Tag

pin up

Browsing

Ewa Cieszkowska est une photographe de talent … Mais, c’est aussi une réalisatrice, une cadreuse passionnée par la féminité, les défis personnels, le sport et la cuisine diet. Je vous conseille de faire un tour sur son compte Instagram qui traduit bien sa joie de vivre et son dynamisme. Entre deux shooting mode, elle propose des ateliers Pin Up.

Un des clichés d’Ewa, que j’aime particulièrement

Capture d’écran 2015-02-21 à 09.22.40

L’envie d’être sublimée pendant un après-midi …

J’ai toujours été attirée par le rétro car c’est une ode à la féminité. Dans les années 80, toute petite je m’imposais fermement face à ma mère. Ma vision du quotidien était très claire : je voulais porter des robes dorées pour aller à l’école, m’appeler Dalida et pouvoir chanter et passant mes mains dans mes cheveux. Pour des raisons obscures, ma requête n’a jamais été entendue. Peu importe, dès que j’ai eu l’âge d’atteindre les tiroirs du guéridon de ma grand-mère, il suffisait que quelqu’un tourne le dos pour que je revienne quelques instant plus tard, maquillée comme une voiture volée. Ma maîtrise du maquillage était à l’époque assez proche de l’art abstrait, mais en moins reconnu. Il faut dire qu’il fallait se maquiller vite avant qu’on ne m’arrache ces nouveaux petits trésors des mains et faire un trait droit à l’époque, c’était ‘achement dur !

Me voilà donc, des années plus tard libre de céder à l’appel de la féminité. C’est pourquoi, je me suis plongée avec délice dans cet atelier destiné à nous à faire voyager dans le temps. Au programme, des professionnelles ! Ewa d’une part et deux formatrices de l’école de maquillage profesionnel Flavia Palmeira, d’autre part : Oulfa à la coiffure et Dita MakeUp aux pinceaux.

Comment se déroule un atelier Pin up  ?

L’ambiance est très conviviale et tout est bien orchestré. Il y a d’une part l’atelier maquillage, puis l’atelier coiffure et enfin LA séance photo pour immortaliser cet après-midi destiné à se chouchouter.

Côté maquillage. J’ai appris de vraies astuces liées au look que je voulais faire mais aussi (surtout) lié à ma carnation, à la forme de mes yeux (de biche) etc,… Mille merci à Dita MakeUp ! Un conseil : venez avec votre maquillage personnel. Même s’il y a du matériel sur place, l’idée est de pouvoir refaire ce look chez vous. Prenez vos fards, vos poudres etc, … Et surtout, venez avec vos pinceaux ! Cela va vous permettre de faire le point sur ce que vous avez et sur ce qui vous manque. Vous êtes en rade de pinceaux ? Pas de panique, des pinceaux Flavia Palmeira sont en vente sur place. J’ai eu l’occasion de les tester, ils sont top.

atelier_pinup_2015_1

Côté coiffure. Ici, aussi pensez à prendre vos brosses, pinces et appareils type lisseur, même s’il y en a sur place. Oulfa a été une patience d’ange car je suis aussi à l’aise pour faire des boucles avec un fer à lisser, qu’une poule avec une fourchette. Pas de doute à avoir, cette femme ira au paradis !

Côté tenue : pensez à prendre quelque chose d’original, d’accessoirisé et … qui vous ressemble. Vous hésitez ? Prenez plusieurs choses, vous verrez bien sur place. J’ai choisi une robe Zara que j’adore, un collier de perle chiné dans un vide grenier et un « bibi » réalisé par ma modiste préférée Sarah Dollé.

La séance photo Pin Up

Je suis comme tout le monde, ravie d’avoir de belles photos de moi. Par contre, je déteste poser. Ca m’intimide terriblement. Oui, oui, je peux parfois être timide, derrière cette femme rigolote, il y aussi aussi un petit coeur qui bat. Ewa est un amour et vous met à l’aise instantanément. Quelles minutes plus tard, vous êtes en train de choisir vos futurs clichés. J’avoue, c’est assez magique.

Voici le résultat. Si ma mère était encore de ce monde, elle aurait dit « elle est beeeelle, ma fille ! » et elle aurait fait une affiche 4×3 ; )

MG_2570

MG_2580

 

Si un atelier Pin Up vous tente, vous pouvez suivre l’actualité d’Ewa sur sa page Facebook ou son compte Instagram. Pour un shooting photo voici son mail : ewacieszkowska (at) gmail.com

Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours aimé ce qui tournait autour des années 50 et 60, les pin up, les femmes fatales, celles qui sont « star » jusqu’au bout des ongles, la sensualité, les poses lascives, les regards doux ou déterminés, tout ça, tout ça …

Si certaines ont instantanément le chic pour se replonger dans cet univers, j’avoue que je ne suis pas contre un coup de main. Ca tombe bien, la photographe Ewa Cieszkowska propose le 23 juin prochain un atelier pin up. J’avais rencontré cette superbe créature dans un café qui mêlait pâtisseries divines et univers du tatouage. Impossible de ne pas résister à l’idée de lui parler. Alors quand elle s’associe à d’autres belles personnes incontournables de l’univers rétro, je ne peux résister à lui faire de la promo.

photo_ewa_cieszkowska

 

En quoi consiste un atelier Pin up ?

 

Tout d’abord à plonger dans un univers, à redécouvrir sa féminité sous un autre jour. Dans cette atelier vous apprendrez à :

  • Réaliser un maquillage « pin up » ( orchestré parDita Make up / durée : 2h ).
  • Réaliser une coiffure d’époque  ( par l’intermédiaire des mains habiles d’Oulfa / durée : 2h).
  • Last but not least : telle une icône des temps révolus, vous poserez devant l’oeil expert d’Ewa pour vous conserver un portrait souvenir.

Les petits plus de cet univers rétro !

 

Vous pourrez également trouver lors de cet atelier :

  • De délicieux cupcakes de la belle Eva Wood (1 euro pièce).
  • La créatrice Happy Onigiri présentera sa collection (possibilité d’achat sur place).
  • Côté lingerie fine la Boutique Mademoiselle Joris vous présentera de nombreux modèles : Fifi chachnil, Momoni, Odile de changy… Ainsi que des maillots de bain  » Pain de Sucre « .
  • Il y aura aussi ma créatrice favorite de nippies ♥ : Lady tornade !

atelier_pin_up

Comment participer à cet atelier Pin up ?

 

  • Le prix : 50 euros.
  • Date & lieu de cet atelier : dimanche 23 juin,  174 rue de Charonne 75011 Paris.
  • L’heure : de 14H a 19H.
  • Réservation et contact : ewacieszkowska (at) gmail.com
  • Dans un soucis de qualité, les places sont limitées : 17 places maxi disponibles.

Tentée par l’aventure ? Moi, j’y serai !

Le rétro revient au goût du jour pour mon plus grand bonheur. Ado, je subissais la mode des années 80 avec un effroi sans comparaison. Affronter le fluo et les jeans snow, est une expérience qui forge un caractère. A l’époque, je rêvais des années 50 et 60 sans jamais oser arborer ce style.

Maintenant j’ose, bon d’accord parfois on me dit « tu vas à une soirée déguisée ? » Ce à quoi je réponds par un doigt d’honneur dans un gant de satin.

L’autre jour, je suis allée chez mon coiffeur fétiche depuis quelques années : Merlan & cie* . Nicolas Van Weden, en sus d’être bon coiffeur et érudit, partage avec moi cette passion du rétro. La dernière fois, alors qu’il rendait ma chevelure plus brune qu’elle ne l’est, il m’a dit lors du brushing « je peux me faire plaisir ? ». Afin que la vie ne soit que bonheur, j’ai dit « oui ». Et voilà le résultat :

 

coiffure_retro_thecelinette_2011_2

J’ai un regard, un peu diabolique sur cette photo, mais on va faire comme si on avait rien vu …

coiffure_retro_thecelinette_2011_3

 

Il a réalisé ce chignon avec une facilité déconcertante. Ca m’a juste donné envie d’aller le voir … Tous les matins. La touche exquise, il m’a glissé dans les cheveux, une fleur d’orchidée (naturelle) avant de me laisser filer. Il y a des hommes que l’on remercie d’exister :)

Forcément du coup j’ai craqué pour cette robe là, complètement indispensable à mon chignon.

coiffure_retro_thecelinette_2011_4

 

  • * Merlan & Cie
  • Nicolas Van Welden
  • 38 rue de Bretagne – 75003 Paris
  • 01 48 87 05 09 – M° Temple

[cs_content][cs_section parallax= »false » separator_top_type= »none » separator_top_height= »50px » separator_top_angle_point= »50″ separator_bottom_type= »none » separator_bottom_height= »50px » separator_bottom_angle_point= »50″ style= »margin: 0px;padding: 45px 0px; »][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/1″ style= »padding: 0px; »][cs_text class= »cs-ta-justify »]Quand je vais sur Paris, j’en profite pour travailler mais aussi pour m’amuser et découvrir des univers qui ne sont pas les miens. Récemment, j’ai participé à un atelier de l’effeuilleuse burlesque Lady Flo. Ce n’est pas toujours évident de se représenter ce qu’est un cours de burlesque. Mais vous êtes chanceux, la télé était là, du coup, vous allez pouvoir vous rendre compte et avoir mon avis (filmé) sur la question à partir de la 49ème secondes ![/cs_text][x_gap size= »50px »][/cs_column][/cs_row][cs_row inner_container= »true » marginless_columns= »false » style= »margin: 0px auto;padding: 0px; »][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »1/3″ style= »padding: 0px; »][cs_text]Voici le reportage de TPS Star sur l’atelier Burlesque de Lady Flo auquel j’ai participé, en tant qu’élève (studieuse ;)

La personne qui a fait les sous-titre de la vidéo m’a appelé Sophie. On ne sait pas pourquoi …[/cs_text][/cs_column][cs_column fade= »false » fade_animation= »in » fade_animation_offset= »45px » fade_duration= »750″ type= »2/3″ style= »padding: 0px; »][x_raw_content]

[/x_raw_content][/cs_column][/cs_row][/cs_section][/cs_content]

C’est l’histoire d’un hasard qui n’existe pas. Celui qui dit que quand on écoute sa petite voix, on va dans les bons endroits, et on y rencontre les bonnes personnes au bon moment. Voilà, comment tout arriva.

Il y a quelques temps, je discutais avec un ex-boyfriend quand je vis sur son bureau cette adorable figurine. Aussitôt petits cris, et minaudages à fond les gamelles pour obtenir l’objet rose. A la question peut-on minauder devant un ex-boyfriend?  Je réponds oui. 1) Car ça ne mange pas de pain 2) Parce qu’il vous connait donc il est habitué. Me voilà donc affublée d’un petit cochon, en mémoire de notre relation passée. Je décidais de l’honorer, en lui faisant visiter des lieux plaisants de la capitale. C’est alors que je lui promis une pâtisserie de Guillaume Sanchez que l’on trouve au Horror Picture Tea.

Assise là, entrain de papoter avec une amie, je vois assise au bar, une élégante qui boit un rafraîchissement. Là, ma petite voix me dit. Cette fille-là, il faut que tu lui parles. Comme je suis docile à l’intuition, je m’exécute. Elle se présente Mlle Ewa. Un papotage en entraînant un autre, je découvre que nous avons des centres d’intérêts communs et surtout un joli talent de photographe.

Quand elle m’a dit qu’elle photographiait des pin up, j’ai haussé un sourcil. Quand elle m’a montré des clichés d’effeuilleuses que je connaissais, j’ai compris qu’il y avait une vrai démarche artistique et créative. Dans sa dernière actu, des expos et pour son plaisir une figuration dans la pub Magnum réalisée par Karl Lagarfled. C’est Karl en personne qui l’a choisie ;)

mlleewa_pinup

Dans sa boite à malices, elle propose des séances de relooking sur mesure, pour un shoot photo. Envie d’être sensuelle, rétro, femme fatale (ou homme fatal, point de sexisme chez Mlle Ewa). Elle s’occupe de vous shooter pendant qu’Emy Lee oeuvre côté maquillage & coiffure, photo. Bon vous savez quoi m’offrir pour le joli mois de mai ;)

Voici deux clichés pour découvrir son travail avec des effeuilleuses : Kiki Beguin (dont un très bel article vient d’être publié sur MadMoizelle et qui sera présente le dimanche 17 avril à la flèche d’or pour la GlitterFever IX) et Cerise Diva Champomy.

Comme quoi quand on s’écoute et que l’on va vers ce que l’on aime, les jolies opportunités, ce n’est pas la peine d’aller les chercher, elles se pointent sous le bout de notre nez ;)