Tag

cours

Browsing

[cs_content][cs_section parallax= »false » separator_top_type= »none » separator_top_height= »50px » separator_top_angle_point= »50″ separator_bottom_type= »none » separator_bottom_height= »50px » separator_bottom_angle_point= »50″ style= »margin: 0px;padding: 45px 0px; »][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][cs_text]

Je continue le tour de mes bonnes adresses à Troyes. Parmi celles-ci, côté restaurant, on trouve le discret : Dom Sovietov

Quand j’aime un lieu, j’ai envie de voir l’envers du décor. Je l’avais déjà fait en décembre dernier avec le chocolatier Pascal Caffet qui m’avait fait découvrir son labo de fabrication (le paradis a un nom). J’ai réitéré l’expérience car je suis une blogueuse influente dans mon quartier (enfin au moins, jusqu’à la rue de Turenne ;). J’ai demandé à la cheffe du restaurant, si à titre exceptionnel, elle pouvait me permettre de cuisiner avec elle. Lyudmila m’a donc invitée à préparer avec elle le temps d’un après-midi des pelminis, des varenikis aux champignons et de la kasha. Quel bonheur !

[/cs_text][x_gap size= »20px »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_gap size= »20px »][cs_text]

Plantons le décor : nous entrons dans un restaurant russe situé rue Général Saussier dans un ancien immeuble des économiques troyens. Le bistrot de l’Artot est tenu par un charmant couple franco russe. Lyudmila, d’origine sibérienne est aux fourneaux. Romain, autochtone champ-ardennais est au service. Ici, tout est frais et fait maison.[/cs_text][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_image type= »thumbnail » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/08/romain-Lyudmila-bistrot-artot.png » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »]Pour mon cours particulier, nous avons décidé de vous faire découvrir les raviolis russes. Nous avons en avons choisi deux sortes : des raviolis à la viande (pelminis) et des raviolis aux champignons (varenikis). La pâte est identique dans les deux cas, mais le façonnage des raviolis change un peu. En piste !!!

[/cs_text][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Quelques recettes de cuisine russe :[/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]Vous trouverez des recettes sur le net en voici quelques-unes :

  • vareniki : remplacer la pomme de terre par des champignons frais.
  • pelminis à la viande . L’avantage de ce plat, c’est qu’avec un peu d’imagination vous pouvez le faire en version omnivore, végétarien ou végétalien.

Parmi les conseils donnés par Lyudmila :

  • Tout faire soi-même et prendre des produits frais !
  • Pour les varenikis : bien saisir les champignons dans l’huile (pour les rôtir légèrement – donc on ne les laisse pas tremper dans l’eau sinon ils vont la boire et on ne pourra pas les griller). On les sale qu’en fin de cuisson, sinon on n’obtient pas le même goût.
  • Pour les pelminis : pour la farce prendre deux types de viande, par exemple boeuf et porc. Car le porc est plus gras et cela va éviter d’avoir des pelminis trop secs. Attention à la quantité d’oignons que vous allez mettre. Soyez conscients que cela apporte de l’humidité à la farce !
  • Pour la kasha : Lyudmila la prépare d’une autre façon que les recettes que j’ai trouvé sur le net et le résultat est vraiment meilleur. Si vous voulez vous pouvez avant de commencer torréfier votre kasha (sarrasin) dans une poêle.  Puis vous les réservez dans une assiette. Ensuite, couper des oignons frais et quelques champignons frais. Faire chauffer de l’huile. Quand elle est bien chaude, jeter le tout pour les faire dorer. Attendre quelques minutes et jeter la kasha pour la faire dorer à son tour. Au bout de 2-3 minutes mettre de l’eau chaude (jusqu’à 1cm au dessus des grains). Dès qu’il y a une ébullition vous baissez au maximum et vous attendez jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles.

[/cs_text][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]C’est parti pour mon cours particulier :[/x_custom_headline][x_gap size= »20px »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »]Je pose fièrement avec ma veste grand chef de chez Bragard, que j’ai brodé moi-même (bon ok, à la machine)[/cs_text][x_image type= »rounded » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2015/04/DSC_2518.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][cs_text class= »cs-ta-justify »]Ca cuit, ça mijote …

La cuisson se fait avec un peu de persil et une feuille de laurier … On les plonge dans l’eau bouillante et on attend patiememnt qu’ils remontent à la surface ![/cs_text][x_image type= »rounded » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2015/04/DSC_2715.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][cs_text class= »cs-ta-justify »]C’est enfin prêt, j’ai faimmmmmm !!![/cs_text][x_image type= »rounded » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2015/04/DSC_2747.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][cs_text]Kasha (graine de sarrasin) avant cuisson[/cs_text][x_image type= »rounded » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2015/04/DSC_2591.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »]Je suis les instructions de la cheffe …[/cs_text][x_image type= »rounded » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2015/04/DSC_2576.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][cs_text class= »cs-ta-justify »]J’émince les champignons, tout se passe bien …[/cs_text][x_image type= »rounded » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2015/04/DSC_2566.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][cs_text class= »cs-ta-justify »]J’émince les oignons, c’est le drame oculaire …[/cs_text][x_image type= »rounded » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2015/04/DSC_2554.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][cs_text class= »cs-ta-justify »]J’apprends comment former de beaux pelminis. On va dire que les miens, c’est de l’art brut. Enfin, une forme un peu à part, quoi.[/cs_text][x_image type= »rounded » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2015/04/DSC_2619.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][cs_text class= »cs-ta-justify »]J’ai vraiment peiné pour faire de beaux pelminis, mais Lyudmila les faits à la perfection. La jalousie s’empare de moi … Injustice, j’écris ton nom ![/cs_text][x_image type= »rounded » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2015/04/DSC_2633.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][cs_text class= »cs-ta-center »]

Photos : Olivier Douard

[/cs_text][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Allez déguster des plats russes au bistrot de l’Artot бистро[/x_custom_headline][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][cs_text]

  • Adresse : Dom Sovietov, 52 rue du Général Saussier 10000 Troyes.
  • Tél. : 09 52 79 24 94
  • Horaires : ouvert le midi et le soir du mardi au samedi.
  • Conseil : pensez à réserver si vous êtes nombreux.
  • Page fan Facebook : Dom Sovietov

[/cs_text][x_gap size= »20px »][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_raw_content]

[/x_raw_content][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Que peut-on manger au Bistrot de l’Artot ?[/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]Le concept est une petite carte, mais que du frais et du fait maison : 3 entrées / 3 plats / 3 desserts (… rien à voir avec la ville hein). Les plats sont, sur demande, servis avec un petit verre de vodka glacée. J’adhère ![/cs_text][x_gap size= »30px »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][cs_text]L’incontournable « seliodka pod chouboï » : hareng, pomme de terre, mayonnaise, carottes, œuf et betterave[/cs_text][x_image type= »none » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/09/bistrotartot-entree.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][cs_text]Voici les fameux raviolis russes (pelmini et varenikis) servis dans des cassolettes.[/cs_text][x_image type= »thumbnail » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2015/04/DSC_2729.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][x_image type= »thumbnail » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/08/12219565_1695815023986784_3617601923585136185_n.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][cs_text]Choux farcis[/cs_text][x_image type= »thumbnail » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/08/bistrotartot-choux.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][x_image type= »thumbnail » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/08/thecelinette-bistro-artot-31-copie.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][cs_text]Vous pouvez déguster vos plats avec un verre de Vodka glaçée. La maison en a plusieurs sortes[/cs_text][x_image type= »thumbnail » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/08/thecelinette-bistro-artot-28-copie.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][x_image type= »thumbnail » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/08/thecelinette-bistro-artot-32-copie.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][cs_text]Gâteau d’airelles à la crème[/cs_text][x_image type= »none » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/08/bistrotartot-gateauairelles.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][x_image type= »thumbnail » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/08/thecelinette-bistro-artot-29-copie.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_column][/cs_row][/cs_section][/cs_content]

[cs_content][cs_section parallax= »false » separator_top_type= »none » separator_top_height= »50px » separator_top_angle_point= »50″ separator_bottom_type= »none » separator_bottom_height= »50px » separator_bottom_angle_point= »50″ style= »margin: 0px;padding: 45px 0px; »][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][cs_text]

En 2012, j’ai pris un mois sabbatique pour découvrir quelques aspects de la Thaïlande et de la Malaisie. Le point de départ de mon circuit était Chiang Maï, dans le nord du pays. J’ai profité de cette escale pour y prendre un cours de cuisine locale.

Après quelques renseignements pris sur le net, j’ai arpenté les rues de Chiang Maï à la recherche d’une école de cuisine accueillante. Située dans une petite ruelle de la ville, le « Baan Thaï Cookery School » a retenu mes faveurs, et a fait mon bonheur.

Pendant toute une journée, cette équipe dynamique nous accueille dans une maison traditionnelle transformée en école de cuisine. Dès l’arrivée, on nous remet un petit livre de recettes dans lequel on doit choisir les plats, entrées et desserts que l’on souhaite réaliser. Puis, à la fin du livre, petit détail fort agréable, il y a un plan de table pour noter les noms et mails des autres personnes ( entre 4 et 6 pers.) avec lesquelles vous partagez cette journée atypique.

[/cs_text][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Acheter de quoi faire de la cuisine thaï : [/x_custom_headline][cs_text]

C’est alors que votre professeur vous annonce que nous allons acheter nos produits pour la journée, directement au marché. Nous voilà donc, munis de notre petit panier, pour découvrir une variété impressionnante de légumes, d’arachides, d’huiles, de poissons séchés … Leurs basilics sont incroyablement parfumés et ne se ressemblent pas. Ils ont des haricots verts de 30 cms de long. Dans mon panier vous pouvez aussi apercevoir du galanga frais, appelé « gingembre de Siam » qui est une forme de rhizome.

[/cs_text][x_gap size= »30px »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_image type= »none » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2014/06/IMG_6185.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][x_image type= »none » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2014/06/IMG_2019.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][x_image type= »none » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2014/06/IMG_2016.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_image type= »none » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2014/06/IMG_2017.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][x_image type= »none » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2014/06/IMG_2020.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][x_image type= »none » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2014/06/IMG_2018.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Ce que j’ai appris à cuisiner en Thaïlande :[/x_custom_headline][x_gap size= »20px »][cs_text class= »cs-ta-justify »]

Mes choix de réalisation se sont portés sur les plats suivants :

  • Hot and Sour Prawn Soup : soupe épicée à la crevette
  • Spring Roll : rouleaux de printemps (mais ceux-ci sont frits)
  • Pad Thaï au poulet : l’incontournable
  • Red Curry Paste : viande au curry rouge dont nous avons entièrement réalisé la pâte à la mano et au mortier ! C’est le meilleur curry que j’ai mangé là-bas
  • Water Chestnuts in Coconut Milk : un fruit dont le nom m’échappe qui se sert dans un lait de coco  glacé. Je précise que le lait de coco a également été réalisé nos soins.

Il y avait d’autres plats que je voulais faire, mais je vous avoue que j’ai fini sur les rotules. Je précise que chaque plat réalisé est dégusté à la suite de sa réalisation. Mon ventre était au bord de l’explosion mais mes papilles étaient en fête !

[/cs_text][x_gap size= »40px »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]BaanThai Cookery School[/x_custom_headline][cs_text]

  • 9 Prapokklao Rd. Lane 9, Phra Sing, Mueng, Chang Wat Chiang Mai 50200, Thaïlande
  • Site web : cookinthai.com
  • +66 53 357 339

[/cs_text][x_raw_content]

[/x_raw_content][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_gap size= »20px »][x_raw_content]


[/x_raw_content][/cs_column][/cs_row][/cs_section][/cs_content]

Mariana Baum, m’a mis au défi quelques blogeuses de tester un cours de Pole Dance. Entre la flipette et l’excitation, j’ai dit oui :) Me voilà donc en quête d’un tout short permettant de dévoiler mes gambettes, afin de glisser sur la barre avec grâce, élégance et délectation. Coup de bol j’en ai trouvé un assez sympa et encore en solde. Il restait deux tailles 34 et 40. J’ai hésité, puis me suis raisonnée en prenant la plus grande taille. C’est dans la salle de danse que j’ai réalisé que j’avais pris le 34, donc autant vous dire que mon fessier était assez librement dévoilé. Bon bref, mettons ce détail technique de côté.

Est-ce que les cours de Pole Dance sont ouverts à tous ?

Mes appréhensions sur le pole dance, étaient dues au fait 1) que j’ai arrêté le sport en 5ème 2) que j’avais vu des vidéos avec des femmes bodybuldées à vous faire peur. Mariana, qui est l’ambassadrice française du pole dance, nous a rassuré en nous expliquant que notre corps allait se muscler (en finesse) tout au long de la pratique et que cette dérive de muscu était complètement has been. Cool j’allais pouvoir faire glisser mes hanches de Nutella sur la barre.

Comment se passe un cours de Pole Dance avec Mariana Baum ?

Comme je suis formatrice, je suis un peu à cheval sur la pédagogie, en l’espèce, j’ai été ravie. Les enchainements sont bien pensés, tout est expliqué, et on n’est pas jugé. Personnellement je n’ai réussi que la moitié des exercices (l’attraction terrestre, la peur de s’écraser sur la barre tout ça …). Mais je vais y retourner parce que je trouve que c’est un excellent moyen de se tonifier et de passer le temps dans les transports en commun : « M’sieur l’controlleur, j’peux pas vous donner mon ticket je suis entrain de pole dancer voyons » :) S’il y avait eu du pole dance à l’école j’aurai aimé le sport !

  • Techniquement : il y a un échauffement avant, et du strechning après (fondé sur des méthodes de yoga notamment).
  • Tenue : un débardeur, un short, et des chaussures à talons dans lesquelles vous êtes confortable.
  • Cours : il y a des cours par niveau donc pas de stress, on va à son rythme. Les cours durent entre 1h30 et 2h selon le niveau.
  • L’après cours : personnellement je suis me sentie super bien après le cours (comme après une bonne séance de sport). Je me verrai bien en faire toute l’année. Niveau corps : j’ai eu quelques courbatures au bras, mais rien de très prononcé. J’ai eu quelques bleus sur les jambes mais vraiment petits, j’ai mis deux jours à m’en aperçevoir.

Site : http://www.poledance-paris.com/

Renseignements/ réservations :
Tél : 06.99.13.7000
(de 10h à 18h du lundi au vendredi)
Email : info@poledance-paris.com

Historique du pole dance : article