Ca fait des années qu'on me conseille de la regarder, et je viens enfin de m'y plonger. Je sors tout juste d'un week-end pluvieux perdu entre l'hiver et le printemps, qui m'a servi d'excellent prétexte pour "binger" la saison 1 de True Détective. J'ai beaucoup aimé, tant par le jeu complètement bluffant de Matthew McConaughey, que par l'histoire, la qualité des dialogues ou la direction de la photographie. Si vous aimez les polars avec de vrais personnages au caractère énigmatique, cette série est faite pour vous.  


La génèse de True Detective


HBO et le contexte de réalisation de la série

Il est important que dire que la société qui produit la série, l'influence aussi par son environnement de conception et de travail. HBO a marqué depuis maintenant plusieurs années sa volonté d'inscrire son processus de création de ses séries, autour de l'auteur, en l'espèce Nic Pizzolatto.  C'est la liberté laissée par HBO qui permet aux auteurs de vraiment marquer leur empreinte. Ici, on ne regarde pas seulement, une série, on s'immerge dans un univers. Outre l'intrigue, la saison 1 nous plonge au coeur de la Louisiane que connaît particulièrement bien l'auteur, pour y avoir vécu. Les 8 épisodes ont été réalisés par la même personne Cary Fukunaga. Ce qui n'est pas souvent le cas pour les séries qui multiplie les différents réalisateurs pour une même saison.  


Nic Pizzolatto : l'auteur et son univers

Nic Pizzolatto est né à la Nouvelle-Orléans, il a enseigné la littérature à l'Université. Il publie son premier roman Galveston en 2010 (prix du premier roman étranger). Et crée la série True Detective pour HBO en 2012 (sortie en 2014). Il est l'auteur de la série, le producteur délégué et le showrunner. La qualité d'écriture de la série est la première chose qui nous marque. Et cela dure pendant toute la saison. Il n'y a que l'épisode 6 qui m'a un peu lassée en matière de rythme, mais tout se remet en place dès l'épisode suivant.

La Louisiane est son terrain d'enfance. Il y décrit une vie coupée d'une certaine forme de culture américaine, qui oscille entre mysticisme et profane. Les paysages mêlent beauté et étrangeté. On y perçoit aussi  en toile de fond, la pollution issue de l'industrialisation et donc des plans qui passent de la nature atypique de la Louisiane aux raffineries. Le choix des lieux est particulièrement créateur d'ambiance dans cette série. Le décor de l'épisode final est tout à la fois, fascinant et inquiétant.


Détails & anecdotes sur la série

La production a initialement proposé le rôle de Martin Hart à Matthew Mcconaughey, mais en lisant le script, c'est celui de Rust l'a séduit. C'est donc lui qui a demandé à le jouer. Vous avez aimé les scènes d'interrogatoire de Rust ? Elles ont été tournées en une seule journée (28 pages de script). Quand on écoute Matthew Mcconaughey sur ses méthodes de travail, on comprend vite d'où vient la qualité de son jeu.

TRUE DETECTIVE

Série américiaine (2014-2019). Thématique : enquêtes policières. Conçue sous forme d’anthologie, chaque saison est une nouvelle enquête avec de nouveaux protagonistes (casting et une intrigue distincts).

Image

La série a remporté plusieurs "Emmy awards"

0
Saisons
0
épisodes par saison
0 min
par épisode

True Detective (saison 1)

Synopsis


La série se déroule en 2012, elle s'ouvre sur un interrogatoire. Celui des deux (ex) inspecteurs de la Division des Enquêtes Criminelles de la Louisiana State Police, Rust Cohle et Martin Hart. Ils sont interrogés séparément, par deux officiers de police, sur une enquête qu'ils ont menée ensemble plusieurs années auparavant, en 1995. Elle leur avait été confiée après la découverte du cadavre d'une jeune femme prostrée dans la forêt. Sa tête coiffée de bois de cerfs, son corps marqué par des symboles et diverses plaies, sa posture ... laissaient supposer qu'il s'agissait d'une sorte de crime-rituel. La traque de l’assassin fut alors une véritable obsession pour ces deux inspecteurs. L'auteur fut arrêté, l'enquête classée. Mais voici qu'un nouveau meurtre remet les choses en perspective. Les officiers de police les interrogent pour en connaître plus sur leurs méthodes de travail ou bien ... 


Réalisation


  • Ecrit par : Nic Pizzolatto
  • Réalisation : Cary Fukunaga
  • Directeur de la photographie : Adam Arkapaw
  • Musique : T Bone Burnett

Distribution


  • Matthew McConaughey : Rustin S. Cohle
  • Woody Harrelson : Martin E. Hart
  • Michelle Monaghan : Maggie Hart
  • Michael Potts : Maynard Gilbough
  • Tory Kittles : Thomas Papania

Mon avis

Sombre, intense et complexe cet travail cinématographique, balaye le concept de série. C'était déjà le cas avec d'autres oeuvres (Game of Thrones, House of Cards, Peaky Blinders). Je ne vois plus de différence qualitative entre le cinéma ("big screen") et ce type de séries ("small screen"). Le plan-séquence de 6 minutes de Cary Joji Fukunaga dans la saison 4, sur fond de "Clan in Da Front" du Wu-Tang Clan, en est un parfait exemple.

Que dire du jeu de Matthew Mcconaughey ? Pour ma part, je le connaissais sur tout pour ses rôles dans des comédies romantiques. Il a délaissé ces types de films depuis un bail, je vous l'accorde. Mais là, quelle claque devant l'intensité et la justesse de son jeu ! Ce personnage m'a fasciné pendant la série. Là où Matthew Mcconaughey est particulièrement bon, c'est qu'il a réussi à faire de ce personnage taiseux, avec une grande intériorité, un personnage intense avec une forme de tension permanente et subtile, alors qu'il aurait pu devenir complètement fade et chiant.

Je ne saurais pas vous dire, si cela me donne envie de visiter ou pas la Louisiane. La nature m'a donné envie d'aller y vivre dans une belle maison au fond des bois. Les personnages, tels que présentés dans la série, envie de fuir, loin très loin. Moi, qui suis très perplexe par la place et l'emprise du religieux dans la société contemporaine, cette série m'a beaucoup plue aussi sur ce point. Je vous laisse découvrir pourquoi ...

Bref, c'est qualitatif, c'est un beau travail. Si tu aimes le polar et les ambiances un peu "anxiogène" fonce !


Bande-annonce (trailer) saison 1


Saison 1 - 8 épisodes


  1. La Longue Obscurité lumineuse (The Long Bright Dark)
  2. Visions (Seeing Things)
  3. La Chambre forte (The Locked Room)
  4. Qui est là ? (Who Goes There)
  5. Le Destin secret de toute vie (The Secret Fate of All Life)
  6. Maisons hantées (Haunted Houses)
  7. Après ton départ (After You've Gone)
  8. Forme et vide (Form and Void)