Ce soir j’avais les mains sales…

Je les regardais, mon vernis à ongle à paillettes (pour réveiller la fillette joyeuse qui vit encore en moi), ma bague claquante de brillants en toc, inspirée d’un grand joaillier… et … mes mains sales … Toutes noires au bout des doigts… et sur la paume aussi… Une matière qui se répand et que je laisse m’envahir avec joie… Celle de mon 4B.

Tout à l’heure, j’ai hésité :

  • Euh … j’y vais pas … euh c’est pas bien grave en fait, hein… j’y vais pas…
  • Et là aux tréfonds de moi : – tu n’y vas pas parce que tu as peur
  • Euh mais non n’importe quoi ! J’ai pas peur …. J’ai… euh…. Juste envie de passer une soirée cocooning.
  • Humm … c’est bien ce que je disais t’as peur et tu te cherches des prétextes…
  • Attends n’importe quoi ! …

Ben oui en fait je l’avais cette trouille au ventre. Elle grondait là, depuis un an déjà. Toutes mes peurs étaient dans cette grande malle rouge… Si si vous savez celle qui est dans mon placard sous mes robes d’été. Celle que j’ai recouverte de tellement d’autres boites que j’arrive à l’oublier. Pourtant parfois je shoote dedans… Et les souvenirs remontent.

L’autre jour, Magali me l’a fait ouvrir. J’hésitais. Allez fait voir, suis sûre que c’est bien. Elle a vu, elle a trouvé ça chouette. Quand elle est partie, j’ai rouvert la boite je l’ai vidé de tout ce qu’elle contenait comme pour la laisser exsangue. Là, j’ai retrouvé les traces du passé…. Un cahier de l’arrière grand oncle auto-dictate… Les matières préférées de mon beau-père, mort en 2003. Je ne pensais pas qu’un fusain pouvait me rappeler à ce point, la véracité de la mort d’un proche. Et puis ce soir je l’ai fait … J’ai poussé cette grande porte en bois au bout de ma rue. J’ai monté ces escaliers sans âge. J’ai souri à tous ces visages… Et je me suis assise. Ca y est après 8 ans d’absence, j’étais de retour

… aux Beaux-Arts.

17 Comments

  1. tu as vraiement la plume… au clavier maintenant… on a l’impression de lire un roman! bravo encore…
    Beaucoup d’émotion dans ces quelques lignes!

  2. Bonjour,
    Je découvre ton blog grace à celui de G.O.T
    Bravo pour cet écrit qui est plein de sentiments et d’émotions. Dis tu nous montreras tes oeuvres un jour ??

  3. Génial ! Ca fait du bien des fois de se replonger dans une activité laissée de côté un temps et pourtant jamais oubliée…

  4. fredchnoire Reply

    Juste un regret……..ton billet est trop court, eh oui je me voyais déjà (en haut de l’affiche, non c’est pas ça..lol) affalé dans mon canapé en train de lire ce roman qui semblait bien commencé, un brin nostalgique, autobiographique forcément et passionné.
    Amuses toi bien.
    PS : (j’aimerais savoir si à la fin du livre l’héroïne devient une artiste renommée).

  5. ah la la…moi je ne suis jamais allée aux beaux arts, j’ai jamais pris de cours non plus.
    Mais je n’arrive toujours pas à retoucher un crayon pour faire autre chose que des gribouillages en réunion

  6. Désolé d’avoir donné une image de moi qui ne me ressemble pas.Je serai plus réservé la prochaine fois.(une gentille sorcière)

  7. Bravo Célinette!!

    je suis très contente pour toi. Tu progresses et je suis contente… continue ainsi… cela me montre la route pour que je bouge…

    bibis

    Titi

  8. wouah j’adoôore les artistes, c’est jôliment dit tout cela et que vas donc tu nous crayonner et peindre ?!?

  9. Edwood :
    Merci pour ton comm ça me fait super plaisir que cela te donne l’impression de lire un roman ;-) J’ai fait une petite suite hier je la mettrai en ligne dans qq jours.

    Giao & Bouka :
    Pour ce qui est de montrer un dessin …. On va attendre que je reprenne un coup de crayon, lol ! Parce qu’hier c’était un peu la redécouverte, des mains, des formes… et c’était pas terrible ..; ;-)

    Bouka :
    Merci beaucoup de ta visite ! Au plaisir de te relire :-)

  10. Fred à la chemise noire :
    Hey hey ça me fait plaisir ! Faudra que je songe à faire une vraie nouvelle un jour ;-)
    Pour ce qui est de la renomée … « Bog zna » ! (= seul Dieu le sait)

    Jo :
    Ben aux beaux-arts (en cours du soir) ils ne t’apprennent pas la technique. Tu gribouilles, le prof passe et parfois il te dit non pas ça et te glisse un petit conseil. Je compte acheter un bouquin pour avoir qq notions. Il y a des trucs qui aident. Pour le reste « croquer, croquer, croquer » je pense …
    Hier j’ai vu des dessins superbes …

  11. ouhhhhh!!!! je ne te connais pas vraiment mais comment dire…en lisant cette note j’ai ressenti un étrange sentiment de fierté (bizarre parce que ça n’est pas moi qui ai osé franchir cette porte) :-)
    Mais voilà, tout réside là justement! Tu oses. Et je crois que je ferais bien d’en faire autant!
    Donc félicitations Mademoiselle Célinette!
    :-)

  12. bravo d’avoir eu le courage d’affronter ta propre négation, celle qui a laissée ce miroir de l’âme au fond d’un placard bien trop longtemps.
    La création est un accès direct à notre boite noire, mais souvent notre perfectionnisme empeche de créer « juste » pour s’amuser, et non pas vouloir à tout prix en sortir une oeuvre d’art.
    Un peu comme toi je suis face à cette porte entre-fermée, je continue à regarder par la serrure en essayant de ne pas perdre définitivement la volonté et je m’exerce en jouant avec la poignée régulièrement…
    un jour il faudra bien que je reprenne ce foutu bouquin…

    G.o.T
    http://gotonair.canalblog.com

  13. Amaury :
    Ah Bon ?!
    Et toi comment ça va tu te fais rare en ce moment …

    Gégé :
    Hey ça me fait plaisir que tu jettes un oeil par ici ;-)

    Titi :
    Mille mercis pour tes encouragements :D

    Balbc :
    Je suis ravie que ce petit texte ait pu t’apporter autant d’émotions, ça me rend fière du coup ;-)

    G.o.T :
    Vas-y, vas-y, vas-y, lance toi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  14. Gégé :
    Non ce blog ne me dit rien pourquoi, il devrait me dire quelque chose ?
    Pardon de t’avoir confondu avec qqu’un d’autre (cf. mon dernier mail).

  15. Marrant, j’y vais demain aux cours du soir.
    J’espère que ça me plaira autant qu’à toi.
    PS: très touchant ton blog ;)

Write A Comment