Lundi dans le train qui me ramenait vers ma champagne d’adoption après un week-end « fraisien » sur les quais des Orfèvres, j’ai pu lire la citation suivante, dans un livre sur le courage d’oser :

« Notre peur la plus profonde n’est pas, que nous ne soyons pas à la hauteur. Notre peur la plus profonde est que nous soyons puissants au delà de toutes limites. C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus. Nous nous demandons : « qui suis-je pour être brillant, radieux, talentueux et fabuleux ? »
En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?»

Marianne WILLIAMSON,
A return to love, 1992.

Je trouve qu’oser est un verbe à conjuguer sous plusieurs formes… Ce qui m’a vraiment permis de me trouver dans la vie et d’être heureuse c’est d’oser. On peut vous expliquer de mille façon d’où vient votre souffrance, comment elle s’articule, je trouve que si on ose pas après tout cela… On ne devient rien.
Pour moi oser c’est faire de grandes choses comme des petites. Ce sont ces tous petits riens qui me façonnent tout autant que mes grandes décisions.

Alors dans les dernières choses que j’ai osé faire … il y en a des réussies et … des moins réussies mais ce qui compte c’est d’avancer :

– Oser me faire percer la narine gauche à l’aiguille parce que le tatoueur m’avait dit que « les vrais » ils faisaient ça comme ça ;-)
– Partir 4 mois, travailler en Croatie, sans trop savoir où j’allais ;
– Oser dire j’en ai marre du droit, je veux faire de la gestion du stress… et le faire !
– Oser être plus féminine (si, si, je vous le dit, mais c’est un secret, j’avais peur des jupes et des chaussures de fille … alors que finalement ça ne mord pas).
– Oser de nouveau aller vers un homme qui me plaisait alors que j’étais célibataire depuis fort longtemps (ce fut d’ailleurs un râteau mémorable … mais des amis m’ont dignement soutenue en m’entraînant dans la tournée des grands ducs pour oublier ma peine… Une soirée inoubliable secouée par des éclats de rire coulant à flots).
– Dire « je te quitte » à un homme que j’aimais comme une dingue mais qui était aussi affectueux que du papier de verre;
– Caresser le chat psychopathe de ma mère ;
– Inviter un jeune homme à prendre un thé chez moi alors qu’on s’était rencontré seulement un quart d’heure plus tôt dans la rue… et qu’il était 1h30 du matin, parce que je le trouvais passionné par son métier et que j’avais envie de terminer cette conversation.
– Aller en pyjama chercher mon pain au chocolat dans la pâtisserie la plus chic de la ville, à l’heure d’affluence.
– Dire je ne serai plus là, l’an prochain à mon employeur.
– Dire : « j’aime beaucoup tes chaussures » à une jeune fille pieds nus, à Paris Plage.
– Sauter au cou de ma mère en pleine rue pour lui dire « Je t’aime ».
– Et … d’une manière générale : être moi et oser faire ce que je veux !!!!

Et vous ? Quels sont vos petits rien ou vos grandes choses qui vous ont permis de vous sentir différents ? Et de devenir acteur de votre vie ?

47 Comments

  1. Osons osons, ça me rappel un truc l’histoire du gars qui passe son bac philo et qui a comme sujet « qu’est ce que le courage » ou un truc dans ce style et qui est repartit en laissant pour seul commentaire « c’est ça », là on peut dire qu’il avait oser. Pour en revenir à nos chameaux c’est vrai qu’oser est important et comme dit le dicton qui ne tente rien n’a rien…alors aujourd’hui je vais oser…mais euh je sais paaaas si je dois….lol

  2. Hi,
    Ravie de te savoir bien rentrée :-)
    Juste pour te dire qu’en deux agréable soirées passées avec toi cette fin de semaine, je crois bien que tu devais être la plus élégante de nous toutes, en tous cas la plus féminine à mes yeux, si si ! Bon ok faudra vite la confirmation évidente d’un Môsieur ! Bizz.
    Ps : Sinon y a trois ans, j’ai « osé » changer complètement de vie et je ne m’en porte pas plus mal, bien au contraire ;-)

  3. on demande un Mosieur pour confirmer , toc toc badaboum, un monsieur oui c’est moi, je Connnfirme…
    je crois bien que tu devais être la plus élégante de nous toutes, en tous cas la plus féminine à mes yeux

    hegemon…maintenant les autres elles vont etre jalouses et je vais avoir le droit à tu vois que tu sais en faire des compliments …c’est pas grave j’assume.

  4. Quel vrai Gentleman ce Hegemon ;-) Toc toc badaboum et le voilà !

  5. D’oser plaquer boulot, appart, famille, potes, pour suivre en Afrique l’homme que je venais de rencontrer et y rester 12 ans. Pour info, nous sommes toujours ensemble 15 ans après.

  6. Alors des « j’ai osé » j’en ai deux en commun avec toi.

    Mais le plus mémorable de ma vie, celui qui a tout changé:

    je te le livre là bien que je n’en parle pas souvent:

    Un jour j’ai osé dire à mon père que je ne voulais plus le voir. Que son non-amour me pesait.

    ça a été à la fois la décision la plus salutaire et la plus difficile à prendre de toute ma vie.

    Jo

  7. Eli : tant mieux car j’ai aussi penser à toi en l’écrivant.
    Bisous belle fleur.

    Fred : Vas- y fonnnnnnnnnnnnnnce !
    Euh … tu me raconteras ? ;-)

  8. Nawal : waaaaaaaaaaaaaaa je suis touchée.
    Pêchue comme, tu es, on sent tout de suite que tu es une femme qui sait prendre sa vie en main.
    Tu rayonnes la détermination et la force d’aller de l’avant. T’es une bouffé d’oxygène ;-)
    See you soon !

    Hegemon : hey !!!!!!!!! Tu en es à ton 2ème compliment attention ! Je risque de t’en demander d’autres !
    Tu sais que tu es sympa aussi dans ce rôle là !
    En plus les filles … Ben si vous avez suivi … il offre des fleurs … La preuve en image plus bas !

    Dom : la grande classe : les gens qui osent quoi qu’en pense les autres. Ca me confirme dans une chose : le bonheur ne nous tombe pas dessus ! On le construit !
    Merci d’avoir posté cette expérience.

  9. Je confirme pour la caméra de dékablog, j’étais là ;-)
    En ce qui me concerne, quelques grandes décision aussi, c’est ainsi qu’on se réalise :-)

  10. voyons voyons, j’ai osé:
    – quitter Paris: bon je l’ai fait, mais y a echec je veux rentrerrrrrrr
    – refuser un taf supra intéressant et supra bien payé pour mon ex. Grrrrrr (du coup je reste en Belgique, voir ci-dessus)
    – ne jamais essayer de fumer, et jusqu’ici je m’y tiens. (Je sais on pourrait presque dire que c’est un « je n’ai jamais osé »)
    – griller un feu? (euh çà compte?)
    – me sociabiliser (çà a marché, comme quoi il faut parfois se sortir les doigts du c*** de tps en tps)
    – me relooker (je sais que çà n’est pas flagrant de prime abord, mais pour qui m’a connu il y a lgtps, sisis il y a du progrès, surtt pour qqun qui considérait l’habit comme purement utilitaire)
    – sortir maquiller dans la rue… à Versailles (sisi je vous assure il faut oser ;o)
    Bon ce sera tout pour aujourd’hui ;o)

  11. J’ai osé

    chanter du Serge Lama à un groupe de punks.

    Ca a changé ma vie

    Ps j’ai aussi dit  » Je t’aime » à ma Dame dès le début de notre rencontre, ça aussi ca change la vie

  12. Bien vu pour le thème du post !

    Alors en ce qui me concerne j’ai osé (par ordre chronologique):

    – Dire à Papa et Maman que je voulais faire un lycée militaire, (et donc quitter la maison à 15 ans pour n’y revenir depuis que de temps en temps quand j’ai des vacances),

    – Balancer le gérant du Quick local dans sa piscine à boules (il nous aimait bien heureusement),

    – Dire au prof d’anglais que je ne pouvais pas faire ma colle parce que le sport était obligatoire à la même heure et dire au prof de sport que j’étais en colle au même moment (tout ça pour faire le mur),

    – Parler de l’esprit de promotion à mes nouveaux camarades quand je suis arrivé en sup’ et alors que je sortais du lycée mili précédemment cité (z’ont rien compris je crois).

    – Faire un exposé sur le jeu de rôle (qui m’a valu d’être déclaré comme ‘sectaire et coupé du monde’ au premier conseil de classe),

    – En Roumanie, boire la tuica (alcool roumain TRES corrosif) qu’on m’offrait à chaque fois que je mettais les pieds dans une maison,

    – Dire à mes élèves que non le ‘French Kiss’ n’est pas au programme de mes cours (au début elles ne me croyaient pas),

    – Aborder une charmante jeune fille alors que je partais deux jours après (dur le départ !),

    – Faire un Toulouse-Oléron-Toulouse dans la nuit pour boire un verre avec de parfaits inconnus (dont je n’ai plus de nouvelles depuis, ceci a valeur d’annonce),

    – M’interposer dans une dispute entre deux amies, ce qui m’a valu de perdre contact avec les deux (il paraît depuis que je suis une personne foncièrement mauvaise, je n’ai toujours pas compris en quoi),

    – Organiser un barbecue dans le hall de l’école pour cause d’orage dehors (ça cuit moins bien sous la pluie),

    – Entamer la rédaction du manuel de l’ange gardien (ou l’art de se faire plumer les ailes),

    – Demander mademoiselle Amaury en fiançailles (elle a dit oui),

    – Venir à Paris pour travailler dans l’informatique (comment ça j’aurais pas du ?),

    – Demander au serveur si au prix du café je pouvais aussi avoir un croissant (non seulement je n’ai pas eu mon croissant mais il m’a mis dehors),

    – Démontrer en trois mois que je pouvais faire mon boulot quand on parlait de me changer de poste (et finir par convaincre que j’avais bien raison),

    – Copier une page de mon journal intime sur le blog de Deedee pour le diary day (et le faire sincèrement, sans choisir la page qui m’arrangeait le plus),

    – Remercier un dame dans le métro pour un sourire qui faisait vraiment du bien (du coup elle a moins souri),

    – Relever la tête après que mademoiselle Amaury soit partie (enfin j’essaie).

    Depuis plus rien, mais c’est plus l’occasion qui manque que l’imagination. L’avantage quand on ose, c’est qu’on ne s’ennuie pas.

  13. tiens ça me rappelle une chansons surtout… osez osez Joséphine…

    oui je dirais que j’ose parfois… mais avec de la tempérance et jamais irréfléchi, alors que justement le fait d’oser ça serait se jeter à l’eau sans réfléchir… j’ai quand même besoin de calculer un peu avant de me jeter pour éviter quand même de me retrouver mal en point…

    Enfin tu me diras parfois j’ose certaines chose et je prend des décisions qui me font passer pour une folle parfois

    bise ma nenette

  14. osez te dire que rose sur blanc c’est illisible. si je passe la souris (en fait une sorte de stylo sur la palette graphique et beh tout le texte devient hyperlynk et c’est hyper chiant.
    oser.
    j’ai toujours oser-
    comme jo:
    oser ne plus avoir de relation avec ma mère. j’aime pas les relations de merde. les trucs faux. un jour tu grandis et tu fais bye bye dans tout le bordel familiale. ça dégage les bronches
    oser dire dans une file d’attente à une gentille conne de faire pareille parce que les autres devant sont incapable d’oucrir la bouche
    oser etre moi depuis le début que sais que je suis moi; genre beh oui je suis une grosse tapette; et beh oui je le vis bien et PAS TOI. j’avais 13 ans et je le savais depuis le début. J’ai rangé. J’ai mis de l’ordre. Ca m’a valus pas mal d’emmerdes mais au moins je pouvais me regarder dans la glace.
    oser dire « j’aimerais plus de commucation » dans une file d’attente de la caisse solo du monoprix
    oser fumer une clope en appuyant sur le systeme d’évacuation de l’eau dans un chiotte entre paris et tokyo dans les toilettes (j’aurais pas du sortir des toilettes JUSTE apres, je me suis fais griller par cette connasse d’hotesse japonnaise qui est aller le dire à sa collegue blonde)
    en fait il faut tout oser en générale sa passe (sauf le rose sur fond blanc, ça lasse…non?)
    j’ai oser donner et recevoir. aussi
    aleez j’ose ce commentaire assez naze.

  15. Greg :
    Merci d’être venu faire un tour sur mon blog de fille qui est aussi léger que ton blog est sérieux.
    Au plaisir de te revoir et de discuter plus longueument avec toi (à la Pink je ressemblais plus à un clown sautillant ;-)
    Heu c’étaient quoi tes grandes décisions ?
    Allez un exemple! un exemple !

    Joëlle :
    … ben on a encore un point commun alors…
    Celui-ci m’a permis aussi de m’imposer face à un amoureux qui allait vraiment trop loin (indifférence, mépris) dans son attitude : « dire non à son père c’est l’histoire de toute une vie… ce n’est pas pour te dire oui à toi ».
    Et comme tu le soulignes parfois des décisions qui nous arrachent le coeur nous libèrent du même coup.
    Depuis que j’ai dit non à mon père … je n’ai plus de maladies asthmatiformes ….

    Atruy :
    Merci pour tous ces exemples !
    En fait, parfois on fait des choix que l’on juge mauvais à un instant T et qui se révèlent propices à d’autres choses plus tard… Tu me diras ;-)
    Je le trouve sympa ton look :D
    Au plaisir de revoir ta bonne humeur :D

  16. Extraordinaire le thème de ton post, célinette ! Alors moi j’ai osé des trucs cons, mais c’est cela aussi qui est bon ;o)
    J’ai fait des choses folles dans ma vie, je me suis fait licencier pour lancer une boîte de services avec un pote du CNAM, j’ai pris l’avion de Las Vegas pour Dallas pour rejoindre une camarade pour qui j’avais eu le coup de foudre, j’ai démissionné de mon job extraordinairement bien payé [pour moi] pour un poste moins mobile et plus intéressant, j’ai réveillé mon frére de 4 ans lorsque j’en avais 6 à 2 heures du matin pour aller chercher nos parents car je ne les trouvais pas dans la maison de vacances lorsque je me suis réveillé dans un sursaut en pleine nuit, je me suis endormi sur le périph en pleine heure de pointe alors que j’étais au volant, je suis allé avec une barre de fer dans le repaire des gitans qui avaient volé le blouson en jean’s de mon frérot pour le récupérer, j’ai appris le concerto pour Piano de Chopin pour plaire à une copine du lycée alors que j’avais 2 ans de piano

  17. Elzozore :
    et tu es toujours vivant c’est génial ! C’était des gentils punk alors ;-)
    Et un homme qui dit je t’aime … ça se passe de commentaire ça se savoure.

    Amaury :
    Merci pour t’être livré… Je me suis délectée …
    Dommage pour la fin… Je te souhaite une délicieuse future Melle Amaury et d’autres anecdotes … mais ça c’est purement égoïste ….parce que je les ai beaucoup beaucoup aimé.

    Ludivine :
    Ben oser quelle que soit la forme et notre personnalité… Je suis contente de lire comment chacun ose ;-)
    Et toi tu a osé dire oui à l’amour :D
    Bisous ma douce.

    AMG :
    mince …pour les soucis informatiques … je suis novice en informatique alors je ne peux pas t’aider pour moi le seul truc en blanc sur le rose c’est le titre du blog tout le reste est en noir :-/
    Quel caractère ! Au moins toi tu sais ce que tu veux :D C’est fondamental dans la vie … Et comme tu le dis pouvoir se regarder dans une glace c’est tellement important.
    Quel humour corrosif, c’est cool je me sens moins seule d’habitude on me dit « ohhhhhhhhhhhhh Céline ! »
    Et merci pour ton histoire sur Pluto la dernière fois, j’en suis encore hilare !

  18. larcenette Reply

    A ben moi, je suis encore en cours d’osage. Et pourtant, qu’est ce que j’ai une grande gueule…
    Pour autant, y’a plein de trucs que j’ose pas parce que j’ai l’impression que tout le monde me regarde… Alors oui, je sais, c’est un probléme de parano et d’égo. Hein, j’y travaille. Et depuis ça va mieux. Mais bon…

    Et puis comme je dis, si elle, elle y arrive, pourquoi pas moi. Et ça, ça m’aide à faire plein de trucs…

    Merci pour cette note, ça me confirme, qu’oser c’est en effet avoir peur de réussir ce qu’on entreprend. Et de se mettre à flipper sur ce que ça pourrait engendrer pour notre avenir…

  19. Pour les autres anecdotes, je te renvoie à mes livres :
    ‘La vie d’Amaury’ et ‘La vie secrète d’Amaury’ (comme disait mon prof de philo, l’important ce n’est pas de les lire, mais de les acheter).

    Plus sérieusement, c’est quand tu veux sauf que ça risque d’être un peu long. Si un jour une âme charitable veut bien activer le service client de France Télécom à propos de ma ligne téléphonique (encore coupée), j’ouvrirai un blog qui en sera plein. C’est que je n’ai rien (ou presque) à cacher !

    Sinon pour la fin, ben c’est gentil de ta part. Je me le souhaite aussi. D’ailleurs ce message a valeur de petite annonce. :op

  20. j’ai déjà osé pleins de trucs tout bêtes, mais le truc que j’ai pas osé faire, c’est de dire aux 6 ou 7 flics que j’ai croisé hier, que c’étaient tous des tanches, qu’il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre et que, quand on est à coter de place de la république et qu’on veux aller a Asnières, ca sert a rien de m’indiquer l’autoroute A1…

    Ah je regrette aussi de pas avoir osé embrasser une nana récemment, qui me plaisait et à qui je plaisais aussi, parce qu’elle m’avait dit des trucs (c’est que je suis un mec respectueux moi..). Finalement, j’aurais dû oser, car c’est une nana et comme beaucoup de nanas, c’est une menteuse..

    Sinon, le truc le plus difficile que j’ai eu a faire, ca a été d’oser laisser tombé une fille avec qui j’étais depuis 5 ans et que j’aimais énormément.. Alors par contre, j’me demande encore si c’était du courage ou de la lâcheté… :/

    Ah j’en tiens encore un… J’ai osé coucher avec une nana sans ressentir le moindre sentiment pour elle. Ouais je vais passer pour un naze, mais j’assume…

    La suite, au prochain épisode ^^

  21. « Va ou tu veux, meurt où tu dois », je ne sais plus qui a dit ça à l’origine mais qq’un de ma famille me l’a dit souvent, et c’est ça, ça sert à rien de flipper, tu y vas et tu verras ! :)

  22. Amaury :
    Je m’y perds c’est vrai ce livre ou non ?!
    Bon j’espère qu’une gente damoiselle répondra à ton annonce :D
    TheCélinette : blogrencontres ;-)

    Astigo :
    il y a de la tristesse dans ta réponse…
    … Les filles ne mentent pas… certaines personnes le font quelque soit leur sexe… Et en amour il faut avoir le courage d’aller là où nos cellules nous disent fonce !!

  23. le pire c’est de ne pas etre capable de comprendre certaines choses et d’en tirer les conclusions. Et de ne pas etre capable de ne pas refaire les memes erreurs… Arf… C’est compliqué la vie :'(

  24. Si sérieux que ca ? J’espère que les chtits moutons cassent un peu cette image ;-)
    Ca me fait plaisir de venir chez toi en tous cas ;-)
    Qu’est ce que j’ai osé faire ?
    Rien d’aussi important que Jo, il faut être honnête mais par exemple :
    -prendre un plan de départ volontaire d’une entreprise alors que je n’avais pas de boulot derrière
    – Rompre avec une fille alors que nous allions nous marier et que la salle était déjà réservée (non ce n’était pas par peur du mariage)
    – Acheter un appartement (ben si c’est plus simple de louer quand même)
    Entre autre bien sur…

  25. Baptiste :
    Clairement… Je pense que les peurs sont là pour être dépassées, pour aller jusqu’au bout de nous même et non pour nous freiner ;-)

    Astigo :
    Avec un peu de lucidité sur soi, on y arrive, non ?!

    Greg :
    Les fois où on ose, on doit parfois le faire pour soi en dépit des réactions que cela doit provoquer chez les autres… Savoir aussi se centrer sur soi.
    Acheter un appart, ça ça me plairait vraiment …
    Au plaisir de te revoir…

  26. Célinette :
    Nan c’est pas un vrai bouquin. C’est simplement une idée soufflée par ma meilleure amie. Elle m’a sorti l’autre jour que pour parler de moi il faudrait deux tomes : un pour la face visible et l’autre pour la face cachée.
    Comme la Lune !

  27. Dernier truc que j’ai osé hier soir : « Excusez-moi mademoiselle, c’est juste un compliment gratuit mais j’étais derrière vous dans le bus et je trouve que vos cheveux sentent divinement bon. »

    Je l’ai vue devenir toute pâle, visiblement hésitante quant à la façon de prendre la chose. Mais bon je suis parti avant de voir le résultat.

  28. Oser ? :
    faire les choses pour soi.
    Parce qu’on en a envi, et non pas le faire ou ne pas le faire pour le regard des autres, parce que c’est politiquement correct, parce que cela se fait ou cela ne se fait pas.
    Oser vivre pour soi.

    G.o.T

  29. Oser : oui tu as raison. Tout n’arrive pas comme tombé du ciel, il faut parfois oser.
    J’ai osé dire adieu à mon père qui n’avait pas les mêmes projets d’avenir pour moi et ne voulait pas que je fasse d’études : j’ai fait un triple cycle et je finis mon master cette année. Il fallait oser, heureusement qu’on ne m’a pas dit ce qu’il m’attendait en 10 ans. N’empêche sans études, je ne serai jamais venue à Strasbourg, je n’aurai jamais rencontré mon mari….
    Dernière petite impertinence audacieuse : oser répondre à un article rédigé par les correcteurs du Monde sur leur propre blog en apportant des précisions sur le sujet. Après coup, j’ai réalisé que franchement il ne fallait douter de rien pour le faire.

  30. Amaury :
    Cool tu n’as pas pris de claques :D

    GOT :
    Très bon résumé … rien à rajouter :D

    Thulip :
    Excellent et bravo ! C’est donc pour cela que tu écris si bien sur ton blog :D

    Miss parker :
    Vraiment merci :-)

  31. Oser… un verbe que j’ai appris à reconjuguer….

    J’ai osé ressortir, retourner au cinéma (après plus d’un an sans y avoir mis les pieds) et la chose la plus importante… j’ai osé revivre…

    Et cela je te le dois un peu car tu es toujours là pour « me mettre un coup de pied aux fesses » lorsque je divague et que je ressombre…

    Merci d’oser me dire les choses.

  32. j’ai lu ton billet avec ‘Le coup de soleil’ de Cocciante en fond sonore … et ça va bien ensemble :-)
    (du coup je sens que tu vas réécouter la chanson directe : tu me diras ce que t’en penses)
    bisous bisous bisous bisous

    • TheCélinette Reply

      Là, je suis dans un restau donc je vais m’abstenir mais comme je l’ai dans mon Itunes je vais la réécouter asap :)

  33. J’adore ce texte de M. Williamson, que Nelson Mandela a OSE, et su, reprendre lors de son discours d’investiture à la présidence de la république. En matière de littérature notre président à nous préfère la lettre de Guy Moquet…
    Sinon j’ai osé étudier et travailler dans la voie qui était honnie dans ma famille : tout ce qui touche à la recherche de soi : psychothérapie, gestion du stress (si, si, on est au moins deux en France, tu vois!!!) et astrologie.

  34. Tu as osé ressortir un post vieux de 4 ans, et je viens juste de m’en rendre compte. Et du coup, ça m’a miné le moral avec tous les trucs que j’ai pas osé faire aujourd’hui ou ces derniers mois.

    Bises à toi.

    • TheCélinette Reply

      Il ne faut pas que ça te mine le moral, au contraire cela doit te booster pour agir :)
      Carpe diem !!!!

  35. j’aime beaucoup beaucoup l’avant dernière option ; a tel point que je compte m’y mettre à la première occasion!

    Sinon, je dirais : oser courir tout autout d’un bâtiment/d’une place/d’un monument qu’on aime trop trop d’amour en hurlant « waaaaaaaaaaaaah » ubuesques!

  36. Bon moi je vais faire ma rebelle : je suis pas d’accord avec cette Mme Williamson. Non non je n’ai pas peur d’être tellement trop géniale…alors je veux bien que ce soit une méthode Coué hein mais tu connais le sentiment d’imposture sinon? C’est plus mon truc à moi! ^^

    Sinon cet article est intéressant, oser…ce qu’on appelle oser c’est aussi par rapport à ses propres appréhensions…par exemple moi envoyer bouler les gens, répondre à des racailles, m’interposer entre une bagarre je fais, je sais que je vais m’en manger une un jour (*touchesonbureauenbois*) mais je le fais…à côté de ça sentimentalement j’ai tendance à être un peu bloqué alors que bon concrètement c’est quand même moins risqué (enfin physiquement parlant parce que pour le reste).

    Pour oser, je pense aussi qu’il faut savoir ce qu’on veut. Je me suis déjà dit que j’arriverai à prendre de grandes décisions si je savais ce que je voulais, le problème étant justement que j’en sais strictement rien et que plus le temps passe, moins je sais, du coup je ne fais rien… ^^

    Et sinon y’a des articles sur tes 4 mois en Croatie? C’est le genre de choses qui m’intéressent beaucoup! :)

  37. J’aime beaucoup cette note : la citation et tes exemples, ça fait du bien. Alors merci :-)

    • TheCélinette Reply

      You’re welcome ma bobo préférée. Il faut que l’on se voit en vrai dis !

  38. J’ai osé dire a ma chef (apres mettre fais convoqué 3 fois parceque je travaillais plus qu’elle me demandais (trouver l’erreur…)) Donc si j’ai rien a faire, je fais rien ?

    Et elle de me répondre : exactement !

    Merci je vais pouvoir spammer ce blog en respectant les odres de ma chef…

Write A Comment