Tag

féminin

Browsing

En avril 2006, après avoir découvert des blogs, je me risquais à ouvrir le mien, en rédigeant mon premier article. La communauté blog était bien plus petite et une belle solidarité liait ceux qui posaient leurs mots sur ce média émergeant.

Rapidement, je reçus des commentaires et des encouragements. Parmi les blogueurs, chacun y allait de sa thématique : les livres, la mode, la politique, la cuisine, le marketing, etc., . Pour ma part, j’ai choisi le quotidien de la vie. J’y épanchais mes états d’âme mais aussi l’humour que recèlent mille et unes situations.

J’aime les gens. J’aime le contact, les sourires donnés par des passants, comme ça pour rien, pour le plaisir d’échanger. Et j’aime prolonger ces instants de poésies avec ma sensibilité et mes mots.

Ici pas besoin d’être écrivain, juste l’envie de se sentir vivre. On pose ses mots sans prétention.

Aujourd’hui, je pose mes web-valises chez WordPress, faire migrer plus 7 ans de blog et environ de 800 articles va me prendre du temps (je suis obligée de le faire à la main, merci Hautetfort !).  Je vous demande donc de la patience, et de la compréhension car je vais perdre vos commentaires (quelle tristesse cette interaction me touche tant).

Je profite  de cette migration pour vous rendre hommage. Vous qui parfois, depuis des années me lisez. Vous qui à votre manière aussi me soutenez (parce que la vie nous malmène aussi). Et toi, et toi, et toi … Que j’ai rencontré grâce à Internet et qui depuis est mon ami(e).

Ecoutez-moi, je reviens vous écrire …

[cs_content][cs_element_section _id= »1″][cs_element_row _id= »2″][cs_element_column _id= »3″][cs_element_text _id= »4″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »11″][cs_element_column _id= »12″][cs_element_text _id= »13″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »14″][x_gap size= »20px »][x_raw_content][/x_raw_content][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][/cs_content]

Vous comme moi, nous avons tous été un jour, surpris par le retour inopiné d’un ex, un « tu sais, je t’aimais comme un dingue, je ne t’ai jamais oublié » alors que c’était l’amour fou et qu’il vous a planté-là du jour au lendemain. Plus de son, plus d’image … Et souvent « oh mystère de la vie » soit l’ex revient pile quand vous venez de rencontrer quelqu’un d’autre. Ou encore, vos ex reviennent « tous » à la même période (avouons-le souvent à l’entrée de l’hiver). De ces moments surprenants, j’ai imaginé une vie que je ne connaissais pas pour ces gens-là. Une espèce de vie parallèle qui expliquerait de manière quasi-logique de tels agissements. J’ai imaginé que les ex revenaient tous à la même période, car ils étaient membres d’une association. L’association des ex de TheCelinette. Le point de départ étant …

L’admission au club des ex :

Mais comment se déroulent ces assemblées ? Là, au début, je ne vous le cache pas, c’est un peu le bordel. Le président de l’association, élu au suffrage arbitraire (pic nidouille, c’est toi l’andouille), pour un mandat de 6 mois, ouvre la séance :

  • Le président   – Bon les mecs merci d’être venus à la séance du mois de mars qui a pour ordre du jour « l’admission des nouveaux ». On est prêt, on y va !
  • Un bruit se fait entendre, celui d’une porte qui s’ouvre laissant apparaître la silhouette d’un retardataire.
  • Le président    – Jean-Jacques, il reste une chaise là-bas, je t’en prie assis-toi. Nous étudions aujourd’hui les requêtes de Pablo et Nicolas qui désirent adhérer à notre association reconnue d’utilité publique … par nous (gérer les ex ,c’est utile).

La dure réalité : tout le monde ne peut pas être un ex

Ce moment est décisif, les prétendants vont être fixés sur leur sort.

  • Le président (ton et regard graves) – Pablo, Nicolas … Vous n’êtes pas sans savoir que la notion d’ex est inévitablement subjective. Pouvez-vous nous exposer je vous prie, les faits en présence ?

Suite à de nombreux échanges de points de vue, et partage d’expérience, le pauvre Pablo s’est ainsi vu refuser l’accès à la dite association, au motif que le grattage de genoux lors d’une soirée un peu alcoolisée, était un fait insuffisant pour lui permettre d’accéder au statut de gentil membre. Il a insisté en disant qu’il avait essayé de m’embrasser dans le cou. Certains ont secoué la tête. On a même entendu murmurer un « c’est pathétique ». Je ne vous cache pas, que du haut de son tempérament hispanique, il est parti furieux, lançant, avant de claquer la porte :

  • « J’m’en fous j’suis à l’asso des ex de Monique ».
  • Le président – C’est ça, ben tu l’embrasseras bien de notre part !

David, au baiser fougueux et à la caresse si sensuelle, quant à lui a été félicité pour sa nouvelle admission. C’était facile, je suis arrivé avec une bouteille de chablis. Son point faible. Et … je sais faire les massages des pieds comme personne, selon ses dires. Regards consternés dans l’assistance, prise de notes pour certains. Abdel, ne dit rien bien qu’avant de partir, il lui glissa d’un air narquois « oui, mais il paraît que tu ronfles, enfin moi j’dis ça j’dis rien. »

Le mystère des ex qui rappliquent en même temps

C’est donc au cours de l’une de ces réunions de l’association, qu’ils fixèrent le nouvel ordre du jour hivernal : le retour du retour de l’ex… en groupe ! Action bien évidemment, soutenue par l’adage populaire : l’union fait la force. Hypolite est le nouveau président élu. Son grand talent d’observation, lui a permis d’affirmer que l’hiver il fait froid, et que de ce fait il fallait se rapprocher… d’une ex tendre et câline, en l’occurrence : moi. Du haut de sa nouvelle fonction, il ouvre la séance et prend la parole :

  • Le Président – Hé les mecs et si on a la rappelait tous, cette semaine ? »
  • Un gentil membre – Ben moi franchement, j’sais pas… Parce que la dernière fois elle m’a rhabillé pour l’hiver. Elle a une de ces mémoires c’est un truc de dingue. Elle se souvenait de toutes les saloperies que lui avait faite. Ouai, je sais j’suis hyper créatif ! Rires de l’assemblée qui le félicite.
  • Le Président (très obstiné quant à son projet) – Fédérons-nous ! Les femmes l’hiver, ont froid, et la Célinette est particulièrement frileuse.  Approbation dans l’assistance. Je suis persuadé qu’elle sera ravie d’avoir un homme pour lui tenir chaud. Bien évidemment, ceux n’ayant pas l’épaule confortable seront bannis de ce projet. Je ne souhaite pas donner de noms.
  • Huée dans l’assemblée – C’est dégueulasse ! Allégations mensongères !
  • Le Président – La stratégie, les mecs ! La stratégie !

Et c’est comme ça qu’en une semaine, je reçus des nouvelles aussi inattendues que surprenantes de plusieurs ex.  à la fois. Par contre, je vous le dis. Cette stratégie, ça ne fonctionne pas.

[cs_content][cs_element_section _id= »1″][cs_element_row _id= »2″][cs_element_column _id= »3″][cs_element_text _id= »4″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »6″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »8″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »15″][cs_element_column _id= »16″][x_gap size= »20px »][cs_text _order= »0″]

Allez assez blablaté, on embraye sur la vidéo (qui pour une fois à été réalisée par un pro yeahhhhh !). Pour ses 25 ans, Nocibé m’a  demandé de vous présenter l’un de mes produits favoris pour avoir un teint lumineux. J’ai opté pour le basic 3 temps de chez Clinique, je vous présente ma façon de l’utiliser.

[/cs_text][/cs_element_column][cs_element_column _id= »19″][x_raw_content][/x_raw_content][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »25″][cs_element_column _id= »26″][cs_element_text _id= »27″][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][/cs_content]

Je suis contre le test sur les animaux, je pratique donc le test sur blogueuses :)

Je viens de tester pour vous, oui même toi au fond, la nouvelle gamme Nuxe bio pour les femmes peaux sensibles, qui sera disponible d’ici incessamment sous peu, voir très vite.

Pour ce faire, je vous ai fait une vidéo, soit 3572 prises, sans raccord maquillage, ni assistant réalisateur… J’ai fait ce que j’ai pu quoi ;)

Enjoy !


Elles étaient là aussi : e-zabel, 30 ans en beauté, AmeliMelo & Larcenette.

Aujourd’hui, la température a posé ses mains sur mon visage, me rappelant que l’hiver était là, bel et bien là. Alors j’ai superposé plusieurs pulls en mohair gris sur mon corps, et je suis sortie la rejoindre. J’ai déambulé dans Troyes, me délectant du soleil, de notre joli patrimoine médiéval et de la sympathique présence de plusieurs amis.

Suite au bilan baladesque, nous pouvons dire que … :

– J’ai joyeusement fait claquer mes souliers sur les pavés de la ville.

– Faire son marché le dimanche, rime souvent avec embuscade. Le bonjour devenant alors un « Céline as-tu un verre ? » « Non, non je file, j’ai des surgelés »… Jusqu’à ce que je m’aperçoive que la bouteille mentionne fièrement « Cheverny » de la maison « Tûe-Boeuf ». C’est dans ces moments là, que ma volonté devient très très faible. Vive les sacs isothermes :) S’en suivent moult discussions, sur la prise de nouvelles de chacun, le niveau d’informatique de Sylvain (j’ai prétendu que son ordinateur était un Thomson MO5, il a vivement protesté), ainsi qu’un comparatif esthétique entre la Cathédrale de Chartres et et sa zone industrielle.

– En compagnie d’autres joyeux drilles, j’ai passé la pancarte « chantier interdit » pour voir l’avancée des travaux de la bourse du travail (rassurez-vous rien n’a changé. Je soupçonne les ouvriers d’être partis vers d’autres horizons). Par la même occasion, nous avons croisé un homme dont le strabisme et le discours n’était pas sans me rappeler frère Rémigio de Varragine dans le Nom de la Rose (ce qui est plutôt de circonstance pour une balade historique).

En rentrant, je méritais amplement une petite douceur hivernale. C’est pourquoi je me suis attelé à la tâche, en cuisinant une petit soupe au céleri parsemée de bleu d’Auvergne (recette suggérée par la belle Sabrina).

La recette : Du céleri coupé en morceau, que j’agrémente de blancs de poireaux. On ajoute de l’eau mais pas trop (pour que ça reste consistant). Durée de cuisson : célinomètre*. Puis on mixe et on ajoute des petits bouts de bleu d’Auvergne (quantité selon les goûts, pas besoin d’en mettre beaucoup). Un filet d’huile d’Olive si l’humeur vous le dit :) Je sale avec du sel de légumes.

* Niveau proportions et quantités, et temps de cuisson : j’utilise le Célinomètre qui est une variante du pifomètre.

Un peu d’histoire : il y a une quinzaine d’années, pour avoir un C.V. “qui a du style”, j’étais obligée de le faire passer entre les mains d’une amie qui faisait de la PAO. Elle lui donnait fière allure et je poussais des “Ooooh” à la fois d’émerveillement et de tristesse car incapable de faire le même de mes petites mains.
Les amis, ce temps est révolu !!! Aujourd’hui, les logiciels travaillent pour nous. Les plus doués manient les “photoshop” et “Illustrator” comme des pro. Les plus modestes (moi par exemple) fouinent dans leur logiciel de traitement de texte pour y trouver des merveilles.

Il suffit de vous rendre dans les modèles de documents, que vous proposent : word & Iwork par exemple,  de les appliquer ou (c’est là que ça devient sympa) de les modifier à loisir. Par ce biais, je  fais des : C.V., des comptes-rendus et des présentations originales de mes photos…

C’est en discutant avec Emmanuelle Prot, ( créatrice du site ScrapAstuce) que je me suis rendue compte que cette pratique avait un nom le scrap’digital. Qué za ko, me direz-vous ? C’est la version électronique du scrapbooking. Vous trouverez sur ce site communautaire des conseils techniques, des astuces, des articles sur les évènements de scrapbooking dans le monde, des jeux concours et bien sûr la possibilité d’échanger entre vous.

Vous trouverez également plusieurs blogs d’amateurs qui vous proposent  des tuto et des idées de réalisations épatantes. Dans ma visite du web, j’ai particulièrement apprécié les blogs suivants :

A vos créations !
* Scrapbooking = (de l’anglais : “scrap” : morceau, bout, reste et “book” : livre) est une forme de loisir créatif consistant à introduire des photographies dans un décor en rapport avec le thème abordé, dans le but de les mettre en valeur par une présentation plus esthétique qu’un simple album photo. Pour cela, de nombreuses techniques de scrapbooking existent, telles que le serendipity, le tag, l’iris folding, le spirella … (source Wikipédia)