Dans ma série « mes bonnes adresses sur Troyes » je ne vous avais pas encore proposé de boulangerie pâtisserie, c’est chose faite aujourd’hui avec mon coup de coeur : la boulangerie « du pain et des images ».

J’aurais pu jouer sur la facilité et aller directement dans une des boulangeries les plus connues de la ville. Mais non, j’avais envie de partir à la découverte de ces artisans que l’on découvre à l’instinct. Et j’ai eu mille fois raison !

J’étais à bicyclette, le nez au vent sortant de chez mon oncle quand je suis passée devant cette boulangerie. S’il y a une chose que je sais faire, c’est bien repérer du bon pain. Pourquoi ? Parce que j’ai passé plusieurs années de mon enfance à piétiner dans le laboratoire d’une boulangerie artisanale du 16ème arrondissement de Paris. Tout était fait maison, j’ai vu la patience et le travail que cela représentait. Et je savais que ce labeur-là donnait une pâte sans pareil, un goût et une fraîcheur inoubliable.

Je suis donc rentrée dans cette boulangerie tenue par un adorable couple (Laure et Frédéric). Le pain et les viennoiseries m’appelaient, comme une sirène appelle un marin. Sur la porte de la boutique, un petit mot expliquant leur éthique. J’ai ouvert la porte.

J’ai eu un coup de coeur immédiat et j’ai eu envie de prendre des photos. Je ne savais pas comment ils allaient réagir. Leur réaction a été spontanée. Ils étaient ravis qu’on s’intéresse à leur travail (même si pour eux, j’étais une parfaite inconnue, ils ne savaient rien de moi). Et ils ont commencé à me parler avec passion de leur métier, de comment ils travaillaient et pourquoi. « Venez, passez derrière venez voir le fournil ! »

J’adore la magie de ces moments. Cela n’arrive vraiment qu’avec les gens qui vivent leur passion.

Ils n’ont pas un milliard de pains ou de viennoiseries mais tout est délicieux et fait maison. Pourquoi c’est important pour moi ? Parce qu’aujourd’hui une grande partie des boulangeries ne font plus leurs produits. D’ailleurs en 2012 une enquête de l’UFC-Que Choisir démontrait qu’une viennoiserie sur deux vendue en boulangerie était en fait fabriquée en usine. Elles se font livrer leurs produits surgelés et les cuisent sans que vous le sachiez forcément. Pour savoir si une boulangerie produit du « fait maison », il ne suffit pas d’interviewer des boulangers stars dans des émissions de télé, il faut aller voir les ouvriers du fournil, ce sont eux qui savent ;)

DuPainetdesimages_thecelinette_2

J’ai testé la baguette tradition qui est tout simplement incroyable en terme de fraîcheur, de goût et de texture. Si j’étais un restaurateur de la région, c’est là que j’irais chercher mon pain.

Dans leurs spécialités on peut découvrir les roulés aux pralines, les roulés pistache-chocolat et le québécois, un roulé au caramel beurre salé !

DuPainetdesimages_thecelinette_1

Ahhh les mini pavés  : tomate feta ; lardon reblochon ; épinard feta ; lardon oignon Chaource … Mes papilles sont en alerte !

DuPainetdesimages_thecelinette_4

A l’heure où je vous parle, ma baguette vit ses dernièrs instants (je me régale) et mon roulé aux pralines attend mon café (mais je l’ai déjà croqué pour les besoins de cet article évidemment). Cette boulangerie est un ex-centrée (un peu après Marques Avenue Maison) mais elle vaut le détour. Allez la découvrir et dites-moi ce que vous en pensez :)

DuPainetdesimages_thecelinette_3