Category

Forme Bien-être

Category

Hello !  Si vous avez envie de donner un coup de pouce à votre corps en cette période d’inter-saison, je vous conseille de suivre le programme détox de mon amie Laurence Massip. Laurence est docteure en pharmacie et s’est spécialisée dans la micro-nutrition après s’être découvert une passion pour notre microbiote !

Pour ma part, j’ai déjà commencé le programme car j’ai été bien malade, il y a peu et dire que ma sphère digestive a morflé est un euphémisme. Est-ce que j’ai été ravie quand j’ai découvert le contenu du menu ? Pas vraiment (moi qui ne vit que pour la raclette, le bon pain, les petits plats mijotés et le bon vin). Est-ce que je trouve que c’est efficace ? Oui. Je n’ai plus de douleur, ni de nausées, et j’ai bien meilleure mine. Et je me rends compte que même si je ne mange quasiment pas de produits transformés, je ne m’alimente pas de manière assez équilibrée que ça. Une des raisons qui m’a poussé à suivre les conseils de Laurence, c’est aussi ma fatigue chronique qui me bouffe la vie.

Sa cure détox est un accompagnement sur 2 semaines. Il comprend des conseils et menus, des recettes, un groupe d’échange et de motivation sur whatsapp. Son prix : 149 euros

Ce programme d’éducation nutritionnelle comprend


Une consultation individuelle en visio de 30 minutes avec Laurence Massip, Micronutritionniste et Docteur en pharmacie, avant le début du programme afin de personnaliser au mieux et d’identifier les sensibilités
Un ebook complet contenant tout le programme DETOX 14 jours :
Ø  toutes les explications sur la detox
Ø  votre liste de courses pour 14 jours
Ø  tous vos menus de la journée et pour 14 jours
Ø  toutes les recettes des petits déjeuners, boissons detox, des plats
Ø  de très nombreux conseils sur votre nouvelle hygiène de vie pour améliorer votre sommeil, votre énergie, diminuer vos envies de sucre, diminuer vos douleurs, diminuer vos problèmes digestifs, vos maux de tête … et tout cela dans le plaisir !!
Un accompagnement de groupe (si vous le souhaitez) par le biais de WhatsApp, pendant 14 jours, avec la possibilité d’échanger avec la micronutritionniste ou les autres participants quand vous le voulez, poser vos questions ou partager des idées pour une motivation optimale !
A mi-parcours : une réunion en Visio de 20 minutes pour faire le point sur la semaine écoulée, et pour ceux qui le désirent, la possibilité de la prolonger en posant toutes vos questions.

Voici le lien pour en savoir plus : https://solutionsnutrition.com/produit/monprogramme-detox-14-jours/

Si en sus de ce programme, si vous voulez des consultations personnalisées, Laurence propose des consultations en ligne ou en présentiel sur Bordeaux.

[cs_content][cs_element_section _id= »1″ ][cs_element_layout_row _id= »2″ ][cs_element_layout_column _id= »3″ ][cs_element_text _id= »4″ ][/cs_element_layout_column][/cs_element_layout_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »5″ ][cs_element_layout_row _id= »6″ ][cs_element_layout_column _id= »7″ ][cs_element_headline _id= »8″ ][cs_element_gap _id= »9″ ][cs_element_text _id= »10″ ][cs_element_gap _id= »11″ ][/cs_element_layout_column][/cs_element_layout_row][cs_element_layout_row _id= »12″ ][cs_element_layout_column _id= »13″ ][cs_element_raw_content _id= »14″ ][cs_element_gap _id= »15″ ][cs_element_raw_content _id= »16″ ][/cs_element_layout_column][cs_element_layout_column _id= »17″ ][cs_element_raw_content _id= »18″ ][cs_element_gap _id= »19″ ][cs_element_raw_content _id= »20″ ][/cs_element_layout_column][/cs_element_layout_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »21″ ][cs_element_layout_row _id= »22″ ][cs_element_layout_column _id= »23″ ][cs_element_headline _id= »24″ ][cs_element_gap _id= »25″ ][cs_element_text _id= »26″ ][cs_element_gap _id= »27″ ][/cs_element_layout_column][/cs_element_layout_row][cs_element_layout_row _id= »28″ ][cs_element_layout_column _id= »29″ ][cs_element_raw_content _id= »30″ ][cs_element_gap _id= »31″ ][cs_element_raw_content _id= »32″ ][/cs_element_layout_column][cs_element_layout_column _id= »33″ ][cs_element_raw_content _id= »34″ ][cs_element_gap _id= »35″ ][cs_element_raw_content _id= »36″ ][/cs_element_layout_column][/cs_element_layout_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »37″ ][cs_element_layout_row _id= »38″ ][cs_element_layout_column _id= »39″ ][cs_element_headline _id= »40″ ][cs_element_gap _id= »41″ ][cs_element_text _id= »42″ ][cs_element_gap _id= »43″ ][/cs_element_layout_column][/cs_element_layout_row][cs_element_layout_row _id= »44″ ][cs_element_layout_column _id= »45″ ][cs_element_raw_content _id= »46″ ][cs_element_gap _id= »47″ ][cs_element_raw_content _id= »48″ ][/cs_element_layout_column][cs_element_layout_column _id= »49″ ][cs_element_raw_content _id= »50″ ][cs_element_gap _id= »51″ ][cs_element_raw_content _id= »52″ ][/cs_element_layout_column][/cs_element_layout_row][/cs_element_section][/cs_content][cs_content_seo]2020, marquera l’entrée des masques dans notre vie. Même si c’est un peu casse-pied, je pense que c’est une habitude obligatoire à prendre pour protéger les autres, en cas de suspicions de covid, comme pour toutes les autres cochonneries de l’hiver qu’on peut facilement transmettre à son voisin dans les transports en commun ou les espaces clos. J’avais envie d’avoir un masque un peu fun, du coup, je vous partage mes coup de coeur de fabricants de masques réutilisables.

LES MASQUES DE CHEZ HODIE

Un de mes chouchous est le fabricant Hodie, qui a de jolis tissus et de belles finitions. C’est une petite production. C’est le projet d’une une française qui a posé ses valises en Allemagne.
J’aime :

Leurs jolis tissus venus tout droit du Japon sont fabriquées en Allemagne, Italie, France, Japon, Royaume-Uni ou USA.
Leurs motifs avec des chats et des têtes de morts.
Leur sens du détail comme : agrémenter les masques avec des rubans et des denims.
Fabrication respectueuse (des personnes + choix des tissus)

INFOS :

Site Internet Hodie : http://masquesbarrieres.com/
Shop Hodie : http://masquesbarrieres.com/shop/
Gamme de prix : entre 12,99€ et 17,99€ selon le tissus choisi.

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Hodie (@hodie.designs) le 23 Mai 2020 à 9 :19 PDT

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Hodie (@hodie.designs) le 23 Mai 2020 à 8 :42 PDT

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Hodie (@hodie.designs) le 23 Mai 2020 à 8 :46 PDT

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Hodie (@hodie.designs) le 18 Juin 2020 à 12 :31 PDT

LES MASQUES DE MISS GLITTER PAINKILLER

Mathilde était ma prof de Burlesque sur Paris. Elle m’a appris à faire tourner des nippies comme personne. Talent, que j’ai eu que trop peu l’occasion d’utiliser depuis ah ah. C’est à elle que j’ai acheté mon premier masquen réalisé dans un super tissu vintage. Il est super, c’est celui que je porte le plus souvent. C’est une petite production, elle fait tout à la main.
J’aime :

Ses choix de tissus : jolis, vintage ou même avec de petits zizis ;)
Sa confection, il ne me fait pas mal !
Prix et délais de livraison, très raisonnables.

INFOS :

Instagram : https://www.instagram.com/lesbibisdemgp/
Shop les bibisde MGP: https://www.etsy.com/fr/shop/LesBibisDeMGP
Gamme de prix : entre 9€ et 13€ selon le tissus choisi.

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Les Bibis de MGP (@lesbibisdemgp) le 20 Juil. 2020 à 8 :39 PDT

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Les Bibis de MGP (@lesbibisdemgp) le 16 Mai 2020 à 3 :08 PDT

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Les Bibis de MGP (@lesbibisdemgp) le 15 Juin 2020 à 10 :02 PDT

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Les Bibis de MGP (@lesbibisdemgp) le 12 Mai 2020 à 3 :10 PDT

LES MASQUES KAYNESSEN

J’ai connu Jennifer, il y a plusieurs années et j’ai observé à distance, sa passion pour la couture et le wax se développer au cours des années. J’ai un petit sac de chez elle que j’adore… C’est une petite production, ce sont des créations artisanales en wax d’inspiration africaine & batik d’Indonésie faits main et fabriqué in France. C’est mon prochain achat !
J’aime :

Ses choix de tissus.
Les finitions et la qualité (mon sac a plusieurs années et il est impeccable).

INFOS :

Instagram :  https://www.instagram.com/KAYNASSEN/
Shop kaynessen : https://www.etsy.com/fr/shop/Kaynassen
Gamme de prix : entre 10€ et 12€ selon le tissus choisi.

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Kaynassen Wax & Batik (@kaynassen) le 21 Juil. 2020 à 4 :13 PDT

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Kaynassen Wax & Batik (@kaynassen) le 23 Mai 2020 à 4 :51 PDT

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Kaynassen Wax & Batik (@kaynassen) le 27 Mai 2020 à 6 :31 PDT

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Kaynassen Wax & Batik (@kaynassen) le 12 Mai 2020 à 4 :11 PDT[/cs_content_seo]

[cs_content][cs_element_section _id= »1″][cs_element_row _id= »2″][cs_element_column _id= »3″][cs_text _order= »0″]

Quand la marque Yves Ponroy m’a proposé d’intégrer sa team d’influenceurs, pour découvrir la marque et vous parler de mes coups de coeur, j’étais ravie. J’ai donc reçu une box de départ (box découverte) pour m’initier à quelques produits (vous avez peut-être vu passer ma story). Il y avait notamment plusieurs produits de sa gamme hivernyl. Je me suis dit, c’est dommage, je ne suis pas malade, je ne vais pas pouvoir voir s’ils sont efficaces ou pas. C’était sans compter sur la personne porteuse du virus de l’angine que j’ai croisé dans les transports en commun. Me voilà donc, la gorge en feu, le nez rouge, la voix rauque, l’oeil vitreux, bref, je suis prête !

[/cs_text][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Le baume pectoral Hivernyl : des essences à libérer ![/x_custom_headline][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »11″][cs_element_column _id= »12″][x_gap size= »20px »][x_image type= »none » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2018/01/thecelinette-yvesponroy-IMG_7796-copie.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »15″][x_gap size= »10px »][cs_text _order= »0″ class= »cs-ta-justify »]

Le premier produit que j’ai eu envie de découvrir, c’est un baume qui me fait penser à celui que ma mère me mettait quand j’étais petite. C’est un baume gras à l’huile essentielle d’eucalyptus globulus, à l’essence naturelle de térébenthine, au baume de Copahu, du menthol et du camphre.

Pour libérer les différentes essences, il faut s’en mettre puis se frictionner, la poitrine et le cou. Ca sent fort (moi personnellement, j’aime ce type d’odeurs) mais ça vaut le coup. J’en ai mis soir et matin jusqu’au coup et ça n’a pas tourné en bronchite pour une fois, victoire !

[/cs_text][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »22″][cs_element_column _id= »23″][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Le spray nasal Hivernyl : pour ne plus parler du nez ![/x_custom_headline][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »30″][cs_element_column _id= »31″][x_gap size= »20px »][x_image type= »none » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2018/01/thecelinette-yvesponroy-IMG_7802-copie.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »34″][x_gap size= »10px »][cs_text _order= »0″ class= »cs-ta-justify »]

C’est le genre de choses que je déteste faire mais qui fait vraiment du bien quand on a le nez bouché. J’ai testé ce spray sur plusieurs jours et j’avoue que ça m’a bien aidé à libérer ce nez pris d’assaut par mon rhume. Je vais aussi l’utiliser quand j’aurai des sinusites (ce qui m’arrive régulièrement en cours d’année).

« Ce spray nasal est une solution hypertonique à l’eau de mer. Il permet de réaliser un nettoyage en douceur  des fosses nasales. Il favorise l’élimination du mucus et aide à dégager le nez. Il est conseillé pour le nettoyage et la décongestion des fosses nasales, notamment en cas de rhumes, de rhinites ou encore de sinusites. Parfumé à la menthe et à l’eucalyptus, il apporte une sensation de fraîcheur lors de son utilisation ».

[/cs_text][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »41″][cs_element_column _id= »42″][x_gap size= »10px »][cs_text _order= »0″ class= »cs-ta-justify »]

Au début, ça m’a un peu piqué le nez. Je suppose que mes voies nasales étaient un chouille irritées. Puis, c’est passé. Mais le parfum mentholé surprend un peu. Quoi qu’il en soit ça a été efficace d’autant plus que ma sinusite a été assez prononcée cette année. J’ai continué le traitement, deux fois par jour (une fois le matin et une fois le soir) jusqu’à libération complète de ce petit nez bouché !

ANECDOTE : sur le site, ils donnent aussi quelques conseils sur la composition du produit. Notamment sur l’huile de castor. J’avoue que pendant des années, je pensais que l’on tuait des castors pour ce type de produits alors qu’il s’agit en fait d’une plante d’origine tropicale de la famille des Euphorbiacées. En effet, l’huile de castor est le nom que l’on donne à l’huile de ricin. Pourquoi ? C’est tout simplement une mauvaise traduction de la formule anglaise « castor oil » que l’on a traduite par huile de castor en France (alors que castor se dit beaver en anglais). Bref, pas de castor dans ce spray nasal !

[/cs_text][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]L’eucalytpus et le thym au secours des voies respiratoires ![/x_custom_headline][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »51″][cs_element_column _id= »52″][x_gap size= »20px »][x_image type= »none » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2018/01/thecelinette-yvesponroy-IMG_7797-copie.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »55″][x_gap size= »10px »][cs_text _order= »0″ class= »cs-ta-justify »]

L’association de ces deux composants est un bon point de départ. « Le thym est réputé pour adoucir la gorge, les cordes vocales et le pharynx en cas d’irritations. L’eucalyptus possède de multiples bienfaits pour le confort des voies respiratoires. Il permet d’apaiser la gorge ».

Quand je suis malade ou en prévention, j’associe toujours une aide externe (ici le baume) et internet (ces gélules). Je précise que dès que je prends des plantes, si je suis malade, je continue d’en prendre au moins 3 jours après la disparitions des symptômes. Pour moi, l’association de ces 3 produits a été fructueuse (avec pas mal de sommeil en complément).

[/cs_text][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »62″][cs_element_column _id= »63″][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Rester dynamique et vif avec la gelée royale, le ginseng et l’acérola[/x_custom_headline][cs_text]

A la fin de cette maladie hivernale qui m’a bien mise à plat, j’ai opté pour une cure vitalisante avec les « ampoules de Gelée royale – Ginseng – Acérola » proposée par Yves Ponroy. Ses promesses :  » aide à tonifier l’organisme et l’intellect grâce au ginseng ». Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai souvent un coup de mou en intersaison et plus particulièrement l’hiver. Or, j’ai besoin de travailler et de rester tonique. J’étais donc ravie de tester cette cure. On y retrouve les composants suivants :

  • La gelée royale, à la richesse nutritive exceptionnelle, est ici proposée sous forme d’ampoule particulièrement bien dosée : 500 mg par ampoule.
  • Le ginseng, utilisé en Extrême-Orient, est considéré comme une véritable « racine de jouvence » grâce à sa teneur en ginsénosides.
  • L’acérola est une source de vitamine C d’origine naturelle. Celle-ci participe à réduire la fatigue et au maintien du bon fonctionnement du système immunitaire.

Pour ma part, j’ai décidé d’associer mes deux ampoules journalières à un jus multi-vitaminé fait à l’extracteur de jus. Mon jus est composé des fruits que j’ai à disposition sur le moment, en général on y retrouve les fruits suivants : carotte, pomme, orange, gingembre, curcuma, banane etc, …

[/cs_text][x_gap size= »20px »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »72″][cs_element_column _id= »73″][x_image type= »none » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2018/01/thecelinette-yvesponroyIMG_7781-copie.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_element_column][cs_element_column _id= »75″][x_image type= »none » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2018/01/thecelinette-yvesponroyIMG_7785-copie.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_element_column][/cs_element_row][cs_element_row _id= »81″][cs_element_column _id= »82″][x_feature_headline level= »h2″ icon= »star-o »]Mon avis sur ce premier test[/x_feature_headline][cs_text _order= »0″]

C’était la première fois que je testais ces produits entièrement made in France. J’avoue que cela m’a bien bien dépanné face à l’entrée dans l’hiver. Ils ont tenu leurs promesses. Ca me donne envie de découvrir d’autres produits de la marque.

[/cs_text][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][cs_element_section _id= »90″][cs_element_row _id= »91″][cs_element_column _id= »92″][cs_text _order= »0″]

Article partenaire – Ambassadrice Yves Ponroy – Team d’influenceurs

[/cs_text][/cs_element_column][/cs_element_row][/cs_element_section][/cs_content]

[cs_content][cs_section parallax= »false » separator_top_type= »none » separator_top_height= »50px » separator_top_angle_point= »50″ separator_bottom_type= »none » separator_bottom_height= »50px » separator_bottom_angle_point= »50″ style= »margin: 0px;padding: 45px 0px; »][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][cs_text]Il y a mille temps, Blueberry m’a envoyé une jolie paire de lunettes pour me protéger de la lumière bleue. J’ai vu récemment plusieurs vidéos sur les effets de la lumière bleue et je me suis dit que vous méritiez (oui, toi public) un article sur cette protection pratique, utile et pas cher.[/cs_text][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]La lumière bleue et vos yeux, ça donne quoi ?[/x_custom_headline][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »] »Deux heures consécutives devant un écran peuvent entraîner une fatigue visuelle.  » Quand je pense que je me lève avec un écran (smarphone), que je me couche avec un écran (toujours mon smartphone) et qu’entre temps je bosse sur mes ordis, je me dis que ce type de lunettes, c’est vraiment un truc utile pour moi. Ce qui m’a fait réagir, c’est un extrait d’un documentaire sur le sommeil. Il mettait en exergue les effets néfastes de la lumière bleue sur notre capacité d’endormissement. Or pour moi, le sommeil, c’est sacré. Je suis une vraie marmotte. Si je dors mal, je me traîne toute la journée et je déteste ça. J’envie profondément, les gens qui arrivent à peu dormir et à être toujours au top. Un jour, on nous apprendra qu’en fait ce ne sont pas vraiment des humains, mais des reptiliens ou un truc comme ça. Et on dira « ahhhh, c’était pour ça qu’ils arrivaient à dormir 4h et à être capable de bosser après ! J’comprends mieux ».[/cs_text][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_gap size= »20px »][x_image type= »circle » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/11/thecelinette-blueberry-1.jpg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_gap size= »20px »][cs_text class= »cs-ta-justify »]Ce qu’il faut comprendre, c’est que « la lumière est impliquée dans un ensemble de fonctions qui ne sont pas visuelles, telles que la régulation du sommeil, de l’humeur, des performances cognitives, la formation de la mémoire ou encore la synchronisation de notre horloge biologique ». (article sciences & avenir – Nicolas Clenik – sept. 2016). Par exemple, si tu manques de lumière (soleil) tu n’as pas assez de vitamine D, du coup tu es chiant. Si tu as trop de lumière dans ta chambre, ça détruit ta mélatonine, du coup tu dors mal, tu es chiant. Bref, fait attention, tu vas tous les relouter. « Et la lumière bleue (ou lumière haute énergie), bête noire du spectre optique, elle est aussi nécessaire à notre équilibre hormonal. Une trop grande exposition, en revanche, peut entraîner de la fatigue oculaire numérique, qui se caractérise par des yeux secs, douloureux et fatigués, une vision trouble et même des crampes aux épaules. »[/cs_text][x_gap size= »20px »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][cs_text]LES EFFETS PERCEPTIBLES OU IMMÉDIATS DE LA LUMIÈRE BLEUE SUR VOS YEUX :

  • Fatigue/sécheresse oculaire
  • Éblouissement
  • Maux de tête
  • Larmoiements (ça me le fait aussi avec des vidéos de chatons)
  • Vision floue (ça me le fait aussi en soirée, après quelques verres ok)

[/cs_text][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][cs_text]EFFETS DES LEDS ET DE LA LUMIÈRE BLEUE SUR LE LONG TERME :

  • Troubles du sommeil
  • Irritabilité, troubles de l’humeur (ahh, c’est pas de ma faute. C’est pas une question de caractère, c’est la lumière bleue chéri !)
  • Développement de la cataracte
  • DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l’âge)

[/cs_text][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_gap size= »70px »][x_image type= »rounded » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/11/thecelinette-blueberry-2.jpeg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][cs_text class= »cs-ta-center »]Coussin Monoprix[/cs_text][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Les (jolies) lunettes Blueberry[/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »] »Les lunettes Blueberry© soulagent vos yeux, grâce à la technologie BLP Lens©, bloquent 100% des UV et près de 40% des rayons nocifs (380-450nm) du spectre de la lumière bleue émise par les écrans (LED, TV, smartphone, tablette, ordinateur…). Existent avec effet loupe ».[/cs_text][x_gap size= »20px »][cs_text class= »cs-ta-justify »]

  • Le prix : 39 € (sans correction)
  • Les acheter : elles sont dispo sur le site Blueberry https://www.blueberryglasses.com/
  • Existent : sans correction et version loupe
  • Blueberry propose d’autres versions : anti-lumière bleue ; conduite de nuit ; lunettes solaires
  • Livraison offerte dès 49€

[/cs_text][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Mon avis sur les (jolies) lunettes Blueberry[/x_custom_headline][cs_text]

  • Déjà elles sont jolies (la femme coquette que je suis apprécie ce point).
  • Elles sont légères (et ça c’est hyper agréable car on ne les sent vraiment pas).
  • Réduction de la fatigue et de la douleur oculaire (mission accomplie).
  • Je trouve le prix accessible.
  • N’oubliez pas de combiner plusieurs techniques : une bonne alimentation, lunettes anti-lumières bleue et reposez vos yeux dès que possible.

[/cs_text][x_gap size= »20px »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_image type= »rounded » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/11/thecelinette-blueberry-3.jpeg » alt= » » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » »][/cs_column][/cs_row][/cs_section][/cs_content]

[cs_content][cs_section parallax= »false » separator_top_type= »none » separator_top_height= »50px » separator_top_angle_point= »50″ separator_bottom_type= »none » separator_bottom_height= »50px » separator_bottom_angle_point= »50″ style= »margin: 0px;padding: 45px 0px; »][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »]Je ne vais pas vous mentir, être petite (1m60 / 1m63 selon les gens qui m’ont mesuré au cours de ma vie) m’a complexé dès le collège. Parce qu’on nous disait que pour être jolie, il fallait être grande (ex. les mannequins). Puis l’adolescence avance, le cerveau continue de se former et on comprend que chaque femme a sa propre beauté. Evidemment, il y a moults inconvénients à être petite mais plutôt que d’en faire la liste, j’ai décidé de choisir 10 avantages :

  1.  En 5ème, je me suis achetée une très belle veste chez Agnès b. Ben tu sais quoi ? Je l’ai encore ! Je peux m’habiller chez les adultes et chez les enfants (et chez les enfants, c’est moins cher et souvent plus fantaisie).
  2.  J’ai toujours eu des facilités à trouver des boyfriends plus grands que moi. Et sortir avec des hommes petits ne m’a jamais posé problème.
  3.  Je peux facilement dormir dans ton canapé (oui sans le déplier). Mon lit Queen Size me paraît gigantesque.
  4.  Sur les photos de groupe, on me voit bien. Je suis toujours devant :)
  5.  Je peux étendre mes jambes dans la baignoire, dans les avions et dans les trains.
  6.  Les panneaux « attention, baissez-vous pour ne pas vous cogner la tête » ne font pas partie de mon univers.
  7.  On ne pense pas à moi pour les déménagements :)
  8.  Les gens prennent généralement soin de moi. Petit / mignon / fragile … Merci les gens :)
  9.  Au cinéma, je ne gêne personne.
  10.  Je peux quitter discrètement une discussion de groupe un peu ennuyeuse.

C’était l’article, voyons la vie du bon côté ![/cs_text][x_gap size= »30px »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/3″ style= »padding: 0px; »][cs_text]Les 9 avantages à être petite !

  • Vidéo réalisée par BuzzFeedViolet
  • Musique : Scruffy Dog Licensed via Warner Chappell Production Music Inc.
  • Actrice : Quinta Brunson

[/cs_text][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »2/3″ style= »padding: 0px; »][x_raw_content][/x_raw_content][/cs_column][/cs_row][/cs_section][/cs_content]

[cs_content][cs_section bg_color= »#ffffff » parallax= »false » separator_top_type= »none » separator_top_height= »50px » separator_top_angle_point= »50″ separator_bottom_type= »none » separator_bottom_height= »50px » separator_bottom_angle_point= »50″ class= »cs-ta-center » style= »margin: 0px;padding: 45px 0px;border-style: solid;border-width: 0px 0px 1px;border-color: #e5e5e5; »][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px 7%; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_line style= »border-top-width: 1px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »]Après avoir entendu un ancien collègue de bureau parler de sa montre connectée Fitbit, j’ai trépigné et j’ai demandé à Fitbit de m’en prêter une pour quelques semaines, histoire de voir si le produit était sympa. J’ai donc testé la Fitbit charge HR en septembre dernier. Puis je l’ai rendue (j’ai eu du mal, j’avoue) et je viens de m’offrir la Fitbit blaze pour mon anniversaire. Voici mon avis sur ces deux montres connectées.[/cs_text][/cs_column][/cs_row][/cs_section][cs_section bg_color= »#ffffff » parallax= »false » separator_top_type= »none » separator_top_height= »50px » separator_top_angle_point= »50″ separator_bottom_type= »none » separator_bottom_height= »50px » separator_bottom_angle_point= »50″ class= »cs-ta-center » style= »margin: 0px;padding: 45px 0px 0px;border-style: solid;border-width: 0px 0px 1px;border-color: #e5e5e5; »][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto 45px;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false » class= »man »]Prise en main et environnement Fitbit[/x_custom_headline][x_line style= »border-top-width: 1px; »][cs_text]

Mon profil : novice en object connecté … et novice confirmée en sport ;)

Personnellement, je ne suis pas connue pour être une sportive invétérée. Je suis ceinture blanche en karaté depuis plusieurs années, je maîtrise complètement la posture de la limace en yoga. Mais, j’ai eu une prise de conscience pourquoi finir vieille et flapie alors que tu peux vieillir en te musclant. J’ai hésité entre m’acheter le rameur de House of cards (2000 euros, très beau mais merci) et une montre connectée. Me voilà donc avec une montre au bras. Première étape, la découverte de l’univers Fitbit (site Internet et application mobile).

[/cs_text][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »2/3″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Points forts : [/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]

  • Le mail qui te prévient que la batterie est faible. Du coup, pas de mauvaises surprises.
  • La partie sur le sommeil est très intéressante : elle vous informe sur la durée et la qualité de votre sommeil (phase de sommeil / d’éveil / de réveil). Cela m’a par exemple permis de comprendre que j’ai besoin d’une grosse nuit de sommeil dans la semaine pour être en forme. Cela permet aussi de détecter des anomalies. Par exemple alors que j’avais une bonne qualité de sommeil (8h de sommeil quotidien atteint et très peu de phase d’éveil ou de réveil environ 10 à 20 minutes par nuit.
  • Analyse alimentaire : l’enregistrement des aliments que vous mangez est très fourni (bonne base de données). Il manque toujours un truc, mais l’essentiel y est.
  • L’option découverte : qui nous pousse à réaliser des objectifs (marcher plus par ex. …). Ca nous donne envie de nous bouger davantage. quid de l’usage à long terme.
  • Les défis : la possibilité d’ajouter des amis et de leur lancer des défis sport. On peut les lancer à un groupe d’amis sans lien entre eux.
  • La messagerie privée (attention on est limité en nombre de caractères, mais le but n’est pas de raconter sa vie). Personnellement, je ne l’utilise que peu.

[/cs_text][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/3″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Points faibles : [/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]Je n’ai pas de vrais points faibles à donner.

L’application est bien conçue. Sur cet exemple on voit clairement que je suis passée d’un bon sommeil à un sommeil complètement merdique. Du coup, j’ai une tête de rat crevé (j’ai voulu vous faire un montage photo avec ma tête et celle d’un rat décédé pour preuve mais mes proches m’ont dissuadé).

Je suis donc en train de tester des solutions pour re-dormir correctement et d’ici là, oui, je vais être de mauvaise humeur :)[/cs_text][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_image type= »rounded » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/07/fibit-site.png » alt= »Placeholder » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » » class= »man »][/cs_column][/cs_row][/cs_section][cs_section bg_color= »#ffffff » parallax= »false » separator_top_type= »none » separator_top_height= »50px » separator_top_angle_point= »50″ separator_bottom_type= »none » separator_bottom_height= »50px » separator_bottom_angle_point= »50″ class= »cs-ta-center » style= »margin: 0px;padding: 45px 0px 0px;border-style: solid;border-width: 0px 0px 1px;border-color: #e5e5e5; »][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto 45px;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false » class= »man »]Mon test de la Fitbit charge HR : j’aime ![/x_custom_headline][x_line style= »border-top-width: 1px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »]

J’ai vraiment aimé cette Fitbit charge HR. Elle convient vraiment à mes besoins.

Une montre connectée est une montre électronique équipée d’un »tracker » d’activité. Elle va donc collecter des données vous concernant (votre rythme cardiaque, vos mouvements …) les analyser et les envoyer à l’application Fitbit dédiée. Vous pouvez compléter ces données par d’autres en rentrant votre poids, votre taille, ce que vous mangez et ce que vous buvez (quantité d’eau). Si vous avez envie d’être plus actif, d’être plus en forme tout en faisant attention à votre qualité de sommeil, c’est un compagnon connecté très sympa. Personnellement, j’ai besoin d’objectifs et d’informations quantitatives pour me motiver à être active. Maintenant, je sais combien de minutes dans la journée, j’ai été active (et si je ne les ai pas atteinte, je me bouge), si j’ai éliminé des graisses ou si j’étais en cardio et combien de calories j’ai dépensé.

J’ai découvert des choses formidables : si tu es en retard à un rendez-vous (cet exemple est un exemple fictif, toute ressemblance avec ma vie est bien évidemment fortuite) et que tu te maquilles en speed. Tu brûles des graisses, oui l’ami. Si tu fais l’amour, tu brûles des graisses (bon après ça dépend avec qui). Bref, tout un monde de dépenses de calories s’offre à moi. Est-ce que cette montre connectée me pousse à faire plus d’exercices ! Clairement oui ! Ce qu’il faut savoir avant de commencer c’est que la montre, va être connectée à l’application Fitbit (disponible aussi en version web).[/cs_text][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Points forts : [/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]

  • Une très bonne autonomie et ça c’est vraiment appréciable !
  • Boitier de synchro qui vous permet de synchroniser même si vous n’avez pas un smartphone dernière génération.
  • Jumelage avec la balance Aria (pas testé, mais j’en meure d’envie)
  • Capteur cardiaque (sur la version Charge HR). Prise en permanence du matin au soir dont pendant la période de sommeil.

[/cs_text][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Points faibles : [/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]

  • Cable propriétaire si tu le perds, t’es mal (voir le prix)
  • Etanchéité relative (pas possible d’aller à la piscine avec)
  • Ce n’est pas d’une précision absolue mais c’est déjà très bien (voyons les avancées de la techno sur le sujet dans les années à venir). Ne pleurez pas s’il vous manque trois pas. Manque cruellement : la période d’ovulation mais je pense ça va venir :D
  • Un lien entre la fitbit et le centre médical qui nous suit, puisque par exemple le cardiologue Patrick Jourdain pense que le rythme cardiaque au repos est un excellent indicateur des risques de maladies cardio-vasculaires. Il doit être compris entre 60 et 70… c’est-à-dire, qu’il ne doit pas dépasser 70 pulsations par minute au repos. Car « plus la fréquence cardiaque au repos est élevée, plus le risque de décès par mort subite dans les 10 à 15 années qui suivent est important ». Et, là je regarde ma fitbit et je vois au repos 76 ! J’vous couche sur mon testament ?! Je pense que ça serait super intéressant notamment dans le cadre des troubles de sommeil.
  • Le bracelet plastique de ces générations là de montre me démangeait.

[/cs_text][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_image type= »rounded » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2017/06/thecelinette-blog-illustration-fitbit.png » alt= »Placeholder » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » » class= »man »][/cs_column][/cs_row][/cs_section][cs_section bg_color= »#ffffff » parallax= »false » separator_top_type= »none » separator_top_height= »50px » separator_top_angle_point= »50″ separator_bottom_type= »none » separator_bottom_height= »50px » separator_bottom_angle_point= »50″ class= »cs-ta-center » style= »margin: 0px;padding: 45px 0px 0px;border-style: solid;border-width: 0px 0px 1px;border-color: #e5e5e5; »][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto 45px;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false » class= »man »]Mon test de la Fitbit Blaze : bilan mitigé[/x_custom_headline][x_line style= »border-top-width: 1px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »]J’ai achetée la Fitbit Blaze sur un coup de tête (oui bon, ça va) mais à l’usage pour le moment, je préfère la charge HR ( rapport qualité / prix). La prise en main a été un enfer, ça ne m’a pas du tout mise en confiance sur le produit.[/cs_text][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Points forts : [/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]

  • Ecran plus grand.
  • GPS intégré. Ca c’est vraiment bien.
  • Ecran couleur : mais personnellement, c’était pas une attente pour moi.
  • FitStar :
  • Toujours la possibilité de voir ses SMS et l’appelant. Avec une nouvelle fonction, la possibilité de décrocher l’appel depuis sa montre. Ce qui à l’usage est super pratique quand on court après son téléphone dans son appartement !
  • Plus de démangeaisons avec le plastique. Mais j’ai acheté chez un autre fournisseur un bracelet métallique qui est plus agréable que le plastique (pas top pour laisser la peau respirer). On trouve pas mal d’autres bracelets assez sympa sur le net.
  • J’ai trouvé facilement sur le net, d’autres bracelet Fitbit pas cher (entre 15 et 20 euros) qui lui donne un style très symp !

[/cs_text][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/2″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Points faibles : [/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]

  • Le mode d’emploi ! La prise en main de la blaze n’est pas expliqué et n’est pas intuitif. J’ai dû chercher des vidéos sur le net de youtuber pour savoir comment charger la batterie de ma blase, je trouve ça dingue. On peut trouver des explications sur l’application à force de chercher.
  • Le logiciel pour connecter sa montre déconne sévère. Sur mon iMac, l’application refuse de reconnaître qu’il est en bluetooth et donc ne synchronise pas. Sur le Macbook, l’application me réclame une dongle or la blaze n’a plus de dongle. Le support fitbit m’en a envoyé une gratuitement. Mais l’application ne la reconnaît pas et continue à me la demander. Ca m’a bien pris la tête et à ce jour, le soucis n’est toujours pas résolu.
  • Globalement, la prise en main est laborieuse.
  • Le design la montre est un peu grosse pour mon poignet

[/cs_text][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_image type= »rounded » src= »http://thecelinette.fr/wp-content/uploads/2016/05/fitbit_2.png » alt= »Placeholder » link= »false » href= »# » title= » » target= » » info= »none » info_place= »top » info_trigger= »hover » info_content= » » class= »man »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Verdict : Fitbit Charge HR 1 / Fitbit Blaze 0[/x_custom_headline][cs_text class= »cs-ta-justify »]Mon coeur balance finalement pour la Fitbit Charge HR. Je n’ai pas suffisamment de surplus de fonctionnalités pour vous conseiller de passer à la blaze. Et les soucis de synchronisation n’aident pas non plus. Bref, si c’était à refaire, je prendrais la charge HR en couleur

Next step, la balance Aria ? :)[/cs_text][/cs_column][/cs_row][/cs_section][cs_section parallax= »false » separator_top_type= »none » separator_top_height= »50px » separator_top_angle_point= »50″ separator_bottom_type= »none » separator_bottom_height= »50px » separator_bottom_angle_point= »50″ style= »margin: 0px;padding: 45px 0px; »][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][cs_text class= »cs-ta-right »]Article partenaire – Test de produits[/cs_text][/cs_column][/cs_row][/cs_section][/cs_content]

Aujourd’hui, c’est le bluemonday, le jour le plus déprimant de l’année. Je vous donne une solution pour le contourner ! Dans ce podcast, le professeur Lejoyeux psychiatre et addictologue nous révèle que les gens de bonne et de mauvaise humeur ne mangent pas la même chose. En effet, il y a des menus de bonne humeur et des menus pour la mauvaise humeur. Allons découvrir lesquels et pourquoi !

Le lien entre l’alimentation et l’humeur

Au menu de la bonne humeur on retrouver des aliments qui font « travailler » l’intestin : comme la choucroute, les cornichons et les « pickles » et des psychobiotiques. Ils vont aider le cerveau à fabriquer, ce qu’il n’est pas capable de fabriquer sans l’aide de l’instetin : les molécules de la bonne humeur ! Le cerveau a absolument besoin de certains aliments pour aller bien. Il va chercher dans l’alimentation ces précurseurs des anti-dépresseurs naturels (ex. fabrication de sérotonine).

L’émission nous donne un autre élément intéressant : l’environnement joue sur notre perception de la nourriture. Par exemple, si vous mangez une glace en écoutant une musique que vous aimez, vous allez percevoir la glace comme étant plus sucrée et vous allez être plus vite rassasié. L’environnement, le contexte et l’alimentation est un combo essentiel. Le cerveau est comme nous, pour qu’il travaille bien, il faut le mettre de bonnes conditions !

  • Option bonne humeur, les aliments à consommer : manger au moins 50% de légumes et de crudités par repas, choucroute, cornichons , « pickles », poisson, etc., … Et introduisons de la nouveauté alimentaire pour stimuler le corps.
  • Aliments à éviter (aliments qui créés la mauvaise humeur) : consommation répétée de soda (conséquence augmentation par deux des possibilités de dépression et possibilité d’inflammation des neurones). Limiter la consommation de l’alcool et de tabac.

Astuce si vous voulez moins manger, prenez une assiette rouge, elle renvoie au cerveau une notion de modération. Prenez aussi bien conscience des aliments quand vous les mangez, c’est important. Autre chose sachez que si vous mangez dans la pénombre vous allez manger plus, car l’hormone de la satiété est provoqué par la lumière.

Vous pensiez être de mauvaise humeur par nature ? Parce que vos parents étaient comme ça ? Vous savez maintenant que vous pouvez booster votre bonne humeur (sérotonine) par votre assiette et votre mode de vie. Bon appétit !

Emission « on ne parle pas la bouche pleine » d’Alain Kruger  (le cousin de Freddy ?) sur France culture :

Je mange de moins en moins de viande depuis plusieurs années, du coup, je veille à trouver des protéines ailleurs. J’en ai trouvé, il y a quelque temps dans les graines de chanvre. Il a décidément bien des vertus. Me voilà donc l’heureuse propriétaire de ce sac de graines de chanvre. Bien, mais j’en fais quoi moi ?

Croquer des graines de chanvre

J’ai d’abord commencé par les croquer. C’est assez rigolo mais c’est un peu sec pour moi. Du coup, je n’étais pas séduite par cette utilisation-là. On peut les incorporer dans les salades. Mais mes graines favorites pour les salades sont (selon les salades) : les graines de tournesol, de courge ou de sésame.

Et si j’incorporais des graines de chanvre dans mes jus ?!

C’est l’idée lumineuse que j’ai eue un matin pour avoir un apport de protéines sans avoir à croquer les dites graines. Le moins de cette affaire, c’est que je perds les bénéfices des fibres. Je réfléchirais plus tard à un autre usage. Si vous en avez un je suis preneuse.

  • Les graines : je les achètes entières et bio. Je les paye environ 3,30 euros les 250 gr.
  • Trempage : je fais tremper mes graines avant de les incorporer à mes jus. En général, je les fait tremper la veille au soir. Comme ça, je dors, elles s’imprègnent :)
  • Jus : j’intègre mes graines à mes jus de légumes pour ma part. Je trouve que ça s’y prête bien.
  • Les fibres des graines de chanvre : on appelle ça, le tourteau. On peut les utiliser en pâtisserie, pour faire du pain ou  des galettes de légumes à consommer dans les 48h). Parfois je les utilise comme compost pour mes plantes.

Une recette de jus avec des graines de chanvre

Je fais mes jus à l’aide d’un extracteur de jus (dont je vous parle bientôt). Voici un jus que je viens de réaliser. Côté ingrédients, j’ai fait en fonction de ce que j’avais mais le résultat est chouette.

  • Graines de chanvre (après trempage)
  • 1 citron
  • Gingembre frais
  • Salade verte
  • Choux rouge
  • Pomme de terre (que vous pouvez remplacer par une pomme si vous préféré avoir une touche de sucré).

Les bénéfices des graines de chanvre

La graine de chanvre contient notamment :

  • des protéines. C’est une des meilleures sources de protéines végétales. Et oui, Madame ! Meilleure que le soja, et toc !
  • acides aminés essentiels et oméga 3 et 6.
  • Des vitamines :B1, B2, B3, E, B6 et C.
  • De la lécithine (lipide dont chacune des membranes de nos cellules sont constituées).
  • De la chlorophylle (fort semblable à la molécule d’hémoglobine du sang, elle joue un rôle essentiel dans le transport de l’oxygène).

Alors, on s’y intéresse ? :)

Le petit nom de cette graine, c’est le chènevis. On peut en faire de l’huile, de la farine ou du lait. Encore peu utilisé dans l’alimentation, je vous conseille de l’adopter car  c’est un élément très nutritif et exempt de gluten. Allez-vous êtes stone avec ces graines ? La réponse est bien évidemment non. Le taux de THC (tétrahydrocannabinol) est strictement réglementé. En France, il doit être inférieur à 0,20% et  le THC n’est présent que dans les feuilles et florescences, et non dans la graine.Ceci n’est donc pas un « space juice » ;)

Et vous, avez-vous déjà essayé ? Etes-vous tenté ?

Glamour vient de réaliser une très chouette vidéo qui explique l’effet des hormones sur notre corps pendant notre cycle menstruel. La vidéo donne aussi des conseils d’alimentation ou d’activités adaptés à ces différences. J’ai beaucoup aimé !

Bien sûr, on peut toutes avoir des réactions différentes par rapport à notre cycle et il peut-être variable, mais voici des explications de base bien utiles :

  • Jours 1-2 : c’est le début de vos règles. Pendant cette période votre taux d’œstrogènes est faible. Cela peut conduire à de la fatigue et à des contractions utérines. C’est le bon moment pour faire de la gym douce.
  • Jours 3-5 : c’est la fin de vos règles ! Votre taux d’oestrogènes remonte doucement, votre énergie aussi :)
  • Jours 6-9 : cette montée d’œstrogène rend votre visage plus symétrique, votre peau plus éclatante. Vous êtes au meilleur de votre forme. C’est le bon moment pour prendre des initiatives
  • Jours 10-13 : c’est votre pic d’œstrogènes, c’est là que vous êtes plus sociable, fertile et sexy ! Vos orgasmes sont plus intenses et plus accessibles (good to know ;) Vous êtes plus optimiste et sociable. C’est le bon moment pour sortir !
  • Jour 14 : c’est l’ovulation baby ! Les ovaires libèrent un oeuf (ovocyte), qui s’il n’est pas fertilisé provoque un changement hormonal.
  • Jours 15-18 : baisse brutale du taux d’hormones, avec une possibilité d’émotions plus fortes et d’une plus forte fatigue.
  • Jours 19-22 : l’oestrogène se libère dans le corps associée à une montée de testosterone et de progestérone. Excès de sébum au niveau de la peau avec possibilité de petits boutons. Et la peau devient plus sensible. C’est le bon moment pour manger sainement.
  • Jours 23-25 : pic de progesterone qui peut provoquer des inconforts intestinaux et une baisse de la libido.
  • Jours 26-28 : ne vous laissez pas malmener par la situation et boostez votre sérotonine en faisant de l’exercice ! Cela va diminuer vos douleurs mammaires. Evitez le café pendant ces jours-là, réduisez le sucre et hydratez-vous bien !

[cs_content][cs_section parallax= »false » separator_top_type= »none » separator_top_height= »50px » separator_top_angle_point= »50″ separator_bottom_type= »none » separator_bottom_height= »50px » separator_bottom_angle_point= »50″ style= »margin: 0px;padding: 45px 0px; »][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »]Il ne faut jamais titiller mon côté « tentons l’aventure ». Aujourd’hui, je vous emmène à la découverte d’une expérience passionnante : les vertus de l’oignon. Comment ça, ça fait pas rêver ? Et comment en suis-je arrivée là ? C’est simple, hier Stéphane, l’un de mes contacts Facebook a publié une vidéo vantant les vertus médicinales de l’oignon posé à même la peau (que de sensualité dans cet article). Le principe : dormir avec des rondelles d’oignon dans ses chaussettes pour obtenir des bénéfices sur sa santé. Ca a attisé ma curiosité, j’ai sauté le pas ![/cs_text][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Les promesses de l’opération commando « oignon chaussettes »[/x_custom_headline][cs_text]

L’application de l’oignon par voie topique permettrait d’obtenir plusieurs bénéfices :

  • Absorption des toxines. L’acide phosphorique pénètrerait dans les voies sanguines et aiderait à purifier le sang.
  • Elimination de certains germes et les bactéries.
  • Stimulation du système nerveux de la voûte plantaire par acupression.

[/cs_text][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]La réalisation de la cohabitation « pieds oignons chaussettes »[/x_custom_headline][cs_text]

Je suis seule ce soir du coup, je tente l’expérience. Me voilà avec mon oignon. J’en coupe deux généreuses rondelles. Quelques minutes plus tard, je suis assise à même le sol dans la salle de bain, avec deux bandes de gaze pour faire tenir mes oignons. Je regarde le résultat, mes pieds ressemblent à deux momies. C’est super, j’ai toujours adoré l’Egypte ancienne. Le chat vient me voir, puis il rebrousse chemin à cause de l’odeur. J’hausse les épaules, hors de question de me laisser décourager par son attitude. Là, j’enfile des chaussettes de tennis basses. J’avais déjà perdu 5 points de sexitude avec les oignons, 2 points avec les bandelettes, là, je perds 7 points d’un coup sur une échelle de 1 à 10. Je suis donc à -4. Pas grave, je serai sexy, une autre fois.

Je me couche tranquillou en priant pour que mon matelas ne sentent pas l’oignon à vie. Puis le téléphone sonne, une amie m’appelle. Du coup, je me relève pour me faire un thé, mais … J’ai toujours ma mixture sous les pieds. Je réalise alors brutalement, que j’ai découpé une rondelle plus grosse que l’autre. Ce qui déséquilibre complètement ma façon de marcher, au profit d’une déambulation chaloupée. Je me demande si je récupère des points sur l’échelle de la sexitude grâce à ce déhanché torride. Le public, me répond que non.

[/cs_text][x_custom_headline level= »h2″ accent= »false »]Mon avis sur cette expérience de l’extrême :[/x_custom_headline][cs_text]

  • Mettre de l’oignon dans ses chaussettes auraient des bénéfices sur les points d’acupression. Bon perso, je n’y crois pas. Quand je fais de l’acupression sous forme de massages médicinaux chinois, je peux vous dire que la pression je la sens. Là, on va plus parler de la caresse de l’oignon. C’est un genre nouveau qui à mon avis ne joue que très peu sur la stimulation de la voûte plantaire.
  • A la suite de l’expérience, vos chaussettes vont sentir l’oignon : affirmatif.
  • Mon constat : j’ai super bien dormi et je me sens vraiment en forme. Mais on ne saura jamais s’il y a un lien de cause à effet !

Si vous avez d’autres informations sur le sujet, mettez-les en commentaires :)

[/cs_text][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][x_gap size= »30px »][x_raw_content]
pub

[/x_raw_content][/cs_column][/cs_row][/cs_section][/cs_content]

Quand on m’a dit, veux-tu découvrir le massage traditionnel chinois guā shā, j’étais ravie. Le nom français du  guā shā ( 刮痧 ) est le « tribo-effleurage « , je trouve cette appellation particulièrement jolie. Pourquoi ce nom ? Car cette méthode, qui est considérée comme un traitement médical en médecine chinoise, vise à « gratter la maladie pour lui permettre de s’échapper à travers la peau ». Il s’agit de faire remonter les Shas à la surface de la peau en les frottant ou en les raclant rapidement à l’aide d’une petite spatule en jade ou en corne aux bords arrondis sur une peau bien huilée. Le frottement permet d’évacuer une congestion énergétique et circulatoire voire un état inflammatoire global. Vous l’aurez compris, le guā shā harmonise le Yin et le Yang.

En complément de votre traitement allopathique, vous pouvez vous offrir ce massage si vous souffrez d’asthme, de bronchite / rhume / grippe (et autres petits bonheurs de l’hiver), de fibromyalgie, d’entorses et de spasmes musculaires. Pour ma part, j’ai régulièrement des douleurs musculaires, j’ai donc sauté sur l’opportunité. Bon, j’avoue même en super forme, j’aurai dit oui aussi !

Où je fais mes massages guā shā ? Chez Lanqi (Paris)

Le guā shā ce n’est pas le massage chinois, le plus connu. Pour ma part, j’ai eu la chance de le découvrir dans mon spa chinois fétiche : Lanqi. Je vous avais déjà parlé de ce spa dans lequel je me ressource souvent à coup de médecine chinoise. C’était mon adresse incontournable quand j’avais mes soucis d’épaule et de dos.

Massage chinois

Pour ce soin comme toujours chez Lanqi, ma masseuse était vraiment super. Bien que ne parlant que peu le français, elle a tenté de me faire comprendre les différentes étapes du massage, et j’avoue qu’on s’est bien comprise. Les personnes de l’accueil parlant elles mieux le français ont répondu à mes questions subsidiaires.

Alors comment se passe le massage guā shā ?

Ca se passe très bien. On commence par un massage traditionnel chinois qui se termine par le passage de cette petite spatule sur différentes parties du corps. Si vous regardez les photos liées au guā shā sur Google, vous allez avoir peur. Moi, perso, j’ai eu peur. Mais, je n’ai pas eu de telles traces malgré un massage vigoureux.

Chez Lanqi, la fin du massage se fait toujours dans la douceur. On vous laisse le temps de vous rhabiller à votre rythme. Puis on vous offre un thé à base de concombre amer, dans l’entrée du spa conçue sur les règles de l’art du feng shui. Ce thé est d’ailleurs cultivé en Chine par la famille de Lanqi et il est bio.

Mes recommandations : attention, on ne fait pas la fête après ce genre de massage. On se réserve une soirée tranquille pour laisser le corps travailler. Et particularité, pas de douche après ce massage. On réserve sa douche pour le lendemain matin.

Et vous, avez-vous reçu ou pratiqué des massages chinois ? Alors tenté par le guā shā ?

Informations sur le guā shā :