Tag

spa

Browsing

Tous les ans début décembre, la SPA propose le Noël des animaux. Elle organise un évènement solidaire : un refuge éphémère place de la République et les SPA de toute la France, viennent faire découvrir aux parisiens et aux gens de passage tous les chouettes pensionnaires à l'adoption. C'est l'occasion de faire des adoptions responsables mais aussi, de poser toutes ses questions, de découvrir des refuges particuliers (comme celui pour les chevaux) et de faire des dons. Cette année en raison des diverses manifestations, le Noël des animaux a dû être annulé. Comme je suis ambassadrice SPA depuis quelques années, j'ai décidé d'aller à la rencontre du refuge de ma région, celui de Saint-Parres aux tertres (Menois). Suivez-moi pour la visite !


Lancez-vous pour l'adoption !


J'ai reçu un très bon accueil dans ce refuge. Un bénévole m'a fait la visite de l'ensemble de la structure. Soyons clair, il y a une forte hausse des abandons d'animaux de compagnie en France. Les refuges sont de plus en plus sollicités. Côté chien, si les plus petits partent relativement bien, les gros chiens et les chiens de chasse ont plus de mal à trouver une famille. Côté chat idem, les chatons sont plus vite adoptés. 

Je vous conseille de vraiment vous déplacer dans le refuge de votre région car rien ne remplace le contact avec l'animal. Moi, par exemple, j'ai craqué sur un grand chien Indix qui ressemble un peu à un caniche géant (mais c'est un griffon). La douceur de son regard et son côté peluche m'ont tout de suite touché. Si j'avais une maison avec jardin, c'est ce compagnon-là que j'aurai choisi.

Image

Mon coup de coeur


Image

Indix est mon coup de coeur lors de ma visite. C'est un grand chien mâle né en 2013, de type briquet griffon vendéen. J'ai craqué pour son regard et sa douceur. On a tout de suite envie de lui faire des câlins. On sent le chien super bonne patte.

Si vous voulez adopter Indix voici sa fiche : adopter Indix


Les chiens des îles !


Le refuge vient d'accueillir une vingtaine de chiens des îles dont pas mal de chiots complètement craquants. J'ai pu rentrer dans l'enclos et j'ai subi l'attaque la plus mignonne de toute ma vie. Ceux-là viennent de Guadeloupe. Il y a pas mal de croisement entre chiens puisqu'ils vivent en liberté. Il est donc difficile de dire si votre compagnon restera petit ou pas. Mais dans la vie, il faut un peu de surprises, n'est-ce pas ;)


Image
Image

Image
Image

Les chats


Le refuge dispose d'une chatterie. J'ai commencé par la partie avec les chatons. Ca court dans tous les sens, ça demande des câlins, ça roupille. Puis, je suis allée voir les chats adultes. Un conseil allez les voir. De prime abord, je ne pense pas que j'aurai été tenté par un chat adulte alors que sur place ce sont eux qui m'ont le plus plu. De gros matous sont vite venus m'accueillir à coup d'adorables câlins. Autant vous dire que je ne me suis pas fait prier pour profiter de ce beau moment de tendresse.


Image
Image
Image
Image

Ce matou roux s'appelle Pelegrino, c'est une adoption SOS (participation financière libre). J'ai trouvé ce chat vraiment super ! Je vous mets sa fiche : adopter Pelegrino


Se préparer pour une adoption responsable !


Alors déjà, parce que vous pouvez vous poser la question ... Le refuge que j'ai visité travaille avec des comportementalistes animaliers et il y a un parcours d'agility (récemment acquis) pour les chiens. En effet, le refuge est particulièrement soucieux de la bonne intégration de l'animal dans sa nouvelle famille. Ils connaissent bien leurs animaux. N'hésitez pas à leur poser des questions sur l'attitude et le tempérament de l'animal. Ils vous diront s'il aime les enfants, ses congénères, les chats etc ... L'adoption d'un animal est payante, elle varie en général entre 150 et 250 €. Cela couvre les frais vétérinaires (vaccinations, stérilisation et divers traitement médicaux), la nourriture etc,... 

Avant d'adopter un animal, il faut savoir qu'il y a quelques points très importants à considérer pour éviter de faire un mauvais choix. Une adoption faite sur un coup de tête a souvent à long terme une répercussion négative.


5 ERREURS A NE PAS COMMETTRE  :

  • Adopter sur un coup de tête
  • Sous-estimer ses responsabilités
  • Imposer un animal aux membres de la famille
  • Se précipiter pour adopter
  • Choisir un animal qui ne vous correspond pas


Image

Vous voulez aider la SPA mais vous ne pouvez pas adopter un animal ? Vous pouvez faire un don monétaire (cliquez ici) ou apporter de la nourriture, des couvertures, de la litière à votre refuge. Le Noël c'est pour tout le monde !


Image

INFORMATIONS :


Il y a 6 ans, jour pour jour une bestiole trottinait et miaulait pour la première fois chez moi. Sur la photo, il avait un air complètement dépressif. Mais je ne sais pas pourquoi, j'ai eu un coup de coeur. J’avais décidé de reprendre un chat parce que j’ai toujours adoré les chats et que ça faisait des années que je n’en avais plus. Mais aussi pour m’aider à surmonter la mort de ma mère survenue un an auparavant et une rupture amoureuse particulièrement difficile. Le bilan aujourd'hui ? C’était une excellente idée. Ce chat est une machine à tendresse. C'est incroyable l'amour inconditionnel que peut donner un animal. Et ça, c'est tout le bonheur que je vous souhaite. 

Pour ses prochaines portes ouvertes les 7 et 8 octobre prochain, la SPA a lancé une campagne de sensibilisation sur l’adoption appelée Belle histoire. Laissez-moi vous contez mon histoire avec mon chat Haïku et plus généralement mon histoire avec les chats.

Les chats & moi

J’ai toujours grandi avec des chats. On trouvait toujours des chats sur notre chemin : dans la rue, sur un parking en allant faire des courses, dans une casse automobile … Ou ces chats nous trouvaient, on ne saura jamais bien. Mais ils faisaient partie de ma vie comme un autre membre de la famille. On en avait en général deux à la fois.

J’ai toujours été fascinée par les animaux. Je suis le genre de personnes qui aurait pu vivre dans une grande maison isolée avec une myriade d’animaux. Etant citadine, je compensais cette situation en ramenant toutes bestioles « égarée » à la maison : un chat, un papillon un peu blessé, des oiseaux blessés (ma mère était douée avec les oiseaux), des vers à soie, des hamsters … Des têtards qui pour le plus grand malheur de ma mère nous ont permis d’avoir une vingtaine de grenouilles fringantes à la maison. Une cérémonie a été organisée pour les relâcher en milieu naturel. Bref, je suis une fille à animaux.

Mais les chats faisaient partie de mon environnement. Je dormais avec mes chats. Je prenais parfois mon bain avec mes chats (enfin, quand ils tombaient dedans). Je jouais avec eux. Je me souviens de nos grands moments de tristesse quand ils mourraient. Mais nous finissions toujours par en reprendre un, qui pointait le bout de son nez.

Haïku & moi

Puis, j’ai pris mon indépendance et je suis restée plusieurs années sans chat. Mon métier de formatrice faisait que j’étais très souvent en déplacement loin de chez moi. Et je ne voulais pas que mon animal soit seul trop souvent.

Puis, il y a eu des circonstances. J’ai perdu ma maman et un an plus tard, je vivais une rupture particulièrement difficile. L’avantage des situations difficiles, c’est qu’on lâche prise. J’ai réalisé que depuis des années, je voulais un chat, que je avais marre de vivre sans cette présence que j’aimais tant. J’avais envie d’un chat avec une bonne trombine. Je me suis mise à parcourir les petites annonces et j’ai trouvé une famille qui avait deux petits chats. Quand j’ai vu la photo de ce chaton, j’ai su que ça allait être mon chat. Il avait une mine un peu dépressive mais c’était lui.


Si vous voulez-vous aussi faire votre photo #BelleHistoire et la partager aller sur le site : http://bellehistoire.la-spa.fr/


L’adoption responsable

Ce chat-là, je ne l’ai pas « adopté » à la spa, je l’ai acheté (pas cher, mais je l’ai acheté). N’empêche que d’adopter un animal, c’est une vraie responsabilité. Je m’occupe beaucoup de mon chat. Je le considère comme un colocataire qui lui ne m’aurait pas vraiment choisi. Je fais attention à son bien-être et à son comportement. Quand les chats sont petits, il ne faut pas se mentir, il faut être vraiment à l’écoute. Et quand ils sont adultes, on doit modifier certaines de ses habitudes pour les inclure et qu’ils se sentent bien.

Ca fait 5 ans que j’ai Haïku. Et honnêtement, j’ai une relation extra avec mon chat. Pas un jour, je ne regrette cette adoption. Oui, oui, parfois, il est un chiant. Parfois, je me précipite dans la cour pour sauver un pigeon qu’il est en train de manger. Mais il reste pour moi, le plus chouette chat de la galaxie. En fait, je ne sais pas comment j’ai fait pour vivre sans chat pendant plusieurs années !


Haïku a quelques mois. Il passe beaucoup de temps dans la boîte qui me sert à ranger mes papiers

Le seul autre animal qu’Haïku tolère vraiment : la lampe licorne.


Une des activités principales d’Haïku : dormir emmitoufler dans ma couette. Il s’est pris de passion pour cette fausse peau de mouton.

Adopter un animal de compagnie à la SPA

Vous pouvez adopter plusieurs type d’animaux à la SPA (chien, chat, NAC) :

Ambassadeur SPA

Aujourd’hui, je t’écris pour te proposer de venir faire un soin avec moi dans le spa de luxe Nuxe qui s’est récemment installé à Troyes. J’ai la chance d’avoir été invitée à le découvrir, et j’ai décidé d’inviter une lectrice à venir avec moi. C’est le samedi 14 octobre prochain et on va passer une après-midi délicieusement sympa. Je pense qu’on connaît tous l’huile prodigieuse de chez Nuxe, célèbre marque fondée par Aliza Jabès. Mais connais-tu ses engagements ?

« Nuxe s’engage pour la beauté de chaque femme, et formule ses produits avec talent et exigence. Nous refusons l’utilisation du parabène, des huiles minérales, des matières d’origine animale et des microbilles plastiques et garantissons des produits de qualité made in France, non testés sur les animaux, conformément à la règlementation en vigueur. »

Alors, prêt(e) à vivre une parenthèse de douceur dans votre mois d’octobre ?

Gagne ton soin Nuxe, avec moi :

A gagner :

  • Un soin massage signature en duo « L’écrin du Relais » dans le très joli spa Nuxe de Troyes en m’accompagnant le samedi 14 octobre 2017 (horaire fixe)

Conditions pour pouvoir concourir :

– Etre disponible le samedi 14 octobre 2017 dès 14h (être là au moins 15 minutes avant). Ce soin est valable uniquement à cette date et qu’en m’accompagnant.
– Venir avec un maillot de bain
– Etre content de passer une après-midi avec moi :) et accepter de faire une photo souvenir
– Kiffer les soins Nuxe ou avoir envie de les découvrir.

Participe au concours spa Nuxe de Troyes :

Le résultat du tirage sera annoncé le 9 octobre au matin.


Le tirage au sort pour le concours vient d’être fait : la gagnante est Déborah K. Je t’envoie un mail de ce pas. Un grand merci à tous pour vos participations !!!TheCélinette

Article partenaire – test de produits / Crédits photos image bannière : ©Talweg architectes

Il y a des moments dans la vie, où l’on sent qu’il faut tenter sa chance. C’est exactement ce qui s’est produit quand j’ai vu passer ce concours pour devenir une des 3 chroniqueuses PHYTOMER. Et quelques jours plus tard, j’ai reçu le mail magique « Céline, you’re in !». Me voilà donc investie d’une fantastique mission : découvrir la marque et les bienfaits de ses produits. PHYTOMER soyons clair, c’était l’une des marques fétiches de ma grand-mère (qui prenait vraiment soin d’elle et ça se voyait). Mais la marque PHYTOMER allait-elle plaire à la trentenaire que je suis ? Ah, on me souffle dans l’oreillette que je n’ai plus 30 ans depuis quelques années. Peu importe, je pars à l’aventure et je vais découvrir la marque au cœur de la Bretagne à Saint-Malo.

Descente du train, l’iode vient me taquiner le bout du nez, j’apprécie déjà mes premiers pas en Bretagne ! Je file à l’hôtel pour me reposer avant ma journée de découverte de demain. C’est là, que je rencontre pour la première fois mes deux autres complices : Pauline et Claire-Elise. On a failli se reposer mais les trésors de la Bretagne nous tendaient les bras : fruits de mer, crêpes et le fameux beurre salé !

Vendredi, c’est enfin la découverte de PHYTOMER ! Une marque familiale avec au cœur de son activité : la recherche scientifique et un amour incroyable de l’environnement local. Déjà, cette dynamique me plait bien. Mais la suite est un vrai régal.

Rencontre avec Emilie ma coach PHYTOMER :

Emilie est une femme d’une quarantaine d’années pimpante et dynamique. Elégante, le tient frais et lumineux, je l’avais vu passer dans le couloir sans savoir qu’elle allait être ma coach. C’est tout à fait le genre de féminité que j’aime : naturelle et avec un vrai style. Sachant qu’elle utilise les produits Phytomer, j’avais envie d’en savoir plus.

L’examen de ma routine beauté :

Après avoir parlé de moi, pour comprendre mon rythme de vie et mes attentes, nous partons à la découverte de mes routines beauté. Je suis free lance depuis plusieurs années. J’ai donc un rythme de vie très changeant : avec parfois du temps pour moi, parfois pas du tout. Mais il y a une chose immuable pour moi : prendre soin de moi. J’ai la chance de faire pas loin de 10 ans de moins que mon âge et il n’y a pas de secret, ça passe par une bonne hygiène de vie et bonne routine beauté. Mes impératifs : l’hydratation, des produits confortables et doux pour calmer mes rougeurs et la sensibilité de ma peau. Et d’un point de vue logistique, des contenants faciles à transporter car je suis souvent en déplacement.

Le soin au spa PHYTOMER, mission « détox » :

« Ooh ! My Godness ! » Ce soin reste pour moi un moment de bonheur incontournable. Après un examen de ma peau démaquillée, nous avons opté pour le soin CITADINE qui est un soin détox. Ses objectifs : hydratation de la peau, réduction des signes de fatigue, homogénéisation du teint, et donner à la peau une nouvelle fraîcheur. Mission réussie ! Alors que je vous écris cela fait plusieurs jours que j’ai fait le soin et ma peau est toujours éclatante.

Le déroulé du soin Citadine de chez PHYTOMER :

Dans une pièce généreuse, à la décoration apaisante, j’ai pris place sur le matelas chauffant et je me suis glissée sous une couette. Volteface, Emilie m’annonce que l’on commence par un massage du dos. Celui-ci sera complété par un masque du dos à la boue marine crépitante. C’est absolument à découvrir, j’ai adoré. La pose des différents soins s’accompagne de massages des bras, du visage et de la nuque. Les produits sont doux, leur parfum et léger et ils correspondent bien à mon type de peau. J’avoue avoir rejoint Morphée plusieurs fois pendant le soin.

 Les étapes clés du soin :

  • Démaquillage et exfoliation sur-mesure
  • Nettoyage de peau et détoxination
  • Modelage hydratant du visage
  • Objectif teint frais et dépollué comme après un séjour en bord de mer avec l’association sérum sur-mesure et masque fraîcheur de peau
  • Application de CITADINE sur le visage et le contour des yeux

Mes premiers pas dans l’univers Phytomer sont très concluants. Je suis repartie avec plusieurs produits à intégrer dans ma routine. J’ai hâte de vous raconter la suite.

Pour suivre les aventures de mes complices  sur le blog PHYTOMER, c’est par ici : les chroniques de Claire-Elise et de Pauline … et les miennes.

 
Article partenaire – Test de produits

Quand on m’a dit, veux-tu découvrir le massage traditionnel chinois guā shā, j’étais ravie. Le nom français du  guā shā ( 刮痧 ) est le « tribo-effleurage « , je trouve cette appellation particulièrement jolie. Pourquoi ce nom ? Car cette méthode, qui est considérée comme un traitement médical en médecine chinoise, vise à « gratter la maladie pour lui permettre de s’échapper à travers la peau ». Il s’agit de faire remonter les Shas à la surface de la peau en les frottant ou en les raclant rapidement à l’aide d’une petite spatule en jade ou en corne aux bords arrondis sur une peau bien huilée. Le frottement permet d’évacuer une congestion énergétique et circulatoire voire un état inflammatoire global. Vous l’aurez compris, le guā shā harmonise le Yin et le Yang.

En complément de votre traitement allopathique, vous pouvez vous offrir ce massage si vous souffrez d’asthme, de bronchite / rhume / grippe (et autres petits bonheurs de l’hiver), de fibromyalgie, d’entorses et de spasmes musculaires. Pour ma part, j’ai régulièrement des douleurs musculaires, j’ai donc sauté sur l’opportunité. Bon, j’avoue même en super forme, j’aurai dit oui aussi !

Où je fais mes massages guā shā ? Chez Lanqi (Paris)

Le guā shā ce n’est pas le massage chinois, le plus connu. Pour ma part, j’ai eu la chance de le découvrir dans mon spa chinois fétiche : Lanqi. Je vous avais déjà parlé de ce spa dans lequel je me ressource souvent à coup de médecine chinoise. C’était mon adresse incontournable quand j’avais mes soucis d’épaule et de dos.

Massage chinois

Pour ce soin comme toujours chez Lanqi, ma masseuse était vraiment super. Bien que ne parlant que peu le français, elle a tenté de me faire comprendre les différentes étapes du massage, et j’avoue qu’on s’est bien comprise. Les personnes de l’accueil parlant elles mieux le français ont répondu à mes questions subsidiaires.

Alors comment se passe le massage guā shā ?

Ca se passe très bien. On commence par un massage traditionnel chinois qui se termine par le passage de cette petite spatule sur différentes parties du corps. Si vous regardez les photos liées au guā shā sur Google, vous allez avoir peur. Moi, perso, j’ai eu peur. Mais, je n’ai pas eu de telles traces malgré un massage vigoureux.

Chez Lanqi, la fin du massage se fait toujours dans la douceur. On vous laisse le temps de vous rhabiller à votre rythme. Puis on vous offre un thé à base de concombre amer, dans l’entrée du spa conçue sur les règles de l’art du feng shui. Ce thé est d’ailleurs cultivé en Chine par la famille de Lanqi et il est bio.

Mes recommandations : attention, on ne fait pas la fête après ce genre de massage. On se réserve une soirée tranquille pour laisser le corps travailler. Et particularité, pas de douche après ce massage. On réserve sa douche pour le lendemain matin.

Et vous, avez-vous reçu ou pratiqué des massages chinois ? Alors tenté par le guā shā ?

Informations sur le guā shā :

J’ai toujours grandi avec des animaux. Parce que d’autant que je me souvienne, j’ai toujours adoré les animaux. J’essayais de ramener tous les animaux que je croisais à la maison, du coup maman a fini par céder. J’ai eu des  nouveaux copains dans ma chambre : des hamsters, des poissons rouges, des tortues, un chien, un furet abandonné et une myriade de chats pour la plupart trouvés dans la rue : des tigrés, des gris, des noirs …

Et puis stop, je n’ai plus eu de chats pendant des années. Mais fin 2012, j’ai eu envie de sauter le pas. J’étais dans une période pas super facile de ma vie (un deuil de moins d’un an et une rupture dans les dents). J’ai décidé de suivre mes envies et là-dedans, il y avait un chat. Je me souviens de sa trombine sur l’annonce. Il avait l’air apeuré ne sachant pas trop quoi faire, mais j’ai eu un coup de foudre direct ! Il était dans une famille des environs de Lille et une amie qui était sur place pour le week-end a eu la gentillesse de se lancer dans l’expédition pour me le ramener. Et depuis, c’est le bonheur !

alinelunau_thecelinette_chat1

C’est le chat que je voulais. On se ressemble au niveau du caractère (pas des poils évidemment) et l’entente est excellente. C’est une idée assez commune, mais l’amour que vous donne un animal, c’est comme une source d’énergie pour regonfler ses batteries ! Il dort dans mon lit. Il miaule quand je prends mon bain. Il se couche sur mon Mac. Il me mord parfois le coude parce que je travaille à la maison et qu’il a décidé que c’était le moment de jouer. Parfois, il croque des oiseaux malgré ma vigilance. Je le regarde, je gueule un coup. Il me regarde et il va manger des croquettes en laissant l’oiseau mort au milieu du salon. Il me fait la fête quand je rentre (oui, oui, c’est bien un chat quand même). Et il « discute » beaucoup avec une voix éraillée, digne d’une alarme d’Opel Vectra (ceux qui ont des siamois savent ;).

La SPA vient de lancer une opération #lanimalquimeressemble visant à vous sensibiliser à son week-end portes ouvertes du 30 au 2 octobre. En attendant, vous pouvez :

  • Prendre une photo de vous et de votre animal
  • La poster sur les réseaux sociaux avec le hastag #lanimalquimeressemble
  • La poster sur le site http://lanimalquimeressemble.la-spa.fr/ et devenir un ambassadeur SPA.
  • SPA : Site Internet –  Twitter – Page fan Facebook

Si vous avez envie d’adopter, c’est le bon moment pour aller à la rencontre de la SPA proche de chez vous !

ambassadeur-spa-2016

spa-animalquivousressemble

Article partenaire (SPA)