Troyes et son histoire : Rachi


L'histoire de la ville de Troyes est riche à bien des égards. Je suis toujours étonnée que cette ville ne soit pas plus connue en France. On connait par rapport à cette ville, l'histoire des foires commerciales, des templiers, mais un autre personnage mondialement connu y a vécu: Rachi.

"Rabbi Chlomo ben Itzhak HaTzarfati, plus connu sous les noms de Rachi, Rabbi Salomo et Salomon de Troyes"(parce que quand même son nom entier, c'est quand même un peu long, est" né à Troyes en France vers 1040 et mort dans la même ville le 13 juillet 1105, a été pour sa communauté juive troyenne un rabbin respecté, un exégète biblique et un poète fameux, un légiste et un décisionnaire célèbre. Pour la France septentrionale au xie siècle, en particulier par ses gloses et écrits divers en ancien français, il demeure surtout un écrivain, un philosophe, un chroniqueur peut-être vigneron champenois qui atteste la saveur et l'état de la langue orale et véhiculaire d'alors.

Principalement connu de nos jours pour ses commentaires sur la quasi-totalité de la Bible hébraïque et du Talmud de Babylone, il est l’une des principales autorités rabbiniques du Moyen Âge et compte parmi les figures les plus influentes du judaïsme.". source Wikipédia

Pourquoi je vous parle de lui, parce qu'un colloque autour de Rachi va avoir lieu à Troyes la semaine prochaine et il aborde un angle intéressant ...


Les filles de Rachi, le judaïsme au féminin


Rashi fut à Troyes au XIème siècle, un des commentateurs les plus connus de la Torah et du Talmud. Son épouse et ses trois filles sont restées dans l’ombre, plongées dans le silence d’une tradition qui voyait comme une exception l’étude des textes pour les femmes.

Pour la première fois en France, la Maison Rashi organise un congrès intitulé « les filles de Rashi » afin de leur redonner la parole, pour se réapproprier une tradition qui est pleinement la leur. Des femmes, Docteurs en Bible, en Talmud, en Midrash, en loi juive, rabbins et enseignantes de toutes les tendances du judaïsme, orthodoxe, massorti et libérale, venant de France, d’Israël, d’Angleterre et des Etats-Unis y animeront des ateliers avec des étudiantes. Le public sera mixte.

Les Filles de Rachi est le premier congrès mondial réunissant les voix de toutes les tendances du judaïsme au féminin. Inspiré par le maître de Troyes, Rachi, il est organisé du 16 au 18 juin par la Maison qui lui est dédiée à Troyes. Durant deux jours, dix-huit femmes, Docteurs en Bible, en Talmud, en Midrash, en loi juive, rabbins et enseignantes de toutes les tendances du judaïsme (orthodoxe, massorti et libérale) venant de France, d’Israël, d’Angleterre et des Etats-Unis y animeront cinq ateliers (Bible, Talmud, Halakha, Midrash, Spiritualité) avec des étudiantes.

Ne manquez pas cet événement qui contribuera à mettre en lumière des sages, des exégètes et des penseurs qui peuvent dignement se réclamer de l’héritage de Rashi..


Informations


  • Date : du 16 au 18 juin 2019
  • Lieu : Maison Rachi à Troyes (1h30 en train depuis la Gare de l'Est)
  • Programme (ateliers) : sur la bible, le Talmud, Midrash, Halakha sur la spiritualité (voir le programme complet ici)
  • Programme (conférence) : lundi 17 juin à 20H - « Les femmes doivent-elles désobéir pour être leaders ? » animée par le Rabbin Delphine Horvilleur, Perrine Simon-Nahum, directrice des recherches au CNRS et Dominique Schnapper, sociologue.
  • Tarifs et inscription : Pass conférence : 14 € tarif normal et 7 € tarif étudiants / Pass congrésiste 95€ (Bible/Talmud/Midrash/Halakha/Spiritualité + Conférence)- vous pouvez vous inscrire ici 
  • Maison Rashi site & réseaux sociaux : http://rachi-troyes.com/ - Twitter - Page Facebook

Pour vous faire une idée, je vous mets la vidéo qui a été réalisée pour la campagne de crowdfunding pour le livret de ce colloque.


Le public y sera mixte et près de soixante dix étudiant(e)s sont attendues pour participer à ces ateliers tenus par l’élève rabbin Myriam Ackermann-Sommer, le Docteur Tali Artman, l’élève Rabbin Ann-Gaëlle Attias, le Rabbin Pauline Bebe, la psychanalyste Joëlle Bernheim, le Rabbin Florianne Chinsky, le Docteur Laliv Clenman, l’enseignante Rosine Cohen, le Rabbin Tamara Eskenazi, l’élève Rabbin Iris Feirreira, l’élève Rabbin Dr. Eliora Peretz, l’élève Rabbin Yaera Ratel, le Rabbin Bitya Rozen-Goldberg, l’élève Rabbin Leah Shakdiel, le Rabbin Valérie Stessin et l’élève Rabbin Daniela Touati.

Write A Comment