• Lui, ayant peu de temps pour rendre un travail important, :  » je crois que je vais mourir ! « 
  • Moi, me tournant avec douceur vers lui et l’interrogeant d’une voix suave, : « et tu me lègues quoi mon amour ? »
  • Lui, explosant de rire, : « Aahhh j’aime les femmes vénales !!! « 
  • Moi, avec un air faussement innocent, : « tu entends par là, celles qui ont de la veine mon chéri ? » ;)

12 Comments

  1. Parfaite cette réplique ! Tu fais des copyright ou elle est libre de droit ? Non parce que j’aimerais bien la ressortir, un des ces quatre ;)

  2. C’est fou ce que ce blog est niais, c’est fou ce que ton écriture est minuscule, calculée, faussement édulcorée. C’est fou j’ai perdu 5 minutes de ma vie à lire les articles et 30 secondes de plus à laisser ce commentaire.
    C’est fou, c’est fou.

  3. Aaaaaaah, moi dans ces cas là, je réagis en faisant « oh petit bouchon!! » et je lui fais un câlin.

    Je manque de fermeté parfois ;)

  4. :)
    Oui souvent je me dis que je devrais mettre un petit carnet à côté du canapé car il y a des répliques qui sont vraiment vraiment excellentes!

    Bon et sinon je fais gagner une broche sur mon blog! ;)

  5. @ PinkLady : mais pas de douceur alors :)

    @ E-zabel : Ah ;)

    @ Camille-Fraise : je viens voir ça au plus vite.

    @ S. : cher troll anonyme. Petit récit de la bile ordinaire ? Occupez-vous à devenir heureux, ça vous dispensera d’être insignifiant.

    @ Anna : c’est un peu sa raison d’être non ? ;)

  6. Génial, j’ai tout compris et je m’en rappelerai pour une prochaine conversation. Merci Célinette ;)

  7. Moi je suis tout ça de presque loin, je ne ferai plus de commentaire, mais je reste friande des petits posts sur la love story avec le gironding. (Paraît qu’il a un acceng…)

    Ravissantes petites chaussures, charmantes invitations à la pétillance (oui j’invente des mots, il manque des mots donc j’en invente je fais ce que je veux) j’adore cette énergie toute pleine de détails de fille, moi je vote pour ce blog, qu’attends tu pour montrer à un éditeur toutes tes astuces, tous tes traits d’esprit et ta lumineuse humeur?

    Allez je ne dis plus rien, je retourne dans l’anonymat de la visiteuse muette qui vient lire ici chaque jour sa dose de friandise.

    Merci Célinette.

Write A Comment