J'ai regardé cette série, d'abord car j'avais très envie de revoir Gillian Anderson à l'écran. J'ai hésité au début, car j'avais peur de me retrouver face à une série pour ados. Il n'en n'est rien ! Même si l'action se passe au coeur d'un lycée, cédez à la tentation. Vous allez découvrir une série, intéressante, attendrissante dans laquelle les problématiques humaines et sexuelles sont abordées avec un côté direct mais rafraîchissant.

Oui, car tout ne tourne pas autour du sexe dans cette série, c'est juste l'intrigue de fond. Ca parle surtout de relations humaines et de comment on se débrouille pour bien vivre sa vie (souvent avec les moyens du bord). Les personnages ayant des contextes tous très différents, on se retrouve forcément dans une des situations. Il y a une multitude de contextes familiaux aussi : l'écrivain / thérapeute a succès, qui est divorcée et qui se concentre (trop) sur son fils (elle veut son équilibre, mais elle l'étouffe); le couple lesbien qui encourage (trop ?) leur fils vers la route du succès sportif. La famille très pratiquante qui on un fils gay (comment le comprendre, le soutenir ...). Les parents absents, etc. ... , La pression que subissent les ados (entre les attentes des parents et leur appréhension de la vie) est au coeur de la série. Et soyons honnête, ce sont des problèmatiques qui nous suivent toute notre vie. C'est quoi une vie réussie d'ailleurs ?


Synopsis


Otis, un jeune homme timide de 16 ans,  qui vit seul avec sa mère Jean, sexe-thérapeute reconnue. Alors qu'il mûrit et qu'il tente de découvrir discrètement et doucement sa propre sexualité, sa mère tente le dialogue et s'immisce (trop) dans sa vie. Otis, c'est le genre de garçon complètement transparent au lycée. Personne ne le remarque et ça lui va très bien. Il mène une vie tranquille entre l'école et son amitié avec Eric (son meilleur ami). Alors qu'il compte continuer à se rythme là, plusieurs personnes le remarquent, dont la charismatique Maeve. Décelant en lui des talents de sexologue, elle le pousse à faire des thérapies clandestines pour les élèves du lycée ...



5 bonnes raisons de regarder Sex Education


C'est une série que j'ai vraiment pris plaisir à regarder, je vous la conseille vivement. La réussite tient surtout grâce à un beau travail de fond : scenario qui tient la route (manière dont les problèmes sont abordés, intrigues, personnalités des protagonistes), bon cast et du coup bon jeu d'acteurs. Mêmes les costumes (tenues des acteurs) sont très bien choisies et mettent rapidement en lumière le contexte et la personnalité des personnages). La bande-son est un plaisir. Les 8 épisodes passent super vite. J'ai déjà hâte de découvrir la saison 2 ! 


  • Pour Gillian Anderson (et le jeu des autres acteurs)

    J’aime vraiment cette femme. Je me demandais ce qu’elle donnait dans un rôle de sexologue de 50 ans, mère qui analyse son fils sans le laisser souffler. Elle est top ! Filez la découvrir ! Le plus : ses tenues (Oh My God, je veux les mêmes. C’est fluide, élégant, minimaliste mais classe). Et le duo Asa Butterfield, Gillian Anderson fonctionne particulièrement bien.

  • Pour le très bon traitement de la sexualité

    La sexualité est très bien traitée, ici. C’est frais, direct. Ca colle à des questions qu’on s’est tous posé un jour. Et surtout, ça mêle directement sexualité et relations humaines et sa perception de soi. Bref, cette série, c’est comme le sexe, elle fait du bien.

  • Le scenario

    Le scenario est bien travaillé. Du coup, c’est fluide, touchant et sincère. Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants que les rôles principaux et c’est là, que l’on voit que tout est bien pensé. Plusieurs thématiques sont abordées : la sexualité (des ados et des adultes), le harcèlement scolaire, la quête de l’identité, comment se reconstruire après un divorce, une séparation … Tout ça avec humour et humanité. On regarde cette série avec le sourire aux lèvres, parfois la larme à l’oeil, et on la termine le coeur léger.

  • Pour les maisons et les décors

    Nan mais la maison de Jean, on en parle ? Un grand chalet rouge perdu au milieu des bois. Transportez-moi de suite, s’il vous plait ! J’ai mis du temps à comprendre que l’action se déroulait en Angleterre. Les paysages et certaines maisons sont vraiment superbes. Plaisir des yeux !

  • La bande-son

    La bande-son est top ! Un mix bien choisi de différentes époques. Ca colle super bien à la série et certaines nous restent invariablement en tête comme le « Love really hurts without you » de Billy Ocean !


Attention, il y a un peu de "spoil" dans cette vidéo.






Distribution et personages


  • Otis Milburn (Asa Butterfield) Lycéen  de 16 ans, toujours vierge et pas très à l'aise avec son rapport à son corps et à sa sexualité. Mais qui connaît la théorie grâce au métier de sa mère, dont il semble avoir hérité du don.
  • Jean Milburn (Gillian Anderson) Sexe-thérapeute reconnue et femme décomplexée. Mère d'Otis, assez intrusive dans la vie de son fils. Divorcée, elle enchaîne les conquêtes car elle ne veut pas d'attaches. Ses passions : son métier et son fils.
  • Eric Effiong (Ncuti Gatwa) Meilleur ami d’Otis. Optimiste, gay et harcelé dans son lycée. Il vit avec ses soeurs au sein d'une famille africaine pratiquante.
  • Maeve Wiley (Emma Mackey) Lycéenne douée mais issue d'une famille compliquée (mère toxico, père absent, frère qui deale). Elle subit une réputation de "fille facile". Elle se lie d'amitié avec Otis et lui propose de prodiguer ses conseils sur la sexualité au sein du lycée afin de répondre aux interrogations de ces jeunes qui découvrent leur sexualité.
  • Adam Groff (Connor Swindells) Fils du principal de Moordale. Ses relations avec son père sont tendues et froides. Il harcèle Eric.
  • Jackson Marchetti (Kedar Williams-Stirling) jeune homme, champion de natation, enfant unique d'un couple lesbien qui l'encourage sur la voie du sport.
  • Mr Groff (Alistair Petrie) Principal de Moordale très rigide. C'est le père d'Adam.
  • Ruby (Mimi Keene) Une des filles populaires de Moordale (en mode peste).
  • Aimee Gibbs (Aimee Lou Wood) Autre fille populaire, assez espiègle et sans filtre. Elle est aussi secretement amie avec Maeve.
  • Anwar (Chaneil Kular) Un des garçons populaires de Moordale, ouvertement gay mais ayant du mal avec sa propre sexualité.
  • Olivia (Simone Ashley) Autre fille populaire de Moordale (la fille au faux sac ; )
  • Lily Iglehart (Tanya Reynolds) Personnage drôle et attachant. Elle est membre de la fanfare, dessine des bandes dessinées mêlant science-fiction et érotisme. Son obsessino : perdre sa virginité pour découvrir les sensations de la pénétration.
  • Jakob Nyman (Mikael Persbrandt) plombier venant dépanner Jean. Son authenticité et son charme vont la destabiliser.
  • Ola Nyman (Patricia Allison) l'un des deux filles de Jakob.
  • Remi Milburn (James Purefoy) Père d’Otis et ex-mari de Jean. Il vit aux Etats-Unis, aime continuer à lancer des piques à son ex-femme. Il communique essentiellement par Facetime avec Jean et Otis.

Infos sur la série


  • Sex Education série, comédie dramatique britannico-américaine
  • Création originale Netflix. Créée par Laurie Nunn. Producteurs délégués Jamie Campbell et Joel Wilson. Réalisation : Ben Taylor.
  • Diffusion 11 janvier 2019
  • Saison 1 : 2019  / 8 épisodes de 50 minutes chacun
  • Tournage : en Angleterre et au pays de Galles. Si comme moi, vous avez craqué sur le chalet d’Otis et Jean Milburn, il est à Goodrich (Ross-on-Wye).