Tag

vin

Browsing

[cs_content][cs_element_section _id= »1″][cs_element_row _id= »2″][cs_element_column _id= »3″][cs_element_text _id= »4″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »6″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »8″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »14″][cs_element_column _id= »15″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »17″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »19″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »21″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »28″][cs_element_column _id= »29″][cs_element_image _id= »30″][cs_element_text _id= »31″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »33″][cs_element_image _id= »34″][cs_element_text _id= »35″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »41″][cs_element_column _id= »42″][cs_element_headline _id= »43″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »45″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »52″][cs_element_column _id= »53″][cs_element_image _id= »54″][cs_element_text _id= »55″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »57″][cs_element_image _id= »58″][cs_element_text _id= »59″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »65″][cs_element_column _id= »66″][cs_element_headline _id= »67″][x_gap size= »20px »][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »70″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »77″][cs_element_column _id= »78″][cs_element_image _id= »79″][cs_element_text _id= »80″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »82″][cs_element_image _id= »83″][cs_element_text _id= »84″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »90″][cs_element_column _id= »91″][cs_element_image _id= »92″][cs_element_text _id= »93″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »95″][cs_element_image _id= »96″][cs_element_text _id= »97″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »103″][cs_element_column _id= »104″][cs_element_headline _id= »105″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »107″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »114″][cs_element_column _id= »115″][cs_element_image _id= »116″][cs_element_text _id= »117″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »119″][cs_element_image _id= »120″][cs_element_text _id= »121″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »127″][cs_element_column _id= »128″][cs_element_image _id= »129″][cs_element_text _id= »130″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »131″][cs_element_image _id= »132″][cs_element_text _id= »133″][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][/cs_content]

[cs_content][cs_element_section _id= »1″][cs_element_row _id= »2″][cs_element_column _id= »3″][cs_element_text _id= »4″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »11″][cs_element_column _id= »12″][cs_element_headline _id= »13″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »15″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »22″][cs_element_column _id= »23″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »25″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »27″][x_gap size= »20px »][x_custom_headline level= »h4″ accent= »false »]Comment le rouge s’accorde … [/x_custom_headline][cs_element_text _id= »30″][x_gap size= »20px »][x_custom_headline level= »h4″ accent= »false »]Comment le rosé s’accorde … [/x_custom_headline][cs_element_text _id= »33″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »41″][cs_element_column _id= »42″][cs_element_image _id= »43″][x_gap size= »5px »][cs_element_image _id= »45″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »46″][cs_element_image _id= »47″][x_gap size= »5px »][cs_element_image _id= »49″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »54″][cs_element_column _id= »55″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »57″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »59″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »66″][cs_element_column _id= »67″][cs_element_image _id= »68″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »75″][cs_element_column _id= »76″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »78″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »80″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »82″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »88″][cs_element_column _id= »89″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »91″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »93″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »100″][cs_element_column _id= »101″][cs_element_image _id= »102″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »110″][cs_element_column _id= »111″][cs_element_image _id= »112″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »113″][cs_element_image _id= »114″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »119″][cs_element_column _id= »120″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »122″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »124″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »131″][cs_element_column _id= »132″][cs_element_image _id= »133″][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][/cs_content]

[cs_content][cs_element_section _id= »1″][cs_element_row _id= »2″][cs_element_column _id= »3″][x_gap size= »50px »][cs_element_text _id= »5″][cs_element_gap _id= »6″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »7″][cs_element_image _id= »8″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »13″][cs_element_column _id= »14″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »16″][x_gap size= »20px »][cs_element_gap _id= »18″][cs_element_headline _id= »19″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »25″][cs_element_column _id= »26″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »28″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »30″][cs_element_image _id= »31″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »37″][cs_element_column _id= »38″][cs_element_image _id= »39″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »40″][cs_element_image _id= »41″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »42″][cs_element_image _id= »43″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »47″][cs_element_column _id= »48″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »50″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »52″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »54″][cs_element_text _id= »55″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »62″][cs_element_column _id= »63″][cs_element_headline _id= »64″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »66″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »72″][cs_element_column _id= »73″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »75″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »77″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »83″][cs_element_column _id= »84″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »86″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »88″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »89″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »91″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »96″][cs_element_column _id= »97″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »99″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »105″][cs_element_column _id= »106″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »108″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »114″][cs_element_column _id= »115″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »117″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »119″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »125″][cs_element_column _id= »126″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »128″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »130″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »131″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »133″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »135″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »140″][cs_element_column _id= »141″][x_gap size= »20px »][cs_element_headline _id= »143″][x_gap size= »20px »][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »146″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »153″][cs_element_column _id= »154″][x_gap size= »40px »][cs_element_text _id= »156″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »157″][x_raw_content][/x_raw_content][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »163″][cs_element_column _id= »164″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »166″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »168″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »170″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »172″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »177″][cs_element_column _id= »178″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »180″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »182″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »184″][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »190″][cs_element_column _id= »191″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »193″][/cs_element_column][cs_element_column _id= »194″][cs_element_text _id= »195″][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »200″][cs_element_column _id= »201″][x_gap size= »20px »][cs_element_text _id= »203″][x_gap size= »20px »][cs_element_image _id= »205″][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][/cs_content]

Les beaux jours sont là, on commence à s’habiller plus léger, on profite enfin des premiers rayons de soleil. On profite des terrasses. Le bonheur pointe sérieusement le bout de son nez.  D’humeur bucolique, je serai bien tentée par une balade en dehors de la ville.

La maison de Champagne Devaux, fondée en 1846 à Bar-sur-Seine possède un très joli manoir (à quelques kilomètres de Troyes). Et pendant une certaine période, il est ouvert au public. J’ai déjà eu l’occasion de le visiter lors du champagne day pour un atelier dégustation qui reste gravé en ma mémoire. Aujourd’hui, je vous offre la possibilité de vivre la même expérience, suivez-moi !

Et si on fêtait le printemps autour d’un atelier dégustation de la maison de champagne Devaux ?

Vous allez voir, le manoir est divin. Je ne sais pas qui sera l’heureux/se gagnant, mais c’est un très chouette moment. Voici les détails du concours :

A gagner : 1 atelier dégustation et découverte  de La Collection D (valable pour 2 pers.) au manoir Champagne Devaux.

Les ateliers dégustation Champagne Devaux fonctionnent de la façon suivante : chaque atelier débute par une visite guidée du Manoir, au cours de laquelle vous apprendrez l’essentiel sur l’Appellation d’Origine Contrôlée Champagne et la champagnisation. Accessibles à tous, ces ateliers ont pour maîtres-mots simplicité et convivialité. Venez savourer la complexité et le charme des trois flacons de La Collection D « 5 ans d’âge ». Notre œnologue partagera avec vous l’identité de cette collection haut-de-gamme et les spécificités de chacune de ces cuvées. Personnellement, j’ai beaucoup aimé le fait d’avoir la présence d’un oenologue, à qui j’avais pu poser mes questions de novice. L’atelier que j’avais fait, proposait une dégustation en verre opaque. C’est assez troublant de devoir évaluer un champagne sans s’aider de la vue. Bref, vous allez aimer :)

Détails : sur réservation, valable pour 1 an.  Les ateliers sont accessibles lors des horaires d’ouverture du Manoir :

  • Le manoir est ouvert toute l’année du lundi au vendredi de 10h à 18h
  • Et en supplément le samedi de mi-avril à fin septembre

Tirage au sort : vous avez jusqu’au dimanche 9 avril 2017 pour participer. Je donnerai le nom du gagnant le lundi 10 avril.

Pour participer, répondez (en commentaire) à la question suivante : combien d’ateliers découverte propose Champagne Devaux ? Citez-le nom des ateliers.

Bonne chance à tous !!

+++ LA GAGNANTE EST RACHEL ! BRAVO +++

Article partenaire – Merci à la Maison Champagne Devaux

Article partenaire – Test de produits

[cs_content][cs_section parallax= »false » separator_top_type= »none » separator_top_height= »50px » separator_top_angle_point= »50″ separator_bottom_type= »none » separator_bottom_height= »50px » separator_bottom_angle_point= »50″ style= »margin: 0px;padding: 45px 0px; »][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »]Régulièrement de passage sur Paris, j’aime découvrir ces restaurants dans lesquels on se sent bien et on s’émoustille les papilles. Le Petit Matieu fait partie de ces endroits-là.[/cs_text][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]A la découverte du bistrot à vins, le petit Matieu[/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]Aguichée par un article, me voilà en route vers ce restaurant en compagnie de ma belle amie Sabrina. Nous faisons une halte au bar du musée de l’architecture que je n’avais pas encore eu la chance de découvrir. Je pense que le barman est tombé amoureux de Sabrina en un battement de cils, un homme de goût.

Quelques rires plus tard, nous voilà dans le restaurant de Mathieu Gontier situé de rue des vinaigriers. Mathieu a fait ses classes à Ferrandi. J’avais suffisamment brodé de vestes de cuisine pour cette école quand étudiante, je travaillais pour Bragard, que je méritais amplement de goûter, enfin, la cuisine de l’un de ses élèves.

Ce restaurant de taille moyenne a tout de suite quelque chose d’intime. La choix de la décoration, la discrétion du service et la qualité des mets y sont pour beaucoup. La décoration est contrastée et issue de différentes périodes. J’aime l’idée de dîner dans un lieu moderne, mais dans les assiettes que j’ai vues chez mes grand-mères.[/cs_text][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Que déguste-ton au Petit Matieu ?[/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]La cuisine y est originale et surprenante. Nous avons opté pour : une buratta de truffes à se damner, un tartare de magret de canard à la noisette coupé au couteau, un sauté de coques au gingembre et des ravioles de légumes au brocciu. La qualité des produits est à tomber. Côté vin, nous avons choisi un vin rouge Corse du domaine San Micheli qui a fait notre bonheur.

Si vous voulez savoir quels autres plats vous pourrez y trouver, rendez-vous sur leur site qui dévoile les cartes du midi et du soir. Pour les entrées comptez entre 4,5 € et 11 €, pour les plats entre 9,5 € et 14 €. Bon à savoir, ils proposent aussi un service traiteur pour des évènements.

C’est le genre d’endroit où je reviendrais, c’est sur ! Pensez à réserver.

J’ai pris peu de photos, car j’étais trop accaparée par ces plats succulents et nos conversations passionnantes, pardoname :) J’y retournerai et j’en rajouterai.

En bonus : une sélection musicale parfaite, l’accent corse et le charme du propriétaire, une serveuse aussi classe que jolie (attention au coup de foudre messieurs) et qui a ri à nos blagues (si, si, c’est important).[/cs_text][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_image type= »thumbnail » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2015/05/image4.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][x_image type= »thumbnail » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2015/05/image5.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][x_image type= »thumbnail » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2015/05/IMG_8864.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_accordion][x_accordion_item title= »Infos sur le Petit Matieu » open= »true »]Adresse : 55, rue des Vinaigriers Paris 10ème
Restauration 12h00 – 14h30 & 19h00 – 23h00
Bar 12h00 – 16h00 & 18h00 – 1h00
Ouvert du lundi au vendredi midi et soir. Le samedi soir uniquement
+33 (0)1 46 07 09 49[/x_accordion_item][/x_accordion][/cs_column][/cs_row][/cs_section][/cs_content]

J’allais vous préparer une jolie note sur ce week-end festif, accompagné d’un joli film explicatif … mais j’ai découvert ce matin que ma carte mémoire avait rendu l’âme. Vous dire que je suis dégoûtée est un faible mot.

Faire la route du champagne c’est aller à la rencontre de la campagne … parfois profonde. C’est ainsi que lors de mon périple j’ai croisé la route de Roger (ce nom est bien évidemment un pseudonyme usité dans l’optique de préserver l’anonymat de cet individu… et lui éviter par la même occasion que la ligue anti-boulet exécute sur le champ une répression exemplaire). Roger bien qu’ayant dépassé la quarantaine, croit encore fermement dans le bon usage du dérapage en vélo pour impressionner les femmes. C’est donc avec une détermination de dragueur aguerri qu’il s’exécuta sous mes yeux.

Alors qu’il se penchait ferment sur l’avant du vélo, l’arrière de celui-ci (du vélo pas de Roger) se souleva et vint atterrir sur mon bras droit me procurant une douleur aussi vive que ma stupéfaction. Bien évidemment je m’attendais à des excuses aussi plates que sa technique de drague, mais le Roger me dit :
– Rhoooooooo la vache !!! J’comprends pâs d’habitude quand j’dérape la roue part dans l’aut’ sens !
– Vous êtes sur que ça va bien dans votre tête ?
– D’habitude j’dérape hyper bien… Merde j’suis vexé !
– Oui ben moi j’ai mal au bras.
– J’suis désolé vraiment, pardon, pardon …
– Oui oui ça va.
– Et ce soiiiiiiiiir ?!!! Vous allez dancer ?
– NON !!!
– On s’retrouvera peut-être (sourire mêlé d’espoir et de certitude un peu démentielle).
Personnellement j’étais super contente de m’être débarrassée du Roger.

Quelques heures plus tard, au bal du village.
– Helllllllo c’est moi vous me reconnaissez ?!!!
(Moi pas de réponse, regard désabusé).
– Heyyyyyy c’est moi le gars du vélo !!!
– Oui c’est bon je vous avais reconnu.
Il parle au groupe puis me regarde et se rapproche de moi.
– Tu danses ?
– Non.
– Tu danses ?
– Non
– Tu danses ?
– Non
Ce n’est pas que je m’ennuie vite mais les relations répétitives euh …. Comment dire… j’ai supputé qu’il mettait en oeuvre une technique soporifique visant à endormir ses victimes en l’absence de GHB. Je ne sais pas quel don avait ce Roger, mais il nous a suivi dans nos divers lieux d’amusement de cette journée. J’espère qu’aucun Roger ne sommeille en vous, parce que je vais être très claire, les résultats escomptés sur la gente féminine sont maigres.

Vous n’êtes pas sans savoir que je vis dans la belle ville de Troyes, haut lieu Templier. J’ai donc décidé pour leur rendre hommage de moi aussi partir en croisade, mais comme je suis une fille (escarpins, petite robe, vernis et tutti quanti) je vais partir à la conquête de bulles :) Ce week-end c’est la route du champagne, une belle opportunité pour se marier avec découvrir les viticulteurs de la région.

Sachez que ma croisade sera une noble quête puisque la préservation du Champagne sur Reims a été permise grâce au Clergé (notamment celui de l’abbaye de Saint Pierre au Mont). D’ailleurs, Dom Pérignon (puisse Dieu bénir ce saint homme) était un moine de l’abbaye bénédictine d’Hautvillers. C’est un peu tabou mais ça boit sévère dans la confrérie ;)

Bon ok c’est surtout Louis Pasteur qui a maîtrisé l’effervescence de ce vin (d’où la volonté de Balbc d’aller faire sa thèse à l’institut Pasteur, dans le but d’y boire à foison… amère déception pour cette brillante femme qui dû coup s’exila en Helvétie). Certains l’ont surnommé le vin du Diable je vais donc rester raisonnable dans ma consommation histoire de ne pas somnoler comme un ourson ;)

 

En matière de vins, autant être honnête je n’y connais rien …
Devant le vin, je suis comme devant la nourriture, j’ai toujours 5 ans, je sais seulement dire « j’aime » ou « j’aime pas ». Quand j’aime je me délecte, je sautille, j’ai des yeux pétillants et un sourire chantant. Quand je n’aime pas, je ne mange/bois pas ! Plutôt mourir de faim / soif.

L’autre jour, j’ai reçu ma môman, alors je voulais lui faire plaisir autour d’un bon repas, d’un tendre pain et d’un bon petit vin. Comme je bois rarement, quand l’occasion se présente j’honore mes papilles. Pas forcément avec un vin cher mais toujours avec une belle trouvaille.

Et comme mon érudition en vin est à la hauteur de mon talent en patin à glace, c’est à dire proche du néant … Je remets régulièrement mon destin d’apprentie oenolophile, entre les mains du tenacier d’un bar à vin de ma ville.

C’est toujours la même histoire …
Je me décide : aujourd’hui j’achète une bouteille pour faire plaisir à quelqu’un.
Alors, je deviens toute timide. Mes pas arpentent les pavés médiévaux de la ville, avec le claquement propre à mes bottines de femme trottinante. Filant droit vers le marché couvert de la ville, je prends cette entrée là. Celle qui donne juste à côté de la case du vendeur de vin.

Je regarde l’étal, ses bouteilles et … je suis perdue.
Alors il me sourit avec sa bonne mine à lui, toujours souriante. Je lui souris aussi. J’hésite toujours un peu. Il s’approche, on se fait la bise. Il me regarde et je lui dis de suite, moi je n’y connais rien en vin. Il me dit c’est pas grave tu apprends, tu aimes quoi ? Le Cheverny de chez Tue-boeuf et le Champagne Vouette et Sorbée … Le reste je ne retiens pas …
Il me sourit et je lui plante le décor : qui je vais recevoir, ce qu’il ou elle aime, ce que je prévois de cuisiner, bla bla bli bla bla bla …

Là l’aventure commence, il scrute, il observe puis il évoque. Et si mon minois, marque une expression d’accroche, il propose. Il ne vend pas son vin, il le raconte.
Quand il me propose sa trouvaille commence alors un moment incroyable. Son visage s’éclaircit, ses yeux s’animent. Et là, on est avec lui, dans les coteaux, on arpente les vignes, on sent le vent frais sur ses joues. On écoute la particularité du cépage, le travail du viticulteur, sa philosophie. L’histoire du vin, de son nom, sa saveur, ses surprises, ses ressemblances et sa singularité. Quelqu’un qui vous parle avec passion est toujours hors du temps. Et dans ces moments-là, je voyage toujours un peu.

Moi, ça m’intimide terriblement. J’écoute, j’observe et je fais tout mon possible pour tout bien retenir… Et quand j’arrive à la maison, je m’exclame pleine d’enthousiasme : « hé ben maman, ce vin c’est un vin particulier parce que … parce que … parce que… mince, il a dit …. euh bon enfin …. goutons le ! ». Et là je dis j’aime ou j’aime pas.

PS : le dernier vin que j’ai ramené de cette balade est un vin rouge du jura l’uva-arbosiana du domaine de la tournelle.