« En province, il ne se passe jamais rien ».
Cette phrase est autant récurrente de casse-pied. D’accord, il se passe moins de choses que dans des mégalopoles mais il se passe quand même plein de chouettes choses. Il suffit juste de mettre le bout de son nez dehors et de bien ouvrir ses mirettes.

Dans les trucs très chouette, il y a une fois par mois l’association « la pellicule ensorcelée » qui vient nous voir. Cette association de Charleville Mézières, animée par Jérôme Descamps nous propose une sélection de courts métrages, suivis d’un débat et souvent d’un verre de l’amitié.

Moi qui n’ai plus la télé (décédée en 2002, alors que j’étais à l’étranger). Je suis ravie d’avoir l’opportunité de découvrir ce travail particulier que sont les courts-métrages.

Au mois de mars nous avons pu découvrir :
– Paul (2004) de Cécile Rousset : un très bel hommage, à la voix et la mémoire d’un homme de 83 ans. Très émouvant, prenant …
– L’enfant de la Ciotat (1995) de Arnaud Debrée : ou la passion d’un jeune enfant, fils du garde barrière, pour les trains. Son obsession de les filmer au délà des peurs et du danger.
– City Paradise (2004) un court métrage anglais de Gaëlle Denis : où la découverte de Londres par une jeune japonaise. Haut en couleurs, drôle … J’ai adoré A voir ! A voir ! A voir ! A voir !
– Les voiliers du Luxembourg (2005) de Nicolas Engel : où la rencontre d’Edith et d’un homme inconnu autours du bassin du Luxembourg, sur fond de comédie musicale. Le réalisateur est venu à l’issue de cette projection nous parler de son travail, de ses envies, des réalisateurs qui l’ont inspiré …

Et dans ces projections … J’aimerai voir un jour les courts-métrages de Bastien Roger. Pour ceux qui sont allées à quelques soirées blogeurs sur Paris vous l’avez sans doute rencontré. Pour ceux qui sont allées à des festivals de courts en France ou à l’étranger vous avez certainement vu son court-métrage « Ego » qui a remporté plusieurs prix. Aujourd’hui il diffuse deux nouveaux films (des films publicitaires).
Je vous laisse donc le plaisir de découvrir son site, sur lequel on peut découvrir son travail. Personnellement, j’ai un coup de coeur pour aéroplane.

4 Comments

  1. Comme je te le dis souvent ma Célinette, à Paris non plus il n’y a pas tant de trucs à faire si on gagne moins 3000 euros par mois et par personne :o) Tout est hors de prix, le moindre musée ou la moindre exposition coûte 8 à 12 euros, la moindre pièce de théâtre est à 20-30-40 euros sans parler de l’opéra entre 75 et 100 euros pour ne pas être au 3ème sous-sol avec le rats mélomanes :o)

    Alors il faut bien chercher et on découvre en s’informant beaucoup que certains musées municipaux de la ville de Paris sont gratuits ( en dehors des expositions temporaires qui sont comme par hasard assez longues et rapprochées les unes des autres) ou encore que les expositions de la « Galerie d’actualité  » de la toute nouvelle Cité Chaillot – Cité de l’architecture et du patrimoine sont gratuites et quelques rares autres perles.

    Il ne faut pas oublier les équipement sportifs qui sont une vraie honte pour la ville de Paris.

    Bien sûr, le grand intérêt de Paris sont ses bâtiments, ses églises et les balades dans ses rues historiques non encore payantes mais pour combien de temps quand on sait qu’il faut logiquement des autorisations de la commune pour prendre en photo certains parcs et autres lieux publics ….

    Pour avoir vécu en Alsace la plus grande partie de ma vie, je peux dire que tout comme Troyes, certaines villes se bougent le c.. bien plus que certaines grandes villes comparativement à leurs ressources et je crois qu’il faut sincèrement arrêter de croire que Paris est la ville la plus formidable. Il suffit de voyager un peu en Europe pour voir qu’il n’y a pas de quoi se vanter tant que ça.

    Si vous avez d’autres astuces culturelles gratuites sur Paris ou d’autres villes je pense que cette note de Super Céline serait l’endroit idéal pour un un partage « citoyen » et éviter à André Malraux de se retourner trop souvent dans sa tombe depuis, entre autres choses, que les jardins de château de Versailles sont payants alors qu’il s’était battu pour qu’ils soient accessibles à tous.

    A plus!

    PS: merci à ceux qui auront lu mon roman jusqu’au bout :o)

  2. Moauis mais il y a quand même plus de choses à Paris. Mais bon vivre en province c’est mieux.

  3. Oui, il se passe de très bonnes choses en Province. Bouh à la superiorité des parigots ! Sus aux capitalistes ^^

    Et soit dit en passant : il me tarde de me refaire un festiv’ de courts, ravi que tu aies aimé Little Children et à propos de Amos Gitai : ne serait-ce pas celui qui a réalisé Free Zone ? Cela me paraîtrait logique pour le rapport avec mon article sur Aviv Geffen.

  4. @ Alix : alors les liens que nous avons fouinés ça donne quoi ?

    @ Kylia : y’a du pour et du contre ;-)

    @ Wilyrah : Contente que tu sois passé chez moi. You are welcome. Alors oui oui oui Amos Gitaï est le réalisateur de Free Zone et de l’excellent Kaddosh aussi. Le dernier film que j’ai vu de lui c’est Alila sur la mixité en Israël et la précarité des conditions de vie… et sur l’amour aussi. Cet homme est architecte à la base. Il a fait à ce jour une 40 aine de films.
    Si tu veux plus d’infos son site est le suivant :
    http://www.amosgitai.com/

Write A Comment