisser faire les choses c’est sympa aussi ;)

    @ J2S : humm un podcast de Nan’song en honoraire ?

    @ Lunaba : toi tu as le mot juste. Merci :)

  11. Tu es exactement comme moi. le regard en dit long sur une personne. En tout cas moi je suis très sensible à ça. Il m’arrive parfois de sortir d’un magasin rien qu’à cause du regard de la vendeuse. Je ne sais pas ce qui se passe à ce moment là. Pareil pour le contact avec le sexe opposé. Je suis capable de baisser les yeux durant toute une conversation à cause du regard de mon interlocuteur… je suis troublée…

  12. @ Froufrou : les aiguilles me font peur, j’ai peur de me piquer et de m’endormir ;)

    @ Nina : ton comm est touchant Nina j’aime beaucoup

  13. Je le trouve très sympa ton blog, chère Céline.

    Tu y mets des choses bien plus personnelles que ce que je ne laisserai jamais sur le mien :-D

    Bonne continuation, prends soin de toi
    Hervé

Write A Comment