Aujourd’hui, c’est le bluemonday, le jour le plus déprimant de l’année. Je vous donne une solution pour le contourner ! Dans ce podcast, le professeur Lejoyeux psychiatre et addictologue nous révèle que les gens de bonne et de mauvaise humeur ne mangent pas la même chose. En effet, il y a des menus de bonne humeur et des menus pour la mauvaise humeur. Allons découvrir lesquels et pourquoi !

Le lien entre l’alimentation et l’humeur

Au menu de la bonne humeur on retrouver des aliments qui font « travailler » l’intestin : comme la choucroute, les cornichons et les « pickles » et des psychobiotiques. Ils vont aider le cerveau à fabriquer, ce qu’il n’est pas capable de fabriquer sans l’aide de l’instetin : les molécules de la bonne humeur ! Le cerveau a absolument besoin de certains aliments pour aller bien. Il va chercher dans l’alimentation ces précurseurs des anti-dépresseurs naturels (ex. fabrication de sérotonine).

L’émission nous donne un autre élément intéressant : l’environnement joue sur notre perception de la nourriture. Par exemple, si vous mangez une glace en écoutant une musique que vous aimez, vous allez percevoir la glace comme étant plus sucrée et vous allez être plus vite rassasié. L’environnement, le contexte et l’alimentation est un combo essentiel. Le cerveau est comme nous, pour qu’il travaille bien, il faut le mettre de bonnes conditions !

  • Option bonne humeur, les aliments à consommer : manger au moins 50% de légumes et de crudités par repas, choucroute, cornichons , « pickles », poisson, etc., … Et introduisons de la nouveauté alimentaire pour stimuler le corps.
  • Aliments à éviter (aliments qui créés la mauvaise humeur) : consommation répétée de soda (conséquence augmentation par deux des possibilités de dépression et possibilité d’inflammation des neurones). Limiter la consommation de l’alcool et de tabac.

Astuce si vous voulez moins manger, prenez une assiette rouge, elle renvoie au cerveau une notion de modération. Prenez aussi bien conscience des aliments quand vous les mangez, c’est important. Autre chose sachez que si vous mangez dans la pénombre vous allez manger plus, car l’hormone de la satiété est provoqué par la lumière.

Vous pensiez être de mauvaise humeur par nature ? Parce que vos parents étaient comme ça ? Vous savez maintenant que vous pouvez booster votre bonne humeur (sérotonine) par votre assiette et votre mode de vie. Bon appétit !

Emission « on ne parle pas la bouche pleine » d’Alain Kruger  (le cousin de Freddy ?) sur France culture :